Le 01/03/2017, 00h48

A light in the dark





Je ne sais pas si ça se voit bien, mais ces photos ont été prises au Grand Bréguet (Paris, 11ième), lieu que je vous recommande fortement.

Il ne fait pas bon vieillir


Chez l'homme, la sexualité après 50 ans tient d'un entre-deux à mi chemin d'Alfred de Musset et de Johnny Weissmuller. C'est reprendre le rôle de Tarzan dans "Les caprices de ma liane" :)



- Mots clés : Photo, Phonecam, Lumière, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 05/02/2017, 23h30

Variations autour d'une goutte



Si, il y a une goutte sur cette photo. C'est même précisément celle de la photo précédente. Seulement, on ne la voit pas. Mais est-ce vraiment important ? L'essentiel n'est-il pas de savoir, au plus profond de vous, qu'elle existe, qu'elle est bien présente ? Ce que je vous demande là, c'est un acte de foi. Et chantez avec moi, mes frères : alléluia !

Hummm... pardon. Je me suis laissé emporter. L'enthousiasme de la reprise, sans doute. Je vous prie... non, je vous demande de m'excuser.






- Mots clés : Photo, Goutte, Macro, Végétal -
- Lien permanent vers cette note -
Le 23/01/2017, 23h31

Mais casse-toi !






Il n'est pas impossible que, si la motivation s'installe, si les idées reviennent et que le temps se dilate, ce café retrouve une petite activité.

En tous cas, il est toujours permis de rêver...



- Mots clés : Photo, Animal, Oiseau, Musique, William Sheller -
- Lien permanent vers cette note -
Le 29/05/2016, 23h58

Mec love notoire



Aujourd'hui, l'Allemagne et la France commémoraient le centième anniversaire de la bataille de Verdun. Pour s'associer à cet hommage, ici, modestement, on a tiré un coup.




- Mots clés : Photo, Phonecam, Fleur, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 18/05/2016, 23h58

Le pont aux ânes



C'est bien le nom de ce pont. Mais, de nos jours, les seuls ânes ne sont généralement plus guère que ceux qui vont le voir.

L'apocalypse et quelques biscuits


Je vous invite, et j'essaie d'y mettre toute ma force de conviction, à vous procurer par un quelconque moyen (et dans le nombre d'exemplaires de votre choix) cet ouvrage drolatique, dans lequel la qualité du dessin le dispute à la pertinence du propos, formant ainsi un tout qui m'a valu quelques crises de fou rire et, à minima, un sourire indéfectible que seules mes qualités de sportif surentraîné m'ont permis d'endurer sans crampe. Je veux parler du dernier ouvrage de Pétronille (à l'écriture) et sa mugnificence PrincessH (à la dessinature), "Apocalypse et petits biscuits".



On n'y pense pas toujours...


... mais le stress ressenti par une peau-rouge albinos porte un nom. On appelle cela l'angoisse de l'apache blanche.



- Mots clés : Photo, Phonecam, Panoramique, PrincessH, Copinage, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 12/05/2016, 00h42

La légende, et la terre qui la voit naître


Ici commence la légende


J'ai posté ces deux photos (ou quasiment) il y a quelques jours sur Instagram (et Facebook, transitivement) depuis mon téléphone portable, avec lequel je les avais prises et légèrement retouchées. Sur l'écran de mon portable, je les voyais sensiblement comme je les vois à présent dans ce post, sur l'écran de mon PC personnel. Mais j'ai voulu les publier ici quand j'ai vu ce que les originales donnaient sur un écran de PC (la première et la seconde). On est loin de l'ambiance que j'avais souhaitée...

Putain de gamma !


La légende se construit


Mon écran d'ordi étant lui-même particulier, je n'ai aucune idée de la façon dont vous voyez ces images en ce moment...

De l'évolution du monde


Il ne vous aura pas échappé que le monde va de mal en pis.

C'est, en tous cas, un sentiment très répandu. Il y a de plus en plus de guerres, de plus en plus de violence, des conditions économiques toujours plus difficiles... Et comme ce sentiment dure depuis des siècles (au moins), je ne vous raconte pas l'état du bazar, comment c'était mieux avant et combien c'est pire à présent.

Mais c'est quoi, cet avant tellement mieux ? Cet avant, c'est l'image du monde que l'on s'est construite dans notre enfance, notre adolescence, à l'âge où les représentations naissent, prennent forme dans notre intellect encore jeune, petit à petit, à partir des histoires que l'on nous raconte, des livres que l'on lit, des films que l'on voit, de chaque information que l'on capte. A un âge auquel on ne s'intéresse pas encore à l'état du monde réel, qu'on n'aurait de toutes façons pas encore les moyens de comprendre (les a-t-on jamais, ces moyens, d'ailleurs ?).

On se forge une image du monde, puis on passe le reste de sa vie à le découvrir. Il n'y a pas forcément plus de guerres, mais on en connaît plus. Et y a-t-il plus de violence ou chaque nouveau fait divers vient-il seulement s'ajouter à la somme que l'on a déjà accumulée ?

Alors oui, c'est sûr, en regard de notre image primale du monde et du processus cumulatif des contrariétés ou catastrophes qui viennent s'y agréger, ce monde va de mal en pis. Et ça ne peut qu'empirer, puisqu'on n'en a jamais fait le tour. Mais avant, ce n'était pas mieux. Avant, on ne savait pas, tout simplement.

Proverbe pyromane


Tout feu étouffe l'âme.



- Mots clés : Photo, Sombre, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 27/04/2016, 01h10

De l'autre côté


La mare aux merveilles


Comment nous comportons-nous quand on nous accorde un pouvoir que nous n'avions pas, que nous avions toujours subi, ou encore quand nous le prenons ? Bref, que se passe-t-il quand nous passons de l'autre côté ?

Son altesse sérénissime PrincessH a évoqué cette question, en souriant, dans un récent dessin pour le journal de Julie.

Personnellement, la chose m'est arrivée une fois. J'ai commencé une thèse. J'étais déjà ingénieur (ça vous pose un homme), j'avais fini mon service militaire (ça vous le date) et la recherche me faisait de l'œil. Vous me connaissez, je n'ai jamais su résister à ce genre d'avances.

Pendant les quelques mois qu'a duré ce début de thèse, qui n'a jamais dépassé ce stade, j'ai été amené à surveiller un partiel -un devoir sur table, un truc comme ça. J'ai été momentanément investi d'un nouveau pouvoir, celui des profs qui avaient accompagné ma scolarité. J'avais leur autorité pendant deux heures. J'en ai donc usé pour bien faire -car j'essaie toujours de faire bien- ce que je pensais qu'on attendait de moi : empêcher les étudiants de tricher. Un surveillant ne peut servir qu'à ça le temps d'une épreuve écrite. Je les ai donc regardé, tous, et j'ai marché entre les rangées de tables.

C'est fou ce qu'on voit quand on est de l'autre côté. Les élèves sont naïfs de se croire invisibles en tentant d'être discrets. C'est qu'ils n'ont jamais fait l'expérience de l'autre point de vue, depuis le bureau du prof. Pour peu qu'on regarde, parce qu'on n'est pas occupé à écrire au tableau, on y voit vraiment tout.

J'ai donc parfaitement vu cette demoiselle et l'état de détresse qui était le sien devant le sujet de l'épreuve. J'ai vu ses tentatives pour chercher de l'aide, celles de ses voisins pour lui en fournir. Et comme surveillant cherchant à bien surveiller, j'ai regardé souvent, ostensiblement, dans sa direction. J'ai marché dans les allées bordant sa table, interrompant ainsi les tentatives de secours.

En passant, il est intéressant de s'arrêter sur ce pouvoir qui n'existe que parce que ceux sur lesquels il s'exerce croient en lui. Car enfin, qu'est-ce que j'aurais fait si ils avaient, sans se soucier de ma présence, échangé des réponses ? Je n'avais reçu aucune consigne à ce sujet. Est-ce que j'aurais menacé, noté leurs noms pour les communiquer à ceux qui m'avaient promu à ce rôle de garde chiourme dont je tentais de m'acquitter au mieux ? Peut-être. Je n'en sais rien.

Ce jour-là, elle aurait voulu tricher, je le savais, et elle savait que je le savais. Quand elle a compris que je ne relâcherais pas ma surveillance, elle a rendu sa copie en avance et est sortie. Je crois me souvenir qu'elle était presque en pleurs.

Cette victoire, c'en était une car c'était un succès franc et net de la surveillance sur la triche, m'a tout de même laissé un sentiment mitigé. Si c'était sûrement ce qu'on attendait de moi, ce que j'avais fait était-il bien pour autant ? En école d'ingénieurs, nous avions eu un étudiant thésard qui surveillait certains de nos devoirs sur table et n'était pas trop regardant sur notre comportement pendant l'épreuve. Il était sympa, nous l'aimions bien. Au moment de décider comment agir, je ne disposais donc pas d'un modèle de comportement unique. Mais j'ai choisi celui majoritairement rencontré. Par ailleurs, mes parents ayant cherché à m'inculquer une certaine probité, il était important pour moi, dans une telle épreuve, que tous concourent avec les mêmes règles et que tous les respectent. Pourtant, et même s'ils ne sont que l'exception confirmant la règle, il a dû m'arriver en quelques rares cas de jeter un œil de côté ou dans un livre pendant une épreuve. Au moment de décider comment agir, je savais donc qu'on peut ne pas toujours être au top et qu'une telle pratique, accidentelle, ne remet pas en cause tout un cursus.

Pourtant, je n'ai pas détourné le regard, bienveillant, compréhensif. J'ai fait ce que je pensais qu'on attendait de moi, sans état d'âme. Quand j'y repense aujourd'hui, j'espère fort ne jamais avoir à vivre une guerre. Je ne suis pas sûr que j'aimerai ce que j'y ferai.



Winter is coming


Variante, version Disney


Jouer à "ni oui, ni l'ourson"...



- Mots clés : Photo, Photo retouchée, Blabla, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 05/02/2016, 00h01

Irrigation



En fixant l'image, vous vous sentez irrigués d'un bonheur respirant la joie ? Allez, dites oui ! Dites oui, quoi...

Délice spatial


Au milieu du brouhaha déclenché par cette décision d'appliquer enfin une réforme de l'orthographe votée depuis 26 ans, il était encore possible, hier, de vivre un instant de pur plaisir littéraire. Ce fut mon cas le matin en écoutant Daniel Kenigsberg lire, dans La Fabrique de l'Histoire sur France Culture, l'article 9 du traité spatiale signé en janvier 1967 par les grandes puissances. Cet article 9 décrit les modalités d'exploration et d'utilisation de l'espace extra-atmosphérique, y compris la lune et les autres corps célestes. Pour y aller en direct, c'est vers la 34ième minute (cliquez sur Écouter et le lecteur est en bas de la fenêtre).

Et pour consulter le traité, ça peut se faire chez nos amis suisses, là, par exemple.

Décade


Mine de rien, vous êtes là à boire un coup et sans y penser plus que ça, mais ce café fête aujourd'hui les 10 ans de sa première publication. Oui môssieu, oui madame. Dix ans et quelques 615 posts. Faites donc un tour sur le premier, c'était le temps où on laissait des commentaires quand on passait. C'était le bon temps... :)

Je ne sais pas s'il a encore un sens de nos jours, entre la publication qui y est erratique et son public qui l'a déserté. Mais je vois maintenant ce blog comme un garage, un endroit où l'on bricole, où on essaie des trucs. Et on ne se débarrasse pas de son garage...

En attendant, je suis là et vous aussi puisque vous lisez ces mots. Alors je vous sers quoi ? Champagne ?

2000 ans plus tôt


Vous saviez, vous, que Jésus avait eu un pote, dans son village, qui est devenu quasiment aussi célèbre que lui ? Espèce, qu'il s'appelait. Ah si ! Je ne sais pas précisément ce qu'il a fait, mais les gens l'invoquent souvent en ma présence. Oui oui, j'entends souvent : "Espèce de Nazareth".



- Mots clés : Photo, Anniversaire, France Culture, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 28/01/2016, 08h50

Jusqu'au bout des poils



Il faut quand même avouer qu'elle est l'être le plus photogénique de notre maison (oui oui, moi compris...) (ne protestez pas, je sais ce que je dis). Je pense même pouvoir étendre son aire de domination esthétique à l'ensemble du pâté de maison. Et je sais que si je parle de pâté, je vais lui faire grand plaisir.

De l'intelligence féline


Les chats sont des êtres joueurs et intelligents. Le simple fait qu'ils soient joueurs témoigne de leur intelligence. Mais l'internet mignon regorge de vidéos dans lesquelles on les voit aussi, par exemple, ouvrir des portes ou user de toutes sortes de subterfuges pour parvenir à leurs fins.

J'avais déjà entendu que les chats adultes ne miaulaient qu'en présence d'humains. Cette vidéo de la BBC explique que les miaulements font partie des stratégies développées par les chats pour entrer en contact avec les humains. Pour leur parler, quoi.

Notre chattoune, parmi d'autres cas, miaule après qu'on lui ait donné à manger quelque chose qu'elle aime. Elle miaule après l'avoir mangé, pas avant pour réclamer*. Elle miaule pour nous remercier, j'en suis convaincu. Ou peut-être pour dire qu'elle en a plein le bide, qu'elle n'en veux plus. Mais elle dit quelque chose.

Et toujours, le matin, après avoir mangé sa pâté et avoir miaulé pour nous remercier, elle s'isole pour pioncer un brin. C'est ça, une vie de chat domestique. Mais l'autre matin, je l'ai retrouvée dans mes pattes. Elle ne m'a pas lâché, dans la cuisine, dans la salle de bain. Elle ne m'a pas lâché jusqu'à ce qu'au moment de partir, en passant par la pièce de sa sieste post-prandiale, elle a marché vers une flaque d'aliments non digérés. Elle avait rendu son petit déj et voulait me le faire savoir.

Voilà, les chats, non seulement c'est tendre, affectueux et joueur, mais ça cause. Et ça cause bien.


* : Non, pour réclamer, elle nous empêche de nous enfuir en restant dans nos jambes, quoi qu'il lui en coûte. A elle et à nous aussi, d'ailleurs...

Le pitch du siècle


"Alors tu vois, c'est un super-héros, un gars qui a des pouvoirs. Enfin, il a surtout un pouvoir, celui de transférer son esprit dans le corps d'un chat. Tu vois ? Et après, il contrôle le chat. Pour épaissir le personnage, tu imagines un immigré à New-York. Plutôt hispano, latino, quelque chose comme ça, pour pas faire trop lisse. Et côté psy, un profil complexe. Le mec pas net net, quoi. Torturé. Plutôt du genre à user, voire abuser, de substances. Tu vois ?
- Un latino toxico new-yorkais, c'est pas un peu cliché ?
- Ouais mais là, ça aurait même tendance à décupler son pouvoir, en fait. Tu vois ?
- Oui, je vois. Et ton type sous psychotropes qui projette son esprit dans le corps d'un chat, il s'appellerait comment ?
- Ben, chat-man..."



- Mots clés : Photo, Animal, Chat, Blabla, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 17/01/2016, 21h50

Un hippocampe à la cave



Faire du ménage, c'est bien. En faire à la cave, dans la limite du raisonnable, c'est magique. Parce que ça permet de découvrir des trésors comme cet hippocampe d'or et de fils de soie qu'un excès d'une aspiration aveugle aurait cependant détruit irrémédiablement. Pour voir l'hippocampe, je vous demande un minimum d'attention et d'imagination dans l'observation de l'image. Mais il y est, sans aucun doute.

L'avantage d'un tel support à l'imagination est qu'on peut y voir ce qu'on veut, dans un détail, dans l'ensemble, sous un angle ou un autre, comme dans ces entrelacs de courbes dans lesquels on cherche à identifier des formes que l'on fait apparaître en en épaississant les traits. Ci-dessous, le tissu de la robe couleur soleil de Peau d'âne :)



Dans le détail suivant plus particulier, la toile m'évoque la forme en réseau des super-amas de galaxies.



Cette cave est la caverne d'Ali Baba :)

Fiscalité mongole


Comment appelle-t-on la taxe d'habitation dans les steppes de Mongolie ? Impôt de la yourte nature...



- Mots clés : Photo, Détail, Toile, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 12/01/2016, 22h00

La vague



Une vague nouvelle vient se répandre sur cette portion de la grève laissée vacante par le retrait de la précédente, comme une nouvelle année vient remplacer, dans les calendriers, celle qu'elle suit. C'est juste un incrément, un saut de puce, mais tellement chargé de symboles.


Une vague, c'est un choc esthétique. C'est un élément de nature mobile, puisqu'elle désigne un mouvement, mais dont chaque instantané de son effet sur l'eau qui la porte est fascinant, que ce soit dans la dentelle d'écume que modèlent les prémices du déferlement, dans l'enroulé d'un tonneau à la paroi translucide ou encore dans la somme des tourbillons qui suivent sa brisure.


La vague (Die Welle), c'est aussi un film allemand de Dennis Gansel que m'a fait découvrir MiniFrez. Ce film raconte une expérience menée par un professeur et ses élèves pour démontrer les mécanismes permettant l'émergence d'un mouvement autocratique (on dirait plus communément "fasciste", par abus de langage), comment des personnes, même informées, peuvent y adhérer et combien il est facile de se laisser prendre au jeu, même quand on en est l'instigateur. Et, en ces années assez inquiétantes qui voient monter partout en Europe des mouvements populistes d'extrême droite, dont certains sont déjà arrivés au pouvoir comme naguère en Hongrie et à présent en Pologne (et on en voit rapidement les conséquences sur le contrôle des médias, entre autres), et qui prônent un repli identitaire, ce film est à voir ou à revoir et à méditer. Car le populisme accompagné d'un nationalisme exacerbé mène à la guerre. Toujours.


Et, puisqu'on parle cinéma, voici la version animée de la vague.




- Mots clés : Photo, Triptyque, Voeux, Dennis Gansel, Cinéma, Blabla -
- Lien permanent vers cette note -
Le 29/12/2015, 00h25

21 décembre 2015




Il fait beau ce matin à Bordeaux.
Il fait beau et les fêtes de Noël sont à portée de main. Nous allons nous réunir autour de mes parents. Voilà longtemps que ça n'était pas arrivé.
Il fait beau à Bordeaux ce matin. Ces retrouvailles familiales nous réjouissent tous. La santé de certains a été éprouvée cette année mais à présent, tout le monde va plutôt bien.
Il fait beau et les fêtes de Noël sont à portée de train. Le ciel bleu n'a pas un nuage. Les petits enfants poussent et un mariage vient d'être annoncé pour 2017.
21 décembre 2015
Il fait beau à Bordeaux et mon père est mort ce matin.


Depuis, je m'accroche à cette pensée qu'il est mort heureux. Il vivait dans les préparatifs de ces fêtes, dans le plaisir d'être entouré de sa famille, présente ou qui allait arriver. Il s'en faisait une joie. Il était dans l'envie. Il était dans la vie.

Depuis, je m'accroche à cette certitude qu'il était heureux et à l'espoir que cette vie l'a quitté suffisamment vite pour ne pas avoir à lui en présenter un démenti.




'tention !
Sur le retour, pause déjeuner sur une aire d'autoroute. J'entends des petits crier à côté : "Vive papy Victor !". Et j'ai envie d'aller les avertir, aller les mettre en garde. J'ai envie d'aller leur dire d'en prendre soin. Car un papy Victor, ça a l'air solide comme ça, mais en fait c'est fragile et ça peut facilement se casser.

Et après, ça vous manque.



- Mots clés : Photo, Victor, Fleur -
- Lien permanent vers cette note -
Le 09/08/2015, 19h02

Rayures évolutives


Nous avons déjà vu ensemble combien les guêpes sont de voraces carnivores. Celle-ci reculait tout en découpant son bout de barbaque dans le morceau laissé à sa disposition. Quand ça l'a mené au bord de la table, j'ai pensé qu'elle finirait le travail par terre. Que nenni ! Elle l'a poursuivit à la verticale, tenant par je ne sais quoi d'autre que par miracle, jusqu'à la séparation finale de la bidoche, sans rien lâcher.

Une belle leçon de volonté et de persévérance pour notre jeunesse...



Que sommes-nous ?
Le chiffre a de quoi surprendre quand on le lit : il y a plus de 10 fois plus de bactéries dans le corps humain que de cellules humaines. La plupart se situent dans le colon, mais également sur la peau, les yeux, dans le nez, la bouche, l'intestin grêle... Elles nous sont très majoritairement inoffensives ou bénéfiques. Autrement dit, l'évolution qui a conduit à faire l'humain (et les autres animaux rencontrant une situation semblable) est en fait l'évolution d'un système symbiotique. L'homme seul, sans ces invitées, ne serait pas viable, malgré la complexité de sa nature. L'évolution a choisi la coopération.

L'évolution, parlons-en, tiens. Tout le monde est d'accord* pour dire que le plus long et le plus complexe a été de voir apparaître les premières cellules (organismes unicellulaires). Après, le tour était joué, ça n'était plus qu'une question de temps. Vraiment ? Un des mystères reste cependant d'expliquer le pourquoi du passage de une à plusieurs cellules. Quel gain évolutif a représenté cette construction ?

Un des principes forts de l'évolution veut qu'une transformation ne perdure que si elle apporte un gain substantiel à l'organisme dans lequel elle se produit. A l'organisme et à sa descendance, si il y a. Ainsi, le meilleur gain possible est d'accorder un avantage reproductif. Si on raisonne du point de vue génétique, de deux individus d'une même espèce, celui dont les gènes ont le plus de chances de se répandre au sein de l'espèce n'est pas forcément le plus costaud mais avant tout celui qui se reproduit le plus**. Être costaud peut y aider mais pas toujours. Il faut niquer un max. Et les mâles disposent d'attributs toujours plus longs ou colorés pour plaire aux femelles.

Donc, pour revenir à notre question, quel était ce gain dans le passage de une à plusieurs milliards de cellules ? Si ce gain était donc reproductif, si les structures plus complexes favorisaient la rencontre de leurs cellules sexuelles ? En d'autres mots, si nos spermatozoïdes, nos ovules n'étaient pas des cellules parmi des milliards d'autres assurant notre fonction reproductrice mais si nous, les êtres complexes, multicellulaires, n'étions que les queues de paon de nos gamètes ?

Je vous laisse réfléchir là-dessus...



* : OK, à part les créationnistes :)
** : on s'étonnera donc qu'après tant de millions d'années de sélection naturelle, la fornication généralisée et systématique ne soit pas encore la règle en ce bas monde.



Black is the new black
Ça faisait longtemps que je ne vous avais pas montré ici (c'est fait sur Fèces-bouque depuis lurette) mes derniers dessins pour les concours de caricature. Eh ben voilà, ce sera chose faite :


Oprah Winfrey



Samuel L. Jackson




- Mots clés : Photo, Animal, Bestiole, Guêpe, Blabla, Evolution, Dessin, Caricature -
- Lien permanent vers cette note -
Le 04/06/2015, 00h35

Seuls sur la plage


"Il avait dit combien ?
- Qui ?
- Le type à la station, il avait dit combien de temps après le Leclerc ?
- Cinq minutes.
- Ah ! Alors on est bientôt arrivé ?
- Oui, sûrement."



Des séries et des hommes
Ça y est ! Moi aussi, j'ai ma Raphaëlle Bacqué.

Pour ceux qui ne la connaîtraient pas, elle est journaliste au Monde et est régulièrement invitée sur les plateaux télé. Et, de surcroît, mon cousin et elle étaient potes à la fac. Donc, pour moi, avoir sa Raphaëlle Bacqué, c'est avoir un pote plus ou moins ancien qui passe à la télé.

Figurez-vous que l'autre soir, je venais de finir de me regarder la saison 3 de Game of Thrones... Game of Thrones, en voilà une série qu'elle est bien... Vous connaissez ? C'est quelque chose. C'est quand même une série adaptée d'un cycle de livres que George R. R. Martin, entre autres scénariste de séries TV, a écrit en prenant soin qu'ils soient inadaptables en série... Dit comme ça, c'est un échec flagrant pour l'auteur.

Qu'est-ce qui les rendaient inadaptables ? Sans doute parce que rien ne collait aux codes du genre : un nombre incalculable de lieux et de personnages, des méchants qui ont autant d'épaisseur que les gentils, des lignes floues et poreuses entre les deux. Et peut-être la pire des raisons encore. Le succès d'une série tient souvent à l'attachement que l'on parvient à créer entre le public et les personnages. Ici, pas de risque : ça trucide à tout va. Sympa, pas sympa, rencontré depuis trois épisodes ou trois saisons, chaque personnage a les mêmes chances de ne pas survivre aux 50 minutes de la projection. Du coup, toute tentative d'attachement du spectateur se termine indubitablement, à un moment ou un autre, par un déchirement.

Et pourtant, le public en redemande. Comme quoi, les codes, hein...

Bref, je venais donc de finir la saison 3 et mon moral était dans un étang, les pieds coulés dans du béton. Inimaginable d'aller dormir. Je zappe donc sur la 5 et tombe sur la rediffusion nocturne de "C dans l'air", une émission sérieuse avec des invités dedans. Et qui je vois parmi ces invités ? Benoît Pellistrandi, un pote de lycée (première et terminale). Oui, à l'époque, il avait encore des cheveux. Ça m'a fait un choc. J'ai cru un instant que moi aussi, j'avais vieilli. J'ai vite réalisé que ça n'était heureusement pas le cas : je n'ai pas pu vieillir, moi, je me masturbe toujours autant.

Il a déjà été invité plusieurs fois sur France Culture, donc on peut me valider ma Raphaëlle à moi.

Mais, en y repensant, j'en avais déjà une autre. Les média savent en particulier aller le chercher dès que sort une nouvelle loi sur l'Internet et les libertés afférentes. Animateur du standblog depuis des années, je voudrais qu'on me valide mon Tristan Nitot aussi. Après tout, nous étions en seconde ensemble. Depuis l'époque, moi, je n'ai pas pris un gramme. Je ne sais pas comment je fais. C'est peut-être la masturbation.

Quoi qu'il en soit, c'est amusant de voir passer dans un monde qui nous est, la plupart du temps, complètement étranger, la télé, des personnages familiers, attachants car liés à un morceau de nous, des personnages qu'on a envie de suivre dans leurs nouvelles aventures.


Eh, oh ! Vous n'allez pas me les trucider, ceux-là aussi ?



- Mots clés : Photo, Phonecam, Blabla, Benoît Pellistrandi, Tristan Nitot -
- Lien permanent vers cette note -
Le 08/05/2015, 00h22

Texture





De la cohérence des messages fourre-tout
Les publicitaires et autres communicants sont des gens formidables. A vouloir bourrer leurs slogans des messages définis dans une campagne, ils en arrivent à perdre complètement le sens global de leur communication. L'exemple du jour nous vient de la publicité actuelle pour le site de rencontre Attractive World.


Chez Attractive World, nous pensons que tout le monde a un petit plus, comme tous les célibataires sélectionnés par les membres du site.
Attractive World, le site des célibataires exigeants.


Attractive World fait partie des sites de rencontres plutôt haut de gamme. Dans "célibataires exigeants", il y a le "célibataire" qui prouve qu'on n'est pas là que pour pécho (contrairement à HugAvenue, pour ne pas les citer) et l'"exigeant" qui dit bien qu'on n'est pas n'importe qui et qu'on compte bien ne pas ramasser n'importe quoi.

Et, pour preuve, la pub nous confirme que les membres du site sélectionnent des célibataires ayant un petit plus.

Mais voilà, il faut bien vivre. Pour un tel site web, vivre signifie avoir plus d'adhérents. Et pour espérer en capter un peu, il faut ratisser large. D'où le début du message "[...] nous pensons que tout le monde a un petit plus". En termes de clients potentiels, on ne peut guère faire mieux. En revanche, comme message adressé à ses membres, ça devient limite : vous, membres du site, vous qui êtes exigeants et avez raison de l'être, vous sélectionnez avec votre degré d'exigence des célibataires ayant un petit plus; mais, pas de bol, vous n'êtes qu'un tas d'abrutis puisque tout le monde a ce petit plus. Vos sélections ne sélectionnent donc rien de particulier. Votre exigence, c'est de la merde. Et d'ailleurs, votre petit plus, c'est du pipi de chat puisque, c'est bien connu, une chose que tout le monde a n'a aucune valeur. Seul ce qui est rare en a.

Donc, en toute logique, plutôt qu'attirer de nouveaux clients, un tel message, pourtant porteur d'images positives, une fois bien compris, devrait faire fuir l'ensemble des membres du site.

Reste à savoir si les membres en question, du haut de leur supérieure exigence, savent comprendre un simple phrase. On attend les statistiques d'Attractive World :)



Équitation améliorée
Pour des performances à cru, pensez au régime sans selle.



- Mots clés : Photo, Blabla, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 02/02/2015, 19h05

Que du bon !



Il est temps pour moi de vous présenter mes vœux pour 2015. Mais je ne choisis pas parmi la santé, le bonheur, l'argent ou je ne sais quelle paix dans le monde. Je pose tout là et vous venez piocher selon vos priorités du moment.

Allez-y, ne soyez pas timides...



Vous avez vu ? Tranquille, hein. On est à peine le 2. Je suis largement dans les temps, cette année.



Quoi ?

Février ?





Exposé


Après le mur de Berlin, celui des lamentations, de la honte ou des cons, voici le mur de FreZ :)

C'est la première fois que je vois mes œuvres accrochées, exposées dans un lieu public. Ça se passe au restaurant le Petit Creux et ce sont Colette et Daniel qui m'ont fait cet honneur (reportez-vous aux deux posts précédents si vous avez déjà oublié qui ils sont). Quand je vous disais qu'ils sont très bien, ces petits :)





Vaguement
Ce matin, mon oreille distraite a capté quelques mots d'un sujet traitant des casseroles que se traine DSK. J'ai donc entendu la phrase suivante : "il ne risque rien, les fesses ont presque ri".

...

Ah ouais ? Chépas. Ça doit être une particularité des affaires de mœurs.



- Mots clés : Photo, Phonecam, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 18/11/2014, 00h18

Laissez-moi vous narrer à présent...

...un précédent week-end dans les Landes. Un week-end à base de bord de mer où l'on croise des aventuriers solitaires, à base d'atmosphères dramatiques ou enchanteresses, où l'esprit de la forêt a laissé son emprunte. Mais je vous laisse découvrir tout cela en images.













A la maison
En matière de travail scolaire, on se doit de distinguer deux cas bien distincts : le cas "devoirs" auquel il faut s'accrocher jusqu'au bout et le cas "leçons" que l'on peut laisser tomber quand on se sent en confiance.



- Mots clés : Photo, Phonecam, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 17/10/2014, 14h20

Face à la mer



Histoire de conserver encore, en s'aidant du weekend estival qui s'annonce, le souvenir des beaux jours de septembre.



La sagesse

Avec l'âge, vous le constaterez, on s'emporte moins, moins vite, moins facilement. On devient plus tolérant au chahut des petits qui courent, aux idées insupportables du voisin. On s'agite moins, on se pose plus.
Avec l'âge, on devient sage.
Avec l'âge, on entend aussi moins bien, en particulier les petits qui courent. On a plus de mal à bouger. Les années passant, tout le système neuro-végétatif s'altère. Les idées sont plus longues à venir, les sens de moins en moins fidèles, le corps plus long à mettre en branle.
Avec l'âge, on devient d'abord sage. Mais ce n'est qu'une étape. Ensuite on devient gâteux.



