Le 15/07/2010, 22h45

En direct de Pandora



C'est une sorte de double clin d'oeil à Charlie : c'est à la fois un dragon caché dans des branchages et on le croirait tout droit sorti de ce monde qu'elle a contribué à créer, celui d'Avatar.

En fait, je sais comme vous que, sur Pandora, ce dragon-là ressemblerait plutôt à ça... Mais bon, pour des yeux de terriens...



Vous avez noté, vous aussi, ces derniers temps, cette poussée de royalisme avec Cali qui nous montre son sang bleu et Charlie qui évoque sa maladie de Crown ? Curieux, n'est-ce pas. Quoi qu'il en soit, pour rester dans la mouvance et fêter cette coupe du monde enfin terminée, je vous présente...

...le fameux roi pelé :)




- Mots clés : Photo, Dessin, Animal, Lézard, Charlie Menger -
- Lien permanent vers cette note -
Le 05/05/2009, 00h58

Chercher sa place au soleil




Question
Un des leitmotivs libéraux de ces dernières années sur le Marché, de ces affirmations impossible à remettre en cause, était qu'il ne fallait surtout pas lui mettre de règle, qu'il s'auto-organisait au mieux.

Donc, en l'absence de règle, l'auto-organisation conduirait à une organisation optimale.

J'aimerais donc qu'on m'explique pourquoi, dans le système qu'est notre société humaine, il a fallu édicter des milliers de lois (correspondant à un ensemble de valeurs morales), une police pour les faire respecter, un système judiciaire pour juger ceux qui s'en écartent, afin de réparer, au moins en partie, le tort ainsi causé aux autres membres de la société ? Autrement dit, tout le contraire de ce qui est préconisé pour le Marché. Dans un cas comme dans l'autre pourtant, l'absence de règle (morale) conduit petit à petit à la domination du plus fort, à un système orienté au profit d'un petit nombre au détriment du plus grand.

Est-ce ça, une organisation optimale ?

Pour la majorité des humains, non. Mais pour le Marché ? Peut-être qu'alors, les quantités d'échanges, les flux financiers sont maximales. Peut-être que l'optimisation du Marché et la maximisation du bonheur des personnes qui y oeuvrent sont juste complètement antinomiques. Est-ce ça, le Marché ?


Par quel sortilège ce Marché a-t-il alors atteint ce statut intouchable ? Parce que, si son succès minimise le bonheur collectif, il maximise en revanche les possibilités de gains individuels. L'individu contre la collectivité, avec comme moteur l'avidité : autant de mots qu'on entend parfois prononcer ces derniers temps...



- Mots clés : Photo, Animal, Lézard, Blabla, Marché, Auto-organisation -
- Lien permanent vers cette note -
Le 26/04/2009, 23h25

Aimer les arts ?



Ils se dorent la pilule au soleil... :)

J'ai appris l'autre jour, chez Boulet, que les dinosaures étaient en fait recouverts de plumes ou de duvet. Ce point a visiblement été admis ces dernières années par la communauté scientifique. Mais ce n'est pas la première chose que j'aurais apprise en BD. Mes bases d'histoire et de latin datent d'Astérix. Je me souviens également que, juste après la sortie de Jurassic Park, des scientifiques avaient synthétisé des "voix" de dinosaures et que ces sons n'avaient pas grand chose à voir avec ceux du film. Si on y ajoute les plumes, on peut raisonnablement voir ce film comme l'un des plus gros ratés scientifiques de l'histoire du cinéma. Notons cependant qu'à l'époque, les technologies d'images de synthèse n'auraient pas permis de faire des beaux dinos emplumés alors qu'aujourd'hui, oui. De là à penser que cette information avait été gardée secrète par la puissante industrie cinématographique, il n'y a qu'un canyon que ma mauvaise foi me permettrait presque de franchir :)



Contrepet artistique (et même pas vulgaire)
Les buses aidaient Mozart.



- Mots clés : Photo, Dinausores, Boulet, Jeu de mots, Lézard, Animal -
- Lien permanent vers cette note -
Accueil du Café Rechercher au Café
Liens à suivre... Syndication ?Historique Une bafouille ? Nuage de tags