Le 10/02/2010, 00h17

La mort stupide d'un homme poisson




Ça semble décidé, la France fait mine de protéger le thon rouge en interdisant sa commercialisation, donc sa pêche, dans... un an et demi, le temps de finir d'en épuiser la Méditerranée. Évidemment, comme à chaque fois qu'il est question de limitation ou d'interdiction de pêche, les pêcheurs crient au scandale. On les comprend. Mais au rythme de l'épuisement des espèces dans les zones de pêche, et vu que le nombre de consommateurs n'est pas prêt de baisser dans les prochaines années, leur métier est de toutes façons condamné à plus ou moins courte échéance, en tout cas sous sa forme industrielle actuelle. A quelques années près, autant laisser vivre quelques poissons (ce qui permettra de sauver la pêche artisanale) et chercher tout de suite la reconversion. Vers quoi ? Individuellement, je ne sais pas. Mais la filière devra s'inspirer de sa cousine terrestre. Vous voyez beaucoup de chasseurs nourrir le pays ? Non. Les animaux destinés à l'alimentation sont très majoritairement élevés pour cela. C'est le destin de la filière marine : inventer un nouveau type de pisciculture, peut-être fait de grandes fermes de pleine mer. Il est probable que les productions industrielles ou labellisées s'y retrouvent de la même façon que sur terre, avec du bon et du moins bon. Mais ça me parait la seule façon raisonnable de poursuivre l'exploitation des "ressources marines", la seule qui les préserve du grand gâchis.



Et c'est qui qui va le manger, le grogros poisson à côté de la baignoire ? Hein, c'est qui ?




(mon occupation de la réunion du jour :) )


- Mots clés : Photo retouchée, Dessin, Blabla, Pêche, Ecologie, Sexy -
- Lien permanent vers cette note -
Accueil du Café Rechercher au Café
Liens à suivre... Syndication ?Historique Une bafouille ? Nuage de tags