- Mots clés : Photo, Blabla -
- Lien permanent vers cette note -
Le 07/08/2014, 13h48

Du nichon à pleine bouche





Ca me donne l'occasion d'annoncer enfin que je suis grand-père pour la 3ième fois... :)




Petit boulot complémentaire

Fin juillet, les déclarations d'intérêts et d'activité de nos députés et sénateurs ont été rendues publiques. Elles sont consultables sur le site de la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique.

Ca me pose quelques questions, je dois vous avouer. Un parlementaire a quand même une fonction censée lui prendre un peu de temps. Quand il ne débat pas des lois en assemblée, il peut travailler dans une commission. On peut aussi le voir sur le terrain, dans sa circonscription. Bref, c'est un boulot que d'aucun pourrait qualifier de "à plein temps" pour lequel un député est quand même rémunéré mensuellement 7100 € de salaire brut plus 6412 €, toujours bruts, d'indemnité représentative des frais de mandat devant couvrir les dépenses liées à l'exercice de ses fonctions (ces chiffres, et autres, sont consultables ici, par exemple).

Pourtant, en complément de ce travail déjà pas si mal payé (en 2011, le salaire mensuel en équivalent temps plein (EQTP) était en moyenne de 2830 € bruts en France), certains trouvent le temps d'exercer une ou plusieurs autres activités. Je ne sais pas ce qu'il en est de ceux d'entre vous qui exercent une activité à temps plein, mais moi, je ne me verrai pas avoir un second emploi. Le temps libre que j'ai, je le passe en loisirs (pas assez), repos, ménage (hélas!), bricolage (éventuellement). Il n'en est pas de même pour certains de nos élus (10% des députés, pour le Monde qui a fait le calcul). Ils trouvent le temps nécessaire.

Je vous invite à consulter un assortiment du florilège d'articles sortis sur le sujet, les exemples qu'ils citent variant sensiblement (en plus de l'article du Monde, celui du Figaro, de Rue89 et tant d'autres...).

Parmi les plus gros revenus, on trouve la famille Dassaut (dividendes et jetons de présence - une catégorie à eux seuls), des avocats, des conseillers en communication, etc. pour des montants allant de plusieurs dizaines à plusieurs centaines de milliers d'euros.

Il y en a même qui arrivent à en cumuler plusieurs : Jean Glavany, salarié d'une société organisatrice d'évènements sportifs et culturels et avocat (respectivement pour 61506 € et 60935 € en 2012), Jean-Marc Germain, en tant que dircab' de Martine Aubry à Solférino et à la mairie de Lille (pour respectivement 4100 € et 4500 € par mois), Jean-Michel Baylet (en 2013, 377 159 € comme PDG du groupe la Dépêche du Midi, 144 983 € comme président d'Occitane de Communication, 155 163 € en étant à la tête de Midi Olympique et 23 575 € comme patron de la Nouvelle République des Pyrénées)...

Je ne peux pas oublier dans ma liste de cumulards Jean-François Copé, que j'aime autant que Baylet : avocat (autour de 300 000 € annuels), conférencier (35 000 € en 2013), écrivain, maire de Meaux (petite commune de plus de 50000 habitants, pour 38 000 €), président d'agglomération (bénévole).

Et voici mes questions. Comment peut-on gagner tant pour des emplois à temps partiel ? Et en particulier, comment la république peut-elle payer tant des gens qui passent si peu de leur temps à la servir ?

Je vous laisse réfléchir là-dessus. Si vous avez des réponses, je suis preneur.



- Mots clés : Photo, Bébé, Blabla, Politique -
- Lien permanent vers cette note -
Le 05/08/2014, 12h45

Végétalisation


Depuis que nous avons emménagé à Bordeaux, il y a six ans, j'ai toujours considéré cette ville comme un lieu minéral. Ce qui saute aux yeux, c'est la pierre dans laquelle ont été construites la plupart des maisons, de couleur crème quand elle est propre et virant au noir, au sale, en quelques années.

Mais samedi dernier, un saut à ma banque m'a fait passer par une rue qui, en quelques mètres, a presque anéanti cette impression première.





Cette rue-là m'a donné l'impression d'être envahie par la végétation, presque laissée à l'abandon.







Il y a quelques temps, il y avait en projet d'encourager les bordelais (ou était-ce seulement dans notre quartier) à faire pousser des fleurs devant chez eux. Je ne sais pas ce qu'il en est advenu.

Quoi qu'il en soit, chacun est responsable de l'état du trottoir devant sa propre maison. Donc, la négligence, les vacances et l'alternance de soleil et de pluie conduisent à des résultats étonnants. Sur le retour, j'ai mitraillé de l'appareil photo de mon téléphone. Je vous livre le résultat brut.


En rentrant chez nous, j'ai remarqué que notre propre rue est presque dans le même état. Mais, par force d'habitude, ça ne m'avait jamais frappé.



Attention, échange !
Il ne faut pas confondre Gel à Sienne et El-Alamein...

Passez la souris pour lire
Vous l'avez ? J'ai la sienne et elle a la mienne... Allez, quoi, un peu d'indulgence :)




- Mots clés : Photo, Phonecam, Bordeaux, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 19/06/2014, 12h00

Crash test



Je profite de cette période d'épreuves (examens, concours) dans laquelle moult candidats planchent sur divers sujets pour vous en soumettre un à mon tour : moyennant une tablette, un marteau et une toile d'araignée, démontrez que l'écran de la tablette ne semble pas si solide que ça.



Nota bene : le candidat n'est pas obligé de se servir de tous les éléments listés pour sa démonstration.



Aphorisme de grève, hors prise de position, en deux formulations au choix :
Quand le train est à l'arrêt, c'est bien celle de l'usager.
ou
Quand le train est à l'arrêt, c'est l'usager qui l'a dans le cul.



- Mots clés : Photo, Toile, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 30/05/2014, 23h15

Plus...



Bon ben voilà, c'est fait. Elections européennes : 57% d'abstention, le FN premier parti de France avec 25% des votes exprimés.



Décidément, plus je regarde les humains voter et plus j'aime mon chat.



Allez ! Viens, minette ! Viens te faire grattouiller le ventre.



Envoyez la monnaie !
Vous avez entendu le montant de l'amende que BNP Paribas pourrait être amenée à payer aux États-Unis ? 10 milliards de dollars pour ne avoir respecté une loi américaine en dehors des États-Unis (donc à un endroit où elle ne s'appliquait pas). C'est une nouvelle sorte de rançonnage : payez et on ne vous retirera peut-être pas votre licence pour exercer sur le sol américain.

Sur son blog, George Ugeux "propose que ces amendes soient désormais payées au Fonds Monétaire International pour lui permettre de soutenir les pays en difficultés plutôt que d'enrichir l'Etat le plus riche du monde".

Je suggère que cette proposition soit appelée "la règle d'Ugeux". Si elle était appliquée, elle aurait, pour les américains, tout d'un film de genre noir.


(les non-comprenants de ce double jeu de mots sont priés de se rendre sur la page au bout de ce lien. merci :) )



Une bien agréable rencontre
Comme précédemment annoncé, j'étais dimanche dernier au salon de BD de La Teste de Buch.

Il y a eu, en vrac, des éclats de rire à la table d'Alexandre Day et Etienne Friess, plein de projets -mais pas forcément de DB- pour Jérôme d'Aviau, un tableau très sombre de l'état du monde de la BD dépeint par Philippe Luguy (Maester en évoque un aspect chez lui aussi), la découverte du petit monde de Léo et Cléa (vous vous rendez compte ? Léo et Cléa, quoi... nos petits enfants).

Et aussi ma dernière dédicace de la journée avec Marie Deschamps, que je vous invite à aller découvrir. Serial killeuse, Marie tuait simultanément le temps, un bonhomme sur papier et son stylo en noircissant son dessin. Nous avons évoqué ses sérigraphies que j'aimais beaucoup et l'histoire qui la mène de l'animation vers la BD (ou les romans graphiques). Quelques minutes qui laissent le souvenir d'une belle rencontre.



- Mots clés : Photo, Animal, Chat, Marie Deschamps, Alexandre Day, Jérôme d'Aviau, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 24/05/2014, 17h00

Mon oeil



Alors là, mon oeil ! Ne me dites pas que vous avez mieux à faire que d'aller voter demain pour les européennes, je ne vous crois pas. Et, pour le coup, je ne suis pas sectaire. Votez écolos ou pirates, alternative, front de gauche ou citoyens. Et même, à la limite, PS ou UMP. Tout, mais évitez-nous la honte -et la catastrophe- d'un FN en tête dans une élection.

Tenez, moi par exemple, demain, je compte bien aller faire dédicacer mon Blanche par Alexandre Day, mes Histoires inavouables par Jérôme d'Aviau (deux auto-cadeaux de naouèl) et trouver quelque chose à faire signer par Ingrid Liman au salon de BD de La Teste de Buch. Et bien avant (ou peut-être après, ça déprendra de mon humeur), je passerai quand même par l'isoloir.



- Mots clés : Photo, Oeil, Alexandre Day, Jérôme d'Aviau, Ingrid Liman -
- Lien permanent vers cette note -
Le 20/05/2014, 18h20

Glorieux matin



Rayons de lumière matinale. Je traine au lit. Ne pas se lever trop vite, trop tôt, trop brusquement. Ne pas risquer une fracture de l'oreiller, un polochon-elbow, une entorse de la flemme. Il y a trop à perdre à mal commencer une journée. Alors rester encore une peu sous les draps, encore un peu plus...



T'es dans le médoc ?
Tu vois le boutonneux là-bas ? Tu me crois ou pas, il n'a aucun problème pour tirer un coup. Avec son aspect geek, les femmes n'ont jamais la migraine...



- Mots clés : Photo, Sombre, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 11/05/2014, 22h50

Bidons en cascade



Ce gros bidon-ci a déjà éclos. Vous en avez déjà été témoin sur FB ou Instagram.

Il y en a un second qui est prévu pour le mois de juillet :



Et, sans vouloir me vanter, un troisième devrait arriver en novembre.



Stany
Je vais vous raconter une histoire remontant à quelques années. L'histoire d'une rencontre avec une polonaise que je voyais presque tous les midis, dans un restaurant d'entreprise à la Défense, au temps où j'étais encore banlieusard. Sa bonne humeur, sa gouaille, son accent chantant en faisaient un personnage qu'il m'était d'autant plus facile de trouver sympathique que mes propres origines rendaient tellement familière la musicalité de ses mots. Qu'elle fusse à la caisse ou au service des plats, c'était d'un même "Bonjourr, bonjourr" qu'elle nous accueillait, roulant ses R.

Un soir, lors d'une sortie à la Comédie des Champs-Élysées, des collègues l'ont reconnue de loin, en ouvreuse. J'ai confirmé. La retrouver là était surprenant mais, même à distance, le doute semblait difficilement permis. Cependant, le lendemain, au restaurant, elle a nié être cette personne que nous avions vue circuler dans les allées. Mais je n'ai pas cru à sa dénégation : il aurait fallu qu'elle ait une jumelle et n'en faisait pas mention.

Environ quatre ans après avoir quitté la Défense et ce restaurant, c'est avec un réel plaisir que j'ai à nouveau entendu cette voix chantante dans un reportage de Frédéric Pommier, sur France Inter. C'était un reportage sur les ouvreuses du théâtre de la Comédie des Champs-Élysées. La personne qui parlait ainsi s'appelait Stany. Ce n'est pas une jumelle mais un clone qu'aurait dû avoir ma polonaise si elle n'avait elle-même eu cette double vie, ou double activité seulement, je suppose. Mais comme elle l'a confié au micro, ce n'est pas avec des émoluments d'ouvreuse que l'on peut vivre correctement. Et les regrets qu'elle semblait exprimer sur cette vie qu'elle disait ratée ont sonné bizarrement à mes oreilles.



Cette histoire, je l'ai mise en mots pour l'envoyer à Frédéric Pommier. J'aurais aimé avoir sa réaction sur cet autre pan de la vie de Stany, que son reportage présentait comme aussi sympathique que j'avais pu moi-même la percevoir. Je n'ai pas eu de réponse. L'a-t-il seulement reçue, cette histoire ? C'était il y a quatre ans.



- Mots clés : Photo, Enceinte, Blabla, France Inter -
- Lien permanent vers cette note -
Le 08/05/2014, 12h00

Dehors, dedans



"Chéri, va voir les petits dans la voiture. Ils sont trop mignons, la bouche ouverte.
- Je prends la tablette pour faire une photo.
...
- Fais voir... euh... C'est quoi, là ? Ton reflet ?
- Ah oui, on ne les voit pas très bien, du coup. Nan mais c'est pas grave, j'aime bien quand même. Je garde."



Auto-dérision
C'est quand même une preuve magnifique d'auto-dérision, pour une communauté rassemblant des personnes identifiées par leurs pratiques sexuelles minoritaires, de s'intituler "Les Gaies Bites Rances". Non ? (#LGBT, avec tout mon respect)

(Ouais, ok : il manque bien "bienne". Et là, j'ai envie de dire "Et alors ?")



- Mots clés : Photo, Jeu de mots, LGBT -
- Lien permanent vers cette note -
Le 05/05/2014, 22h22

Changement de saison



De l'hiver au printemps, éveil de la nature...

Eh oh ! Ça va ! Moi aussi, je lis l'éphéméride de ma cops Rachel sur FB et je sais qu'on était aujourd'hui le 47ième jour du printemps. Question transition, on est un poil décalé.

Mais bon, c'est pas grave. La plupart des gens qui passent ici ne savent pas lire et...



Toc toc... Allô ? Un deux, un deux...

Ah ! Je crois que le micro était branché.



Euh...
Bègue des intestins, il défèque au pied d'un arbre : étron et tronc...



- Mots clés : Photo, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 17/04/2014, 00h02

Eclairage naturel



Sans le reflet de la fenêtre, j'aurais peut-être intitulé ce post "Fantôme sous la douche", tant cette image m'évoque la série des fantômes de Cali la rousse (période "tirages de peintures numériques retravaillés à l'acrylique").



Coincé ? (néologisme)
Compte tenu de la racine latine rectus (droit) que l'on trouve aussi dans rectum, peut-on qualifier de "birectal" le manche à balai qui vous rentre si droit dans le cul ?



Fermeture durant congés...
... la semaine prochaine. Pour vous, chers visiteurs, compte tenu de la fréquence des mises à jour de ce blog et de ma rapidité à répondre au commentaire que vous laissez, ça ne changera strictement rien.

Mais il était tout de même important que je le précisasse. Ça me permet de caser un imparfait du subjonctif et ça, ça n'est pas rien.



- Mots clés : Photo, Jeu de mots, Cali Rezo, Phonecam -
- Lien permanent vers cette note -
Le 07/03/2014, 12h15

Bonjour tristesse



Le truc avec ce lac, c'est que normalement le buisson du milieu est accessible sans se mouiller les pieds. Les quadrillages sur la droite, ce sont des supports pour des planches à voile. L'eau commence habituellement juste derrière.

Donc, soit il a effectivement beaucoup plus plu cet hivers, soit les sols et nappes, déjà pleins des pluies de l'an dernier, ne peuvent déjà plus rien absorber. Heureusement que le soleil revient...



Je vous demande quelques minutes d'attention
Si le politique a encore un tant soit peu de sens pour vous face à l'économique, vous ne serez pas insensibles à cet accord de partenariat transatlantique (ATP) en cours de négociation bien à l'abri des regards et qui, dans la continuité des précédents accords, achève de sonner le glas des pouvoirs citoyens.

Est-il licite qu'une société commerciale puisse poursuivre un état en justice si elle estime que les règles ou lois, sociales ou environnementales, de cet état lèse son business ?

Pour éviter d'en arriver là, car je soutiens que ça ne serait pas une bonne chose, et devant un personnage qui l'incarne au mieux, je vous invite à la résistance (d'autant qu'une tentative d'accord similaire a visiblement été enterrée il y a 15 ans après avoir été dévoilée au grand jour - comme quoi, ça semble possible)...





- Mots clés : Photo, Dessin, Blabla, APT, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 10/01/2014, 00h23

Pouponnière



L'image qui vous est proposée ici est plus que rare. Je pourrais même la qualifier d'exclusivité mondiale.

Il s'agit d'une pouponnière à pixels (pixel nursery, en termes techniques). C'est un lieu de culture et de sélection des pixels qui formeront vos futurs écrans (télé, ordi, smartphone et tablette).

Les pixel croissent dans un milieu adapté (on en distingue de plusieurs tailles sur le cliché). La membrane blanche centrale agit comme filtre, ne laissant migrer vers la zone supérieure de la photo que les pixels les plus purs, les plus chers aussi. Ils seront vendu à Apple, les autres étant destinés à équiper une dalle coréenne, vraisemblablement d'entrée de gamme.


Non, ne me remerciez pas. Je milite activement pour une large diffusion du savoir universel.



Noodles
L'autre jour, j'étais chez un ami nippon. Je lui fais remarquer qu'il commence à faire faim. Mon pote disparaît pendant bien dix minutes et v'la soudain mon japonnais, bonne pâte, qui me ramène des nouilles.



- Mots clés : Photo, Détail, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 31/12/2013, 01h26

Allez ! Présente tes voeux à la dame...



Je vous souhaite pour 2014 une année lumineuse.



- Mots clés : Photo, Voeux -
- Lien permanent vers cette note -
Le 24/12/2013, 18h30

Les univers mondes



C'est le titre qui m'est venu en travaillant cette image, dans un style SF des années... euh... des années, quoi.



Dernier contact avant immersion
Nous partons pour "les fêtes", pour l'inconnu, quoi. Nous ne savons pas quand nous en reviendrons. Si vous n'avez pas de nouvelle pendant la semaine, lancez les recherches ! (merci d'avance)


Et surtout, amusez-vous bien !




- Mots clés : Photo -
- Lien permanent vers cette note -
Le 16/12/2013, 23h25

Et maintenant, on appelle qui ?



Who you gonna call ? Ghostbusters !



Elle est trop forte
L'avantage d'avoir des petits enfants (quand ceux de la première génération ont passé l'âge), c'est qu'on peut leur offrir des livres de Del4yo.



Et, par la même occasion, on se fait plaisir. Dephine, ma fille, tu as vraiment fait un super boulot, là-dessus. Les images sont magnifiques et juste... TROP CHOUPINETTES !!! :) Tu sais, c'est amplement mérité que les chinois aient décidé d'envoyer un lapin dans la lune en ton honneur.



Les ravages de l'alcool
Ivre, il regarde Alien en Ripley...


- Mots clés : Photo, Delphine Doreau, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 18/11/2013, 13h23

Hot tomatoes



Et celles-ci, je les ai rêvées, peut-être ? Nan, parce qu'à force de me voir coller l'étiquette d'obsédé du slip, je finirais presque par croire que je suis le seul à penser à la chose.

Mais là, hein ? Même les tomates s'y mettent. C'est pas moi, là...

Tiens, ça me rappelle un truc que j'ai lu sur la masturbation (et autres pratiques assimilées) dans le règne animal. Il en résulte que je suis loin les humains sont loin d'être les seuls à s'y adonner. C'est beaucoup plus courant qu'on ne le croit (l'article cite les pingouins, les porcs-épics, les morses, les chevaux, écureuils et dauphins). J'ai même bien souri en lisant que des observations faites au début du 20ième siècle sur la sexualité des pingouins n'avaient été publiées que récemment, tellement leurs pratiques étaient considérées comme de la dépravation.

Alors bon, je veux bien assumer, mais faudrait voir à ne pas trop pousser non plus.



Round midnight
23h58 : à deux doigts de demain...



- Mots clés : Photo, Légume, Fruit, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 26/08/2013, 18h30

Passage de témoin



Je te passe le relais. Tu tiens désormais le monde entre tes mains. A toi d'en prendre soin.


(Mais n'oublie pas de le ranger quand tu auras fini de jouer avec. Ca ferait désordre, une planète à l'abandon...)




Une bonne raison d'aller se pendre
Je narre ici l'annecdote à ceux qui ont la chance de ne pas être sur Facebook. Ceux de mes conaissances qui le sont ont déjà eu vent de l'histoire.

Les plus attentifs d'entre vous auront bien compris, en lisant le précédent post, que je m'étais inscrit à 2 groupes Facebook de concours hebdomadaires de caricatures. Tel Pathé ou Marconi, j'ai voulu y suivre la voie de mes maîtres que sont Thierry Coquelet, Maester ou encore Jean-Marc Borot (sans même parler du Maître : Sebastian Krüger)...

Il y a quelques semaines, le groupe Caricaturama Showdown 3000 fait son concours sur l'acteur Jeremy Brett, qui fut entre autres un grand Sherlock Holmes. Je parcours quelques pages sur Google images à la recherche d'une photo qui me semblait être une bonne base pour une caricature. J'en trouve une qui me va sur une page entièrement dédiée à l'acteur.

Je dessine ma caricature, dont j'étais assez satisfait, et la poste sur la page du groupe.



Et là, je me rends compte avec les premiers commentaires des gens que j'ai en fait dessiné... Peter Cushing, qui fut lui aussi un Sherlock Holmes. Et j'avais tellement le nez dans mon dessin qu'à aucun moment les œuvres des autres, que je voyais passer, ne m'ont mis la puce à l'oreille. Même plus : les exagérations de certains sur Jeremy Brett m'ont fait reconsidérer et améliorer mon propre Peter Cushing...

Stupeur ! J'avais alors le choix entre
- me faire sepuku,
- jouer l'extremiste qui l'avait fait exprès (ouich, voyez-vouch, il n'y a jamais eu d'autre Sherlock que Peter...)
- ou être condamné à ne plus poster QUE des dessins autres que le sujet demandé sur ce groupe.

Lâchement, j'ai choisi de fuir, de faire du bricolage puis de partir en congés pour me faire oublier, le temps que l'affaire se tasse*...




* : ce qui, pour un cafetier, est quand même un comble...


- Mots clés : Photo, Sombre, Dessin, Caricature, Peter Cushing -
- Lien permanent vers cette note -
Le 17/07/2013, 17h57

Towers bridge




Comme ces photos ne le laissent absolument pas deviner, le pont Jacques-Chaban-Delmas à Bordeaux, dit aussi pont Baba (Bacalan-Bastide), est un pont à travée levante, tout comme le pont Gustave-Flaubert de Rouen mais sans les câbles qui traînent, ce qui fait tout de même plus propre.




Toutes choses étant égales par ailleurs...
Qui c'est ? C'est qui ? On inverse si facilement ces deux syllabes qu'on pourrait les croire complètement équivalentes. Et pourtant, [cé] et [ki] sont bel et bien différentes. Il suffit pour s'en convaincre de comparer ces deux phrases dans lesquelles seules ces syllabes changent : "l'espion qui m'aimait" et "laisse pioncer mémé".


C'est tout chou
On peut se servir des choux pour moult usages, mais pas facilement comme détergent. Par exemple, on ne peut pas laver Maria de choux verts...


Etonnant, non ?


- Mots clés : Photo, Bordeaux, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 21/06/2013, 00h25

Fanzinons de concert



Je profite de l'ouverture, aujourd'hui même, de la 69ième biennale naturiste du fanzine pour faire la promotion d'un fanzine tout neuf qui vient d'éclore avec les beaux jours (quoi, qu'est-ce que j'ai bu ? Je bois le fond de commerce si je veux) : CultureZine est arrivé, propulsé par Ma Semaine En Image, et avec tout un tas de gens bien qui ont eut moins la flemme que moi de participer à l'aventure d'un fanzine culturel (mais je n'ai peut-être pas encore dit mon dernier mot...). Apprendre en s'amusant, et à ce prix ? En voilà une idée qu'elle est bonne...




On n'arrête pas la marche inéluctable du progrès
Avant, quand on avait un pet de travers, on allait voir le rebouteux. Un coup de manipulation et zou!, on repartait tout fringant. Puis, les choses se formalisant, sont arrivés les chiropracteurs et les ostéopathes qui ont joué sur ses plates-bandes. Le rebouteux, avec son arrière goût de campagne, voire de sorcellerie, se raréfie. On se dit qu'il est complètement dépassé. D'ailleurs, aujourd'hui, quand on veut être soigné, il faut qu'un thérapeute pratique une thérapie.

Et bien voilà, c'est arrivé, prouvant une fois de plus la justesse de la théorie darwinienne de l'évolution : il existe à présent des rebouthérapeutes qui pratiquent la rebouthérapie... Je ne plaisante même pas, c'est parce que j'ai sous les yeux le prospectus de l'un d'eux que je vous en parle.

Vous savez quoi ? On vit quand même une époque formidable...


- Mots clés : Photo, Nu, Sombre, Culture Zine -
- Lien permanent vers cette note -
Le 13/06/2013, 13h10

Là, je me sens obligé...



Des fois, comme ça, la photo est telle qu'on se sent obligé de la partager. Celle-ci me met dans une joie certaine :)



De part et d'autre de la mer noire
Est-ce que mettre un tonneau en Perse y laisse des Thraces ?



Disparition
Avec la disparition du walkman, Sony a pris cher.



- Mots clés : Photo, Vacances, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 31/05/2013, 10h50

Bref passage derrière le comptoir



Pour être tout à fait honnête, je ne suis pas tout à fait au net ces derniers temps. Ce n'est pas que je n'aurais rien à écrire ou accrocher, mais je suis principalement pris par un projet personnel beaucoup plus proche du milieu professionnel qui est le mien. Il y est question de Java, GWT, MVP, binding par annotations, GAE, magasin de données, JPA et de vente de volailles (je vous le joue à la mode "Environnement technique d'une mission sur mon CV"). Si ça parle à quelqu'un, je lui présente toutes mes condoléances :)

Mais je finirai bien par revenir. Un malfaiteur revient toujours sur les lieux de ses méfaits...



Déclaration
Amoureux de la langue française, je suis pour le mariage aux mots.



Constatation amère
Si la réussite est brillante, l'échec est mat.



Et sur ce, je vous souhaite la vie douce et sucrée à la stévia, sans calorie supplémentaire.



- Mots clés : Photo, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 23/04/2013, 23h30

L'écume des jours


Plage ouverte



Stratifié


Oui, je l'avoue. Je profite honteusement de la sortie dans les salles, demain, de l'adaptation par Michel Gondry du roman de Boris Vian pour trouver un titre à ce post.

N'empêche, quand on sait combien j'ai aimé le Eternal Sunshine of the Spotless Mind de Gondry et combien je suis fan de l'univers et des écrits de Vian, on peut se dire, et sans doute à juste titre, que ces photos, là, ça ne peut pas être un hasard...

N'empêche, encore une fois, un tel bouquin ne pouvait être adapté que par un Michel Gondry, un Terry Gilliam, quelqu'un dont l'imagination flirte avec celle de Boris Vian. Bref, je croise les doigts et j'espère beaucoup de ma prochaine séance ciné.


Dis donc, je m'en aperçois maintenant : avant celui-ci, je n'avais qu'un post avec le tag Boris Vian, un seul aussi avec le tag Michel Gondry. Et ces deux posts, de juin 2009, se suivent... Vous pensez encore que tout ça puisse être un hasard ?




Quoi qu'il en soit...
J'expose à votre sagacité deux documents qui me sont passés sous les yeux il y a quelques temps.

Le premier est une vidéo traitant de la répartition de la richesse aux États-Unis.



Quelques extraits pour les non-comprenants (la langue de Shakespeare) :
- les 20% les plus aisés possèdent 93% de la richesse totale,
- le 1% le plus riche possèdent à lui seul 40% de cette richesse et 24% des revenus (contre 9% en 1976),
- il n'y a plus de classe moyenne (très peu de différences entre le milieu de la courbe et les plus pauvres),
- la perception de cette répartition très éloignée de la réalité (on l'imagine moins inégalitaire qu'elle est).


Le second est un graphique comparant l'évolution des salaires et celle de la productivité en France (ce n'est pas là l'image originale, mais une version similaire trouvée sur le blog de Pierre Polard - merci à lui).



On y voit bien que, si la progression de ces deux données allait de paire jusque dans les années 70 (les gains de productivité servaient, pour partie, à réévaluer les salaires - autrement dit, les salariés étaient récompensés de leurs efforts), à partir ses années 80, ce n'est plus le cas. Les gains de productivité ne servent plus à réévaluer les salaires. Beaucoup moins, en tous cas. À quoi servent-il alors ? A verser des dividendes aux actionnaires.

Ces deux documents nous confirment que la "crise" actuelle n'est pas liée à une absence de richesse mais bien de répartition de cette richesse, en particulier de l'évolution de cette répartition depuis 30 ans. Si on ajoute à ce tableau l'augmentation ahurissante du budget logement (prix des biens immobiliers ou des loyers) depuis plus de 15 ans, on comprend mieux ce qui bloque l'économie de la consommation. On peut ajouter qu'en France, pays encore riche, le pessimisme ambiant fait que les épargnants préfèrent laisser dormir leurs sous plutôt que de les faire tourner.

Et, je vous le dis comme je le pense, si ça continue comme ça et que je ne clamse pas dans les 15 ans, je verrai une révolution de mes propres yeux sous les fenêtres de ce café...



- Mots clés : Photo, Blabla, Economie, Boris Vian, Michel Gondry, Cinéma -
- Lien permanent vers cette note -
Le 07/04/2013, 23h19

La marche des mammouths



Pendant que les mammouths avancent vers la nouvelle ère glaciaire, alors qu'ils exhortent leur descendance à ne pas craindre de s'éloigner du nid, la descendance, elle, leur répond. Avec la fougue et les promesses de la jeunesse, mais déjà la conscience aiguë des chances dont elle a bénéficié et des difficultés du chemin qu'elle aura à arpenter, elle leur répond. Et, qui plus est, avec la manière...

Pour ceux qui l'auraient manquée dans les commentaires, voici la réponse de Nico, cousin de MiniFrez et du même âge qu'elle, à mon précédent post. Parents, à vos mouchoirs :


Parce que s'il faut partir c'est que le moment est venu,
Pas une envie de grandir ni un besoin d'indépendance,
Pas même le pressentiment de la fin de l'enfance,
Juste la certitude que la vie a besoin de vécu.

Car il n'est pas venu le temps de la maturité,
Nous sommes de ceux qui grâce à ce que vous nous avez donné
Peuvent espérer continuer à vivre sans s'y résigner.
Et cette chance, croyez le bien, nous allons l'utiliser.

Parce que nous sommes conscients du nombre de nos abus,
Dans les prémisses d'une vie passé à prendre et trop peu à remercier.
Parce qu'enfin sonnent les cloches de la fatalité,
Envers vous et envers nous, les dettes doivent être payées.

Mais parce que l'on veut donner plus que des mercis,
Pour nous avoir aimés et nous avoir construits.
Parce que l'on sait que notre plus beau présent,
Sera de vous offrir le bonheur de vos enfants.

Parce que nous avons besoin de nous perdre pour nous trouver.
Parce qu'on veut marcher vers ce que la vie nous réserve,
Et parce que d'ici, toutes les routes mènent quelque part.
Ne soyez pas tristes ! Nous allons cueillir les fleurs de l'espoir.




