<< Précédemment
Par la suite >>

Le 27/08/2012, 00h56

La nuit, tous les verts sont gris



Le vert des plantes, la chlorophylle, la photosynthèse, tout ça, c'est un peu comme la théorie du complot du 9/11, on y croit ou on n'y croit pas. C'est une question de signe astrologique.

N'empêche, pendant trois semaines, on a laissé nos plantes dans une quasi obscurité et les feuilles qui ont poussé, eh ben, elles sont beaucoup moins vertes que les autres (limite blanches).

C'est quand même troublant. Je serais moi, je réexaminerais les photos des avions dans les décombres. Ça ne m'étonnerait même plus que la CIA nous ai caché quelque chose...



Jusqu'où peut aller l'abjection et la connerie...
Une information tenue de Maître Eolas (@Maitre_Eolas) : aux USA, des violeurs demandent la garde conjointe des enfants nés du viol pour pousser leurs victimes à retirer leur plainte (source).

Une autre venue par Krysalia (@KrysaliaH) et Dr. CaSo (@DrCaSo) : en Arizona, afin de réduire le délai d'avortement autorisé, une grossesse commence légalement 2 semaines avant la conception (source).

...

(dans les deux cas, aux States)
(oui, hein, ça donne envie de les bombarder ou d'envoyer des avions dans leurs tours)
(mais on va attendre, pour ça, que MiniFrez en revienne... hein ? D'acc ?)



- Mots clés : Photo, Beurk -
- Lien permanent vers cette note -
Le 03/08/2012, 23h25

Fermeture aoûtienne



L'idée de ce duo estival m'est venu en trouvant que, sur l'une des photos prises devant la porte du frigo, la partie éclairée du corps avait quelque chose d'une flamme (l'alcool aidant, peut-être - on ne sait pas toujours comment les idées viennent à l'homme).

Et puis, des flammes, c'est bien pour éclairer la boutique en notre absence. Car les vacances nous appellent à notre tour. On plie bagages et on se casse. Ciao ! Bye !



Cui cui
J'ai découvert en Twitter un média de publication et de diffusion d'informations très intéressant (qui peut facilement déborder celui qui s'y lance tête baissée).

Il permet de poster facilement des messages courts, assez adaptés aux pensées dont je vous nourris ici régulièrement. Le problème est que si j'en publie là-bas, vous, clients fidèles de ce café, n'en profitez guère, vu le nombre de mes followers.

D'où l'idée (et oui, une autre... :) ) d'intégrer mes touits à la page d'accueil du café. J'en suis, pour l'instant, à une version très basique, qui reprend tout sans filtre, y compris mes réponses à d'autres touits, et sans aucune commodité pour vous (pas de lien cliquable - il faut copier-coller les adresses si on veut voir de quoi il s'agit). C'est donc perfectible, ça sera amélioré plus tard, mais c'est un début.

Par ailleurs, ce sont grosso-modo les touits des 7 derniers jours. Donc ils bougeront, et finiront par disparaître (durant ces vacances, c'est sûr).

Enfin, ils n'apparaissent pas dans le flux RSS. Donc, si vous voulez les lire, il faut passer par ici et parcourir la page d'accueil.



Bon, ça commence à bien faire
Je termine sur une note d'humeur illustrée :


Parce que j'ai dû en claquer pas loin d'une dizaine depuis que j'ai commencé à écrire ce post (à croire qu'on en fait l'élevage)(ou qu'ils réssucitent)(ou qu'on a que ça à faire, de se claquer des moustards).

Bref, on part en vacances et j'arrête là... :)



- Mots clés : Photo, Montage, Sombre, Bestiole, Moustique -
- Lien permanent vers cette note -
Le 26/07/2012, 00h10

Double part


Comme une virgule marquant le temps



Ici, bientôt des chips...


S'il y a des choses qui plombent mon temps de préparation matinal, ce sont bien les bizarreries qui m'obligent à sortir mon appareil photo et improviser une séance alors que les infos de 8h 8h30 merde ! 9h, déjà... s'égrainent à la radio. Comme ces bananes siamoises, double pulpe sous une même peau. Ça double la ration, mais ça triple facilement la durée du petit déj...

Notez que ça a commencé tôt : le premier fruit naturellement étrange recensé ici remonte à plus de 6 ans...



Et ça l'amuse ?
Le temps passait et ses blessures ne cicatrisaient toujours pas, se déplaçant lentement sur son corps meurtri. Et chaque jour, une infirmière passait, qui venait jouer avec ces plaies mobiles.



- Mots clés : Photo, Banane, Fruit, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
<< Précédemment
Par la suite >>
Accueil du Café Rechercher au Café
Liens à suivre... Syndication ?Historique Une bafouille ? Nuage de tags