Le 16/08/2011, 16h30

Le poisson Fa




Petit hommage à la série Bestiaire encré de Martine Fa, dont je vous avais déjà entretenu ici, et plus particulièrement aux poissons par lesquels elle avait commencé. La différence entre les siens et ceux du Café, c'est qu'ici, les poissons, on les sert aux clients... :)


Notez que, via le titre et donc la musique d'ambiance, l'hommage va aussi à mon maître absolu en matière de jeux de mots (mais pas seulement) : Boby Lapointe.


- Mots clés : Photo retouchée, Montage, Hommage, Martine Fassier, Musique, Boby Lapointe -
- Lien permanent vers cette note -
Le 25/07/2011, 00h35

Disparition d'un débit de boissons




C'est toujours avec tristesse qu'on voit disparaître une collègue (que dis-je, une amie). Cette maison de vin*-ci avait le talent monstrueux de savoir chanter là, soûle comme pas deux. Mais ça n'est, hélas !, pas suffisant pour en faire une bonne vivante.

Il n'est pas toujours facile de vivre aux côtés de personnes qui n'aiment pas la vie. Mais ça n'est rien à côté d'être l'une d'entre elles...

Ciao, l'artiste !



Le club des 27
Il y a quelques jours, je découvrais par la bouche de Philippe Manœuvre l'existence du club des 27, un recensement de géants du rock ou du blues morts à l'âge de 27 ans. Avant-hier, Amy Winehouse l'a à son tour rejoint.



Voir aussi...
Chez Cali.


* : mainson de vin ‹=› wine house

- Mots clés : Dessin, Caricature, Amy Winehouse, Hommage -
- Lien permanent vers cette note -
Le 04/05/2011, 01h15

Ç't'âne laid qu'U. brique (ouh ! ça m'agace...)





La cinémathèque rend hommage à Stanley Kubrick (disparu en 1999) en lui consacrant une exposition jusqu'à fin juillet (j'espère, pour les visiteurs, qu'elle est plus compréhensible que l'hommage qui lui est rendu ici-même :) )


Oussama Ben Laden a été tué par un commando américain.



Deux informations à priori sans aucun rapport entre elles et qui pourtant arrivent à se télescoper dans un dessin accroché au mur... Le Café de FreZ étend l'univers des possibles :)



- Mots clés : Dessin, Hommage, Stanley Kubrick, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 18/11/2010, 09h10

Le fan art du weekend*



C'est un post L'Oréal aujourd'hui : un hommage au grand Boulet, parce qu'il est drôle, talentueux, sympa**, en un mot parce qu'il le vaut bien. Ce premier dessin est une nouvelle version de Roxane, la guerrière de sa série Raghnarok. Ma première version avait été commise en 2005, pour un concours qu'il avait organisé (je me remettais juste au dessin, le Café n'était pas encore créé, je n'avais pas de scanner...).


Le rap de Boulet


Quand il a déboulé
Dans la rue des boulets
Car oui, rude est Boulet

Il a lâché son taboulé
Pour des frites, un kebab où les
Oignons piquants l'ont chamboulé
Même si rude, oui, rude est Boulet

Il a cogné, lancé ses boules et
N'est resté que des murs éboulés
Des gravas, des trucs moches, des bouts laids
On dit que rude, oui, rude est Boulet

Il l'a alors appelée "Nouvelle rue d'éboulés"
Mais elle n'est pas venue... et ça, ça a peiné Boulet.





Afin de préserver sa vie privée, Boulet est ici joué par sensei Endô, 7ième dan de karaté



Les visiteurs de son blog auront (je l'espère) reconnu les références dont j'ai parsemé ce post.



* : je commence mon weekend quand je veux, ici.
** : cette conviction vient des quelques échanges que nous avons pu avoir IRL, en dédicaces ou au vernissage d'une expo de Cali la grande.



- Mots clés : Dessin, Hommage, Boulet, Poésie -
- Lien permanent vers cette note -
Le 17/01/2010, 20h35

Caliversaire de blog




Ce mois de janvier, Cali la grande fête les 6 ans de ses cailloux en invitant tout un tas de potes à passer de l'autre côté. Aujourd'hui, c'est mon cadeau (et mon blog) qui était à l'honneur. Mon cadeau était fait pour célébrer les talents multiples de notre hôtesse, graphiques en premier lieu (en tous cas, c'est ceux que j'ai connu d'abord). Et je suis effectivement certain qu'elle est capable de peindre quelque chose de scotchant avec un fusil de paint-ball... :)



Ambition sexuelle
Ce n'est pas en grimpant des petits tas bourrés les soirs de cuites qu'on s'élève bien haut...



- Mots clés : Dessin, Jeu de mots, Hommage, Cali Rezo, Contribution -
- Lien permanent vers cette note -
Le 08/01/2010, 01h30

Comme une chèvre sans...


J'ai gardé, de l'époque où je ne votais pas encore comme aujourd'hui, pour cet homme un profond respect. Et je suis prêt à croire que les hommages qui lui sont rendus depuis hier matin sont quelque peu mérités.



Sonore
Coller une paire d'ailes à une femme et vous aurez sûrement un ange. Mais collez-lui en simplement la moitié et vous n'aurez qu'une flemme.