- Mots clés : Photo, Blabla, Poésie -
- Lien permanent vers cette note -
Le 25/03/2013, 11h20

Intermède glamour



Parce que j'aime beaucoup cette photo, et bien plus encore celle qui en est le modèle;
Parce qu'elle arrive au premier tournant de sa vie, qui l'amènera à quitter le cocon familial pour aller étudier son futur métier;
Parce que ce n'est simple à son âge d'envisager cette rupture avec un univers qu'elle apprécie encore
Et qu'elle ne se sent pas encore forcément prête, pas suffisamment grande;

Mais parce qu'il n'est pas dans la règle du jeu de pouvoir arrêter de grandir;
Parce que ce sont ces déchirures qui font le plus avancer;
Parce que chacun se doit de tracer son propre sillon
Et qu'il faut parfois chercher loin la forge qui fournira les meilleures armes pour l'avenir;

Mais parce que l'avenir est riche de promesses, de projets et de nouveaux bonheurs;
Parce que tu as entre les mains plus qu'il ne faut pour réussir;
Parce qu'avancer n'est pas faire table rase du passé
Et que nous resterons là, comme un socle ou comme un refuge;


La confiance en bandoulière, le regard fixé sur l'horizon des possibles,
C'est ainsi que je te veux.



- Mots clés : Photo, MiniFrez, Blabla, Poésie -
- Lien permanent vers cette note -
Le 20/03/2013, 12h16

J'crois qu'on le tient, là...



Il y a une semaine, il neigeait encore, mais là, je sens que c'est bon. On se prend une saucée toutes les demi-heures, quand ce n'est pas directement des grêlons. Il n'y a plus de doute, le printemps est bien là. Joie dans les cœurs des gens climato-sensibles !



Hydrologie
La bonne nouvelle est tombée aux infos hier soir : les nappes phréatiques sont pleines (ou quasiment). Bon, d'un côté, on s'y attendait un peu, avec la flotte qu'on a prise sur le coin du k-way ces derniers mois. Et compte tenu de ce qu'il continue de tomber, ça devrait déborder dans pas longtemps. Si on ajoute à ça la prochaine fonte des neiges tombées en telle abondance cette année, je vous le dis comme je le pense, il ne va pas faire bon habiter dans une zone inondable dans les prochains mois.

Pour combattre ça, c'est décidé, je ne sers plus d'eau au bar. Pinard obligatoire ! :)


- Mots clés : Photo, Sombre -
- Lien permanent vers cette note -
Le 14/03/2013, 11h45

Entre le ciel et l'eau



Finalement, c'est pas compliqué de poster. Il suffit d'avoir du temps, des photos dont on est assez satisfait et une connexion internet qui fonctionne de temps en temps (voilà une bonne journée que j'essaie de publier cette note)... Et zou ! Voilà le Café à nouveau décoré :)



Le dernier...
Il y a 5 ans, hier avant-hier, disparaissait le dernier poilu. Avec sa classe habituelle, le Café lui rend hommage...



- Mots clés : Photo -
- Lien permanent vers cette note -
Le 10/03/2013, 21h40

Abstraction glacée au malt à whisky



Pour pleinement saisir ce titre, si tant est qu'il puisse être intéressant de rendre concret le titre d'une image abstraite, il faut savoir que, dans ce troquet qui avait pourtant réouvert depuis deux semaines, le serveur ne connaissait rien aux bières, les pressions n'étaient pas encore arrivées et les bouteilles pas fraîches. La mienne m'a donc été servie dans un seau à glaçons et l'un d'eux a même terminé sa vie dans le verre...



Je profite des vacances pour commencer à retirer les toiles d'araignées qui ont fleuri sur ce blog depuis quelques temps. Espérons que la connexion de mon téléphone y suffise...



- Mots clés : Photo, Abstrait -
- Lien permanent vers cette note -
Le 02/01/2013, 10h55

On se fait une toile, pour bien commencer ?



J'appelle de mes vœux, pour vous et ceux qui vous sont chers, une année 2013 sur laquelle bonheur, douceur et réussite seraient appelés à régner.

Et on s'y donne rendez-vous sur la toile (ou ailleurs)...



- Mots clés : Photo, Toile, Voeux -
- Lien permanent vers cette note -
Le 24/12/2012, 10h10

Stuff that girls are made of*



OK, le titre peut sembler un peu ambitieux au regard de la photo l'illustrant.

Mais je ne suis pas seul fautif (oui, en cette veille de célébration de fête chrétienne, je ressens le besoin de trouver un fautif, voire d'expier dans la souffrance). On avait hier, à la maison, une amie originaire de La Réole.

Pour ceux qui ne verraient pas très bien où se trouve l'aréole, c'est pas très loin de mon téton, dans l'entre-deux-mères (comme quoi, cette histoire d'homoparentalité, c'est au moins aussi vieux que le sud ouest).

Et figurez-vous qu'il y a des gens chez qui la simple évocation de cette bourgade suscite des images des plus poétiques...




Conte festif
A une autre époque, dans un autre lieux, vivait Floc Duitre, un riche et gros bourgeois, amateur et pratiquant assidu du noble art, bien que peu doué en la matière. Floc bénéficiait d'une réelle sympathie parmi les spectateurs des combats au cours desquels ils venaient l'encourager. Ainsi, on pouvait y entendre la foule crier :


Debout, riche Duitre !
Bloque deux fois, gras !
Floc, dégage ! Cogne !


Et je ne sais pas vous, mais moi, je trouve ces cris un peu écœurants en cette période de recueillement.

Ou pas...



* : des choses dont sont faites les filles


- Mots clés : Photo, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 21/12/2012, 17h45

Mais au fait, on est le 21...



...décembre 2012... . . . . . . .

AAAAAAAaaaaahhhhhh !!!!!

Qu'est-ce qui se passe ?


Toujours rien ?


Ouais, ouais, je m'en doutais en fait. Nan, si, j'vous jure. J'ai l'air de faire mon malin après avoir crié comme un taré, mais en fait, on avait été prévenu en mars dernier déjà, lors de notre séjour chez les mayas. Ils nous l'avaient bien dit, sous couvert du secret (pensez bien) : "en fait, c'est pas la fin du monde, c'est juste une histoire de changement de cycles". Et pour cause : le 21 décembre, c'est la fin de l'automne, le début de l'hiver. Les mecs, à l'époque, ils ne connaissaient juste pas les saisons. Un des gars en avait eu l'intuition, mais guère plus. Depuis, nous, on a formalisé ça, théorisé la scission de l'année en 4 parties égales et tout ça (excusez du peu).

Du coup, si ça tombe, on va nous bassiner encore trois fois. Parce qu'il y a trois autres changements de saisons dans l'année... C'est p't'être pas encore terminé, cette histoire.




Sans compter que le 21 décembre...
...c'est aussi la journée mondiale de l'orgasme.



Mais...

AAAAAAAaaaaahhhhhh !!!!!

Que font tous ces gens nus autour de moi ?



- Mots clés : Photo, Nu -
- Lien permanent vers cette note -
Le 16/12/2012, 23h50

Mais ça, c'était avant...



Pour les non-comprenants, les récemment rentrés d'une retraite en Laponie, les astronautes de la station internationale et les Bororo d'Amazonie, il s'agit (bien évidemment) d'une allusion à la campagne de publicité des opticiens Krys "Avant j'étais..." (oui, la recherche ramène largement autant de parodies que d'affiches "officielles").



Capacité informatique et dosages médicamenteux
En pharmacologie, grâce au microdosage, on ne parle plus de classes térapeutiques mais couramment de gigapeutiques. Et avec l'homéopathie, on est même en dessous du mégapeutique...

(à l'aide ?)



- Mots clés : Photo, Montage, Fausse pub, Nu -
- Lien permanent vers cette note -
Le 20/11/2012, 01h10

Songeuse



Ce jour est date de grandes et moult réjouissances. Heureux anniversaire à :
- MiniFrez, ci-dessus songeuse (et ailleurs rassemblant les traces de ce qui la touche),
- Mathieu, mien filleul de son état,
- Thierry Coquelet, blogopote précieux et (au combien !) talentueux,
- Daniel, dit Titus, restaurateur, qui se reconnaitra si un jour il passe par ici.

Quatre d'un coup, c'est pas rien...



Et j'ajouterai : bienvenue à Noa et Théo, la nouvelle paire de jumeaux de Riri, apparue il y a moins de deux semaines :)



- Mots clés : Photo, MiniFrez, Anniversaire -
- Lien permanent vers cette note -
Le 14/11/2012, 01h00

La vieillesse est un naufrage



Les images parlent d'elles-mêmes...

Et sinon, j'aime bien ce détail dans l'image ci-dessus :





Jubilation
Le mot est lâché, et il n'est pas trop fort. Car j'ai reçu mon "Wanted!".


Que de talent !

Ami, étranger, si tu aimes les caricatures et le chant de l'harmonica au petit matin au dessus des plaines du far west, ce livre est pour toi.




Le hasard, ou pas
L'autre dimanche, je finissais gentiment mon repas en écoutant d'une oreille distraite 13h15, le reportage du journal de France 2, le weekend. Ça parlait de français partis vivre leur rêve aux États-Unis (rapport aux élections présidentielles deux jours plus tard, je suppose). Sans rencontrer un succès fou, ils faisaient leur bonhomme de chemin, empreint d'une certaine réussite.

Parmi eux, une chanteuse, jolie brunette à la voix superbe, installée à New-York. J'entends son prénom au détour d'une bouchée : Marie.

Et là, comme dans les BD, les engrenages du cerveau se mettent à tourner : Marie, chanteuse, française à New-York... Ça ne serait pas la Marie Martin découverte chez Cali il y a quelques années ?

Vérification faite, oui, c'est bien elle. Elle poursuit effectivement un chemin riche de collaborations, a un projet d'album...

Je me suis souvent comparé les blogs dans leur période effervescente, et particulièrement celui de Cali, tant par la qualité de l'hôtesse que par celle des invités ou visiteurs fidèles, aux cafés littéraires du Montmartre de la fin du 19ième siècle, où des courants, des groupes apparaissaient et disparaissaient (je vous ai déjà parlé des Hydropathes), à cette richesse créative. Comme pour les blogs, tous les poètes ou écrivains de tavernes n'ont pas eu le destin de Verlaine, Maupassant, Sarah Bernhardt ou Charles Cros. Mais comme à l'époque, la créativité était là et on voit de temps en temps un nom, une tête connue émerger.


Le reportage peut être trouvé .




And the winner is...
Au petit jeu du post précédent (les noms d'impressionnistes à trouver dans le texte), Thierry a explosé toute tentative de concurrence. Impressionnant ! La solution est à voir dans les commentaires.

J'avais parlé d'un bonus introuvable. Il s'agissait de lire "Le cher homme..." en adepte de la langue de Goethe et d'y reconnaître Liebermann.

Je l'avais dit, introuvable :)



- Mots clés : Photo, Fleur, Blabla -
- Lien permanent vers cette note -
Le 05/11/2012, 01h10

Impression soleil couché



Impressionniste, je ne sais pas trop, mais assez impressionnante quand même, la rue d'à côté...



Cherchons bien...
"Par ici la monnaie !" clame l'un des deux gars entrant dans l'agence, en nous calant le bout d'un flingue sous le pif. "Le premier qui résiste sera troudeballé". Dans un tel cas, tout le monde a les miquettes. On ne distingue pas un peureux noir d'un peureux vert. Et les employés, ces ânes, qui braient à n'en plus finir... Mais bouclez-là et qu'ils se tirent ! J'ai envie d'aller aux gogues, hein. Tiens ! D'un coup, v'la-t-y pas que j'repense à ce que mon pote Guillaume, un daron, dit tout le temps : "Debout devant gogues, pisse à robinet tendu, fils !" Le cher homme...

Alors que le premier s'assure de notre tranquillité, le second type, d'un couteau genre serpettes qu'on utilise en vannerie (celles bergamasques ne se faisant plus depuis longtemps), farfouille de l'autre côté du guichet. Mais le type aux manettes n'est visiblement pas une lumière. Rien dans la caboche, même. Crétin de base, il déclenche l'alarme en tentant d'ouvrir le tiroir caisse. Le temps de se retourner, les perdreaux sont là, flingue en pogne, et farcissent les deux gars de pruneaux plutôt indigestes quand ceux-ci tentent de se faire la belle. Les voilà bien morts, isolés et étendus sur la brocaille, bottes en avant. Ces deux-là, on ne les reprendra plus à effrayer l'bourgeois...



Celui ou celle qui trouve le plus de peintres impressionnistes dans le texte ci-dessus gagne... la première place, tiens. Allez ! Soyons fou !



- Mots clés : Photo, Impressionnisme, Jeu -
- Lien permanent vers cette note -
Le 25/10/2012, 01h02

Anciennement en cours en Avignon





C'est l'automne
La nature revêt des couleurs chatoyantes. La mer s'habille de bleu profond, la forêt se pare d'un vert mâtiné de rouge et le lac s'attife de jaune caca d'oie.

J'aime la poésie de cette saison... :)


- Mots clés : Photo, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 05/10/2012, 00h50

Autour d'un verre




Sans plus de rapport que ça avec l'image, j'ai lu récemment que les eunuques vivaient plus longtemps que les hommes non castrés. Donc, lors de vos prochaines réunions animées, pour faire valoir votre point de vue, messieurs, n'hésitez plus à mettre vos couilles sur la table ! Ça a nettement plus de panache et si, d'aventure, vous les perdiez, dites-vous que vous y gagneriez en espérance de vie. C'est toujours ça...



- Mots clés : Photo -
- Lien permanent vers cette note -
Le 25/09/2012, 23h40

Ah, les loups ? Y a...



Non... On ne m'ôtera pas de la tête que ce Djizeus était un illuminé prêt à tout pour rester dans la lumière...

D'ailleurs, Djizeus... DJ Zeus... un nom d'artiste faisant référence explicitement à un prédécesseur à lui. Il voulait surement faire de la musique électro pour avoir choisi la foudre comme référence... Ça se tiendrait.




Non, tout ça pour dire qu'il faut quand même se méfier des imitations. C'est pourquoi je suis (suivre) désormais Dieu sur Touiteur, mais sur son compte officiel.

On y trouve des paroles emplies de sagesse :


"Les gens qui menacent les autres de mort pour me défendre, vous pouvez arrêter ? Sérieux, je suis pas votre petite sœur."


ou encore


"J'ai créé l'univers. Du coup, les petits temples que vous me faites, c'est comme des colliers de nouilles pour la fête des pères."




Bon, allez ! Sur ce, on va fermer. Finissez votre verre !



- Mots clés : Photo -
- Lien permanent vers cette note -
Le 21/09/2012, 00h20

Lalala à base de bulles



Retour des fils de fer de champagne entortillés (pour les incultes de mon genre, ils forment la ceinture et le corps -ou cage- du muselet) avec cette petite chanteuse. A ma fille qui trouvait qu'elle chantait en se servant de son cordon ombilicale comme micro, j'ai objecté que c'était une chanteuse engagée : elle chante avec ses tripes... :)



Publicité de colonie de vacances
Pour Hypolite le jardinier :


Hypo, il taille ta haie
Hypo, il taille, ça y est
Hypo, il taille, taille
Hypo, itou qu'il boute
Hypo, il boute et tout y est.




Vous aurez reconnu cette comptine néo-zélandaise (je l'apprends en même temps que vous - comme quoi, on peut tenir un bistrot et être aussi ignorant que le commun des mortels [non, ne protestez pas, j'en ai bien conscience]) qu'on apprend en colo ou centre aéré, accompagnée d'une gestuelle digne des sectes les plus imaginatives. Pour ceux à qui ça échapperait encore, voici de quoi réviser avec les délicieux Chanson Plus Bifluorée :)





- Mots clés : Photo, Tortillon, Hipo y tai tai yeh, Musique, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 18/09/2012, 01h40

Wet wet web



Vision d'un univers perlé d'étoiles ou d'une matinée chargée d'humidité. C'est selon l'humeur...


Pour ceux qui préfèreraient une vue plus globale, un peu plus concrète, du coup :



La toile perlante de rosée, c'est l'internet qui prend l'eau ? :)

En fait, quelle image vous parle le plus ?



- Mots clés : Photo, Toile, Abstrait -
- Lien permanent vers cette note -
Le 12/09/2012, 23h44

Le début ou la fin ?



Et si cette fameuse lumière au bout du tunnel que l'on apercevrait au moment de passer l'arme à gauche n'était en fait que notre premier souvenir visuel, le souvenir de notre expulsion, notre sortie initiale, notre arrivée à l'air libre auquel nous aurions fugacement accès, dans une ultime contraction de notre cerveau ?

Alors, ici, est-ce le début ou la fin ? Ou autre chose ?




Youn Sun Nah
J'ai déjà eu l'occasion d'évoquer ici cette chanteuse de jazz coréenne extrêmement francophile. C'était après l'avoir découverte dans cette reprise de "Message in a bottle" de Police, sur le dernier album du guitariste Ulf Wakenius.


Depuis, nous sommes allés l'écouter et la voir sur scène, avec MiniFrez.

Ça a été une très belle soirée, riche en émotions et découvertes. Elle était donc accompagnée d'Ulf Wakenius à la guitare (ces deux-là semblent traîner plus que souvent ensemble) ainsi qu'un accordéoniste (Vincent Peirani ?) et un contrebassiste (Simon Tallieux ??). Talent à tous les étages... Pour référence, Wakenius a été le dernier guitariste du quartet d'Oscar Peterson.

Et toute la soirée, nous avons assisté à un phénomène assez extraordinaire : celui des multiples mutations de Youn Sun Nah...



Youn Sun Nah est une personne adulte d'un peu plus de 40 ans qui est d'une timidité touchante quand elle s'adresse au public (dans un français parfait, soit dit en passant). En revanche, quand sa voix est portée par des notes, quand elle chante, elle acquiert une dimension toute autre. Elle devient géante, elle devient esprit et elle habite ses chants autant qu'ils l'habitent. Comme leçon d'interprétation, elle nous a offert la plus belle version de "Avec le temps", de Léo Ferré, que j'aie pu entendre (allez, à égalité avec l'originale, quand même). Elle en pleurait à la fin, tout comme ma douce fille et moi-même, et surement bien d'autres dans la salle.

Bref, tout ça pour vous conseiller à nouveau de vous intéresser à cette dame et aux gens qui l'entourent.




De l'histoire des chansons
A Essaouira, à l'époque où cette ville encore naissante réclamait beaucoup d'enthousiasme à qui y habitait, vivait Histocrate, un lézard vraisemblablement grec d'après la consonance de son nom.

Pour son malheur, Histocrate n'avait que peu d'allant et les autres habitants le lui firent payer : il termina brulé, ses cendres dispersées dans un champ. On fit de cette anecdote une chanson :


A Essaouira, saouira, saouira,
Lézard Histocrate a l'allant terne.
A Essaouira, saouira, saouira,
Lézard Histocrate, on l'épandra.


Cette chanson connu un certain succès, mais en d'autres circonstances...



Post Scriptum
Si vous êtes sur Fèces-bouque, vous pouvez toujours allez voter pour mon autoportrait sur la page du concours organisé par Riri. Et même pour d'autres...


- Mots clés : Photo, Dessin, Youn Sun Nah, Ulf Wakenius, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 27/08/2012, 00h56

La nuit, tous les verts sont gris



Le vert des plantes, la chlorophylle, la photosynthèse, tout ça, c'est un peu comme la théorie du complot du 9/11, on y croit ou on n'y croit pas. C'est une question de signe astrologique.

N'empêche, pendant trois semaines, on a laissé nos plantes dans une quasi obscurité et les feuilles qui ont poussé, eh ben, elles sont beaucoup moins vertes que les autres (limite blanches).

C'est quand même troublant. Je serais moi, je réexaminerais les photos des avions dans les décombres. Ça ne m'étonnerait même plus que la CIA nous ai caché quelque chose...



Jusqu'où peut aller l'abjection et la connerie...
Une information tenue de Maître Eolas (@Maitre_Eolas) : aux USA, des violeurs demandent la garde conjointe des enfants nés du viol pour pousser leurs victimes à retirer leur plainte (source).

Une autre venue par Krysalia (@KrysaliaH) et Dr. CaSo (@DrCaSo) : en Arizona, afin de réduire le délai d'avortement autorisé, une grossesse commence légalement 2 semaines avant la conception (source).

...

(dans les deux cas, aux States)
(oui, hein, ça donne envie de les bombarder ou d'envoyer des avions dans leurs tours)
(mais on va attendre, pour ça, que MiniFrez en revienne... hein ? D'acc ?)



- Mots clés : Photo, Beurk -
- Lien permanent vers cette note -
Le 03/08/2012, 23h25

Fermeture aoûtienne



L'idée de ce duo estival m'est venu en trouvant que, sur l'une des photos prises devant la porte du frigo, la partie éclairée du corps avait quelque chose d'une flamme (l'alcool aidant, peut-être - on ne sait pas toujours comment les idées viennent à l'homme).

Et puis, des flammes, c'est bien pour éclairer la boutique en notre absence. Car les vacances nous appellent à notre tour. On plie bagages et on se casse. Ciao ! Bye !



Cui cui
J'ai découvert en Twitter un média de publication et de diffusion d'informations très intéressant (qui peut facilement déborder celui qui s'y lance tête baissée).

Il permet de poster facilement des messages courts, assez adaptés aux pensées dont je vous nourris ici régulièrement. Le problème est que si j'en publie là-bas, vous, clients fidèles de ce café, n'en profitez guère, vu le nombre de mes followers.

D'où l'idée (et oui, une autre... :) ) d'intégrer mes touits à la page d'accueil du café. J'en suis, pour l'instant, à une version très basique, qui reprend tout sans filtre, y compris mes réponses à d'autres touits, et sans aucune commodité pour vous (pas de lien cliquable - il faut copier-coller les adresses si on veut voir de quoi il s'agit). C'est donc perfectible, ça sera amélioré plus tard, mais c'est un début.

Par ailleurs, ce sont grosso-modo les touits des 7 derniers jours. Donc ils bougeront, et finiront par disparaître (durant ces vacances, c'est sûr).

Enfin, ils n'apparaissent pas dans le flux RSS. Donc, si vous voulez les lire, il faut passer par ici et parcourir la page d'accueil.



Bon, ça commence à bien faire
Je termine sur une note d'humeur illustrée :


Parce que j'ai dû en claquer pas loin d'une dizaine depuis que j'ai commencé à écrire ce post (à croire qu'on en fait l'élevage)(ou qu'ils réssucitent)(ou qu'on a que ça à faire, de se claquer des moustards).

Bref, on part en vacances et j'arrête là... :)



- Mots clés : Photo, Montage, Sombre, Bestiole, Moustique -
- Lien permanent vers cette note -
Le 26/07/2012, 00h10

Double part


Comme une virgule marquant le temps



Ici, bientôt des chips...


S'il y a des choses qui plombent mon temps de préparation matinal, ce sont bien les bizarreries qui m'obligent à sortir mon appareil photo et improviser une séance alors que les infos de 8h 8h30 merde ! 9h, déjà... s'égrainent à la radio. Comme ces bananes siamoises, double pulpe sous une même peau. Ça double la ration, mais ça triple facilement la durée du petit déj...

Notez que ça a commencé tôt : le premier fruit naturellement étrange recensé ici remonte à plus de 6 ans...



Et ça l'amuse ?
Le temps passait et ses blessures ne cicatrisaient toujours pas, se déplaçant lentement sur son corps meurtri. Et chaque jour, une infirmière passait, qui venait jouer avec ces plaies mobiles.



- Mots clés : Photo, Banane, Fruit, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 18/07/2012, 00h25

A table ! [édité**]




Dimanche midi, j'ai passé une bonne partie de mon repas à nourrir une guêpe.

Selon le principe bien compris que, si on veut s'en débarrasser, il vaut mieux lui donner ce qu'elle veut, j'ai commencé à lui faire mordre dans un bout de bidoche. Elle s'en est taillé une part, puis est partie avec.

Et, peu après, elle est revenue.

Elle a dû revenir une bonne dizaine de fois. A la fin, elle n'hésitait même plus et venait se poser directement sur ma main, quasiment en ligne droite.

Elle était presque apprivoisée.

Je l'ai baptisée Cunégonde. Mais elle a préféré rester dans sa famille, en fin de compte. Nous sommes rentrés sans elle...



Au bonheur de l'inutile
Parfois, l'homme construit des machines qui ne servent à rien.
- parfois, c'est dans un but artistique, comme cette imprimante d'eau à Osaka.
- parfois, c'est juste drôle, comme cette useless box*.

Dans les deux cas, ça fait du bien...



Il manque la fille...
Faut-il être amer quand la magie opère d'office ?




* : boite inutile.
** : si vous ne comprenez pas la dernière phrase, passez la souris dessus (j'expérimente des systèmes d'aide... :) )

- Mots clés : Photo, Macro, Guêpe, Bestiole, Animal -
- Lien permanent vers cette note -
Le 03/07/2012, 00h50

Van Cleef



Objets inanimés, avez-vous donc une âme ? (ou un sexe, ça dépend vraiment comment je regarde cette photo...)



Constatation étonnante
Quand on y réfléchit bien, le caviar, c'est le nec plus ultra du poisson pas né*...



* : des oeufs, quoi.


- Mots clés : Photo, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 29/06/2012, 00h20

Franke



Suite de la (sorte de) série "Fraîcheur" du moment. En prenant cette photo, comme depuis bientôt 3 ans à chaque fois que je regarde un glaçon (non, rarement dans les yeux, parce qu'un glaçon, c'est assez fuyant), j'avais cette image de Cali dans un petit coin de ce qui me sert actuellement de tête (pas en référence, l'image, non, juste une évocation).



Presque pareil...
Quel est le point commun entre un gondolier à Venise et un pilote de la ligne aérienne Toulouse-Grenoble* ?

Passez la souris pour lire
A un moment de leur prestation, les deux vont chanter "Au sol est Millau".




Tchip tchip
Initialement dans le but de suivre certaines personnes, j'ai créé un compte Touiteur pour ce café. Il devrait s'y dire aussi des choses, et pas forcément/pas seulement des redites de ce qui se passe ici. Mais on verra bien...




* : ça fonctionne également avec Montpellier-Brive la Gaillarde : la preuve ici.


- Mots clés : Photo, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 26/06/2012, 00h31

Epreuve de détente sur bois et eau - figures imposées




Instantanés d'une après-midi bien agréable (oui, et là, je demande aux envieux d'arrêter de lire tout de suite, car il faisait beau et chaud, dimanche, par ici). La géométrie de ce lieu me fascine toujours. Avec toutes ces lignes parallèles, mon cerveau est en limite de la surchauffe.

Heureusement, y a la piscine... :)



Mode
J'ai entendu dire qu'elle habillait son enfant qu'en Burberry. Ben, et quand il fait la tronche, le môme, il reste à poil ?*



La révolution n'est pas passée partout...
Et il ne fait toujours pas bon publier n'importe quoi sur sa page Fessebouc : un internaute tunisien a vu confirmer en appel sa condamnation à 7 ans et demi de prison pour y avoir publié des caricatures de Mahomet. Quand on voit que son avocate ne pouvait tenter de faire réduire sa peine qu'en évoquant des troubles comportementaux, on continue d'avoir peur...

Révolution de jasmin, à quoi as-tu servi ?




* : et d'abord, c'est qui, ce Burb ?


- Mots clés : Photo, Blabla, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 16/06/2012, 21h45

In the heat of the night



Ne vous y trompez pas : cette position n'est pas celle du travailleur fraichement rentré chez lui et qui se demande ce qu'il va bien pouvoir faire à manger ce soir. Que nenni... Le quidam n'est pas non plus en train de héler sa compagne afin de savoir ce qu'elle a fait du beurre. Non, cette position est bien celle de l'homme épuisé qui ne trouve pas le sommeil dans la chaleur de la nuit et tente de perdre quelques degrés dans la porte du frigo (et si, par hasard, il y retrouve le beurre, ben tant mieux).

Et cet homme-là, oui, rentre son ventre, non pas parce que ça aide à lui faire descendre la température (comme Darwin l'aurait certainement supposé), mais simplement parce que ça fait des ombres plus jolies...

Et vous, vous faites quoi quand il fait chaud ? Tiens, limite ça pourrait faire un jeu collectif de début d'été, ça...



Devoirs de vacances
Pendant vos vacances au camping, complétez la phrase suivante : "celui-ci est le riz d'intérieur et...

Passez la souris pour lire
... l'aut' est le riz de plein air".




- Mots clés : Photo, Nu, Sombre, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 01/06/2012, 23h35

Après la route



Un peu de route, le weekend dernier, pour aller retrouver les notres, ceux qui étaient restés quand nous avions déménagé.

De la route mais, après, que du bonheur...






Pub copinage
Et puisqu'on parle de route, une pub dont je n'ai guère l'habitude ici mais qui, sait-on jamais, pourrait bien vous servir. Un collègue et pote à moi vient de lancer un site destiné à gérer ses frais kilométriques. Ça s'appelle mesFraisPro, c'est bien fait et ça peut s'avérer utile si, contrairement à moi, vous variez vos parcours et votre kilométrage dans l'année.

Vous pouvez même faire tourner l'info si vous connaissez du monde qu'un tel service pourrait intéresser.



- Mots clés : Photo, Bébé, Copinage -
- Lien permanent vers cette note -
Le 09/05/2012, 22h22

Slash



Ben si, slash quoi. Regardez sur votre clavier, au dessus des deux points (enfin, sur un AZERTY).

Désolé, ABY, ce n'est pas un corbeau. Mais c'est ce que j'ai trouvé de plus approchant au Mexique : c'est noir et ça a des plumes.

Mais le Mexique, et plus précisément la presqu'île du Yucatán, c'est aussi



des toits...




et dessous, des machines étranges qu'aurait sans doute adorées cette inventeuse de machines de rêve.


Pour être précis, ces deux dernières photos ont été prises dans un village maya. Les mayas n'ont pas disparu avec l'invasion espagnole. Il y en a plus de trois millions, aujourd'hui, dans la presqu'île du Yucatán. Mais même si beaucoup souhaitent conserver leurs racines et/ou vivent dans des endroits très isolés, on peut noter quelques percées du progrès universel.


Rien n'arrête la colère des oiseaux au travers le monde...


- Mots clés : Photo, Mexique, Vacances, Mayas -
- Lien permanent vers cette note -
Le 05/05/2012, 23h23

Anti-reportage sur le Mexique

Les plus perspicaces d'entre vous l'avaient bien compris, nous sommes allés faire un petit séjour au Mexique. Pays fascinant, sauvage, majestueux...

Laissez-moi vous en narrer quelques facettes.



Au premier abord, le Mexique peut sembler, fidèle à cette image d'Épinal, être ce pays sec et aride au soleil brulant duquel ne poussent que des cactus.



Mais cette vision hollywoodienne ne persiste guère. En effet, le Mexique s'avère être un pays où la nature, d'une abondance rare, prodigue mille bienfaits.



Cette abondance est telle qu'elle a fait de ce pays, par exemple, un grand producteur de lait.



En contrepartie, les mexicains respectent cette nature au delà de l'imaginable.




Cette nature luxuriante donne naissance, parfois, à des créatures des plus surprenantes. Celle-ci semble être un insecte apparenté aux phasmes...


... dont voici la femelle portant des œufs.



En dehors de cette nature exceptionnelle, le Mexique est un pays très carré.



Si on y ajoute qu'il est, aujourd'hui, extrêmement connecté...



... et qu'il est un modèle d'intégration multiculturelle,...



... on voit bien que ce pays a devant lui des perspectives infinies.



En fait, le Mexique, c'est un peu le pays des Bisounours.





Post-scriptum
Comme en témoigne ce court extrait de film, le Mexique est bien le pays de Speedy Gonzalez.





- Mots clés : Photo, Mexique, Vacances -
- Lien permanent vers cette note -
Le 09/03/2012, 11h30

Entrée libre



Vacances, enfin ! Les patrons vont abandonner ces lieux pendant quelques jours, le temps de se refaire une santé à l'ombre des cactus. En attendant, le Café reste ouvert. Vous savez où tout se trouve, vous vous servez... (compte tenu de l'animation de ces dernières semaines, si ça se trouve, vous ne vous en seriez même pas rendu compte)

Allez, adios, gros minetos !



