<< Précédemment
Par la suite >>

Le 13/02/2010, 01h25

Mousse bio



(c'est la première bière qui me fait de la mousse solide, et elle était bio)



Politique éthique : et tac !
Les élections régionales approchent. le PS rêve d'un grand chelem. C'est d'ores et déjà raté : en excluant Georges Frêche en Languedoc-Roussillon et en présentant une liste contre lui, il perd déjà une région à coup sûr puisque Frêche sera réélu. Il est trop bien implanté, trop apprécié dans son fief pour qu'il en soit autrement.

Et, avant de poursuivre, je dois vous avertir que je suis obligé de m'auto-exclure de ce parti sans même y avoir adhéré. Il me faut confesser en effet avoir à plusieurs reprises utilisé l'expression "pas très catholique", y compris en parlant à un collègue de confession juive. Au nom de l'égalité de traitement, je m'auto-exclus donc.

Je ne sais pas ce qu'ils ont contre lui, au PS (et même ailleurs), mais ils lui en veulent beaucoup et chaque déclaration de Frêche à la marge de la bien-pensance actuelle leur sert d'angle à toutes attaques, les uns pour se débarrasser du bonhomme, les autres pour se refaire une virginité devant les micros.

Petit retour sur les affaires précédentes. A propos des harkis, on n'a quasiment jamais entendu que "Frêche a traité les harkis de sous-hommes". Une seule fois, j'ai vu une vidéo moins tronquée qui situait la phrase dans son contexte. De mémoire, il s'étonnait vivement de ce que la communauté harki soutenait quelqu'un qui, à une époque, leur avait grave chié dans les bottes (oui, je sais, c'est très approximatif comme souvenir). D'où sa pique "mais vous êtes des sous-hommes ou quoi ?". Personnellement, ça me choque moins vu comme ça.

Autre scandale, il a dit qu'il y avait trop de noirs en équipe de France (de foot). Je ne m'intéresse pas assez au foot pour juger de la qualité de la sélection. Mais on a le droit (et même presque le devoir) de dire qu'il n'y a pas assez de noirs minorités visibles à la télévision mais pas qu'il y en a trop quelque part ailleurs. On peut dire en revanche qu'il n'y a pas assez de femmes dans les conseils d'administration. C'est peut-être "trop" qu'on a pas le droit d'employer... Pourtant, dire qu'il n'y a pas assez d'une catégorie sous-entend généralement qu'il y a trop d'une autre : il y a trop d'hommes dans les conseils d'administration. Est-ce que Frêche aurait pu dire qu'il n'y a pas assez de blancs en équipe de France ?

Vous savez quoi ? Cette pensée unique et obligatoire, lisse et à vocabulaire aseptisé, ça me gonfle.



- Mots clés : Photo, Blabla, Pensée unique, Georges Frêche -
- Lien permanent vers cette note -
Le 10/02/2010, 00h17

La mort stupide d'un homme poisson




Ça semble décidé, la France fait mine de protéger le thon rouge en interdisant sa commercialisation, donc sa pêche, dans... un an et demi, le temps de finir d'en épuiser la Méditerranée. Évidemment, comme à chaque fois qu'il est question de limitation ou d'interdiction de pêche, les pêcheurs crient au scandale. On les comprend. Mais au rythme de l'épuisement des espèces dans les zones de pêche, et vu que le nombre de consommateurs n'est pas prêt de baisser dans les prochaines années, leur métier est de toutes façons condamné à plus ou moins courte échéance, en tout cas sous sa forme industrielle actuelle. A quelques années près, autant laisser vivre quelques poissons (ce qui permettra de sauver la pêche artisanale) et chercher tout de suite la reconversion. Vers quoi ? Individuellement, je ne sais pas. Mais la filière devra s'inspirer de sa cousine terrestre. Vous voyez beaucoup de chasseurs nourrir le pays ? Non. Les animaux destinés à l'alimentation sont très majoritairement élevés pour cela. C'est le destin de la filière marine : inventer un nouveau type de pisciculture, peut-être fait de grandes fermes de pleine mer. Il est probable que les productions industrielles ou labellisées s'y retrouvent de la même façon que sur terre, avec du bon et du moins bon. Mais ça me parait la seule façon raisonnable de poursuivre l'exploitation des "ressources marines", la seule qui les préserve du grand gâchis.



Et c'est qui qui va le manger, le grogros poisson à côté de la baignoire ? Hein, c'est qui ?




(mon occupation de la réunion du jour :) )


- Mots clés : Photo retouchée, Dessin, Blabla, Pêche, Ecologie, Sexy -
- Lien permanent vers cette note -
Le 05/02/2010, 01h47

Tous en goût l'aiment II - les retrouvailles


Angoulême, c'était en particulier l'occasion de (re)voir des personnes que j'avais déjà rencontré et chez qui je commente régulièrement...





Bon... On s'était vu 1 fois, il y a presque 3 ans...



(le précédent post a été édité pour y ajouter les réponses aux devinettes)


- Mots clés : Dessin, Angoulême, Dédicace, Libon -
- Lien permanent vers cette note -
<< Précédemment
Par la suite >>
Accueil du Café Rechercher au Café
Liens à suivre... Syndication ?Historique Une bafouille ? Nuage de tags