<< Précédemment
Par la suite >>

Le 22/11/2010, 00h15

Singing in the shower





Franglish (deux couples de mots franco-britaniques sont dissimulés ci-dessous)
J'habille la jeune princesse, déjà si reine, et sa mère m'aide. Merci.



Utile
L'an dernier, je me suis posé la question de l'utilité que pourrait avoir ce blog. Pas pour moi, non, une vraie utilité. Quelque chose qui pourrait servir à d'autres.

J'ai un métier. J'en vis correctement. Donc je ne comptais pas vendre quoi que ce soit ici avant d'imaginer la chose suivante : supposons que quelqu'un soit intéressé par avoir une de mes images en vrai à son mur. Il en payerait l'impression, le port plus une somme qu'il choisirait et qui reviendrait à une association reconnue d'utilité publique. Mais comme ce serait moi qui verserait cette somme reçue à l'association, j'aurais le droit d'en déduire 66% de mes impôts. Donc je verserais 3 fois cette somme à l'association de façon à ce que le dernier tiers à ma charge soit exactement couvert par la somme supplémentaire payée par l'acheteur.

Bilan pour moi, après impôts de l'année suivante : 0€. Et le don de l'acheteur est multiplié par 3. C'est un système qui fonctionne dans la limite de 20% de notre revenu imposable, donc forcément limité.

Réfléchissez-y, dites-moi ce que vous en pensez. Le moyen d'impression n'est pas encore décidé. Ça peut aller de Photoweb à de la digigraphie, peut-être à voir au cas par cas.

L'idée serait de faire ça avant la fin d'année. Je ne sais pas si c'est trop court.

Et je ne mets pas de droit d'auteur sur l'idée. Si quelqu'un souhaite la reprendre pour lui/elle, pas de soucis.



- Mots clés : Photo, Montage, Abstrait, Jeu de mots, Utile -
- Lien permanent vers cette note -
Le 18/11/2010, 09h10

Le fan art du weekend*



C'est un post L'Oréal aujourd'hui : un hommage au grand Boulet, parce qu'il est drôle, talentueux, sympa**, en un mot parce qu'il le vaut bien. Ce premier dessin est une nouvelle version de Roxane, la guerrière de sa série Raghnarok. Ma première version avait été commise en 2005, pour un concours qu'il avait organisé (je me remettais juste au dessin, le Café n'était pas encore créé, je n'avais pas de scanner...).


Le rap de Boulet


Quand il a déboulé
Dans la rue des boulets
Car oui, rude est Boulet

Il a lâché son taboulé
Pour des frites, un kebab où les
Oignons piquants l'ont chamboulé
Même si rude, oui, rude est Boulet

Il a cogné, lancé ses boules et
N'est resté que des murs éboulés
Des gravas, des trucs moches, des bouts laids
On dit que rude, oui, rude est Boulet

Il l'a alors appelée "Nouvelle rue d'éboulés"
Mais elle n'est pas venue... et ça, ça a peiné Boulet.





Afin de préserver sa vie privée, Boulet est ici joué par sensei Endô, 7ième dan de karaté



Les visiteurs de son blog auront (je l'espère) reconnu les références dont j'ai parsemé ce post.



* : je commence mon weekend quand je veux, ici.
** : cette conviction vient des quelques échanges que nous avons pu avoir IRL, en dédicaces ou au vernissage d'une expo de Cali la grande.



- Mots clés : Dessin, Hommage, Boulet, Poésie -
- Lien permanent vers cette note -
Le 07/11/2010, 23h58

Big nose




Le titre n'est pas une référence directe au passage qui commence vers 1 minute 50 sec mais ça fait du bien de le revoir de temps en temps :)



Une histoire de protocole...
HTTP... HTTP... Tu veux que je te dise ? HTTP, c'est payer pour du vent...



(passez juste la souris sur le dernier HTTP si vous n'avez pas compris l'histoire)


- Mots clés : Photo, Sculpture, Fruit sculpté, Pomme, Art éphémère, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
<< Précédemment
Par la suite >>
Accueil du Café Rechercher au Café
Liens à suivre... Syndication ?Historique Une bafouille ? Nuage de tags