Les aventures de Jim et Bob
Jim et Bob sont journalistes. Jim fait les piges et Bob les ponges.



En vitesse...
Mon dernier coup de coeur musical (qui demanderait un peu plus de temps) : Milk, Coffee & Sugar ('tention, ça déclenche de la zik).

Classé hip-hop, mais c'est plus que ça. Ce sont des textes superbes, des slams magnifiques


des morceaux qui ne vous sortent plus de la tête


d'autres qu'un Gainsbourg n'aurait pas reniées


des qui ont tout pour faire des tubes


C'est aussi une conscience sociale et politique. Bref, une perle...



- Mots clés : Photo, Vacances, Jeu de mots, Musique -
- Lien permanent vers cette note -
Le 08/03/2012, 08h50

Domo au grand pied*



A l'occasion de la journée de la femme, en voici le bout d'une qui habite en ce moment à la maison, pour cause de déménagement, et qui nous émerveille chaque jour un peu plus par ses progrès et ses trouvailles.

Après quelques jours de maladie qui lui ont coupé l'appétit, elle se rattrape et mange comme 4. Du coup, c'est un peu aussi la journée de l'affamée... :)



Et dans le monde...
Huit femmes arabes, issues de pays ayant vécu, vivant ou susceptibles de vivre un jour une révolution, lancent un appel afin que les femmes, grandes actrices de ces révolutions, n'en soient pas les oubliées, en fin de compte.

A écouter (lu par Dominique Blanc), lire, soutenir ici.




*: Edit
Titre corrigé suite au commentaire de MiniFrez. Le perso en peluche s'appelle bien Domo.

- Mots clés : Photo, Domo, Journée de la femme -
- Lien permanent vers cette note -
Le 06/02/2012, 23h55

Le grand blanc





Ici, comme partout en Europe et au delà ces derniers jours, la neige est tombée, laissant apparaitre dans notre cahier à spirale une page blanche qu'il ne nous appartenait que de remplir.



La maladie de Raynaud



Une des conséquences du froid, c'est le retour de ce syndrome des doigts blancs, quand le sang n'y circule plus, les laissant sans couleur. C'est plus anecdotique que gênant au stade bénin.

Mais retrouver ces mains bicolores m'a rappelé quelque chose : il y a quelques années, quand j'ai commencé à fréquenter les blogs, il y avait celui de Réno, un super dessinateur, pote de la bande à Boulet, Capu et Libon, blog dont l'absence de mise à jour était un sujet de plaisanterie récurrent. Et bien, compte tenu de la fréquence de mes apparitions ici ces derniers temps, je crois avoir attrapé la maladie de ce Réno-là aussi.

Il ne faudrait pas qu'il y en ait trop, comme ça...



Message d'espoir
C'est l'histoire d'une flatulence agressive qui se fait traiter de pet...



Avant de partir...
et de vous laisser encore pour je ne sais combien de temps, deux coups de coeur :

- la magnifique et émouvante reprise de "Message in a bottle" de Police sur le dernier album du guitariste Ulf Wakenius, chantée par la sublime Youn Sun Nah. Ces deux-là méritent évidemment d'être plus amplement découverts...

- un bijou d'humour décalé dans l'esprit des OSS 117 : l'émission "A votre écoute, coûte que coûte", sur France Inter, à 12h20, du lundi au vendredi. 10 minutes quotidiennes d'une fausse émission médicale dans laquelle un couple de parfaits réacs répond à un ou deux auditeurs. Tout est faux, mais suffisamment bien enrobé pour avoir déclenché un torrent de plaintes et de commentaires négatifs de la part de culs serrés à qui le recul a manqué pour voir cet humour voler à quelques degrés au-dessus de leur tête.



- Mots clés : Photo, Ulf Wakenius, Youn Sun Nah, France Inter -
- Lien permanent vers cette note -
Le 15/01/2012, 22h20

Restez au chaud !



Y a pas qu'en Belgique que le brouillard sait être flippant...


En fait, il n'était pas flippant du tout, ce matin-là. Juste magnifique, laissant difficilement filtrer la lumière du soleil dans un halo fantastique. Mais la photo, une fois torturée, devient à l'image de l'esprit de son bourreau.



Gare à la méprise
Si un bègue se présente à vous en souhaitant être ttttttémoin, ne vous précipitez pas pour appeler son avocat. Il ne veut pas forcément être témoin à 6 T...



- Mots clés : Photo, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 06/01/2012, 23h40

Debout, les damnés de la Terre !



Brisez vos chênes et jetez-les au loin ! Ça fait rien qu'à faire des saletés partout sur lesquelles on glisse quand c'est tout mouillé... :)


Tiens, alors que je bricolais la photo du dessus, à la suite d'une formule magique mal contrôlée, sans doute, je l'ai transformée en... sorte de tapisserie d'Aubusson... Je vous l'accroche pour la curiosité.





Elle n'est peut-être pucelle qu'on pensait
Z'avez vu ? Notre président s'est rendu aujourd'hui à Domrémy à l'occasion du 600ième anniversaire de la naissance de la fille du pays, Jeanne d'Arc, dite aussi la pucelle d'Orléans. Ça lui a fait prendre l'air... ben oui, à nos frais.

A ce sujet, j'ai entendu la théorie de François Ruggieri la semaine passée que j'ai bien aimée. Jeanne d'Arc n'aurait pas existé. Son personnage n'aurait été qu'une invention de la famille d'Orléans destinée à mobiliser les troupes pour reprendre Orléans aux anglais et assoir Charles VII sur le trône. En fait, son rôle aurait été tenu par un homme, un noble ayant une formation militaire suffisante pour la tâche, Philippe, fils adultérin d'Isabeau de Bavière, épouse du roi Charles VI, et de Louis d'Orléans, frère de celui-ci. Et ce n'est évidemment pas lui qui aurait été brûlé sur le bucher. Parmi ses arguments, j'ai appris que "la pucelle" réclamait chaque soir à dormir avec une jeune fille. Souhaiter conserver sa pureté peut avoir du bon...

Il n'est pas le seul à remettre l'histoire en cause. D'autres la réinterprètent quasiment de la même façon, en conservant cependant son sexe féminin à la Jeanne.

Je ne suis pas assez pointu pour choisir entre les deux versions. En revanche, si on me propose en échange l'histoire d'une jeune bergère qui entend des voix divines, parvient à en convaincre un conseiller du roi, se trouve capable de chevaucher 600 km et de reconnaître le jeune Charles VII qu'elle n'a jamais vu, et enfin mener une armée à la victoire... je sais vers où penche ma raison.


Et, ce que j'apprécie par dessus tout dans ce démontage de l'histoire officielle, c'est qu'il met ce personnage au même rang que ceux, Front National ou Sarkozy courant après les voix du premier, qui en ont fait leur symbole : un attrape-couillons...



Toujours plus
Vous souhaitez pouvoir surfer toujours plus ? Arrêtez de surfer sur le net, surfez sur le brut ! Vous gagnerez plus de 20%...

(oui, il faut avoir été salarié au moins une fois dans sa vie pour la comprendre, celle-là)



- Mots clés : Photo, Photo retouchée, Blabla, Jeanne d'Arc -
- Lien permanent vers cette note -
Le 26/12/2011, 18h20

Djin gueule "Belse !"



Le soir du réveillon, nous avons croisé un des lutins du père Noël en plein boulot. Il faut vraiment s'attendre à tout ce soir-là. Ca doit être ça, la magie de Noël...

N'empêche, il avait bien l'air d'en chier des queues de pelles. Ca ne doit pas être si cool que ça comme job... :)



Bon, j'espère que, de votre côté, vous avez franchi l'épreuve haut la main. En tous cas, bien ou mal, c'est fait. Et on n'aura pas trop de toute l'année pour se préparer à la prochaine.



Monsieur et madame
Monsieur et madame Etaissoulleuçapin ont 3 fils et une fille. Comment les appellent-ils ?



Lee, Kad, Aude, Noël.




- Mots clés : Photo, Animal, Bulot, Noël, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 04/12/2011, 21h00

Un oeil sur la planète





A moins que ça ne soit une planète dans l'oeil... Je ne sais plus trop, là.



Le mot des parents
Veuyé excusé mon peti Fraise qui na pale tant de maitre a jour son blog anse moman.
Cinié la maman de Fraise.

(merci pour elle)



Mon obsession du moment
Tous les matins, devant ma glace, c'est régulier, je m'érige en pourfendeur des marchés. Cette érection matinale est, parait-il, signe de bonne santé.

Il faut dire qu'il n'y a pas un journal, une tranche d'info, qui ne nous parle de la déprime des marché, de triple A, d'agences de notation et de la dette des états. Et on nous présente ces marchés comme une bande de charognards s'attaquant successivement aux plus faibles de la tribu de l'Euro : la Grèce, l'Espagne, l'Italie. La France a sa part et même l'Allemagne, qui était LA garantie de chacun des plans de sauvetage imaginés tour à tour, commence à voir ses perspectives assombries : sa dernière tentative de financement n'a pas emporté le succès attendu et on commence à entendre s'exprimer des doutes sur sa capacité à rembourser sa propre dette.

Alors, il y aura toujours quelqu'un pour nous dire de ne pas confondre le thermomètre et la maladie. Ce ne sont effectivement pas les marchés qui ont forcé les états à s'endetter, masquant ainsi à leur population l'état réel de leur économie, quand ce n'était pour faire des cadeaux aux plus riches de leurs amis.

Mais les marchés n'ont pas que ce rôle objectif de thermomètre. Ils tiendraient plutôt du pharmacien qui en profite pour vivre aux dépends du malade. Car l'effet direct de tout ce bazar autour des notes des agences, c'est bien la hausse des taux d'intérêt des prêts aux états. Et qui dit hausse des taux dit meilleur rendement pour les prêteurs, c'est à dire les marchés. Autrement dit, ces derniers ont bien intérêt à cette situation. Les marchés, certains de leurs opérateurs en tous cas, ont bien intérêt à jouer contre les états, contre la zone Euro, à parier sur les baisses, les chutes, les échecs. Et, après tout, on ne voit pas pourquoi ce gigantesque casino se priverait d'une de ses nouvelles machines à sous, si performante.

J'entendais l'autre matin un indigné espagnol le dire lui aussi sur l'antenne de France Inter : les marchés ne sont simplement pas un partenaire fiable.



Musique de chambre
Il ne faut pas confondre sextette et fellation.


Encore que... Y a des points communs... Le pipo, peut-être ?



- Mots clés : Photo, Oeil, MiniFrez, Blabla, Finance, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 15/11/2011, 00h45

Peur sur les marchés



Même les noix de coco semblent apeurées sur l'étale des primeurs. Déprimant ! Mais qu'est-ce qui pourra rassurer les marchés ?



Crise du logement ?
Certain marins, qui habitent sur leur bateau, prennent ainsi leur catamaran pour leur bicoque...



- Mots clés : Photo, Fruit, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 03/11/2011, 01h20

La porte de la sérénité



Trouvée à Sainte Croix du Mont le weekend dernier...

Un petit blanc liquoreux pour l'apéro ?



C'est un comble !
Une question à la mode de celles de notre enfance : quel est le comble de l'allergie à la malbouffe ?




Mourir chez Mac Do d'un œdème de Quick...



Quelques réflexions grecques
Vous avez entendu ? Dans un prochain référendum, les grecs pourraient bien refuser le plan de sauvetage du monde, refuser cette cure d'austérité draconienne et sortir d'eux-même de l'Euro. Il faut dire qu'avec un tel traitement de cheval, le patient pourrait bien mourir guéri.

Ça me rappelle la crise immobilière due aux subprimes aux États-Unis, en 2008. Les ménages ne purent soudainement plus faire face à des traites qui avaient rapidement explosé. Les banques, pour récupérer leurs sous, saisir les maisons en en expulsant les payeurs devenus mauvais. Mais impossible de les vendre, plus grand monde n'étant en capacité d'acheter. Le temps et les pillards faisant le reste, ces biens ne valurent assez vite plus un rond. Et tout le monde fut perdant.

Évidemment, après coup, on trouva quand même quelques esprits pour dire qu'il aurait été plus intelligent d'étaler les remboursements, renégocier les dettes. Et en Grèce, quelles conséquences si c'est tout un pays qu'on presse ainsi ?



- Mots clés : Photo, Sainte Croix du Mont, Blabla, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 25/10/2011, 00h50

L'élégance française




Dimanche 23 octobre 2011, finale de la coupe du monde de rugby : Nouvelle-Zélande 8, France 7.


Élégance affichée : avoir remporté le tirage au sort mais permis à l'équipe de Nouvelle-Zélande, pays organisateur, de jouer avec son maillot noir.

Élégance suprême : l'avoir laissée gagner chez elle, d'un point, après lui avoir montré pendant 80 minutes qui était le maître sur le terrain.




On se console comme on peut... :)


- Mots clés : Photo, Rugby -
- Lien permanent vers cette note -
Le 17/10/2011, 09h50

Rose



Une rose, histoire de marquer la fermeture de la parenthèse des primaires du PS (qui semblent s'être plutôt bien passées, pour des premières).

Ou peut-être pour saluer la sortie demain, et à l'occasion d'Octobre rose, mois du cancer du sein, du magazine Rose magazine, glamour et (mais ?) de "haute qualité", destiné aux femmes ayant (eu) un cancer, et distribué gratuitement dans les établissements de traitement ou de lutte contre le cancer.


Il semble que les raisons ne manquent pas de s'afficher en rose :)





Généralement, les pétales tombent d'une rose qui fane un par un, de temps à autre, comme des pets discrets lâchés d'un ventre ballonné lors d'une promenade digestive.

Mais cette fois-ci non. Tout, d'un coup, sur le parquet. Le gros paquet, quoi. Une sorte de diarrhée de pétales. Il est vrai qu'avec l'âge, les sphincters se relâchent souvent et les accidents deviennent alors plus fréquents. Pour les roses aussi.



Bon, j'ai bien fait de sortir les roses, moi. Leur parfum délicat désodorise agréablement...


- Mots clés : Photo, Fleur -
- Lien permanent vers cette note -
Le 06/10/2011, 11h15

Pomme Q



Steve Jobs, après avoir quitté la direction d'Apple en début d'année pour raison de santé (cancer du pancréas), a abandonné définitivement, cette nuit, les millions de fans de ses produits.

Parmi son legs, cette phrase concluant son discours à Stanford en 2005 : "Stay hungry, stay foolish" - "Restez insatiables/affamés, restez fous".

Hommage en pomme de la part du cafetier.



Edit de 22h40
J'ai remplacé la photo par une nouvelle prise avec un peu plus de soin.

- Mots clés : Photo, Sculpture, Fruit sculpté, Pomme, Art éphémère, Steve Jobs -
- Lien permanent vers cette note -
Le 04/10/2011, 10h15

Préparer le monde de demain



Quand on s'apprête à mettre un enfant au monde, on pourrait lui souhaiter le meilleur.


Mardi dernier, 27 septembre, les humains ont fini de consommer les ressources produites annuellement par la Terre. Depuis, nous vivons à crédit. En l'occurrence, ça signifie d'abord puiser dans les stocks puis détruire les capacités de production de la Terre.


Exercice pratique :
- sachant que nous sommes bientôt 7 milliards d'êtres humains et que les démographes prévoient une stabilisation de la population mondiale vers 9,5 milliards;
- sachant que 7 milliards d'étasuniens auraient besoin de 4 Terre et demi alors que 7 milliards d'indiens se satisferaient d'une demi;
- sachant cependant que le développement économique des pays aujourd'hui sous-développés ou en voie de développement va faire tendre leurs besoins vers ceux des pays occidentaux;
- sachant enfin que la prise de conscience écologique actuelle n'a pour conséquence, pour l'instant, que de ralentir l'accroissement de nos besoins (pas encore de les diminuer)

choisir une des options suivantes :
- nous sommes trop nombreux.
- nos besoins sont beaucoup trop importants.
- les deux, mon capitaine.
- pas le temps de réfléchir, j'ai un weekend jet ski à préparer.
- qui suis-je pour interdire aux gens de jouir de tout ce que la vie met à leur portée ? Je préfère lire le dernier livre de Pascal Bruckner... Notez que je ne suis visiblement pas le seul à considérer avoir rarement entendu autant de conneries dans la bouche d'un intellectuel, ce matin sur France Inter, qui l'avait invité à l'occasion de la sortie de ce livre. Et quand j'entends ça, je me dis qu'on n'est vraiment pas sorti de l'auberge...



Espace
En Egypte, il y a encore tant d'espace qu'on dit que la source dont nait la place jamais ne va pas tarir.

Version courte : en Egypte, on n'est pas prêt de voir la place tarir.



- Mots clés : Photo, Montage, Blabla, Ecologie -
- Lien permanent vers cette note -
Le 27/09/2011, 21h35

Polar



Cette photo ne peut faire autre chose que de finir en couverture d'un polar noir. C'est forcé. Obligé. Tiens, je me pose ici, derrière mon comptoir, et j'attends sans bouger les propositions des éditeurs...



J'attends...




L'éloge de Mabit (humour carabin)
Nous avons assez souvent l'occasion, à Bordeaux, de croiser une rue Jules Mabit. Systématiquement, en passant à côté de la pancarte, j'imagine des jeux de mots tournant autour de "l'esprit de Jules m'habite" (si, d'abord ça). Donc, j'ai cherché à en savoir plus sur le fameux Jules.

Jules Mabit (1780-1846) a été un médecin et professeur dans plusieurs hôpitaux bordelais, précurseur en homéopathie et, semble-t-il, apprécié de tous. Lors de l'assemblée générale du 20 mars 1881 de l'Association des médecins de la Gironde a été lu un éloge du professeur Mabit par le secrétaire général de l'association.

Et comment s'appelait ce secrétaire général ? Hein ? Paul Vergely... Vergely l'éloge de Mabit... La postérité s'en poile encore. Y a que des médecins à l'humour potache* pour nous faire ça... :)



Rêve de sérénité
Quoi de mieux que de déguster une pizza, pépère au nid ?



* : oui, et parfois des patrons de bistro :)

- Mots clés : Photo, Fausse couverture, Phonecam, Jules Mabit, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 22/09/2011, 10h30

Traînées célestes



Ces traînées dans le ciel, hier matin, avaient quelque chose d'étrange, à partir ainsi en étoile d'une même cheminée. Un peu comme si quelque chose de magique, de cosmique se déroulait sous ce toit, dont le trop-plein s'évacuait en fumée par le seul orifice disponible. Mais, en même temps, la douceur du petit matin, la chaleur du soleil levant annihilaient complètement le tragique de la situation pour m'emmener par la main, spectateur oscillant entre passivité et consentement, vers le sentiment d'un beau début pour cette première journée d'automne.

Tant pis pour la magie, et le ciel peut attendre. Mon esprit léger prenait déjà son envol pour gouter, tant qu'elle était encore à sa portée, à une certaine douceur de vivre.



Comment cheminées et magie nous mènent aux fourneaux
On ne vantera jamais assez tous les avantages que le soufflet offre au mage... :)



- Mots clés : Photo, Ciel, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 19/09/2011, 21h50

Mééééé (euh)




Depuis des années, ouvrir une bouteille de champagne, voire même de cidre, conduit systématiquement au même scénario : "Papa, tu me fais un xxxx", xxx changeant d'une fois sur l'autre : cheval, chien, chat, singe, dragon, crocodile, dieu de la mort... Tout y passe. Cette dernière réalisation n'est pas la plus réussie, mais la seule que j'avais sous la main :)




Bon pour la santé
Vous savez pourquoi "les aventures de Robin des bois" (1938) est un film recommandé par la sécurité sociale ?


Parce que c'est un film antique au leste Errol* :)




Quand ça tourne à l'obsession
Quand on a l'esprit occupé à 50% de sa capacité à décomposer des mots, des bouts de phrases pour les recomposer différemment, on arrive parfois à se poser d'étranges questions. Comme, par exemple, s'interroger sur le sens du verbe "épagrer".


Épagrer (s') : verbe réflexif du premier groupe. Se dit d'un élément complexe dont la structure se désintègre avant de se rassembler en éléments structurellement plus simples, parfois indéterminés. Le phénomène se produit généralement quand les particules retombent. Litt. "Elle fout toute sa vie en l'air, et toute sa vie s'éparge en choses" ("La groupie du pianiste", Michel Berger).






Cécile Decorniquet
Le travail de cette demoiselle est limite flippant, mais (du coup) très intéressant. Et ce n'est pas parce que c'est la fille d'un ex-collègue :)



* : Flynn, évidemment.


- Mots clés : Photo, Tortillon, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 09/09/2011, 01h00

Léo le black*



Ne vous laissez abuser ni par sa taille, ni par la blancheur de sa mise ! Ce petit sera la terreur des terrains de l'ovalie. Déjà, quand il vous accueille avec son kaka**, tout votre corps est pris de tremblements : quoi ? Encore les mains dans la merde ? Fait chier ! :)

Quoi qu'il en soit, et en attendant la relève, ça y est, ça démarre...

Alors, avant le choc et les gnons, encore une petite dose de douceur ?




Travaux perpétuels
Les plus attentifs des visiteurs passant au Café auront peut-être remarqué une petite nouveauté. Les mots clés, qui sont apparus il y a quelques mois au pied des posts, ont leur nuage. Bien trop gros pour tenir dans un petit côté, il a sa propre page, son petit coin de ciel bleu (un peu comme chez lew, du coup) dont je vous laisse trouver le chemin.

Bon, d'un autre côté, il doit rester encore près d'un tiers des posts sans aucun mot clé. Tout n'est pas parfait...



* : à prononcer vite en pensant match d'ouverture.
** : non, pas haka mais bien kaka. Je crois qu'il n'arrive pas bien à tracer les lettres...


- Mots clés : Photo, Rugby, Bébé -
- Lien permanent vers cette note -
Le 06/09/2011, 19h00

A l'aqueux leu leu



Tiens, ça fait plaisir, parfois, de texturer des canards... :)



Du parcours de ses images sur le net
Les complaintes récentes de del4yo ou ABY sur l'utilisation indue de leurs créations sur le net m'ont fait m'intéresser à ce qu'il en était des images que j'accroche régulièrement au mur de ce café. Et, ça tombait bien, avec ma jambe encore en vrac, j'avais un peu de temps devant moi.

Maintenant, avec la possibilité de rechercher des images similaires (ou effectuer une recherche par image) dans Google, c'est un jeu d'enfant (merci flx !). Je n'ai cependant pas effectué cette recherche sur les quelques 600 images accrochées depuis 5 ans et demi, mais surtout sur celles qui revenaient le plus dans les recherches Google images qui aboutissent ici.

Rien d'hallucinant à la clé de cette recherche. Je n'en ai guère trouvé que 2 chez d'autres : le dessin du Bororo, qui, par ailleurs, m'a été demandé pour illustrer une publication scientifique, a été repris une fois et la première pomme sculptée que je vous ai présentée se retrouve, elle, sur 7 autres sites, blogs ou forums.

A propos de cette dernière image, deux petits points que je vous narre à présent :

Je l'avais déjà repérée sur un blog car, sur certaines recherches autour de la nourriture ou de l'art éphémère, l'image apparaît sur ce site avant l'originale du Café. Ma pomme y illustre un court article sur l'art et la nourriture. Il n'y a pas d'appropriation de cette image, juste une absence de référence vers chez moi. En revanche, il y a deux liens vers des artistes connus pour œuvrer sur le sujet : Daniel Spoerri et Dorothée Selz. Du coup, dans un article d'un blog néerlandais paru 2 ans après cette première reprise, mon image est carrément attribuée à cette dernière (infobulle quand vous passez la souris sur l'image). Et, de fait, la recherche de cette artiste dans Google images fait apparaître ma pomme en bonne position, sur le premier blog l'ayant utilisée sans précaution. Et là, j'ai envie de m'écrier "Mais, euh..." en frappant l'air de mes petits poings rageurs...

Parmi les autres pages où elle est utilisée, j'ai été interpellé par celle-ci, parce qu'elle fait un peu plus sérieuse et franchement plus religieuse que les autres. Notre MiniFrez s'en est même amusée : "ben, pour toi qui es franchement contre toutes religions...". Ouais, hein, marrant... Mais le plus drôle, c'est que dès le lendemain, alors que l'idée de cet article mûrissait, la page en question avait disparu de la liste. Pas l'image de la page, non. Et, par ailleurs, il reste possible de tomber sur cette page par une recherche classique (de mots, quoi). Elle reste donc indexée. Mais, pour Google, elle n'utilise plus mon image... De là à dire que certains webmestres font particulièrement attention à leur referrers* et qu'ils ont des copains, sans doute franc-maçons, chez Google, il n'y a qu'un pas que seul le comptoir sis devant moi m'empêche d'effectuer. Allo, Sud Radio ? :)



* referrer : page web sur laquelle on a cliqué pour arriver chez vous.


- Mots clés : Photo, Texture, Blabla -
- Lien permanent vers cette note -
Le 30/08/2011, 23h55

L'année des méduses



Une méduse, oui...

Ou peut-être le jet d'encre d'une pieuvre...

Parce qu'elles sont fortes en leurres, les pieuvres. Avec leur encre et leur petit côté artistes, elles vous peignent comme qui rigole les filaments d'une méduse, et souvent avec une raie au milieu (enfin, quand elles ont la place)(et à condition qu'elles la manta-lisent* bien)...



* : oui, car certaines lisent les raies comme d'autres les lignes.


- Mots clés : Photo, Encre, Détail -
- Lien permanent vers cette note -
Le 28/08/2011, 23h35

De feu et d'eau



Y a toujours moyen de trouver des points communs, même en négatif...



Un pouët
J'invite tous les amateurs de beaux textes et de poésie à aller lire la dernière publication de Brice Homs, la traversée, et à se laisser emporter par son rythme et sa musique. Dommage que ses publications se soient faites si rares...



- Mots clés : Photo, Diptyque, Brice Homs -
- Lien permanent vers cette note -
Le 26/08/2011, 06h00

Miroir, mon beau miroir



Je suis sûr qu'il doit exister une application à télécharger pour nous dire qui est la plus belle... :)



Égyptologie politico-médicale du petit déjeuner
Vous avez vu l'état dans lequel Hosni Moubarak assiste à son procès ? Là, ça ne rit plus. Cette révolution l'a soufflé et transformé en raïs crispé... :)



- Mots clés : Photo, MiniFrez, Hosni Moubarak, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 24/08/2011, 06h00

Dans la chaleur de l'été



Mais qu'est-ce que c'est que cette chose ?




C'est sans doute un phénomène assez étrange, une sorte d'acte de cannibalisme entre deux figues siamoises. Enfin, c'est une interprétation libre et personnelle mais, même en tant que grand spécialiste ès figues (ça aurait certainement pu être mon premier métier), je n'ai pas grand chose d'autre à proposer...


Ou peut-être le résultat d'un lifting : on a voulu retendre l'autre côté. Par ici, on ne sait pas quoi faire du superflu...


Ou encore... Mince ! Les filles, quand vous portez un pantalon taille basse sans rien dessous (pour éviter le string qui dépasse, ça n'est plus tendance)...


... évitez de relacer vos chaussures jambes tendues : non seulement on vous voit le trou de balle mais aussi la figue...



Retour de balancier
On ne peut qu'être fasciné par le fait curieux que l'Allemagne, qui fut le berceau du romantisme à la fin du XVIIIème siècle, scandait au milieu du XXième "Au cul, passion !"*...



* : je simplifie, certes, mais c'est pour la bonne cause : un calembour :)

- Mots clés : Photo, Figue, Fruit, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 15/07/2011, 22h35

Ballade nocturne



Au cours de ballades nocturnes, au hasard d'un toit ou d'une cheminée, il arrive que l'on rencontre un personnage haut en couleurs que l'on trouve tout d'abord décalé dans ce décor.

Et puis bon, à force de le revoir, on finit par s'y faire.

Hélas !


Pour mieux le voir, cliquez ici...



Illustrateur, moi ?
Un dessin du patron de votre rade préféré pour illustrer un article de Jean-Luc Jamard, anthropologue et directeur de recherche au CNRS, dans Techniques et Culture, vous y croyez, vous ?



C'est une des heureuses surprises du web. Il y a quelques mois, on m'en a gentiment demandé l'autorisation et il y a quelques jours, on m'en a donné la confirmation (merci à Marie-Luce pour nos échanges). Cool, non ?

Pour les plus jeunes d'entre vous au Café, cette illustration date de 5 ans, à l'époque où j'essayais encore de cultiver mon lectorat (mes clients, quoi - oui, toi, derrière le comptoir). J'étais tombé sous la magie d'une phrase et avais tenté de vous aider à en décrypter le mystère.


J'aime bien avoir l'impression de participer à des entreprises intelligentes :)



- Mots clés : Photo, Dessin, Technique mixte, Publication -
- Lien permanent vers cette note -
Le 03/07/2011, 19h43

Momifié





Question pour un champion
Je suis une lésion.

Attention...

Qualifiée de double car touchant deux éléments réalisant une même fonction chez votre patron de bistro préféré, je suis dite spiroïde sur l'élément antérieur.

Dans d'autres circonstances, on m'adjoint parfois les qualificatifs de sociale ou de numérique dans certains discours politiques.

Je suis la raison pour laquelle ce blog ne pourra plus être mis à jour régulièrement pendant quelques temps.


Je suis... je suis... ?




- Mots clés : Photo, Bobo -
- Lien permanent vers cette note -
Le 27/06/2011, 22h37

D'une jetée à l'autre



Amateur mystérieux : Art caché
Gourmand teuton : Ach ! Cachous...
Sagittaire maladroit : Arc a chu
Géographe émérite : Arcachon



Bon, la plaisanterie a assez duré
Le précédent post a produit peu de commentaire(s), et aucun sur les photos.

Pourtant, j'aime bien leur principe de construction : on voit un type en train de chercher à enjamber un muret de pierres mais des éléments de la photo ne collent pas. En haut, on aperçoit des interrupteurs; dans le coin haut gauche une lampe et un store occultant visiblement à l'horizontale.

Ces éléments nous indiquent que la photo n'est pas dans le bon sens alors que le personnage semble l'être. D'où une petite perte de repères.


Donc, si vous voulez votre café ou votre bière du jour, il va d'abord falloir répondre à cette question. Vous n'avez rien dit parce que :

A - vous n'aviez pas remarqué le point et des mecs qui enjambent des murs, y en a 12 au pied de chez vous;
B - vous aviez bien remarqué mais des photos avec cet effet, y en a 12 aux murs de chez vous;
C - beaucoup trop d'enfants sont déjà en manque de repères, alors publier de telles photos est irresponsable !
D - la réponse D;
E - depuis les travaux, vous ne pouvez plus commenter... (faux culs !)
F - autre (précisez votre réponse).

Allez, zou ! On vote ! Que j'ai pas l'impression d'avoir fait des acrobaties pour rien...



- Mots clés : Photo, Arcachon -
- Lien permanent vers cette note -
Le 23/06/2011, 23h32

Faire le mur



C'est haut, quand même...

Oui mais là-bas, ce sera tellement mieux...


Allez, j'y vais !







What the fuck ?
Vous connaissez le rapport entre "Molletonne ce pinnipède des régions polaires !" et "Mais que se passe-t-il donc ?" ?

.

.

.

.

.

.

.

.

Ouate the phoque !



- Mots clés : Photo, Bizarre, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 19/06/2011, 19h42

Pour mettre plus de couleurs dans la vie...