- Mots clés : Dessin, Hommage, Actualité, Philippe Seguin, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 28/09/2009, 15h39

Petite au mage



Petit hommage au fantasme qu'elle a été pour tant d'hommes, moi y compris (même si elle à l'âge de ma moman). Hommage aussi à certaines de ses prises de positions, de ses engagements dans la défense des (autres) animaux. Le reste est contestable...

Dessin à mi chemin entre le portrait et la caricature, certains traits ayant été (un peu) exagérés. Mais ça n'est pas franc, d'abord parce qu'un visage aussi beau me semble difficile à caricaturer, également parce que j'ai très peu d'expérience en la matière. Peu d'expérience mais la main et les entrailles qui me démangent chaque fois que je contemple les oeuvres de Thierry (Coquelet) et de Maëster, pour ne citer que les plus visités.



Energies renouvelables
Vous rendez-vous compte que, parmi les idées les plus farfelues imaginées pour produire de l'électricité, personne (à ma connaissance) n'a songé à récupérer l'électricité produite dans l'avant bras quand on se cogne le coude.

Evidemment, sur une seule personne, et si on s'en remet uniquement au hasard, la quantité d'énergie produite est sans doute assez faible. Mais imaginez des hangars entiers plein de chaises sur lesquelles des gens seraient maintenus tandis que des petits marteaux frapperaient alternativement leur coude gauche, puis le droit, alors que des électrodes plantées dans le bras conduiraient jusqu'à des batteries l'électricité ainsi produite.

On peut même aller jusqu'à imaginer un système particulièrement optimisé où le tressaillement provoqué par le choc provoquerait le mouvement du marteau de la chaise la plus proche. Il suffirait alors d'enclencher le mouvement sur une première personne pour qu'il se propage à l'ensemble du local, de proche en proche.

Si ça, ça n'est pas de l'énergie renouvelable et pas chère (et une bonne façon de réduire le chomage)...



- Mots clés : Dessin, BB, Brigitte Bardot, Délire, Hommage -
- Lien permanent vers cette note -
Le 05/03/2009, 23h40

La patronne s'est faite Pinser (fan art)


J'aime beaucoup les petites minettes d'Arthur de Pins, celles des Péchés Mignons, si féminines. Je les aime tellement que j'ai tenter de transformer la patronne en l'une d'elle. J'espère qu'elle me le pardonnera...



Le jeu de Cène
Je récapitule le jeu (ou travail collectif) en cours : l'idée est que chaque participant se prenne en photo dans la position d'un des personnages du tabeau ci-après, j'ai nommé "La Cène", de Léonard de Vinci, puis me fasse parvenir la photo. A moi de les assembler toutes pour reconstituer un tableau.



La photo doit être en couleurs, et pas trop petite. Seule la position du corps (et l'éclairage, de préférence) compte. La tenue est entièrement libre. Voici où en est l'attribution des rôles :



ABY et lilly, si vous souhaitez toujours participer, choisissez un personnage encore libre. Votre premier choix était déjà pris.

Et au boulot ! :)


- Mots clés : Montage, Hommage, Arthur de Pins, Jeu collectif -
- Lien permanent vers cette note -
Le 27/06/2007, 11h25

Faites vous-même... votre image de Dine


On a beau évoluer le plus clair de son temps derrière un comptoir, on n'en est pas dispensé d'aimer les belles choses. Or, dine, du plus profond de sa belgitude, sait nous montrer de très belles images et, en particulier, certaines à l'aspect vieilli que j'aime particulièrement. En cela, on peut dire qu'elle est une artiste vieillissante*.

Et, afin d'aider les vieilles choses à se répandre dans le monde (après tout, la patronne travaille auprès d'elles chaque jour), nous allons vous expliquer aujourd'hui comment faire votre image de dine.

Prenez, par exemple, une photo de paysage avec beaucoup de ciel dedans.



Commencez votre travail de vieillissement en appliquant le filtre Dine I (menu Effets -› artistiques -› A la manière de -› Dine I).





Ajouter ensuite un texte en tout petit. Peu importe ce que vous écrivez, de toutes façons, personne ne pourra le lire.



La chose n'est pas trop compliquée jusque là, mais l'aspect le plus technique reste à venir. En effet, comme vous l'avez constaté sur le snapshot des menus, nous ne disposons pas du filtre Dine II, qui fait le vieillissement du papier (sans doute une version craquée du logiciel...). Il faut donc s'en passer. Et voilà comment procéder : prenez une feuille de papier en photo. Ensuite, pourrissez-la tout ce que vous pouvez (froissez-la, marchez dessus, faites des taches...) et prenez-en une nouvelle photo dans les mêmes conditions.



Il s'agit d'appliquer la transformation de la feuille à l'image. Pour ça, soustrayez la photo de la feuille intacte à celle de la feuille froissée et vice-versa. Vous obtenez ainsi deux feuilles de papier carbone** en triste état.



Il ne vous reste plus qu'à, respectivement, soustraire et additionner les images (de carbone) A et B à votre travail en cours pour obtenir une image de dine à afficher au mur du Café.



...
Mouais. De toutes façons, je vous aurais dit que j'avais trouvé par terre une vieille page de magazine toute froissée ressemblant à une image de dine, vous ne m'auriez pas cru, alors hein...



* : non, pas taper...
**: seuls les moins jeunes comprendront...

- Mots clés : Photo retouchée, Hommage, dine, How to, Nuages -
- Lien permanent vers cette note -
Accueil du Café Rechercher au Café
Liens à suivre... Syndication ?Historique Une bafouille ? Nuage de tags