<< Précédemment
Par la suite >>

Le 29/05/2012, 23h10

Flashez-moi !



Ou encore "my face as a queer QR", dans la langue de Shakespeare.

Si si, c'est bien ma tronche. Mais pour s'en convaincre, il vaut mieux la regarder de loin, ou en plus petit :



Aujourd'hui, avec les smartphones, tout doit être flashable. Et ben vlan ! Essaye toujours de flasher celui-ci. Y a bien une chance sur deux pour que ton téléphone plante... :-)



Pub copinage
Oui..., le troisième et, à ce jour, dernier livre de ma copine Murielle Renault, dont je vous ai déjà causé, est sorti il y a quelques jours chez Pocket.



Si vous vous étiez retenu de le lire parce que l'édition au Dilettante était trop chère, c'est le moment de vous précipiter dessus :)


- Mots clés : Graphisme, QR Code, Copinage, Murielle Renault -
- Lien permanent vers cette note -
Le 09/05/2012, 22h22

Slash



Ben si, slash quoi. Regardez sur votre clavier, au dessus des deux points (enfin, sur un AZERTY).

Désolé, ABY, ce n'est pas un corbeau. Mais c'est ce que j'ai trouvé de plus approchant au Mexique : c'est noir et ça a des plumes.

Mais le Mexique, et plus précisément la presqu'île du Yucatán, c'est aussi



des toits...




et dessous, des machines étranges qu'aurait sans doute adorées cette inventeuse de machines de rêve.


Pour être précis, ces deux dernières photos ont été prises dans un village maya. Les mayas n'ont pas disparu avec l'invasion espagnole. Il y en a plus de trois millions, aujourd'hui, dans la presqu'île du Yucatán. Mais même si beaucoup souhaitent conserver leurs racines et/ou vivent dans des endroits très isolés, on peut noter quelques percées du progrès universel.


Rien n'arrête la colère des oiseaux au travers le monde...


- Mots clés : Photo, Mexique, Vacances, Mayas -
- Lien permanent vers cette note -
Le 05/05/2012, 23h23

Anti-reportage sur le Mexique

Les plus perspicaces d'entre vous l'avaient bien compris, nous sommes allés faire un petit séjour au Mexique. Pays fascinant, sauvage, majestueux...

Laissez-moi vous en narrer quelques facettes.



Au premier abord, le Mexique peut sembler, fidèle à cette image d'Épinal, être ce pays sec et aride au soleil brulant duquel ne poussent que des cactus.



Mais cette vision hollywoodienne ne persiste guère. En effet, le Mexique s'avère être un pays où la nature, d'une abondance rare, prodigue mille bienfaits.



Cette abondance est telle qu'elle a fait de ce pays, par exemple, un grand producteur de lait.



En contrepartie, les mexicains respectent cette nature au delà de l'imaginable.




Cette nature luxuriante donne naissance, parfois, à des créatures des plus surprenantes. Celle-ci semble être un insecte apparenté aux phasmes...


... dont voici la femelle portant des œufs.



En dehors de cette nature exceptionnelle, le Mexique est un pays très carré.



Si on y ajoute qu'il est, aujourd'hui, extrêmement connecté...



... et qu'il est un modèle d'intégration multiculturelle,...



... on voit bien que ce pays a devant lui des perspectives infinies.



En fait, le Mexique, c'est un peu le pays des Bisounours.





Post-scriptum
Comme en témoigne ce court extrait de film, le Mexique est bien le pays de Speedy Gonzalez.





- Mots clés : Photo, Mexique, Vacances -
- Lien permanent vers cette note -
<< Précédemment
Par la suite >>
Accueil du Café Rechercher au Café
Liens à suivre... Syndication ?Historique Une bafouille ? Nuage de tags