...il faut aller parfois jusqu'au bout de soi-même (jusqu'aux orteils, quoi). Et en plus, je ne vois pas pourquoi les filles seraient les seules à pouvoir se décorer le bout des pieds... :)



Monsieur et madame... (enfin monsieur surtout)
En hommage à son premier club professionnel, l'AS Cannes, comment Patrick Viera a-t-il prénommé son fils ?



Larry.


(et le pire, c'est qu'il en existe un. Bon, il a l'excuse d'habiter Santa Cruz)


- Mots clés : Photo, Bobo, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 16/06/2011, 00h04

Popeye



Nourrie aux épinards petits suisses*. Gervais inside...



Des preuves au fil de l'eau d'épreuves de philo
Aujourd'hui va avoir lieu l'épreuve de philo du bac général. Petit retour arrière jusqu'en juin 1984, il y a 25 ans; le monde croit avoir échappé à big brother et le jeune FreZ passe sa première épreuve. Le sujet : "Y a-t-il un commencement du temps ?". Extrait : On peut dire que dans l'expression "le temps commence à se couvrir" il y a un commencement du temps, même si c'est celui du mauvais.

Je reste convaincu aujourd'hui que cette fulgurance n'a pas été payée à sa juste valeur...



* : en fait, elle est très bien nourrie, cette petite, y compris aux épinards.


- Mots clés : Photo, Bébé, Jeu de mots, Bacalauréat -
- Lien permanent vers cette note -
Le 13/06/2011, 22h31

Partir en beauté



Vous souhaitez en finir en beauté ? Vous cherchez un suicide original ? Pendez-vous d'un hélicoptère au dessus des vagues d'un océan déchaîné. Contactez-nous sur reussirsonsuicide.com ou appelez le numéro indiqué sur cette publicité.

reussirsonsuicide.com*, mille idées pour ne pas mourir con !



Petites e-bébêtes
On arrête jamais le progrès de la contagion épidémique. Après les virus dans les e-mails, voici les bactéries dans les e-colis...



* :compte le FMI parmi ses clients prestigieux.


- Mots clés : Photo, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 10/06/2011, 00h05

Où pars-tu quand tu rêves...



... ma douce ?
Qui est celui qui te tient loin de moi ?


Ah, oui! Je sais.
Si, je sais qui c'est. C'est... CHBING ! AÏÏÏEUH ! Mais c'était pour rire ! J'allais rien dire !

Aucun sens de l'humour, ces ados...




Voir autrement
En l'occurrence, il s'agit de voir autrement les images du Café. Si il ne se passe trop rien quand vous cliquez sur une image pour la voir en grand, rechargez une ou deux fois votre page ou videz le cache de votre navigateur. Comme souvent dans la vie, c'est une affaire de style. :)

La mue se poursuit...


PS : J'ai repéré un décalage d'affichage des grandes images avec Internet Explorer 9. Je ne sais pas ce qu'il en est des versions précédentes.
PS2 : Ca semble corrigé. Mais si vous voyez des trucs bizarres...
PS3 : Vous, vous avez envie de jouer... :)


- Mots clés : Photo, Montage, MiniFrez -
- Lien permanent vers cette note -
Le 08/06/2011, 01h15

L'âme à futaie





Triste mine
Z'avez vu, lundi, à l'audience ? Ça ne lui réussi pas trop, à DSK, cette affaire. L'avait une petite mine. Notez, c'est un peu normal : il plaide non coupable, mais comme il en faut bien un, il accuse le coup (oui, celui-là même qu'il a voulu tirer).



Peau de serpent
Le Café profite de l'approche de l'été pour entamer une mutation. Vous avez déjà remarqué la subtile transformation depuis ce week-end ? Le but de cette première étape était essentiellement de supprimer les frames (pour ne plus voir référencer une page interne) et d'avoir un meilleur affichage sur smart phone. Si vous remarquez un problème, n'hésitez pas à le signaler.

Ça continuera à un petit rythme sans doute pendant quelques temps. N'oubliez pas que tout est fait main ici. Un travail d'artisan... :)



- Mots clés : Photo, Macro, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 30/05/2011, 00h35

Parfois...


Totem ?




Parfois, tu vas à un concert en pensant que ce sera bien... et c'est effectivement bien. Très bien, même.

C'est ce qui nous est arrivé vendredi soir dernier, en allant voir Brigitte à la Rock School Barbey (je précise le lieu pour les bordelais :) ).



Parfois, Brigitte t'en met plein la vue


Pour ceux qui n'en auraient pas encore entendu parler, Brigitte, c'est une paire de filles agréablement barrées, sans doute fans de Thelma et Louise, qui chantent les bandits et les loubards, qui défendent leur couple comme une louve mais, au coup d'après, chantent la fragilité d'une femme prise dans un amour extra-conjugal.



Parfois, Brigitte te bouleverse


Elles ont fait parler de ce premier album en duo, "Et vous, tu m'aimes ?", en particulier grâce à une reprise de "Ma Benz", de NTM, avec laquelle elles ont fait grimper de plusieurs crans le taux d'humidité de la salle de spectacle...



Parfois, Brigitte te sourit


Et, par ailleurs, elles ont un gimmick sur scène : parfois, Brigitte introduit une chanson par une courte phrase commençant par "Parfois, Brigitte..."



Vous l'aurez compris, c'est l'un des coups de cœur du moment, au Café.



- Mots clés : Photo, Phonecam, Musique, Brigitte -
- Lien permanent vers cette note -
Le 24/05/2011, 22h50

Paparazzé



Ou plutôt "papa pas rasé"...

J'avais choisi ma proie, noté ses habitudes, repéré les lieux. Facile : ma proie... c'était moi. Alors quand, par un petit matin blafard, en planque à la sortie de mon lit, j'ai aperçu mon reflet s'étirant dans le miroir, je n'ai pas hésité une seconde : j'ai mitraillé et je me suis cassé en courant. Pas question de risquer que je me rattrape et me dépouille de ma carte mémoire...



TOC
En tant que grand argentier du monde, DSK se croyait bien couvert par l'assurance de sa carte Visa Business. Malheureusement, il avait juste une Gold en fer*...



Recuit, mais pas simulé
Et si pour relancer les interactions bloguesques, on se refaisait un calendrier ?

D'ici là, j'aurais sans doute terminé "la Cène". Mais pas tout de suite : j'ai d'abord mes impôts à déclarer... :)





* : si ça ne tilte pas, explication en passant le curseur là-dessus.



- Mots clés : Photo, Nu, Sombre, Jeu de mots, Jeu collectif -
- Lien permanent vers cette note -
Le 18/05/2011, 00h13

Pour ton travail de bonne fée...



Parce que ce sont tes cailloux qui m'ont rendu l'envie de dessiner, de photographier, de bidouiller la vie en plus jolie (et je sais ne pas être le seul dans ce cas),

Joyeux anniversaire, Cali ! :)



- Mots clés : Photo, Montage, Cali Rezo, Anniversaire -
- Lien permanent vers cette note -
Le 15/05/2011, 18h58

Cassoulet party, seconde partie


Un weekend entre Castelnaudary et Carcassonne, c'est aussi

un clair de... truc,




des choses qui flottent sur le dessus du verre,




un piège à curieux




et deux mousses (blonde et brune) prises* au soleil...



Sorry, Rachouchou, j'ai pas réussi à photographier les ratons laveurs... :)



* : en photo.


- Mots clés : Photo -
- Lien permanent vers cette note -
Le 11/05/2011, 23h15

Au pays du cassoulet


Un weekend entre Castelnaudary et Carcassonne, c'est

une révolution dans l'isolation murale,




un monster munch,




un premier prix de rafistolage




la voie du jedi,




le retour de monsieur Cyclopède




et un hommage au dernier des poilus.




Mais c'est pas tout,
Mais c'est pas tout...



- Mots clés : Photo -
- Lien permanent vers cette note -
Le 07/05/2011, 19h04

Le premier samedi du mois




X men
Samedi soir dernier, une nouvelle série en 8 épisodes commençait sur Arte : Xanadu, drame dans le milieu de la production cinématographique porno. Les deux premiers épisodes m'ont bien plu. Il est en effet plaisant de se rappeler qu'on peut parler de sexe, en rire (cf. Le déclin de l'empire américain), le montrer -même crument- (cf. L'empire des sens) sans pour autant nécessairement tomber dans le ridicule ou la pauvreté absolue (de scénario, de dialogues). Pour confirmation, la suite ce soir sur Arte ou sur internet.



Comment garder la banane...
Depuis le mariage de sa soeur la semaine passée, elle serait devenue le plus beau parti d'Angleterre. Elle, c'est Charlotte Philippa Middleton, jeune sœur de Kate, ayant pour joli surnom... Pippa. Elle fait ma joie chaque fois que j'entends parler d'elle. Je ne peux m'empêcher de penser aux deux strip-teaseuses Clita et Pipa d'une BD de Ferri, lue dans Fluide Glacial il y a un paquet d'années. Alors quand hier matin, j'ai entendu Thomas Legrand, essentiellement éditorialiste politique dans le 7-9 de France Inter, déclarer chez Pascale Clark que l'info de la semaine était, pour lui, le cul de Pippa, ça m'a mis en joie pour la journée :)



Sous l'eau
J'ai bu la tasse en découvrant les photographies sous-marines de Ed Freeman.






- Mots clés : Photo, Nu, Sexe -
- Lien permanent vers cette note -
Le 29/04/2011, 12h00

Ail doux



Je ne sais pas si c'est une tradition en Angleterre (les anglais sont si bizarres parfois) de réunir un couple, peut-être tiré au sort, le vendredi suivant Pâques pour les regarder se dire "ail doux", comme une promesse à moins puer de la gueule dorénavant (comme si l'ail sentait mauvais... N'importe quoi ! C'est si bon, l'ail). Je ne sais pas...


Mais bon, d'un autre côté, je m'en fous complètement - et pas seulement parce que ça se passe en Angleterre...




- Mots clés : Photo, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 28/04/2011, 00h40

NoH8





Le 4 novembre 2008, la proposition 8 a été adoptée en Californie, amendant la constitution pour y interdire le mariage homosexuel. La NOH8 Campaign est une protestation photographique silencieuse créée par le photographe Adam Bouska et son partenaire Jeff Parshley en réponse directe à cette adoption. Les détails sur cette campagne ici, en étasunien.

En 2 ans, cette campagne a conduit à photographier plus de 8000 personnes, californiens anonymes ou célèbres, et leur nombre continue de croître exponentiellement.

En découvrant ces photos, MiniFrez a eu envie de participer et a convaincu une copine de la suivre.



Conte court
Au harem d'un grand émir, Léhaire, distingué parmi les eunuques gardiens des épouses, était chargé d'allumer les lumières et de chauffer l'eau des hammams. Toutes vantaient son œuvre et chantaient à sa gloire : "Vive l'eunuque Léhaire !".


Moralité : hmmm... j'ai dû rater quelque chose dans ce conte...




- Mots clés : Photo, NOH8 Campaign, MiniFrez, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 21/03/2011, 00h17

Attention ! Pur génie !



Mais qu'est-ce que c'est ?


























Mais qu'est-ce que c'est ?






















(Quel suspens !)

















Et oui, c'est complètement incroyable ! Cet animal a le cerveau tellement développé que celui-ci a débordé de sa boite crânienne depuis longtemps. Il bouillonne d'idées en permanence. D'ailleurs plusieurs agences de pub ont cherché à l'engager. Mais ça ne semble pas l'intéresser. Nous l'avons rencontrer dans une sorte de think tank avec des congénères à lui ainsi qu'une autre bestiole qui avait inventé la roue (enfin, qui la faisait... de temps en temps)(enfin, on le disait).

De telles capacités ont de quoi nous laisser songeurs...



- Mots clés : Photo, Animal, Dinde gasconne -
- Lien permanent vers cette note -
Le 15/03/2011, 23h49

L'incommensurable tristesse du ver japonais à sa fenêtre, qui fixe l'horizon dévasté



Et de ses yeux résignés perlent des larmes de sang.



Il n'y a pas plus de morts qu'en Haïti. Il y en aura sans doute moins. Mais on a l'impression d'assister ici à un acharnement : séisme, tsunami, accident nucléaire, retour du froid, réveil volcanique... Et quoi encore ?



- Mots clés : Photo, Japon, Tremblement de terre, Tsunami, Bobo -
- Lien permanent vers cette note -
Le 08/03/2011, 01h45

Le cas JB






En cette journée de la femme, petit hommage à celles qui hantent nos esprits masculins au travers d'une qui aura marqué son époque.



- Mots clés : Photo, Sculpture, Fruit sculpté, Banane, Art éphémère, Journée de la femme -
- Lien permanent vers cette note -
Le 04/03/2011, 00h58

La toile sous un nouvel éclairage




Le web se voit éclairé d'un nouveau jour par les révolutions des pays arabes. Sous les feux de l'actualité, l'internet est redevenu, le temps d'un séisme géopolitique, l'espace d'échanges et de liberté dont rêvaient ses pionniers, ceux d'avant 95, avant sa mercantilisation. Les sites marchands n'ont pas disparu mais on les voit moins, temporairement. Et Facebook, qui ne trouvait grâce à mes yeux auparavant, et dont Chrixcel a rappelé récemment certaines dérives, a trouvé sa justification dans ce qu'ont contribué à faire éclore lui, Tweeter et les téléphones portables. Auparavant, il manquait un système nerveux digne de ce nom au gigantesque organisme que constituent un peuple qui gronde, une foule qui a faim. Les NTIC le lui ont apporté.

Même en bossant dedans, je n'aurais pas parié ma chemise là-dessus...



Et tous ensemble...
Et quand on nous demande : "Kadhafi, vous en avez quoi, vous ?", nous répondons : "Moi ? Marre !".



- Mots clés : Photo, Sombre, Blabla, Toile -
- Lien permanent vers cette note -
Le 23/02/2011, 23h55

Souvenirs d'Egypte




En décembre, nous avons donc fait une petite escapade en Egypte. Pas de grande aventure : le but était de se retaper, se ressourcer en amoureux, au soleil. J'en rapporte quand même quelques images à accrocher aux murs du Café :


de champignons géants (la chenille au narguilé était ailleurs),



de lustres qui me faisaient systématiquement penser à Martine Fassier, dite martinefa (enfin, à son travail... peut-être le côté métal, le mélange de matières),



de bibelots en stratifié (un peu encombrants pour la maison),



de preuves d'une visite d'extraterrestres,



d'un coin désertique où il tombe pourtant parfois des abats d'eau Zabado,



d'un camel trop fin,



enfin d'une mer bleue rouge (si si).


Pour les poissons et les coraux de ladite mer, magnifiques à voir rien qu'en barbotant, faute de matériel et d'organisation, je n'en ai rapporté que des souvenirs. Mais reportez-vous donc à l'album de Martine sur le sujet, justement.

Et, par ailleurs, si le poisson vous tente, il y a moyen d'en déguster chez elle d'une toute autre facture, mais non moins superbe.



Je demande le frère...
Dans la famille Fassier, il y a donc la soeur Martine, mais il y a également le grand frère Philippe. Quand j'ai découvert son site en suivant un lien depuis chez sa soeurette, j'ai eu l'impression de me retrouver en terrain connu, de ressentir une familiarité qui m'a vraiment fait chaud au coeur.

Tout d'abord, une bouffée d'enfance en pleine face : ses premiers labyrinthes ont été publiés dans la revue Jeux & Stratégie à l'époque où je la lisais, au collège. Je les ai immédiatement reconnus.

Ensuite, je nous ai découvert un tas de points communs et, en particulier, une fascination pour les photos panoramiques. Les lecteurs assidus du Café sauront de quoi je parle. Et j'ai pu constater que je n'étais pas le premier à envisager les panoramiques en mode vertical.


Bref, à mon sens, vous l'aurez compris, une fratrie pour le moins intéressante...



- Mots clés : Photo, Vacances, Egypte, Martine Fassier, Philippe Fassier -
- Lien permanent vers cette note -
Le 21/02/2011, 12h00

On veut de la tendresse !



A chacun sa révolution...


Lumière, poussière et mouvement
Ce sont les sujets de la dernière série de photos que publie Andreaa Chiru sur son blog. Et, à mon sens, il y en a de vraiment magnifiques ! Photographe à gouter sans modération.



- Mots clés : Photo, Phonecam -
- Lien permanent vers cette note -
Le 08/02/2011, 00h34

Parents, dormez tranquilles...



...les pouvoirs publics ont enfin pris la mesure du danger pédophile et, en conséquence, se sont lancés dans une audacieuse campagne d'avertissement dont les premières actions sont dès à présent visibles dans nos rues : tout un tas de jolis panneaux explicites mettant en garde les vilains meussieux de ne pas s'approcher des gentilles petites filles sous peine de... de attention, hein ! C'est pas écrit sur le panneau mais ça va surement faire mal... Très mal. Peut-être couper les jambes avec un gros rayon laser, en en laissant une plus longue que l'autre (mais c'est pas sûr) (peut-être pire encore, si ça se trouve).



- Mots clés : Photo, Phonecam -
- Lien permanent vers cette note -
Le 31/01/2011, 01h30

My Jobs at the Jivaros





Steve Jobs, cofondateur de la marque à la pomme, en a encore quitté la tête pour des raisons de santé. Que deviendra la pomme sans son gourou ? Ne risque-t-elle pas de se ratatiner ?



- Mots clés : Photo, Sculpture, Fruit sculpté, Pomme, Art éphémère, Steve Jobs -
- Lien permanent vers cette note -
Le 24/01/2011, 00h50

Examen gynécologique post-coïtal



Je n'ai pas trouvé de titre alternatif... J'assume celui-ci.



Le match du siècle
Dans une rencontre entre sardines et carottes, sur un parking, à votre avis, qui va l'emporter ?

Les sardines évidemment car, dans leur boite, elles sont treize, allée 3, alors que les carottes sont qu'huit.


Surnombre déterminant...



- Mots clés : Photo, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 19/01/2011, 01h48

Les voyages ne forment pas que la jeunesse



On en apprend à tous âges. Comme, par exemple, des usages qu'il est possible de trouver aux préservatifs (usagés ?) - une grande trouvaille de notre récent voyage en Egypte : vous les emplissez d'eau et zou!, ça vous fait un lustre :)



Conte moral à composante physiologique
Odile, marchant dans un marais, eut un pied coincé dans la vase qui la fit trébucher. De honte, elle rougit et en eut très chaud.

Moralité : la vase, Odile, attassion !


(à lire la définition là aussi pour une meilleure compréhension du conte)



Pub copinage
C'est la rubrique littéraire de la rentrée. L'un est sorti, l'autre pas.

L'un, c'est Oui..., le nouveau livre de mon ex-collègue et copine Murielle Renault dont j'ai déjà eu l'occasion de vous causer précédemment. Voyez sa présentation ici, sur le blog d'une libraire, et laissez l'eau vous monter à la bouche.

L'autre, c'est Les coucous, la nouvelle nouvelle de ma blogopote Eva Lunaba, qui verra le jour le 10 février prochain (juste avant que l'assassin Valentin frappe à nouveau). Eva vous en dit tout chez elle. Je laisse ses mots vous guider.



Et, en conclusion
Un coup de chapeau et un grand encouragement à nos voisins, amis et frères tunisiens pour ce qu'ils ont su faire chez eux. Il est tôt pour dire que le grand soir est venu, que tout sera maintenant rose au pays du jasmin -on voit dans quelles hésitations se constitue le gouvernement de transition- mais je les salue déjà bien bas et croise les doigts pour que leur révolution ne leur soit pas confisquée en douce.



- Mots clés : Photo, Copinage, Murielle Renault, Eva Lunaba, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 02/01/2011, 19h57

Quand je vous vois dans cet état...



franchement, j'espère que vous prendrez un peu mieux soin de vous en 2011...


(parce qu'on ne se souhaite jamais assez de bonheur, ceci est bien une seconde note de voeux :) )



La note politique de début d'année
La Côte d'Ivoire ne semble pas sortie de l'auberge de sa présidence bicéphale (où l'on s'apperçoit que, contrairement à ce que prédentait une ancienne publicité de Gillette, deux, ça n'est pas forcément mieux qu'une) : Laurent Gbagbo qui s'accroche au pouvoir comme un morpion sous la douche à son poil, seule planche de salut, et Alassane Ouattara qui ne dispose pas des appuis suffisants au sein même du pays pour imposer sa victoire électorale.

Le véritable problème avec Ouattara, c'est que c'est un homme du passé. Un homme de son temps se serait appelé Ouattare. Mieux, un homme d'avenir aurait eu pour patronyme Ouattarera. Mais Ouattara est simplement du passé. Du passé simple...



Si ça, c'est pas une belle analyse de comptoir, je veux bien rendre mon tablier, tiens.



- Mots clés : Photo, Voeux -
- Lien permanent vers cette note -
Le 16/12/2010, 00h58

Knocking on heaven's door



Aux frontières de la vie,
Frappant à la porte du paradis.

Mais la vie, elle, ne vaut pas un radis.



Réponse à l'espagnole
- Y a pas de chef lieu de département dans les Deux Sèvres ?
- Si, c'est Niort.



Le coup de coeur du mois
Il m'est tombé dessus en écoutant FIP. C'est l'album "Hip hop and jazz mixed up" de S.Mos qui fut un temps "album de la semaine" (le temps d'une semaine, approximativement). Suivez sa démarche : vous prenez la partie "voix" d'un morceau de rap qui vous semble coller avec le principe en cours de description, vous recherchez dans votre mémoire ou une discothèque un morceau de jazz qui semble bien lui allez, vous allongez, ajustez, redécoupez l'une ou l'autre de façon à les faire coller, au besoin vous réenregistrez un ou plusieurs instruments, bref vous faites votre boulot de chef cuisto d'orchestre. Et avec lui, ça donne de véritables petits bijoux dont vous pouvez écouter de larges extraits sur la page musique de son Myspace. Quand je dis que j'adore, je suis encore en dessous de la réalité.


Ce boulot me fait aussi penser à ce que je vois parfois chez les uns ou les autres, que je pratique de temps en temps moi-même : mélanger deux images (voire plus), les triturer dans l'espoir que la magie s'opère et que la résultante vaille mieux que les originales. La dernière fois, c'était pour "Singing in the shower" :






Bath man (une dernière pour compenser ma paresse actuelle)







PS : si si, la photo du haut, c'est bien un radis (en fait)...


- Mots clés : Photo, Dessin, Jeu de mots, S.Mos -
- Lien permanent vers cette note -
Le 03/12/2010, 00h25

Nature moribonde





Vroum vroum love
Qu'est-ce qui définit le mieux l'étrange relation amoureuse d'un adepte du tuning avec sa voiture ? Je t'aime, j'te kit.



Chutte
Même à Bordeaux, avec la neige aujourd'hui, il y avait moyen de se gauffrer... :)





- Mots clés : Photo, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 22/11/2010, 00h15

Singing in the shower





Franglish (deux couples de mots franco-britaniques sont dissimulés ci-dessous)
J'habille la jeune princesse, déjà si reine, et sa mère m'aide. Merci.



Utile
L'an dernier, je me suis posé la question de l'utilité que pourrait avoir ce blog. Pas pour moi, non, une vraie utilité. Quelque chose qui pourrait servir à d'autres.

J'ai un métier. J'en vis correctement. Donc je ne comptais pas vendre quoi que ce soit ici avant d'imaginer la chose suivante : supposons que quelqu'un soit intéressé par avoir une de mes images en vrai à son mur. Il en payerait l'impression, le port plus une somme qu'il choisirait et qui reviendrait à une association reconnue d'utilité publique. Mais comme ce serait moi qui verserait cette somme reçue à l'association, j'aurais le droit d'en déduire 66% de mes impôts. Donc je verserais 3 fois cette somme à l'association de façon à ce que le dernier tiers à ma charge soit exactement couvert par la somme supplémentaire payée par l'acheteur.

Bilan pour moi, après impôts de l'année suivante : 0€. Et le don de l'acheteur est multiplié par 3. C'est un système qui fonctionne dans la limite de 20% de notre revenu imposable, donc forcément limité.

Réfléchissez-y, dites-moi ce que vous en pensez. Le moyen d'impression n'est pas encore décidé. Ça peut aller de Photoweb à de la digigraphie, peut-être à voir au cas par cas.

L'idée serait de faire ça avant la fin d'année. Je ne sais pas si c'est trop court.

Et je ne mets pas de droit d'auteur sur l'idée. Si quelqu'un souhaite la reprendre pour lui/elle, pas de soucis.



- Mots clés : Photo, Montage, Abstrait, Jeu de mots, Utile -
- Lien permanent vers cette note -
Le 07/11/2010, 23h58

Big nose




Le titre n'est pas une référence directe au passage qui commence vers 1 minute 50 sec mais ça fait du bien de le revoir de temps en temps :)



Une histoire de protocole...
HTTP... HTTP... Tu veux que je te dise ? HTTP, c'est payer pour du vent...



(passez juste la souris sur le dernier HTTP si vous n'avez pas compris l'histoire)


- Mots clés : Photo, Sculpture, Fruit sculpté, Pomme, Art éphémère, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 02/11/2010, 01h47

Fuel for life ?



Et vous, madame, quand il s'agit de donner la vie, que mettez-vous dans votre réservoir ? Où allez-vous faire le plein ? Fuel for life, avec la fin des grèves, à nouveau disponible à la pompe.


Témoignage de madame M.
"Je n'aime pas faire la queue chez les petits pompistes, trop chers. Pour ne pas qu'il me coûte la peau des fesses, je vais chercher mon Fuel for life directement au Sperme Archer*."




Les références de travail sont les publicités pour le parfum Fuel for life de Diesel : par exemple ici, ou encore .




Le revers des choses (nouvelle)

Elle l'attira vers elle, défit sa ceinture, tira le zip de sa braguette et extrait sa queue du caleçon. Celle-ci ne bandait pas spécialement mais elle la pris en bouche et commença à la sucer. Il finira bien par jouir quand même.

Elle avait instauré ça comme un rite. Elle le suçait dès son retour, chaque fois qu'ils étaient séparés d'une demi-journée ou plus.

Lui avait adoré cette habitude naissante. Le cul, ça plait toujours à un mec, plus encore en début de relation. Alors, quand il tombe sur une fille folle de sa queue, c'est le bonheur.

Mais rapidement, il ne vit plus briller aucun désir amoureux dans ses yeux quand elle s'approchait de son pantalon. Pas plus d'ennui ni de résignation, d'ailleurs, mais juste un regard de méfiance. Et il n'y avait pas que le regard. Ses gestes qui lui avaient d'abord semblé tendres et joueurs étaient vite devenus impératifs, ne lui laissant guère le choix de refuser cette séance.

Il avait adoré puis avait fini par détester ces fellations forcées dont il ne comprenait pas le sens.

Elle n'aimait pas particulièrement le cul. C'était plutôt un passage obligé. Mais lui, il lui appartenait. Il était à elle et il était hors de question qu'il en soit autrement.

Il avait détesté se faire sucer ainsi. Mais devant la violence de ses réactions quand elle n'arrivait pas à lui tirer un semblant d'érection, il avait fini par comprendre la nature du sentiment qui l'animait, la profondeur de la jalousie qui lui bouffait les entrailles. Ce rituel n'avait d'autre objet pour elle que de se l'approprier. Non, mieux : si elle avait voulu le vider pour lui éviter d'avoir envie d'une autre, elle l'aurait pompé avant qu'ils ne se séparent. À son retour, elle prenait son sexe en bouche pour en vérifier le goût, pour s'assurer qu'il ne l'avait pas trempé dans une autre chatte, pas faite lécher par une autre langue, la queue de cet homme qui lui appartenait, cette queue qui était à elle. Il avait alors compris combien elle était à sa merci et il avait adoré ça.

Comme d'habitude, elle le suça sans y prendre d'autre plaisir que de retrouver dans sa bouche une verge insipide et, comme d'habitude, il finit par jouir du pouvoir immense qu'il avait sur elle...




* : genre Auchan ou Carrouf, pour ceux qui n'avaient pas tilté.


- Mots clés : Photo, Montage, Fausse pub, Jeu de mots, Blabla, Sexe -
- Lien permanent vers cette note -
Le 17/10/2010, 21h28

Bazar d'automne [édité]




Faussaire, c'est une activité qui me plait bien (métier : contrefacteur à La Poste :) )... C'est un extrait du dos du faire-part évoqué précédemment.



Couleur automnale
Tout comme l'été indien fait rougir les feuilles d'érable au Canada, il fait rougir en France les drapeaux dans la rue. Une histoire de température et de sève, à ce que j'en avais compris... :)




Contre l'ennui
Jade n'aime rien moins que les diners ternes et sans ambiance. Pour éviter cela, elle a un truc : quand la conversation vire au plan-plan, elle parle du président iranien et de ses provocations incessantes. Ça marche à tous les coups. Les échanges se ravivent et le diner retrouve son piquant. Le président iranien, c'est l'arme à diners d'Jade...



- Mots clés : Photo, Montage, Grève, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 15/10/2010, 00h58

Le dernier salon où l'on cause



C'est pas celui de l'agriculture, mais il faut bien s'y dis-traire. Alors on cause, on cause. De quoi ? Du sujet du jour : les re-traites... :)



A propos de grèvistes (ou une théorie économique des grèves)
Les étudiants et lycéens sont entrés dans le combat contre cette réforme des retraites, le gouvernement a peut-être des cheveux à se faire.

La mobilisation peut tenir d'autant plus longtemps que les mobilisés ont peu à perdre dans la grève. En général, la première force mobilisable vient des rangs de la fonction publique car les fonctionnaires ont une sécurité de l'emploi qui le leur permet. Mais eux aussi doivent faite bouillir la marmite, et les jours de grève non payés ne peuvent être trop nombreux (même si les syndicats provisionnent pour ce genre de cas). Les étudiants sont donc des substituts idéales.

Ce point m'est apparu évident l'autre jour : plus les gens ont de contraintes financières (crédits maison, auto, consommation...), moins ils peuvent se permettre de perdre du revenu en jours de grève. Vu sous cet angle, les incitations à la consommation, à l'endettement (j'ai encore en tête un appel de notre présidium, vers le début de son mandat, à contracter plus de crédits, les français n'étant pas assez endettés) ne sont pas seulement des plaidoyers pour la relance de l'économie, ce sont aussi des invitations sournoises à rentrer dans le troupeau silencieux : plus vous consommerez, moins virulent et revendicatif vous pourrez être.

Cette constatation est peut-être à mettre en relation avec plusieurs "exceptions" françaises :
- la France cumule un grand nombre de jours de grève par an,
- la France est un pays où la proportion des locataires sur les propriétaires est importante (moins de propriétaires de leur logement qu'ailleurs - tiens, encore une idée de notre présidium : faire de la France un pays de propriétaires),
- la France est un pays où le taux d'endettement individuel est plutôt faible.

Malgré ça, le poids du poste "logement" dans le budget des français a terriblement augmenté ces dernières années (au détriment de la nourriture, en particulier). Le français devient donc financièrement, petit à petit, moins apte à faire grève.

Ça continuera comme ça jusqu'au jour où ses charges seront telles que la grève, la contestation, seront les seules moyens pour espérer les faire baisser. Le jour du grand crash... Ce jour que les politiques gardent en point de mire en navigant pour s'en approcher sans jamais l'atteindre.



- Mots clés : Photo, Blabla, Grève -
- Lien permanent vers cette note -
Le 05/10/2010, 00h44

Un nouveau genre de culture...



...la patate Arte.

En octobre et novembre, Arte fête ses 20 ans. Zum Geburstag viel glück...



Après les tartes... (ou Quand la religion se mèle de cuisine)
Et quoi de mieux qu'une caractéristique de diacre équitable pour passer la journée à faire des confitures ?

(soyez indulgents avec les machines... sont pas toutes au point... Reverso donne une meilleure traduction, en l'occurrence. Mais je ne peux pas vous coller la phrase directement dans la page)




Voilà, c'était la note intellectuelle du mois... :)



- Mots clés : Photo, Montage, Fausse pub, Arte, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 22/09/2010, 22h55

Éteins la lumière...



montre moi ton côté sombre...

C'est ma participation à la grande fête annuelle d'anniversaire de Max, toujours à base d'autoportraits, cette fois-ci sur le thème de "My dark passenger", ou "Mon côté sombre" (selon le niveau de bilinguisme du lecteur). C'est toujours l'occasion de voir figurer sa participation au milieu d'un paquet de belles réalisations et ça, c'est bon pour le moral (je ne vous fais pas de lien vers cette chanson-ci, si vous n'y voyez pas d'inconvénient :) ).

D'ailleurs, si vous aussi vous découvrez l'envie de participer, je crois bien qu'il est encore temps. La deadline pour les envois n'est pas vraiment morte : elle continue de bouger :)



Hygiène buccale
On prétend que France Roche aurait été mise à l'écart de la télévision à cause de son odeur buccale nauséabonde. Ça ne serait pas étonnant qu'on apprenne qu'effectivement l'haleine de Roche l'ait isolée...

(France, si tu nous lis... le patron te demande pardon :) )



- Mots clés : Photo, Contribution, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 19/09/2010, 23h49

Afin que le monde entier le sache



Il n'y a pas qu'Ingrid qui bosse sur un faire-part en ce moment... Le cousin de cette fille d'avril a pointé son nez, ça y est. La maman a vite repris ses esprits et commandé son faire-part :)



Sport
L'argentine déboulonnée en coupe Davis...



Affinités
Chien et chasse font bon ménage. Si l'une ne va pas sans l'autre, c'est que tout deux sont de même nature. En effet, tout comme le chien, quand on la siffle, la chasse accoure (à cor et à cri)...



MDR
Le 13 octobre va sortir au ciné de Siné un portrait dont le titre m'a plié en deux : Mourir ? Plutôt crever !. Et ça serait-il pas une bonne idée de sortie, ça, madame ? Hmmm ?



- Mots clés : Photo, Montage, Bébé -
- Lien permanent vers cette note -
Le 14/09/2010, 01h20

A space oddity



A écouter en même temps...



Le secret du mystère de Miss Butterfly et Dark Lady Liberty (post précédent)



Le sujet photographié était un emballage dégradable de pastille lave-vaisselle sur laquelle j'avais versé quelques gouttes d'eau et qui se délitait petit à petit, sur un plan de travail en marbre noir. Vous y aurez peut-être encore droit, plus tard, car je trouve ces photos très évocatrices.

Ce que l'image avait de particulier, elgJyn l'a bien trouvé, c'est sa symétrie puisque Miss Butterfly n'est autre que Dark Lady Liberty que j'ai prise et retournée (oui, là, comme ça, sur l'écran...). J'espère que ces explications auront jeté la clarté nécessaire sur un début d'explication peut-être confus dans les commentaires du précédent post, et qui aura permis à certaine forte tête de faire sa maline... :D



- Mots clés : Photo, Bizarrerie, Goutte, Musique, David Bowie -
- Lien permanent vers cette note -
Le 10/09/2010, 00h46

Miss Butterfly vs. Dark Lady Liberty



C'est parce que je n'ai pas su me décider entre les versions individuelles (Miss Butterfly et Dark Lady Liberty) que j'aimais autant, pour des raisons différentes, que j'en ai bricolé cette confrontation.

Question subsidiaire (mais super fastoche) : qu'a de particulier l'image proposée ?



- Mots clés : Photo, Montage, Bizarrerie, Détail -
- Lien permanent vers cette note -
Le 07/09/2010, 00h10

Arrêtez de regarder la télé...



...de si près, vous allez vous foutre les yeux en l'air, c'est tout ce que vous allez gagner.



Après la télé, la bagnole...
C'est une extension de notre chez nous, de notre espace intime. On y écoute la musique en chantant comme un fou, on s'y cure le nez tranquillou. Bref, on s'y sent un peu seul au monde. L'autre jour, arrêté à un feu, j'ai vu dans mon rétro la jeune fille de la voiture de derrière ôter son t-shirt pour se passer du déodorant avant d'en enfiler un autre. Au feu suivant, plus classique, elle se passait une crème sur le visage. Son réveil avait du subir une avarie grave...



Tâches ménagères
A la maison, j'ai instauré une nouvelle répartition : ma femme a les coups d'éponge et moi les coudées franches.



Les coups de coeur du moment
Je me suis ajouté Theb, Jean-Marc Borot et Denis Grand dans mon lecteur RSS et mes favoris. Et pour Grand, en particulier sa pin-uperie dont je suis tombé en amour.



- Mots clés : Photo, Blabla, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 03/09/2010, 01h35

Deux semaines de vacances - entre les deux

Il y avait aussi...

un bébé à la télé,


une piscine aménagée,


un petit nid douillet,


des poils mis à sécher,


un fier dragon doré,


l'impression d'être observé...


et sans doute quelques ratons laveurs, à bien y regarder.


Le visiteur
Rentrant d'un voyage aux antilles, Christian Clavier aurait déclaré : "n'y allez pas, il y a une épidémie de diiinnngue !"



- Mots clés : Photo, Jeu de mots, Animal, Toile, Goutte -
- Lien permanent vers cette note -
Le 29/08/2010, 01h09

Deux semaines de vacances - la fin





Que faire sur une autoroute quand on a, malencontreusement, un temps indéterminé à y passer ? Peut-être profiter patiemment de la tranquilité qui nous entoure en tentant d'en capturer quelques manifestations...



- Mots clés : Photo -
- Lien permanent vers cette note -
Le 24/08/2010, 00h20

Deux semaines de vacances - le début






Que faire dans une gare quand on a, malencontreusement, plus de deux heures à y passer ? Peut-être profiter tranquillement de l'agitation qui nous entoure en tentant d'en capturer quelques effets...



- Mots clés : Photo, Pause longue -
- Lien permanent vers cette note -
Le 14/08/2010, 00h22

Un poil en vacances, là







Comme un camion
Le matou lorgnait sur l'assiette de lait du bas de l'escalier. Puis je l'ai vu s'approcher en montant, avec son sale air de lappeur...



- Mots clés : Photo, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 03/08/2010, 01h24

Coloured people



J'ai failli garder la photo pour Max. C'est bientôt notre rendez-vous annuel avec lui, l'époque du Maxothon. Il sera sous peu l'heure de lui envoyer notre cadeau d'anniversaire. Mais je me demande s'il ne va pas en voir marre de recevoir chaque année une photo de moi à poil (même si les expériences passées font force de tradition, que la tradition, c'est la tradition et que le mois d'août s'y prête)...

En plus, il vient d'être papa. Est-ce que c'est un cadeau pour un papa ? (pour une maman, à la limite... :) )



Tiens, à ce sujet, la demoiselle du post précédent ayant donné la vie elle aussi, samedi matin, voilà les patrons de ce bistrot grands-parents pour la seconde fois en 4 mois. Le premier qui demande comment elle a fait si vite est privé de tournée. Pour les autres, faites comme chez vous, c'est la maison qui régale...





PS (et non pas PC)
Je présente mes excuses les plus plates (et donc à bonne hauteur) aux nains de jardin que mes propos auront pu blesser, ici ou ailleurs, avant-hier et pour les siècles à venir (amen).

Comprenne qui pourra (et ils ne devraient pas être nombreux)... :)



- Mots clés : Photo, Nu -
- Lien permanent vers cette note -
Le 28/07/2010, 09h03

Trois couleurs : Bleu





Le bleu du titre n'est pas encore celui du bébé. Pour le baby blues, vous repasserez. Il faudrait déjà qu'il soit né... C'est celui de la couche bleue d'une étape de travail de cette photo qui a donné la version en noir et blanc. Et comme j'aime les deux rendus, j'accroche les deux et je vous propose de me laisser votre avis sur la question.



Le titre...
...n'est pas seulement un hommage à Kieslowski et son film mais l'occasion de rebondir sur les posts de Cali et Maître Eolas sur la toute nouvelle loi de défense du drapeau français. Boing, boing... C'est fait, alors poursuivons.

Il y a quelque chose qui me gène dans les drapeaux en général, et qui transparait dans les arguments de certains défenseurs de cette loi, c'est leur capacité à rassembler, et donc à séparer les hommes. Je m'explique : chaque fois que l'on se réclame d'un groupe, on se sépare de ceux qui n'en font pas partie. Par définition, si vous avez les yeux bleus, vous vous distinguez de ceux qui les ont blanc ou rouges.

Ce qui pose problème, c'est donc la raison pour laquelle on choisit de se rassembler et ce qu'on en fait. Et, autour de cocoricos ou autres équivalents locaux, on se rassemble autour des drapeaux pour partir en guerre, faire des buchers, des autodafés ou des sacrifices ou hurler sur des types qui empêchent nos joueurs de marquer des buts. En clair, ils rassemblent plus souvent sur la haine de l'autre que sur des valeurs positives qui y seraient attachés.

D'ailleurs, quelles valeurs seraient spécifiquement attachées au drapeau français ? Je dis "spécifiquement" car nous ne sommes pas un petit village gaulois isolé et seul porteur d'une vérité première. Les valeurs listées par la devise "liberté, égalité, fraternité" sont universelles et, si elles ne sont pas universellement mises en oeuvre, on ne peut pas dire que la France les porte si haut autrement qu'en paroles.

Enfin, nous sommes tous nés en France et de nos jours par hasard, et donc l'engagement auprès de tel ou tel valeur ne peut pas être automatique, obligatoire, mais faire l'objet d'un choix.

Personnellement, je suis conscient de la chance que j'ai d'être né dans ma peau, dans ma famille, en France et en 1966. C'est juste de la chance...



- Mots clés : Photo, Enceinte, Nu, Blabla -
- Lien permanent vers cette note -
Le 25/07/2010, 21h43

Slurp





Spéchole des dix caisses to sa seigneurie PrincessH et Robert (dit Bob, ici flashé en pleine nuit), le seul gastéropode à coquille à avoir été porté par le vent jusqu'au balcon de sa luisante altesse. Au Café aussi, on prend soin des escargots.



Recommandation estivale
Il est vivement déconseillé aux jeunes filles souffrant d'hypertension artérielle de sucer leur copain sur la plage après le bain, tout apport de sel étant à proscrire. Cette recommandation ne vaut, évidemment, que pour les bains d'eau de mer. Après un bain d'eau douce, cette pratique est, au contraire, vivement conseillée (si ça ne vous fait pas de mal, ça lui fait beaucoup de bien) :)



Et puis tiens...
Je vous renvoie là-dessus car j'adore cette chanson. Juste pour le plaisir, quoi.



- Mots clés : Photo, Animal, Escargot, Musique -
- Lien permanent vers cette note -
Le 20/07/2010, 08h59

Mars ou Vénus ?



Non, ça n'est pas un problème d'identité sexuelle. Pas ce coup-ci. Pas désastre non plus, juste des planètes. Depuis quelques jours, plein ouest, à l'heure où se couche le soleil, brille une planète au dessus des toits. Une planète car elle ne scintille pas et est, en l'occurrence, bien trop grosse pour être une étoile. Mais laquelle ? me suis-je dit en moi-même (car je maîtrise parfaitement ce dialecte). En se reportant à notre carte du ciel interactive préférée...



...on voit deux candidates possibles : Vénus et Mars. Ces deux-là décidément, depuis la série de livres de John Gray, n'arrêtent plus de fricoter dans le ciel.

J'ai l'air de douter encore, je laisse planer le mystère mais c'est juste une figure de style. Vénus étant, après le Soleil et la Lune, l'objet céleste naturel le plus lumineux, c'est bien elle.



Ces filles... Toujours à faire leur belle pour se faire remarquer... :)



Pub copinage
Pour l'édition de son dernier -ou futur, selon le point de vue- ouvrage, Eva Lunaba a choisi de faire comme toi plus moi, de prendre la rue des étoiles et de s'en remettre aux mains des internautes sur My Major Company (Books). Pour faire un petit coucou aux siens, c'est par ici :)



- Mots clés : Photo, Ciel, Vénus, Eva Lunaba -
- Lien permanent vers cette note -
Le 15/07/2010, 22h45

En direct de Pandora



C'est une sorte de double clin d'oeil à Charlie : c'est à la fois un dragon caché dans des branchages et on le croirait tout droit sorti de ce monde qu'elle a contribué à créer, celui d'Avatar.

En fait, je sais comme vous que, sur Pandora, ce dragon-là ressemblerait plutôt à ça... Mais bon, pour des yeux de terriens...



Vous avez noté, vous aussi, ces derniers temps, cette poussée de royalisme avec Cali qui nous montre son sang bleu et Charlie qui évoque sa maladie de Crown ? Curieux, n'est-ce pas. Quoi qu'il en soit, pour rester dans la mouvance et fêter cette coupe du monde enfin terminée, je vous présente...

...le fameux roi pelé :)




- Mots clés : Photo, Dessin, Animal, Lézard, Charlie Menger -
- Lien permanent vers cette note -
Le 09/07/2010, 23h24

Catacomb story



Fuyant l'étouffant déversement calorique de ce début juillet, même les fantômes se réfugient à la cave. Le bas de l'escalier, cette frontière entre deux mondes où la lumière du jour se dissout dans l'obscure fraîcheur des pierres enterrées, est le seul endroit où l'on puisse les apercevoir, leur spectre ayant besoin de quelques instants d'adaptation dans cette transition avant de se fondre dans son nouvel environnement. C'est donc dans cette direction que j'ai pointé mon objectif, en pose longue...



Bégaiement immobilier
Si l'on classe sur une voie, par ordre d'importance, ce que furent, ce que sont encore, les habitations des célébrités dans les âges, et bien cette voie, le Louvre l'ouvre et la ferme la ferme.



Je me demande si c'est la chaleur qui, gardant les doigts du visiteur collés au clavier, l'a empêché de laisser un mot sur le post précédent... :)



- Mots clés : Photo, Sombre, Triptyque, Fantome, Nu, Cave, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 22/06/2010, 09h02

Ce que les filles préfèrent au lit...



... c'est échanger des SMS :)

(n'hésitez pas à cliquer sur l'image, le modèle est plus jolie en plus grand - la photo aussi)



- Mots clés : Photo, Sombre -
- Lien permanent vers cette note -
Le 19/06/2010, 16h50

Toujours chercher à progresser...



Après la pelle du 18 juin, voici le clafoutils du 19, beaucoup plus complet...



- Mots clés : Photo, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 07/06/2010, 23h35

Evidente




En la fixant suffisament longtemps, on parvient à se vider la tête. Si si, j'vous assure, c'est bien une haie vidante...



Paroles et musique (presque monotone)

(10 sol) Vent

(10 mi) Nuées

(10 si) On n'entend rien

(2 si mi) L'air




- Mots clés : Photo, Paysage, Panoramique, Poésie, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 03/06/2010, 00h18

Panurgisme ?



Les smileys suivent bien n'importe quelle mode : on en trouve même à barbichette... :)



- Mots clés : Photo, Smiley -
- Lien permanent vers cette note -
Le 28/05/2010, 01h40

La vieille garde et la relève



En début de mois, nous sommes allés voir et écouter Higelin en concert. Un coup de bol monstrueux : j'ai appris son passage le matin même, j'ai appelé et deux places venaient justement d'être annulées. L'énergie et la folie heureuse de cet homme sont contagieuses et me font le même effet depuis presque 30 ans. Un régal...



Mais ce n'est pas de lui que je souhaite principalement vous entretenir aujourd'hui. La première partie du concert était assurée par une chanteuse unilittéralement baptisée L et les deux autres membres du trio, musiciens de leur état. Une très belle découverte ! Paroles et musiques intelligentes, interprétations talentueuses. Elle m'a fait plusieurs fois penser à Ferré, tant pour son parlé-chanté (presque dommage car sa voix est belle quand elle est poussée) que pour la finesse de ses mots. L, tout comme celui qui lui a succédé sur scène, est de ces artistes auxquels j'ai envie de réserver une place chez moi, auxquels je voudrais dire : "viens, entre, tu fais partie de la famille. Je me reconnais en toi. Nous sommes du même univers".

Allez l'écouter sur sa page myspace ou en concert : je pense que c'est encore mieux (comparez les versions de "Jalouse" dans la playlist et en vidéo concert, plus bas, pour vous faire une idée).

Un coup de bol monstrueux, cette soirée, je vous disais...



Conseil aux futurs bacheliers
Croyez-moi, la drague est un mauvais plan... de dissertation. En effet, en la matière, l'introduction vient pendant la conclusion...

Et ça, sur une copie, ça vaut une bulle...



- Mots clés : Photo, Musique, L, Raphaèle Lannadère, Higelin, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 24/05/2010, 22h17

N'ayez pas peur...



A l'époque, quand John-Paul Two a dit ça, on n'avait pas tout de suite compris qu'il s'agissait de faire revenir les petits garçons vers les presbytères. Mais bon, maintenant que vous avez grandi, que vous aimez avoir peur, vous en reprendrez même une petite tranche...






- Mots clés : Photo, Sculpture, Fruit sculpté, Art éphémère, Pomme -
- Lien permanent vers cette note -
Le 19/04/2010, 23h34

Insatiable



Contrairement à la petite puce du post précédent, cet appareil photo n'en a, lui, jamais assez et continue à déclencher alors même que je suis en train de refermer le cache. Je suis bien sûr que j'aurai à effacer quelques photos toutes noires... :)



La dive bouteille
In vino veritas, disaient les latins; la vérité est dans le vin. Même quand il vieillit, et plus encore quand il finit par tourner vinaigre.

Vinaigre devin...



- Mots clés : Photo, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 13/04/2010, 00h22

A pu faim



Un gros bidon s'est vidé, laissant place à un déchaînement de douceur (dans lequel vie occit mort)... Ayé ! Nous voilà grands-parents :)



Choses vues ou entendues
Une jeune fille, le portable collé à l'oreille, à l'arrêt de bus Roger Allo.
Diane, auditrice de France Musique, demandant à entendre un morceau de cor de chasse.

Et vous, vous avez rencontré ce genre de choses récemment ?



- Mots clés : Photo, Bébé, Maman, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 27/03/2010, 00h31

Les herbes folles




A quoi peut bien servir la bourse ?
La réponse est souvent "à offrir aux entreprises la possibilité de trouver des financements, à injecter de l'argent dans l'économie".

L'autre matin, j'entendais sur France Inter un professeur d'économie à Paris VIII expliquer que moins de 5% de l'argent circulant sur les marchés servait effectivement aux entreprises et que celles-ci pourraient facilement trouver l'équivalent de ce financement auprès des banques. Alors à quoi ?

Au plus haut de la crise des subprimes, j'entendais avec une certaine jubilation un trader d'expérience qualifier la bourse de grand casino, de l'air de celui qui avoue après tant d'années un secret un peu honteux. Jubilation oui, car quand j'ai l'impression de m'entendre parler par la bouche de personnes a priori compétentes dans un domaine, ça me fait plaisir.

Mais si encore ce n'était effectivement qu'un casino, déconnecté de la vie réelle... Ce n'est pas le cas et l'on s'en est suffisamment rendu compte à l'occasion de cette crise des subprimes. Quand la bourse s'effondre, le monde suit. Mais quand la bourse va bien, c'est pareil, même si on s'en rend moins compte.

En 2007 et 2008, la spéculation avait largement contribué à la hausse du prix du pétrole et des denrées alimentaires qui ont conduit en avril 2008 aux émeutes de la faim. Le pourcentage de ces denrées achetées effectivement pour l'alimentation (directe ou indirecte) est ridiculement faible : moins de 10% à coup sûr, mais je crois même de l'ordre de 1%...

Quand l'argent va effectivement à des entreprises, c'est au travers de fonds d'investissement (fonds de pension...) qui sont responsables de la déplorable gouvernance desdites entreprises depuis une vingtaine d'années, gouvernance financière et court-termiste et non plus économique, en leur imposant des taux de rendement annuels à plus deux chiffres. Quand ça n'est pas pour récupérer leur retour sur investissement sous forme de dividendes, c'est en imposant aux entreprises des opérations n'ayant pour but que de faire grimper le cours de leur action et se payer sur la revente.

Aujourd'hui, avec la crise grecque, on voit des états trembler devant les marchés, devant les agences de notation. Les hedge funds peuvent mettre à genoux des pays du tiers monde.

La liste ne s'arrête évidemment pas là. Alors à quoi sert la bourse ? A faire de l'argent, toujours plus d'argent sur le dos de l'économie réelle, sur le notre, comme une forme de parasitage. La cupidité à nouveau triomphe, comme l'écrit aujourd'hui Joseph Stiglitz. Car, malgré les soi-disant prises de conscience de l'après subprimes, c'est bien reparti comme avant. Nos dirigeants se sont empressé de ne rien faire. En ont-ils d'ailleurs les moyens ?



Justin nie
Connaissez-vous la différence entre un jeune africain qui découvre la mer pour la première fois et Jean-Marie le Pen qui observe la scène ?
Le premier s'embale et coule,
Le second s'en bat les couilles.



- Mots clés : Photo, Montage, Blabla, Bourse, Marché, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 21/03/2010, 23h42

Les aventures de Tchaïk au ski



Cette photo n'est pas sans me rappeller certaines photos de Riri (entre ça et quelques cygnes, entre 2005 et 2006) d'avant sa période parkings :)



Vous êtes sûr de votre transcription, Georges ?
En parlant du Lac des cygnes, Tchaïkowski, qui était un contemporain de Wagner, répondait toujours, quand on lui demandait s'il connaissait ce dernier : "Wagner ? Ah, l'ordure, hein !"

A moins que... Georges ? Appelez-moi Georges !



- Mots clés : Photo, Jeu de mots, Animal -
- Lien permanent vers cette note -
Le 13/03/2010, 19h50

Tempête du désert




Il y a pire ailleurs (ne l'oublions pas)
Même si les enjeux des élections régionales vous laissent froids, si vous ne savez pas ce que font les conseils régionaux ou n'avez jamais entendu parler des candidats de votre région, pour tous ceux qui ont perdu la vie en Irak, en Afghanistan en allant déposer un bulletin dans une urne (pour ne reprendre que des exemples récents), demain, n'oubliez pas d'aller voter.



La blague fine et subtile du jour
C'est l'histoire de danseuses homosexuelles qui faisaient des entrechattes...


- Mots clés : Photo, Montage, Jeu de mots, Végétal -
- Lien permanent vers cette note -
Le 03/03/2010, 22h36

Curé nantais





Le titre ne doit pas être simple à déchiffrer. Le Curé nantais est un fromage produit à Pornic. Autrement dit, ce titre se prononce : cheese près d'Nantes (oui, j'ai du mal avec les G en andlais :) ).

Ca n'est pas une nouveauté, la demoiselle l'avait déjà annoncé. Mais là, non seulement elle est près d'Nantes, mais elle est même pas loin du terme (enfin presque).



Fossoyeurs au Torino
Sur mes amies dales poussent de drôles de végétations.


(J'ai ajouté plein de liens car j'ai ouï dire que d'aucuns ne comprendraient pas toujours mes jeux de mots. J'ai du mal à le croire...)



- Mots clés : Photo, Enceinte, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 13/02/2010, 01h25

Mousse bio



(c'est la première bière qui me fait de la mousse solide, et elle était bio)



Politique éthique : et tac !
Les élections régionales approchent. le PS rêve d'un grand chelem. C'est d'ores et déjà raté : en excluant Georges Frêche en Languedoc-Roussillon et en présentant une liste contre lui, il perd déjà une région à coup sûr puisque Frêche sera réélu. Il est trop bien implanté, trop apprécié dans son fief pour qu'il en soit autrement.

Et, avant de poursuivre, je dois vous avertir que je suis obligé de m'auto-exclure de ce parti sans même y avoir adhéré. Il me faut confesser en effet avoir à plusieurs reprises utilisé l'expression "pas très catholique", y compris en parlant à un collègue de confession juive. Au nom de l'égalité de traitement, je m'auto-exclus donc.

Je ne sais pas ce qu'ils ont contre lui, au PS (et même ailleurs), mais ils lui en veulent beaucoup et chaque déclaration de Frêche à la marge de la bien-pensance actuelle leur sert d'angle à toutes attaques, les uns pour se débarrasser du bonhomme, les autres pour se refaire une virginité devant les micros.

Petit retour sur les affaires précédentes. A propos des harkis, on n'a quasiment jamais entendu que "Frêche a traité les harkis de sous-hommes". Une seule fois, j'ai vu une vidéo moins tronquée qui situait la phrase dans son contexte. De mémoire, il s'étonnait vivement de ce que la communauté harki soutenait quelqu'un qui, à une époque, leur avait grave chié dans les bottes (oui, je sais, c'est très approximatif comme souvenir). D'où sa pique "mais vous êtes des sous-hommes ou quoi ?". Personnellement, ça me choque moins vu comme ça.

Autre scandale, il a dit qu'il y avait trop de noirs en équipe de France (de foot). Je ne m'intéresse pas assez au foot pour juger de la qualité de la sélection. Mais on a le droit (et même presque le devoir) de dire qu'il n'y a pas assez de noirs minorités visibles à la télévision mais pas qu'il y en a trop quelque part ailleurs. On peut dire en revanche qu'il n'y a pas assez de femmes dans les conseils d'administration. C'est peut-être "trop" qu'on a pas le droit d'employer... Pourtant, dire qu'il n'y a pas assez d'une catégorie sous-entend généralement qu'il y a trop d'une autre : il y a trop d'hommes dans les conseils d'administration. Est-ce que Frêche aurait pu dire qu'il n'y a pas assez de blancs en équipe de France ?

Vous savez quoi ? Cette pensée unique et obligatoire, lisse et à vocabulaire aseptisé, ça me gonfle.



- Mots clés : Photo, Blabla, Pensée unique, Georges Frêche -
- Lien permanent vers cette note -
Le 31/01/2010, 23h21

Du Chevalier sans canotier



Une photo qui me fait penser à certaines de Riri, mais sur celle-ci, c'est ma pomme :)



Dialogue sur un quai de gare
"Eh ! Qu'est-ce que tu fais encore là ?
- Ca fait deux heures que j'attends le train.
- Lequel ?
- Annemasse-Roanne. Ne vois-tu rien venir ?
- Nan, mais je trouve que ta barbe bleuit..."



- Mots clés : Photo, Sculpture, Fruit sculpté, Pomme, Art éphémère, Richard Vantielcke, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 26/01/2010, 22h22

Sauver sa peau



Les chabananes de sa princessitude de H n'étaient pas seuls :)


Mais le vieux sage savait que la menace qui pesait sur lui et ceux de son espèce n'était pas une menace fantôme. La cape flottant au vent, le regard dans le vague, à deux pas du vide, il pensait à la fin qui approchait si vite, malgré tout ce qui lui restait à accomplir. Il savait qu'il n'aurait pas de seconde chance* et que ce qu'il ne ferait pas, personne d'autre ne le ferait jamais. Des larmes vinrent à couler de ses yeux qui déjà ne s'ouvraient plus qu'à moitié.

A quoi occuperait-il ce temps qui lui restait ? A faire plus, construire encore ? Ou à s'habituer, accepter qu'il ne pourrait de toutes façons pas finir. Mais finir pour qui ? Il était depuis longtemps devenu le seul visiteur de son drôle de musée. Non, il n'y aura pas de mémoire pour entretenir celle de son travail. Alors qu'importe.

Il prit une longue inspiration.

Tu peux venir maintenant. Je suis prêt.


Et la bouche s'ouvrit.



* : petite référence à la note du jour du Colonel.


- Mots clés : Photo, Sculpture, Fruit sculpté, Banane, Art éphémère, Blabla, Histoire -
- Lien permanent vers cette note -
Le 24/01/2010, 19h01

A la tête de choux



Image tripotée à l'occasion de la sortie du film de Joann Sfar sur Gainsbourg. Je ne l'ai pas encore vu, mais ça me parait plutôt une bonne idée d'y aller. J'avais pris la photo de base du montage avant même de voir l'affiche du film. Comme quoi, ce sont toujours les mêmes clichés qui reviennent, ou les même images qui demeurent.



Je n'ai pas vraiment réussi à me départager entre la version papier froissé et l'étape propre qui l'a précédée. Du coup, j'affiche les deux.


Et pour fêter ça, tournée de J&B pour tout le monde...


- Mots clés : Photo, Montage, Texture, Serge Gainsbourg, Joann Sfar -
- Lien permanent vers cette note -
Le 11/01/2010, 22h40

Les aventures d'Alien au pays des pharaons - Décryptage


Il s'avère que ce qui me sautait aux yeux sur la photo du post précédent n'apparait pas évident à tout le monde. Et inversement, certains y voient des choses que je n'y aurais jamais vu. Comme le dit Thierry, c'est une sorte de test de Rorschash, finalement : chacun y voit ce qu'il y apporte.

Voilà ce que moi j'y vois :




Et voilà le crobard explicatif que sa sérénissime altesse PrincessH nous a fait parvenir pour éclairer sa vision, dans laquelle elle fait pivoter l'image d'un quart de tour sur la droite :



Je cite : "Et j'y vois plutôt, en contre plongée et vue à travers la surface de l'eau, la silhouette d'une femme abstraite assise au bord d'un quai, les seins en avant et les bras tendus et écartés."

Tout ça me fait penser au temps que j'ai pu passer, môme, à rechercher des formes dans des plaques de liège, des papiers peints non figuratifs ou simplement par terre.



- Mots clés : Photo, Détail, Rorschash, Forme -
- Lien permanent vers cette note -
Le 10/01/2010, 23h31

Les aventures d'Alien au pays des pharaons



Enfin, c'est à ça que ça me fait penser, moi...


- Mots clés : Photo, Détail, Forme -
- Lien permanent vers cette note -
Le 31/12/2009, 01h30

00 0



Deux zéros, un zéro
2010
Une nouvelle année qui arrive

Attention, à vos marques... Prêts ? Souriez ! Nos voeux vous accompagnent.



- Mots clés : Photo, Voeux, 2010 -
- Lien permanent vers cette note -
Le 24/12/2009, 18h36

Rouge figuier



Notre écrivaine devenue liseuse, Lunaba, a choisi cette image pour illustrer sa dernière (en date) friandise de l'avent. Merci à elle.



Actif versus passif
On considère généralement que la passivité est plus facile que l'activité. Pourtant, il est plus courant de voir un des spots éclairant qu'un despote éclairé...



Jingle bells
J'ai trouvé (en fait, MiniFrez m'a fait découvrir) cette chanson qui a une pêche pas possible et que je verrais bien remplacer le "Vive le vent" traditionnellement massacré en cette période. Le groupe s'appelle Maximum the hormone, ce qui, quelque part, va assez bien avec le calendrier de l'avent évoqué plus haut :)



Le titre ? Chu chu lovely muni muni mura mura purin purin boron nurururerorero. Cool, non ? Si j'en crois un commentaire sur la page de Youtube, c'est une chanson sur le sexe et le viol (du vrai hard rock, quoi), donc effectivement idéale pour la période de Noël...


Bon, allez, encore une fois, joyeuses fêtes !!!!


- Mots clés : Photo, Erotisme, Nu, Contribution, Jeu de mots, Musique, Maximum the hormone -
- Lien permanent vers cette note -
Le 22/12/2009, 23h57

Guirlande



Une guirlande pour vous souhaiter à tous d'heureuses fêtes. Prenez soin de vous.



Fondement abimé
A force de me prendre des coups au cul, mon train devient arriéré : il vire sacrum à gnons.



- Mots clés : Photo, Panoramique, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 15/12/2009, 23h11

Torera




Dans son habit de lumière, elle git offerte à la corne du taureau qui déjà trépigne, tendu vers sa seule obsession : pénétrer à son tour dans l'arène...



Hospitalité
Dans certains coins de ce globe, l'hospitalité se pratique ainsi : quand vous frappez à leur porte, les gens vous ouvrent, vous accueillent, vous donnent à manger le meilleur de ce qu'ils ont (bien meilleur qu'ils ne se servent généralement) et, quand vous êtes restauré, et seulement alors, ils vous demandent comment vous vous appelez et ce que vous voulez.

Personnellement, je rêve de pratiquer l'hospitalité de cette façon. J'imagine la scène. La sonnette retentirait. Une femme attendrait sur le pas de la porte. Je la ferais entrer, lui ferais les honneurs de mon lit. Et après que nous ayons tous deux joui de l'autre, et seulement après, je lui demanderais son nom et ce qu'elle veut.

"Pardon, vous dites ? Vous êtes... ma femme ? Et vous voulez ? Que j'aille vider le coffre de la voiture ?"



L'autre chute possible était de présenter ces paragraphes comme extraits des mémoires de Tiger Woods... :)


- Mots clés : Photo, Erotisme, Lumière -
- Lien permanent vers cette note -
Le 09/12/2009, 00h55

Bien visé



Vous verrez qu'à force, il ne tiendra même plus dans le cadre... Ça gonfle sec, ici ou ailleurs, sur la toile ou dans la famille. Je me demande si la grippe ne provoquerait pas de l'aérophagie... :)



Haïku
Ébats frénétiques
Sur lit d'épines sèches
Où fesses se piquent


Moralité : aïe cul



- Mots clés : Photo, Poésie, Haïku, Jeu de mots, Enceinte -
- Lien permanent vers cette note -
Le 03/12/2009, 00h48

L'amie nette



MiniFrez commence à ramener de jolies copines à la maison... :)



Viral
Mardi 1er décembre dernier était la journée mondiale contre le Sida. On parle de plus en plus d'un futur vaccin. Vous savez quoi ? Je me demande s'il fera autant polémique que celui contre la grippe A...



Rectification
A propos de vaccin et de grippe, dans ce post-là, je vous proposais le témoignage d'une personne qui avait l'air de savoir de quoi elle causait et qui portait un jugement pour le moins sévère sur certains vaccins. Le dénommé Marc Vercoutere y laissait entendre, entre autres, que le vaccin avait été un facteur aggravant pendant l'épidémie de grippe espagnole de 1918 (qui était aussi une H1N1, tiens). J'ai appris il y a peu que le vaccin contre la grippe date de 1945. A la réécoute du sujet, on entend qu'il ne parle pas explicitement de vaccin anti grippal, la notion de vaccination étant en premier évoqué à propos de peste noire, fièvre typhoïde, diphtérie (dont le vaccin date de 1923), pneumonie... Mais toute la suite entretient une ambigüité, en mettant en parallèle grippe et vaccin -ambigüité telle qu'il m'a fallu l'écouter 3 fois pour noter cette subtilité. Du coup, ça jette un certain discrédit sur l'ensemble du témoignage.

Ça nous rappelle, et à moi en premier, qu'il faut éviter de croire n'importe quoi, même quand c'est dit d'un ton sérieux et convaincant. C'est le problème de la diffusion d'informations non contrôlées. Il existe avec tous les supports de diffusion mais est particulièrement flagrant sur l'Internet, du fait de la facilité de publication et de la vitesse à laquelle une information peut s'y répandre.

D'un autre côté, mettre en place un contrôle, c'est presque certainement établir une censure. Et ça n'est pas forcément bon pour notre sacro-sainte liberté d'expression.


Vous préférez quoi, en fin de compte ?



- Mots clés : Photo, Noir et blanc, Blabla, Sida, Grippe, Vaccin, Désinformation -
- Lien permanent vers cette note -
Le 05/10/2009, 17h17

Âne honni mousse*



Comment espérer se souvenir des invités à une soirée avec des photos comme celle-ci ? Si je n'avais pas zappé le concours de Riri, j'aurais sûrement envoyé cette photo. Ou peut-être la suivante, pour le potentielle de ladite.



Ou pas... Parce que, finalement, même si on n'y voit aucun visage, je ne la trouve pas si ratée que ça...



Agacement
Toutes les femmes qui portent leur petit sac à main à l'épaule ont été confrontées au phénomène de glisse de la anse, qui les obligent à rattraper ledit sac en vol, dans un numéro d'équilibriste. On croirait presque qu'ils y mettent de la malice, ces petits sacs ripant... :)



Tout bouge
J'ai fait évoluer ma page de liens. Enfin ! Elle était tellement pénible à maintenir que je ne le faisais plus. Ça sera beaucoup plus simple pour moi, maintenant, en plus d'être plus joli (je me suis inspiré de ce que je voyais à droite, à gauche).

Point important : si vous êtes dedans mais que vous n'êtes pas content de votre place, rafraichissez la page. L'ordre change à chaque fois :)




*: allez savoir pourquoi... :)

- Mots clés : Photo, Bizarre, Fête, Piscine, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 23/09/2009, 23h38

Rock you



Oui, je sais. On te gonfle, mais c'est réciproque. Mouvement oscillatoire de l'adolescence, nous passons en permanence de l'attirance tendre et complice à la répulsion violente et agacée. C'est inéluctable, ça marche toujours ainsi. Mais ça n'est pas le mouvement perpétuel pour autant et je me doute que celui-ci prendra fin un jour. Comme atténué par une force de frottement, les oscillations finiront par tendre vers zéro, tout doucement. C'est marrant, ça : les frictions prendront fin à cause de frottements... C'est donc ça, la physique à expérimenter chez soi ?



Renvoi de responsabilité
Le procès Clearstream vient de commencer. Chacun avoue mais tout le monde se renvoie la balle : eux ont fait ça, c'est eux, c'est pas moi. C'est fou comme on arrive à mettre tous ces "eux" dans le même pas nié...



- Mots clés : Photo, MiniFrez, Adolescence, Blabla, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 17/09/2009, 15h50

Des oeuvres d'or




Avec trois fois rien, des fois...



- Mots clés : Photo, Or, Bizarrerie -
- Lien permanent vers cette note -
Le 14/09/2009, 10h12

Fallait bien que ça arrive...



...à force d'être comme ça :)

J'ai fait un essai de tirage papier de cette photo. Très décevant. On ne voit quasiment rien. Je ne sais pas si c'est dû à la qualité de leur imprimante ou s'il faut la contraster obligatoirement plus pour qu'elle donne quelque chose sur papier. Mystère...




- Mots clés : Photo, Maternité, Allaitement -
- Lien permanent vers cette note -
Le 11/09/2009, 10h22

Le Puy-de-Dôme, c'est enfin... (vacances IV)


La Toscane d'Auvergne




Des couchers de soleil qui décrassent les yeux




L'impression d'être sur la terre des dinosaures




Carbone carbone - la perspective panique du jour
La taxe carbone va démarrer, c'est fait. Elle vient taxer les émissions de CO2, principal contributeur à l'effet de serre. Mais ça pourrait ne pas durer. Qu'on émette du CO2 ? Non, que le CO2 soit le principal contributeur à l'effet de serre. J'ai ré-entendu, la semaine dernière, parler de la future libération du méthane, en particulier celui contenu sous la couche de glace de la toundra sibérienne, en train de fondre à cause du réchauffement actuel (dégel du pergélisol). Le méthane a un pouvoir contributeur à l'effet de serre 22 fois supérieur à celui du CO2 et est sans doute à l'origine de la fin de la période glaciaire il y a 600 millions d'années. Ce qui est contrariant, c'est que la première fois que j'ai entendu parler de ce phénomène il y a quelques années, par quelqu'un d'aussi sérieux qu'Hubert Reeves (me semble-t-il), c'était comme une hypothèse catastrophe pouvant conduire à transformer notre Terre en une planète "de feu" (de l'ordre 200° en surface) à un horizon très proche (de l'ordre de 200 ans) par effet "boule de neige" (assez paradoxalement).

Sur ces bonnes paroles, je vous souhaite quand même un week-end heureux.



- Mots clés : Photo, Vacances, Paysage, Panoramique, Nuages, Blabla, Ecologie -
- Lien permanent vers cette note -
Le 06/09/2009, 00h58

Le Puy-de-Dôme, c'est aussi... (vacances II)


Une symétrie du bout des lèvres



Un mur mûr



Un saoul pire



Un chemin serpentueux



Une perspective lumineuse



Une station de rêve


...et sûrement plusieurs ratons laveurs, mais que je n'ai pas pu prendre en photo.



- Mots clés : Photo, Vacances, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 02/09/2009, 12h39

Puy de Dôme (vacances I)


Mur en pisé



Mais pourquoi une fenêtre sur un cours de tennis ? :)







L'ancêtre


Second aperçu, après la Comté, du coin du Puy-de-Dôme où nous avons passé nos vacances, un peu en dessous de Thiers. Un coin très peu touristique, mais une très jolie campagne à mon goût.



La surprise du chef
Nous avons eu beau loger dans un hameau perdu de 6 maisons maximum, en bout de chemin, nous avons trouvé à 300 mètres de chez nous la meilleure surprise de ces vacances : le Domaine de la Siarre. C'est une belle maison que Jean-Marc Pourcher et son épouse ont investi et fait rénover il y a quelques mois. Ils y proposent une chambre d'hôtes et, pour ce dont nous avons profité, d'un petit restaurant d'une capacité d'une quinzaine de couverts au plus sur deux tables, où le client ne perd rien de la préparation de son assiette puisque la cuisine est intégrée à la salle. C'est un vrai moment de convivialité qui vous est proposé et le chef vous régale tout en papotant avec vous. Je dis bien "vous régale" car Jean-Marc Pourcher a fait ses classes auprès des plus grands avant de tenir sa propre auberge durant 15 ans. Avec le Domaine de la Siarre, et pour y terminer agréablement sa carrière, il n'est pas question de rentabilité économique mais juste de plaisir partagé, autour de repas ou de cours de cuisine. J'ajouterai que la salle a été faite avec beaucoup de gout et que m'être fait servir sur des plaques d'ardoise en guise d'assiettes a été un plaisir en soi. Bref, c'est un endroit où l'on se sent très bien, où l'on a envie de retourner.



- Mots clés : Photo, Vacances, Découverte, Miam -
- Lien permanent vers cette note -
Le 30/08/2009, 23h48

A fleur de peau



Depuis quelques jours, Maxou réclame des cadeaux d'anniversaire. Ah ça, mais ! A-t-on jamais vu telle audace ? Telle impudence ? Ben oui, c'est déjà la quatrième année qu'il fait ça. Une habitude, comme qui dirait. Le thème de cette année est "A fleur de peau". Mon interprétation en a été au premier degré, car il me pousse de drôles de fleurs sur la peau...

Bon anniversaire, Max.



Sa race
Je me suis poilé en lisant le post de beau gosse d'elgJyn, l'autre jour. Sa mère, il déchire sa race grave. Total respect...



Pub copinage
J'ai un pote sur Youtube. Dis comme ça, ce n'est pas forcément très bandant. Vu le nombre de conneries qu'on y trouve, je ne dois pas être le seul. Mais celui-ci, ça m'a fait vraiment plaisir de l'y retrouver, lui et tout l'ensemble Gabriele Leone.





- Mots clés : Photo, Anniversaire, Copinage, Gabriele Leone -
- Lien permanent vers cette note -
Le 26/08/2009, 10h54

La Comté



Pendant ces dernières vacances, à plusieurs reprises, j'ai eu la sensation de me promener au pays des hobbits :)



Orgueil national
Comme à chaque fois que les chiffres sortent, les journalistes s'en font l'écho et se gargarisent de la fierté d'habiter le pays le plus fertile d'Europe. Et chacun y va de son exception française. Ceux qui me suivent depuis quelques temps savent combien je suis sensible à la notion de surpopulation humaine mondiale, facteur pour le moins aggravant, si ce n'est principal, de l'action néfaste de l'humanité sur son environnement. Ces nouveaux sauts de joie m'agaçant, j'y suis allé de mon commentaire, l'autre jour, à table. Et MiniFrez, notre petite dernière adolescente de réclamer haut et fort le droit pour tout le monde de faire des bébés s'il le veut. Elle est comme ça, MiniFrez : moins elle a de contrainte, plus elle est heureuse. Ma courte tentative pour la convaincre est restée sans suite. Mais plus tard, dans le même journal télévisé, un autre sujet était consacré aux espèces animales (et d'oiseaux en particulier) qui disparaissent de nos campagnes avec la disparition de leur milieu de vie. Et MiniFrez de s'apitoyer alors sur ces petites bêtes trop mignonnes. Le reportage se terminait par la conclusion suivante "Quand on pense qu'il suffirait que 10% des terres agricoles ne soient plus exploitées pour voir ces espèces réapparaitre"...

Je ne sais pas si suffisamment de téléspectateurs ont établi un lien entre ces deux informations.



- Mots clés : Photo, Panoramique, Blabla, Surpopulation -
- Lien permanent vers cette note -
Le 16/08/2009, 22h02

Esthétisons le sexe



Grande nouveauté, pour moi, que cette séance de photos de vacances. Du point de vue du sujet, c'est la première fois que je photographiais un couple faisant l'amour (copulant, tringlant quoi). Du point de vue technique, c'est la première fois que j'utilisais le flash et un réflecteur pour construire l'image. Enfin, certains codes du genre ont été respectés pour accentuer l'esthétique : le contrejour, le plan de focal devant les sujets, les laissant dans un léger flou. Je suis assez content de moi :)

Non, je ne les ai même pas dérangés. La séance a duré de quoi complexer la plupart des mecs. Mais bon, j'ai bien regardé, ils n'ont pas bougé pendant tout ce temps. Dans ces conditions, moi je dis "facile..." :D




Après cette petite pause, les vacances reprennent déjà. Ce petit post était pour vous faire un coucou tout en soignant mes stats :)
A bientôt...



- Mots clés : Photo, Macro, Sexe, Mouche, Animal, Bestiole -
- Lien permanent vers cette note -
Le 31/07/2009, 18h34

La cicatrisation va s'avérer difficile...



C'est la période estivale qui le veut, le Café va fermer ses portes pendant quelques temps. Vous pouvez continuer à passer boire un coup ou donner de vos nouvelles, mais les patrons partent prendre des vacances bien méritées (comme on dit). Mais la séparation est une déchirure. D'ailleurs, en partant, je vous laisse un peu de moi-même...



Carnet rose
Un couple de croyants schizophrènes, M. et Mme Hi ont et un garçon une fille. Quels prénoms choisissent-ils ? Ils les appellent Ben et Maud.

Oui bon, pour une pause estivale, j'aurais pu vous laisser sur quelque chose de meilleur.

OK... En voici une autre, pour la route :


Géographie
Vous connaissez, dans la chaine des Montagnes Rocheuses, au nord du Grand Canyon, la Tatootah Valley et ses gorges profondes ? Ses habitantes font pourtant rêver tous les hommes de la planète... :)



Allez, soyez sages (ou pas) et à bientôt !



- Mots clés : Photo, Montage, Jeu de mots, Coeur, Nu -
- Lien permanent vers cette note -
Le 27/07/2009, 00h45

Street art



Ce qui frappe, dans cet art, c'est toujours la force du message... :)



Carnet rose
Un couple de bactéries, M.et Mme Strictes ont une fille et un garçon. Comment les appellent-ils ? Ben, ils les nomment Anna et Robbie. (non, vous n'êtes pas forcés de regarder les photos de la page en lien - beuhhh)



- Mots clés : Photo, Montage, Jeu de mots, Fleur -
- Lien permanent vers cette note -
Le 22/07/2009, 00h48

Sans son auréole



Pourtant, elle est bien en sainte (enfin, un truc comme ça, quoi).



Mieux que le SMS
En écrivant leurs SMS, bien des gens massacrent la langue française sous le fallacieux prétexte d'aller plus vite. En réfléchissant au sens des mots, il est pourtant facile d'abréger les phrases de façon bien plus efficace. Voici deux exemples :

Je suis sans voix peut se remplacer par yodel*.
Je constate avec plaisir devient sexe**. Le rapport est de 4 lettres pour 24. C'est imbattable...



* : yodel : jeu suisse en voix (de disparition aussi, sans doute).
** : sexe : jeu qu'on se tâte avec plaisir.


- Mots clés : Photo, Enceinte, Jeu de mots, Jeu de lettres -
- Lien permanent vers cette note -
Le 20/07/2009, 02h30

La fusée à Paulo


Vous l'avez surement noté, le Buzz du moment s'appelle Aldrin et fut en quelque sorte le Poulidor de l'espace. Et si les américains veulent retourner sur la Lune, c'est sans doute qu'il y a une bonne raison... :)





En écho à moi-même...
...et ce que je disais la dernière fois sur la grippe, je vous livre un truc assez intéressant que j'ai reçu. Si vous avez un bon quart d'heure à y consacrer, c'est assez instructif. C'est un point de vue qu'on n'a pas trop l'habitude d'entendre par chez nous sur les vaccins. Après, chacun se fait son opinion, essaie en tous cas. Donc allez écouter ça...



- Mots clés : Photo, Dessin, Technique mixte, Jeu de mots, Lune, Grippe A -
- Lien permanent vers cette note -
Le 17/07/2009, 00h56

La cave se rebiffe


Web quatre points zéro (vraiment en avance, quoi)



Presque Ririesque, celle-ci :)




La grippe A vaut 10
Vous avez suivi ce qui s'est passé dans la colonie de vacances près de Megève ? Ils étaient une trentaine. La grippe A s'invite là et les voilà en quarantaine. C'est donc mathématique, la grippe A vaut 10.



Sérieusement
A propos de cette grippe A/H1N1, vous ne trouvez pas qu'ils en font un peu beaucoup, média et gouvernement ? Elle n'est pas plus dangereuse qu'une grippe saisonière banale, ne tuera pas plus de personnes (pas moins non plus). Alors pourquoi tout ce pataquès ? Pourquoi ce milliard d'euros dépensé en vaccins ? Parce qu'ils ont peur qu'elle mutte pendant l'été ? Les vaccins deviendraient sans doute inopérants. Alors quoi ? Je ne vois qu'une seule explication (à part la peur de se voir accuser d'immobilisme, ce qui ne serait pas du genre d'un gouvernement qui s'agite et fait feu de tous bois), c'est qu'il s'agit ni plus, ni moins, d'une répétition grandeur nature des mesures imaginées pour la future épidémie de grippe aviaire, celle qui ne manquera pas d'arriver un jour et qui, elle, sera très méchante. Car, si on n'arrive pas à endiguer une épidémie (quasi) inoffensive, la copie sera à revoir sérieusement.


- Mots clés : Photo, Cave, Jeu de mots, Grippe A, Toile -
- Lien permanent vers cette note -
Le 15/07/2009, 00h34

Comme dans une BD


Les dessinateurs de BD ont chacun une façon propre de dessiner les visages. Quand les traits semblent exagérés, on les imagine dans un rôle de caricaturistes, forçant le trait pour assoir une ambiance, faire passer une émotion ou un message. Et puis un jour, on croise quelqu'un qui ressemble au détail près à un de ces visages. On comprend alors que le trait n'était pas forcé mais qu'on ne connaissait juste personne ayant ce visage là. Ainsi, il m'est déjà arrivé de rencontrer une fille de Manara, une de Maester, de croiser un bonhomme de Goossens* (et je n'aurais pas parié un kopeck dessus). Et récemment, et ça m'est apparu comme une évidence au premier regard, j'ai trouvé ma fille de Loisel...





Distance sociale
Ce soir, sur Arte, passait "Un monde sans pitié", d'Eric Rochant. Je l'ai regardé. Je l'aime bien et il me rappelle une petite histoire.

Scène 1
1989, Toulouse. Le film est sorti depuis peu. Nous sommes quelques amis à nous promener dans la rue, un soir. L'un nous lance : "Vous avez vu ce film ? Et bien, je connais la fille qui a inspiré à Rochant son héroïne". Ou, plus précisément, c'est sa soeur qui en est une copine. Et de nous raconter qu'à sa connaissance, le film prendrait l'histoire originale un peu à l'envers puisque ce serait elle et non le héros qui aurait le plus morflé. Marrant.

Dont acte.


Scène 2
1990, banlieue sud de Paris. Le thésard qui partage mon bureau raccroche le téléphone.
"C'était qui ?" je lui demande.
"Pas la peine, tu ne la connais pas.
-Dis toujours..."
Il sourit. Il tient son effet :
"Tu as vu 'Un monde sans pitié' ?
-Oui.
-Eh bien, c'est la fille qui a inspiré le personnage de l'histoire.
-Ah non ! On m'a déjà fait le coup."
Je lui raconte la scène 1. Il me confirme cependant qu'il est un très bon ami de cette fille mais reste discret quand je lui demande confirmation de cette inversion de scénario.

Poilant.

Sans pitié ou pas, le monde est décidément petit.


Epilogue
Quelques mois après, chez l'ami de la scène 1. Il s'est fait engueuler par sa soeur qui s'était faite engueuler par sa copine : "Alors, tu racontes à tout le monde que je me fais larguer par mes mecs ?"

Petit, peut-être, mais vraiment sans pitié... :)




* : cliquez là pour quelques images, si vous ne connaissez pas Daniel Goossens. Personnellement, je lui dois quelques uns de mes fous rires de lecteur de 'Fluide Glacial'.


- Mots clés : Photo, Référence, Blabla, Souvenir, Arte -
- Lien permanent vers cette note -
Le 29/06/2009, 00h40

Hiiiiiiii !!!



Il est trop mimiiiiiiiiii !!!!
(non non, il n'est pas à nous...)


Volvic Et Vian ?
Je ne suis pas très anniversaire. Et d'ailleurs, j'avais acheté ce petit bouquin de Boris Vian avant qu'on ne rappelle un peu partout qu'il est allé jouer de la trompette ailleurs il y a 50 ans déjà. Le bouquin en question, c'est "Conte de fées à l'usage des moyennes personnes", une oeuvre de jeunesse qui n'était pas destinée à l'édition mais à distraire son épouse Michelle, convalescente. Quelques pages pour rire, pour faire rire :

[...]
"J"ai du sucre ! ajouta-t-elle, à vingt-six francs le kilog."
Joseph pensa qu'elle devait faire là-dessus un sacré bénéfice, mais comme il avait très envie d'en avoir, il tira de sa bourse trois maravédis et les donna à la fée.
Le maravédis est une monnaie commode pour les choses qui valent vingt-six francs parce qu'un maravédis vaut un franc : ainsi c'est très simple, il suffit d'en prendre vingt-six.
[...]

Sur moi, ça a marché...



- Mots clés : Photo, Bébé, Boris Vian, Citation -
- Lien permanent vers cette note -
Le 24/06/2009, 01h40

Le survivant




Il est indestructible.
Il a survécu à tout.
Et il revient bastonner les coccinelles de lew, leur maraver la tronche et ainsi venger les plus faibles de son espèce...



Nettoyage de cerveau
L'autre jour, j'ai (enfin) vu Eternal sunshine of the spotless mind, de Michel Gondry. Whow... Je vais avoir du mal à en parler tellement ce film m'a laissé sur le culte. Et, en fait de lavage de cerveau, j'ai eu l'impression d'en avoir un tout neuf quand j'ai enfin pu réagir, pu bouger, quelques minutes après le générique final (c'est dire si le sujet est bien traité...). Alors, que tous ceux qui ne l'ont pas vu foncent le voir. Et les autres ? Au lieu de faire leurs malins, qu'ils foncent le revoir ! :)



- Mots clés : Photo, Montage, Michel Gondry, Cinéma -
- Lien permanent vers cette note -
Le 18/06/2009, 22h59

Dyslexique



Je fais tout de travers en ce moment. Quand il s'agit de faire un beurre d'escargot, voilà encore les mots qui s'agitent et retombent en désordre. Et il en ressort un escargot de beurre...
La tentative culinaire s'est arrêtée là. En secouant le couteau pour remettre les mots dans le bon sens, l'escargot s'est fait la malle pour aller laisser sa trace grasse sur le mur, trois mètres plus loin. La coquille n'a pas tenu... Un vrai massacre...







Je ne sais pas si vous vous souvenez de cette oeuvre collective dont il a été question il y a quelques temps ? Vous vous en souvenez ?

Hypocrites ! Vous ne pouvez pas vous en souvenir avec toutes les participations que j'attends encore... Considérez ça comme mon appel du jour :)







Changement de point de vue
Je vous ai mis la photo orientée en paysage, pour le jeu de mot. Mais en fait, je la préfère en portrait.



L'escargot disparait au profit d'un cheval, de terre ou de mer, et sa courbure me semble plus racée.

Qu'est-ce que vous en dites ?



- Mots clés : Photo, Jeu de mots, Beurre, Forme, Jeu collectif -
- Lien permanent vers cette note -
Le 11/06/2009, 01h25

Un petit coup de mou



Quoi ? Le soleil de la photo ne suffit pas à vous scotcher l'aiguille du moralomètre sur "beau fixe" ? Ne me dites pas que je vous ai refilé le bourdon.

Ces petites bestioles ont investi les lavandes hier, mais lavent leur linge sale en famille. Inutile donc de s'armer de son bâton de pèlerin pour aller leur sonner les cloches. On aurait tout faux (mais vraiment faux) car eux connaissent la musique.

Mais laissons là les zélés ailés et les poilus avant de commettre un imper.






Tiens, compte tenu du soleil photographique, j'ai bien peur que l'imper ne soit en fait... une coquille.



- Mots clés : Photo, Fleur, Animal, Bestiole, Bourdon, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 01/06/2009, 00h06

Visite de la grotte


Je n'étais pas franchement satisfait du résultat de l'image précédente, alors j'ai entrepris de la retravailler. Et ça a un peu dévié...




Je vous montre quand même ce à quoi j'étais parvenu avant la déviation (le mur du fond, quoi) et qui est plus proche de ce que j'avais en tête en commençant.



Si vous avez une opinion...



- Mots clés : Photo, Montage, Rupestre, Bulle, Nu -
- Lien permanent vers cette note -
Le 29/05/2009, 01h05

Dertal



Je m'en souviens parfois, je suis né en Dertal et ne l'ai jamais quitté. Mes semblables palabrent ou prennent des postures. Mais je sais bien, au fond de moi, que rien n'a changé.



Tout ça pour ça
Les nouvelles de Londres sont bonnes. Les banques, sociétés de courtage réembauchent, et même en accroissant substantiellement les salaires de leurs traders. Après une chute libre suivie de quelques mois d'épilepsie chronique, le marché redevient lisible. Le business va pouvoir recommencer. Faites vos jeux, le casino rouvre ses portes.

Et ben quoi ? Vous aviez cru quoi ? Moralisation ? Nouvelles règles ? Meilleure répartition des richesses ? Punaise, le père Noël a de beaux jours devant lui.



Incertitudes
Le matériel informatique fait des siennes au Café. Ne vous étonnez pas si les nouvelles se font rares...



- Mots clés : Photo, Montage, Rupestre, Blabla, Finance -
- Lien permanent vers cette note -
Le 25/05/2009, 00h59

Surface minimale



Quand on se balade au Palais de la découverte ou à la Citée des Sciences, on apprend que les bulles ou surfaces d'eau savonneuse s'organisent toujours pour minimiser leur suface, ce qui minimise également leur énergie (principe classique dans une nature par principe assez feignasse qui a aussi des bons côtés). C'est donc ce que fait cette espèce de toile d'araignée en 3D. Si si, z'avez qu'à vérifier si vous ne me croyez pas... :)


Tiens, si vous avez envie de vous exercer à danser sur le futur tube de l'été... :)


- Mots clés : Photo, Détail, Physique -
- Lien permanent vers cette note -
Le 20/05/2009, 00h57

Comme une impression de nostalgie



J'ai répondu à l'appel de la boite à souvenirs de Cali la rousse, dite The Great (ach ! il n'y a dong bas gue la borte gui est zegrette). J'y suis allé du mien. Nostalgie, quand tu nous tiens... on écoute moins RFM...



La marche du progrès
Elle est de celles que l'on n'arrête pas. Récemment, j'ai appris que le micro crédit avait apporté... le (micro) surendettement. Initialement, c'est pourtant un dispositif destiné à améliorer les situations. Normalement, ces petits crédits sont faits pour financer des petits projets économiques (personnels souvent) dans des pays pauvres. Mais devant la disponibilité de cet argent, beaucoup l'empruntent pour parer aux dépenses de tous les jours. Et devant l'explosion des demandes, les organismes de prêts ne peuvent plus contrôler l'usage qui en est réellement fait. Résultat : on emprunte pour tout et, en fin de compte, aussi pour rembourser les précédents prêts. Ca vous rappelle quelque chose ? Moi, ça me rappelle comment des peuples d'Amazonie ont été décimés par des maladies européennes, après que la civilisation les ait approchés.

Non, décidément, cette marche, on ne l'arrête pas...



- Mots clés : Photo, Texture, Contribution, Blabla, Toile -
- Lien permanent vers cette note -
Le 15/05/2009, 22h56

Love rebelle





Otium
Il y a quelques jours, j'ai eu l'occasion de lire chez Christian Fauré une bonne description de ce qu'est mon activité de blogueur bidouilleur d'images, travail du soir, de la nuit, travail gratuit, pour soi par opposition au travail de jour, pour d'autres et rémunéré (c'est moi qui introduit explicitement l'aspect rémunération que Christian ne fait qu'évoquer implicitement en distinguant travail et emploi).

Adolescent, au moment d'envisager mon avenir professionnel entre mes deux principaux centres d'intérêts, à savoir les sciences et l'art, j'ai choisi les premières en me disant (qu'elles devraient être plus sûres financièrement et) qu'il me serait toujours plus simple de pratiquer le second en amateur que le contraire. C'est pourtant une activité que j'ai quasiment abandonné pendant des années, jusqu'au moment où, quelques jours après avoir découvert l'existence des blogs, je suis tombé chez une sorte de fée chez qui j'ai retrouvé ce goût-la (et je sais que je ne suis pas le seul).

Aujourd'hui, je consacre à la fois trop et trop peu de temps à cette activité, trop vis à vis de mes proches, trop peu pour pouvoir espérer dépasser ce stade de la bidouille. Et pourtant, qu'est-ce qu'elle est narcophage*, cette activité-là...



* narcophage : dévoreuse de sommeil.





Le Café vous fait part de ces témoignages de soutien dont il a fait l'objet récemment :


ABY : "Pour la cène....ouaiiii allezzzzz on se speed un peu les gens!"
Lunaba : "d'accord avec Aby, vous dormez les gens pour la cène :p"
Sèv : "allez les gens allez les gens !!!"


Il faut regarder les choses en face : ces gens dont il est question ici, c'est toi, toi et toi aussi. C'est vous, vous tous qui n'avez pas encore envoyé votre participation. Alors non, il ne s'agit pas ici de diaboliser ces gens. Ce soir, nous nous sentons tous être un peu de ces gens-là. Alors, ce soir, nous nous foutons quelques coups de pieds au cul et décidons, tous, de faire notre photo ce week-end (qui s'annonce pourri, de toutes façons) (le week-end, hein, pas la photo) pour plomber avec la boite à mails du Café dimanche soir. :)




- Mots clés : Photo, MiniFrez, Blabla, Christian Fauré, Jeu collectif -
- Lien permanent vers cette note -
Le 13/05/2009, 00h55

Et bien, dansez maintenant



(à écouter en même temps)


Avec le retour du temps chaud, la cigale n'a de cesse de chanter sous sa douche. Mais quand vient la bise (de sa doudou), elle explose et danse aussi de joie, emmerdant par le même coup La Fontaine (eh oh, les fourmicides, ça existe...).



A oilpé
Je ne sais pas si c'est le printemps ou quoi, mais la peau affleure aux écrans ces temps-ci, les vêtements sont de trop : chez Dine (avec la série de Céline), chez ABY (et celle d'Eléonore), chez julielanne et même chez Nath. Moi, j'aime bien. Pas seulement parce que j'aime les jolies filles. Mais parce que le nu a toujours fait partie de l'art (de même que le lard fait de plus en plus partie du nu [sigh...]) et que cette composante manquait plutôt chez la plupart des blogs artistiques que je fréquente. De temps en temps, il m'arrive de m'en approcher, de tenter, mais toujours en marchant sur des oeufs avec des pincettes. Parce que, n'ayant pas particulièrement de modèle (consentant) sous la main, je me prends moi-même comme sujet et, si je n'ai aucune pudeur à m'afficher ainsi, je me trouve cependant confronté à d'autres interrogations (sans doute issues d'une éducation un peu trop... coincée) : est-ce encore une tentative d'art (ou d'effet comique) ? Est-ce déjà une forme d'exhibition ? Jusqu'où faut-il aller ? Que (ne pas) montrer ? Etc., etc. Je sens qu'il va falloir que je vous entraîne dans une nouvelle aventure dépoilée collective pour me trouver des justifications :) Mais n'allons pas trop vite mettre les boeufs derrière la charrue, il y a d'abord une Cène à finir.




A ce propos, justement, Sèv m'a fait parvenir sa participation. Ca progresse, doucement mais sûrement.


- Mots clés : Photo, Nu, Mouvement, Musique, Jeu collectif -
- Lien permanent vers cette note -
Le 09/05/2009, 01h08

Parturiente



Pendant que certains font le pont, d'autres s'occupent de la ponte... :)



Evolution et apprentissage
J'avais dit que je vous reparlerais de l'évolution des espèces :)

On entend depuis quelques temps des propos sur les antibiotiques dont le mauvais usage rend les bactéries plus résistantes. Elles "apprennent" à résister aux médicaments.

Ce mot m'a longtemps troublé. Comment apprennent-elles ? Comme les hommes apprennent à faire le feu ? Pas vraiment. Pas du tout, même. Dans le cas du feu, des individus ont trouvé un jour qu'en cognant des silex, qu'en frottant des bâtons, on pouvait éviter de manger la soupe froide. Dans les deux cas, ils essayaient sûrement de fabriquer des armes. La recherche militaire est à l'origine de la plupart des avancées de l'humanité. Quoi qu'il en soit, cette connaissance a été transmise d'individu à individu, de génération en génération, jusqu'à nos jours et Johnny ne manquera certainement pas de la célébrer encore dans sa tournée d'adieu. Mais, si une génération oubliait un jour de transmettre ce savoir, ses enfants feraient un bond de 400000 ans en arrière.

Chez les bactéries, point de transmission de connaissance, pas plus que de connaissance même (du point de vue de l'individu). En revanche, comme dans toutes les espèces, un matériel génétique qui varie légèrement d'un individu à l'autre. Les antibiotiques s'attaquent à certaines faiblesses, codées par certains gènes. Après un traitement aux antibiotiques ne survivent éventuellement que celles qui n'étaient pas sensibles à ce traitement, voire, si le traitement n'a pas été pris correctement, celles qui sont plutôt résistantes à cet antibiotique. Et ce caractère de résistance, puisque génétique, se transmettra aux générations suivantes.

On voit donc que c'est l'espèce* qui a acquis cette résistance. Le code génétique, mémoire de ses différentes évolutions, en conserve la trace au travers de ces gènes de résistance maintenant majoritairement présents. C'est elle, l'espèce, l'entité qui a "appris" à se défendre.




* : je simplifie en parlant directement d'espèce pour désigner tous les descendants de ces survivants, mais l'idée est là.


- Mots clés : Photo, Animal, Bestiole, Guêpe, Alvéole, Blabla, Evolution -
- Lien permanent vers cette note -
Le 07/05/2009, 01h15

Coming soon



Fleur de nurserie...



- Mots clés : Photo, Guêpe, Alvéole -
- Lien permanent vers cette note -
Le 05/05/2009, 00h58

Chercher sa place au soleil




Question
Un des leitmotivs libéraux de ces dernières années sur le Marché, de ces affirmations impossible à remettre en cause, était qu'il ne fallait surtout pas lui mettre de règle, qu'il s'auto-organisait au mieux.

Donc, en l'absence de règle, l'auto-organisation conduirait à une organisation optimale.

J'aimerais donc qu'on m'explique pourquoi, dans le système qu'est notre société humaine, il a fallu édicter des milliers de lois (correspondant à un ensemble de valeurs morales), une police pour les faire respecter, un système judiciaire pour juger ceux qui s'en écartent, afin de réparer, au moins en partie, le tort ainsi causé aux autres membres de la société ? Autrement dit, tout le contraire de ce qui est préconisé pour le Marché. Dans un cas comme dans l'autre pourtant, l'absence de règle (morale) conduit petit à petit à la domination du plus fort, à un système orienté au profit d'un petit nombre au détriment du plus grand.

Est-ce ça, une organisation optimale ?

Pour la majorité des humains, non. Mais pour le Marché ? Peut-être qu'alors, les quantités d'échanges, les flux financiers sont maximales. Peut-être que l'optimisation du Marché et la maximisation du bonheur des personnes qui y oeuvrent sont juste complètement antinomiques. Est-ce ça, le Marché ?


Par quel sortilège ce Marché a-t-il alors atteint ce statut intouchable ? Parce que, si son succès minimise le bonheur collectif, il maximise en revanche les possibilités de gains individuels. L'individu contre la collectivité, avec comme moteur l'avidité : autant de mots qu'on entend parfois prononcer ces derniers temps...



- Mots clés : Photo, Animal, Lézard, Blabla, Marché, Auto-organisation -
- Lien permanent vers cette note -
Le 26/04/2009, 23h25

Aimer les arts ?



Ils se dorent la pilule au soleil... :)

J'ai appris l'autre jour, chez Boulet, que les dinosaures étaient en fait recouverts de plumes ou de duvet. Ce point a visiblement été admis ces dernières années par la communauté scientifique. Mais ce n'est pas la première chose que j'aurais apprise en BD. Mes bases d'histoire et de latin datent d'Astérix. Je me souviens également que, juste après la sortie de Jurassic Park, des scientifiques avaient synthétisé des "voix" de dinosaures et que ces sons n'avaient pas grand chose à voir avec ceux du film. Si on y ajoute les plumes, on peut raisonnablement voir ce film comme l'un des plus gros ratés scientifiques de l'histoire du cinéma. Notons cependant qu'à l'époque, les technologies d'images de synthèse n'auraient pas permis de faire des beaux dinos emplumés alors qu'aujourd'hui, oui. De là à penser que cette information avait été gardée secrète par la puissante industrie cinématographique, il n'y a qu'un canyon que ma mauvaise foi me permettrait presque de franchir :)



Contrepet artistique (et même pas vulgaire)
Les buses aidaient Mozart.



- Mots clés : Photo, Dinausores, Boulet, Jeu de mots, Lézard, Animal -
- Lien permanent vers cette note -
Le 21/04/2009, 12h10

Niagara falls



Le même petit coin qu'au post précédent mais pris d'ailleurs, et surtout d'un appui un peu plus stable qu'un bambou, si grand soit-il. N'empêche que je l'aime bien aussi, la version toute bougée.



Sauvage
Quand sonne vendredi et ta liberté,
Tu files sur ton ile pour gratter,
Si simple qu'il fut, un ukulélé.
Et,
Pour n'offrir au vent sa seule nudité,
De ton chant de fille à la voix perlée,
Tu enrobes un son cru, Zoé.



- Mots clés : Photo, Exposition longue, Poésie, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 19/04/2009, 22h45

A la recherche d'Anaïs



Le titre est bien évidemment une référence à la photo que Kéa a prise pour l'album d'Anaïs, parce qu'à un moment, pendant le travail sur cette photo, j'y ai pensé... Ou disons que c'était la plus conviviale des choses auxquelles j'ai pensé pendant le travail sur cette image, et donc je l'ai gardé comme titre :)



Saveurs orientales
Après avoir joué au cul-main, je m'en vais goûter à l'amante.



- Mots clés : Photo, Jeu de mots, Kéa, Anaïs -
- Lien permanent vers cette note -
Le 07/04/2009, 00h40

Damier



Une photo plus là pour occuper le terrain qu'autre chose, j'avoue. Mais son principe m'avait bien plu, sur le moment.



Naissance
Quand, bien calé sur son sol,
Se perd le rocher dans les flots
Et la mer fait retentir ses sirènes,
Alors peut sonner l'heure en fanfare.

Car la magie opère dans la mer.

Et de la mère adoucie contre ce père
De pierre nait enfin leur enfant-phare.





Le jeu de Cène continue (Ohoh ! vous vous souvenez ?). Il reste encore une place mais j'attends encore les premières photos. Tout est récapitulé (ou en cliquant sur la bannière).



NB : vous aurez noté, dans le vers central du poème, que je me suis retenu de vous balancer un "Car l'aqueux opère dans la mer" :)


- Mots clés : Photo, Poésie, Jeu de mots, Jeu collectif -
- Lien permanent vers cette note -
Le 25/03/2009, 00h45

Baudelaire Advertisement Inc.




NB : Les non-comprenants sont priés de contacter leur prof de français de 4ième...




Le jeu de Cène continue. Il reste encore une place mais j'attends quand même les premières photos. Tout est récapitulé (ou en cliquant sur la bannière).


- Mots clés : Photo, Montage, Fausse pub, Jeu de mots, Jeu collectif -
- Lien permanent vers cette note -
Le 23/03/2009, 00h05

Derrière la vitre







Le jeu de Cène continue. Il reste encore 2 places mais j'attends quand même les premières photos. Tout est récapitulé (ou en cliquant sur la bannière).

Attention : les photos ne doivent pas intégrer la table (disons, rien devant le sujet).


- Mots clés : Photo, Jeu collectif -
- Lien permanent vers cette note -
Le 20/03/2009, 01h10

Elle arrive...



La crise vous faisait rire. Mais elle, c'est autre chose... S'il vous reste quelques forces, fuyez en abandonnant chiens et enfants : ça la ralentira toujours un peu de les bouffer. :)




Le jeu de Cène continue. Il reste encore 2/3 places mais j'attends quand même les premières photos. Tout est récapitulé (ou en cliquant sur la bannière).


- Mots clés : Photo, Jeu collectif, Animal, Bestiole, Scutigère -
- Lien permanent vers cette note -
Le 09/03/2009, 01h06

Journée de la femme



Finalement, le Café réserve sa réponse sur le sujet brûlant de l'égalité homme-femme.



Le jeu de Cène
Récapitulatif des attributions de rôles :



Il reste encore quelques places (notamment pour celles qui ont déjà manifesté un intérêt à ce jeu).


- Mots clés : Photo, Jeu collectif -
- Lien permanent vers cette note -
Le 02/03/2009, 23h11

Vous avez dit "désaffection" ?



On prétend les voies du Seigneur impénétrables. C'est à coup sûr le cas de cette voie d'accès à sa demeure. Le fait est qu'il ne faut guère compter s'y aventurer en véhicule motorisé. Et après, des églises, on se plaint qu'elles se vident... :)



Acte I, Cène 2
Voilà ce que j'ai compris des premiers positionnements. Corrigez-moi si je me trompe. ABY, ton choix était déjà pris par lili. lilly, La Trollette avait déjà posé une option sur le tien. Et bé@, c'est Max qui a parlé en premier pour celui-ci. Mais il en reste encore plein.




Et merci aux participants.


- Mots clés : Photo, Jeu collectif -
- Lien permanent vers cette note -
Le 26/02/2009, 01h10

Stalag 13




Ca n'est pas vraiment la clôture d'un camp de prisonniers. Ou alors prisonniers du travail, seulement : ça entoure une usine à côté de mon boulot. Même si c'est la partie la plus glauque, c'est assez surprenant.



Quand c'est pas loin, ça ne change pas grand chose...
J'ai la peur au ventre, et au congélateur...



Y a pas de quoi en faire une cène
Ou si, tiens... Une idée de travail collectif qui me trotte dans la tête, ces jours-ci : les participants se prennent en photo dans la position d'un des personnages d'un tableau célèbre et je recole les morceaux. On commence par La Cène, de Léonard de Vinci. Ca vous tente ?





- Mots clés : Photo, Jeu collectif, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 24/02/2009, 00h17

Ainsi font font font...




...les petites marionnettes.



Avec ou sans os ?
En matière d'approvisionnement carné, sur Bordeaux, nous avons trouvé notre canal...





NDP : Pour bien saisir ce fin trait d'humour, de solides bases d'anatomie génitale sont nécessaires :)


- Mots clés : Photo, Jeu de mots, Animal -
- Lien permanent vers cette note -
Le 21/02/2009, 16h55

Service raffiné


Cous verts à boisson


C'était le jeu de mots foireux du week-end... Bon dimanche à tous :)



- Mots clés : Photo, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 20/02/2009, 00h15

Quatre bibelots au soleil




OK, il y a répétion des deux mêmes. Mais deux fois deux, ça fait bien quatre. D'ailleurs, je n'arrive pas à faire un choix dans ce que je vous présente : version photo, version graphique. Si je ne vous montre que la seconde version, plus graphique, j'ai l'impression de trahir la photo. Et si je ne présente que la photo, c'est moi que je trahis. C'est cornélien.



- Mots clés : Photo, Photo retouchée, Bibelot, Soleil -
- Lien permanent vers cette note -
Le 18/02/2009, 00h23

Stonebridge



Je suis tombé en amour avec le Pont de Pierre. Je pense que, comme Krysalia avec sa vieille Dame, vous aurez l'occasion de le retrouver régulièrement ici.


Darwin
La semaine dernière, on fêtait les 200 ans de la naissance de Charles Darwin. Enfin, je ne sais pas si beaucoup d'entre vous ont fait la fête. C'était jeudi soir :) Bon. Le fait est que sa théorie de l'évolution des espèces a révolutionné notre connaissance du vivant et de son histoire.

Enfin, je dis "notre", mais ça n'est visiblement pas le cas de tout le monde. Et quand je vois les théories créationnistes gagner en audience de nos jours au point que celle de l'évolution est parfois retirée des programmes scolaires, je sens un profond agacement monter en moi (oui, je suis comme ça, l'obscurantisme a le pouvoir de m'agacer) : voilà des gens qui pensent que le monde a été créé en 7 jours, que des types ont ouvert une mer en deux, marché sur l'eau ou multiplié des pains et quand tu leur parles science, ils te réclament des preuves (ça vous rappelle quelqu'un ?). Mais il n'y a pas de problème, les preuves existent, il suffit d'ouvrir des livres (ou mieux, d'aller voir les gens qui vivent ces preuves au quotidien). Parmi des tonnes d'exemples, la théorie nucléaire nous confirme (via la datation au carbone 14) que notre Terre a bien plus que les approximatifs 6000 ans de l'univers des créationnistes. Diverses branches de la biologie confirment l'humanité dans son animalité, la génétique en particulier, qui de plus fournit au darwinisme les bases explicatives des évolutions d'une espèce. Le sujet est passionnant, j'en reparlerai un autre jour, tiens.

Pour l'heure, je ferme le rideau (allez, oust !) et j'espère avoir le temps de me calmer en me brossant les dents... :)



- Mots clés : Photo, Bordeaux, Charles Darwin, Créationisme -
- Lien permanent vers cette note -
Le 12/02/2009, 23h28

MDR* !



En tous cas, c'est ce que j'y vois : une fleur morte de rire... :-)


Politique américaine
Le chômage sera une des (pour ne pas dire "la") priorités de Barack Obama et de son vice-président Joe Biden. Et ce serait mieux pour ce dernier qu'ils réussissent : il serait dommage que Joe Biden se transforme en job hidden...



* : pour les nouveaux dans le monde des abréviations, MDR ça veut dire LOL... :-)


- Mots clés : Photo, Jeu de mots, Fleur -
- Lien permanent vers cette note -
Le 10/02/2009, 00h10

Le lac des cygnes



Qui d'ailleurs n'est même pas un lac, en fait. Mais, d'un point de vue purement illustratoire, c'est assez anecdotique...



- Mots clés : Photo, Bassin d'Arcachon -
- Lien permanent vers cette note -
Le 05/02/2009, 00h46

En 3 par 100



Attention... Pfffffff... je souffle : le café fête son troisième anniversaire avec son trois centième post aujourd'hui. Oui, ça faisait quelques jours que je le calculais, celui-ci... :)


Hep ! Tag 6 !
Y a laylacarina qui m'a taggué pour la grande chaîne du tag 6. La règle est la suivante : tu prends ton dossier de photos le plus récent, ou le 6ième le plus récent, et dedans, tu sors la 6ième photo et tu la montres. Tu termines en taggant 6 autres pigeons.

Bon, les chaines, qu'il ne faut pas briser sous peine de risquer des années de malheur alors qu'une félicité éternelle te tend les bras si tu fais bêtement ce qu'on te demande, je ne suis pas spécialement pour. Des travaux collaboratifs de temps à autres, oui, avec plaisir. Mais les chaines, bof... Alors je m'apprêtais à trouver des excuses : déjà, tu as le choix entre deux dossiers, et puis après, selon que tu classes tes fichiers par date, par nom, par taille, ça te fait 3 possibilités dans chaque. Alors comment choisir parmi les 6 photos ?

Et puis bon, j'ai décidé d'arrêter de trainer des pieds et de faire une exception : layla, il est sympa, il fait des photos qui déchirent et Eric Clapton m'en aurait voulu. Alors j'ai regardé mon dossier photo le plus récent : 4 photos, le 6ième : 1 photo. Même en cumulant les 2, je n'ai pas de 6ième photo... Et voilà, les chaines, même quand je veux, je n'y arrive pas...



- Mots clés : Photo, Montage, Anniversaire -
- Lien permanent vers cette note -
Le 03/02/2009, 00h44

Crêpe... Creep !!!



En fait de chant de l'heure, il se pourrait bien que ce soit celui de votre dernière...

Gniark gniark gniark...


:)


- Mots clés : Photo, Technique mixte, Dessin, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 27/01/2009, 23h40

Ouais mais bon, sans dec...



... il arrive quand, Zorro ?

Une solution serait de se faire attacher sur les voies en ce moment, entre Bordeaux et Bayonne. Ou jeudi, n'importe où...



- Mots clés : Photo -
- Lien permanent vers cette note -
Le 22/01/2009, 22h09

Mickey...



...mouth :)



- Mots clés : Photo, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 16/01/2009, 18h40

Fulgurance



Savez-vous pourquoi on affuble d'un surnom félin le sexe féminin ? A cause d'une vulgaire ressemblance dans la pilosité ? Que nenni. La vérité m'est apparue comme une évidence tout à l'heure. Pour appeler un chat un chat, on appelle une chatte une chatte tout simplement parce que, pendant des siècles, la formule consacrée à l'accueil des nouveaux nés commençait par les mots "Toi qui est venu par minou,..." :)


Collaboration caline
Et voici ma collaboration à l'oeuvre collective lancée par la grande Cali : faire du beau avec le gilet jaune en bougeant dans tous les sens.



J'ai voulu en faire une toile. Mais, comble de la négligence, elle n'était pas bien repassée :)


- Mots clés : Photo, Jeu de mots, Contribution -
- Lien permanent vers cette note -
Le 11/01/2009, 00h28

Encore fraîche



Oui, c'était bien cette chose-là avant qu'elle ne se fane, une jacinthe donc. Pascale avait raison.



- Mots clés : Photo, Fleur -
- Lien permanent vers cette note -
Le 06/01/2009, 20h50

Presque du Nino Ferrer



C'est pas tout à fait un cornichon, juste une corniche. Mais avec un tel ciel, on dirait vraiment le sud...


En fait...
...la photo ci-dessus a été prise il y a quelques jours. Parce qu'hier, même à Bordeaux, c'était ça :



Deux images pour le prix d'une ce soir, ça sent les soldes à plein nez... :-)


- Mots clés : Photo, Nino Ferrer -
- Lien permanent vers cette note -
Le 01/01/2009, 19h59

Capturez dans vos voiles la lumière des jours heureux




Et comme vous avez été majoritairement sages en 2008, vous avez droit, à titre exceptionnel, à un supplément de douceur et d'affection :-D


Cliquer pour les gratouilles



- Mots clés : Photo, Montage, Animation, Voeux, Toile -
- Lien permanent vers cette note -
Le 30/12/2008, 11h48

Climax



Summum de la douceur pour terminer l'année dans un cocon de poils soyeux :)



- Mots clés : Photo, Animal, Chat -
- Lien permanent vers cette note -
Le 28/12/2008, 16h45

28 décembre



Douceur sèche, mielleuse et chaude du soleil hivernal pour poursuivre cette trève de l'entre-fêtes. Bonne fin de dimanche à vous.



- Mots clés : Photo, Fleur -
- Lien permanent vers cette note -
Le 25/12/2008, 20h56

Noël blanc



Pour commencer une toujours trop courte période de grande douceur au café, respectant ainsi la trève des confiseurs, j'accroche ce que j'ai de plus doux qui ressemble à de la neige (si chère à Anouschka) :)


Upgrade impossible
On entend parfois parler d'accidents dans les fêtes foraines -matériel mal entretenu. Mais ce n'est tout de même pas la faute des forains s'ils ne peuvent pas remettre leur grand huit à neuf...



- Mots clés : Photo, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 16/12/2008, 17h08

Man at home*



Poursuivons un peu l'exploration des contre-jours chaleureux, histoire de ne pas céder trop vite à la vague de froid qui engourdit notre pays depuis quelques jours. Mais heureusement qu'un radiateur est placé sous cette fenêtre...



Si nez fit lit
Il s'en est fallu d'une lettre pour qu'en 1963 Godard ne signe un chef d'oeuvre de saison avec Le nez pris... :)


* : comment ça, une référence à une série en cours chez quelqu'un ? :)

- Mots clés : Photo, Nu, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 15/12/2008, 15h56

Cachée



A part la patronne*, dans cette image se trouve également caché un clin d'oeil à Lunaba, dont je me suis rendu compte après coup, et qu'elle seule sans doute pourra comprendre**. Donc, pour les autres, ça n'était même pas la peine de lire ces lignes :)


Chronos
Vieillir ? Ne pas Vieillir ? Vieillir ? Ne pas Vieillir ? Le temps est un marchand d'âge permanent qui arrive toujours à nous refiler sa camelote à la fin.



* : non, vous ne gagnez rien si vous la trouvez.
** : non, même si vous le trouviez, vous ne gagneriez rien.


- Mots clés : Photo, Nu, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 10/12/2008, 17h21

The place to be



J'ai bien compris sur le post précédent, que vous étiez tout anémiés, incapables d'aligner deux pensées cohérentes et qu'il vous fallait de la vitamine D et changer votre façon de voir les choses. Alors zou ! Un pano vertical de notre chez nous avec plein de soleil à l'intérieur :)


Ultra tendance
De nos jours, ce ne sont plus des boites, des cafés, des clubs ou des villes dans lesquels il faut à tous prix être (vu), c'est carrément un pays. Médamzéméssieux, je vous présente le nec plus ultra du top fashion, the place to be absolutly... le Sois-y land ! :)

(ben non, partez pas, je déconnais, là. Allez, je paye un coup au premier qui reste)


- Mots clés : Photo, Panoramique, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 08/12/2008, 19h05

Un rendez-vous manqué



Il reste parfois un rayon de soleil...




Le grand homme
Le récent centenaire de Claude Lévi-Strauss m'a rappelé une anecdote sur un autre grand bonhomme de la même trempe, Théodore Monod. Jean-Marie Cavada lui avait consacré un numéro de La marche du siècle.

Je l'avais regardé et Monod y avait raconté cette petite fable qu'un bédouin lui avait apprise et qui se joue avec des bâtons et des crottes de dromadaires. L'homme lui avait contée un soir, autour du feu. Un bateau transporte des croyants (musulmans), dont son capitaine, et des non croyants. Au beau milieu de sa traversée, une voie d'eau est découverte. Après avoir jeté tout le matériel qui pouvait l'être, le capitaine constate que l'embarcation continue de s'enfoncer doucement. Il demande aux passagers de se disposer en bordure du bastingage et leur explique la situation. Tout en parlant, l'homme avait délimité un bateau dans le sable et y avait disposé les six bâtons représentant les croyants et les six crottes désignant les infidèles.



"Notre bateau est encore trop lourd", dit le capitaine, "mais si une moitié d'entre nous se sacrifie, l'autre pourra survivre. Nous laisserons Allah désigner ceux qui seront sacrifiés. Nous nous sommes disposés ainsi au hasard. En partant de moi, je compterai 7 et la personne désignée sera jetée à la mer. Puis je reprendrai mon décompte ainsi jusqu'à ce que 6 d'entre nous aient été sacrifiés."


Cliquer sur l'image


Ainsi, tous les croyants ont été sauvés par Allah. Ce qui fascinait Monod, c'est qu'un type ait pu arriver à trouver cette configuration de départ, cette alternance des crottes et des bâtons telle que seules les crottes soient retirées en fin de compte. Le casse-tête m'a paru intéressant et je me suis couché, cette idée en tête.

Le matin suivant, je me réveillais avec la solution. Si le problème semble insoluble quand on l'attaque de front, en revanche il disparaît quand on le contourne pour le prendre à rebours. En effet, un problème, tout comme une femme, peut parfois se prendre à rebours. Je suis cependant bien conscient, en écrivant ça, d'exprimer une simple particularisation car la femme est bien souvent un problème en elle-même pour l'homme...

Donc, si on a déjà l'idée du jeu, il suffit de partir de la situation finale, de choisir au hasard une place pour la dernière crotte puis de les réintroduire une à une en tournant à l'envers.


Démonstration [clic]


Après avoir disposé la sixième crotte, on compte encore 7 pour déterminer qui occupera la place de capitaine et on obtient la situation de départ.

Sur le moment, j'ai pensé contacter Théodore Monod pour lui faire part de cette réponse. Et la paresse, en traînant des pieds, vous trouve plein de mauvaises raisons : tu n'as pas son adresse (mais si, il travaille au Muséum d'histoire naturelle), et puis il faut écrire et tu ne sais pas où tu as rangé ton stylo, et puis ça se trouve où, un timbre... Je ne l'ai donc jamais fait et je regrette parfois ce rendez-vous manqué. Mais je me dis que ce n'est peut-être pas plus mal : si personne n'a brisé ce "mystère" pour lui, il aura conservé ce morceau de magie jusqu'au bout en lui.



Supplément explicatoire
L'émission est passée il y a sans doute plus de 15 ans, alors je ne garantis pas chaque détail. En particulier, je ne suis pas certain qu'ils y soient 6 de chaques sortes et qu'il faille les sortir tous les 7. C'est un énoncé reconstitué à rebours. Mais plein d'autres cas fonctionnent. La figure suivante représente un énoncé avec 7 croyants et 7 infidèles, et une personne à éliminer tous les 4.



On n'est même pas obligé d'avoir le même nombre de croyants et d'infidèles. La seule contrainte, pour qu'un cas fonctionne, c'est qu'en comptant une dernière fois après avoir réintroduit la dernière crotte, on tombe sur un croyant qui deviendra le capitaine.



- Mots clés : Photo, Blabla, Casse-tête, Théodore Monod -
- Lien permanent vers cette note -
Le 02/12/2008, 16h15

J'aime, je me protège



La journée d'action, c'était hier, mais pour se protéger ou donner, c'est tous les jours.


L'affable de La Fontaine
Le sultan Fouad Al-Anim, richissime prince d'Ipalh et grand voyageur, se rendit en son temps à la cours du roi Soleil où il rencontra quelques unes des figures des arts et lettres du moment, entre autres Jean de La Fontaine. N'est-il pas surprenant de retrouver, à mots couverts, "Fouad Anim (Al) - Intérêt : est Prince Ipalh" dans une fable de ce dernier où il est question de prêt ? Alors La Fontaine, à sec ?

Evidemment, ceci n'est qu'une pure légende de comptoir... :) Allez, va ! La seconde tournée est offerte par la maison.



- Mots clés : Photo, Jeu de mots, Sidaction -
- Lien permanent vers cette note -
Le 19/11/2008, 18h24

Pour faire le portrait d'une mouche (tome III)


The Dark Knight



En ce moment, quand je ne regarde pas les mouches ne plus voler, je bricole le blog. Je viens d'ajouter une fonction de recherche dans les articles postés. Elle est accessible en commandant des sandwiches :)

C'est une recherche de mots (seuls ceux de 3 lettres et plus sont conservés). On peut en taper plusieurs. Il n'y a pas (encore ?) de classement des résultats. Tous les posts où au moins un mot est retrouvé sont affichés.

Par défaut, on recherche les mots entiers. On peut ramener plus de résultats en choisissant de cocher la case "A peu près". La recherche devient un peu plus intelligente et autorise des écarts d'orthographe. C'est d'ailleurs parfois difficile de retrouver pourquoi un post a été sélectionné dans ce cas :)

C'est donc une façon de renouveler le plaisir mutin vous promener au Café. :)



Prévenez-moi si vous rencontrez des problèmes à cause du chantier.



Il semblerait qu'il soit possible d'agrémenter le noël d'enfants pas forcément favorisés en vous distrayant. Si Pénélope a effectivement réussi ce miracle, je vote pour sa canonisation. De toutes façons, ça ne coûte rien d'essayer... Alors cliquez !





- Mots clés : Photo, Animal, Mouche, Bestiole, Pénélope Bagieu -
- Lien permanent vers cette note -
Le 14/11/2008, 10h30

Pour faire le portrait d'une mouche (tome I)



Si je l'avais eu sous la main à l'époque, ce sablier de lumière aurait certainement illustré les mouches du temps.



Anciens vins mousseux, plutôt de l'est de la France mais pas seulement
Je ne sais pas si celle-ci était une mouche à merde. Mais, de façon générale, il faut apprendre à respecter les excréments*. La merde, par exemple, est très exigeante avec elle-même et ne se conforme qu'à une seule ligne de conduite, extrêmement stricte : ce que caca peut, caca doit !


* : ça y est, vous avez fait le rapport ? :)

- Mots clés : Photo, Animal, Mouche, Bestiole, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 10/11/2008, 15h37

Oui, et alors ?






Supériorité flagrante
Pendant les derniers jours de la campagne américaine, j'ai entendu à la radio une sorte d'autocritique journalistique reprochant aux médias français de (trop) manier l'hyperbole. Ce à quoi je réplique tout de go que c'est quand même un peu mieux que les médias américains qui, eux, se sont arrêtés au Super Bowl... :)


- Mots clés : Photo, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 04/11/2008, 18h45

Béatitude



Le titre est évidemment une référence à la série Smiling de Bé@ (et donc devrait s'orthographier Bé@titude). C'est aussi un clin d'oeil au modèle, à une très belle journée passée chez eux, entre autres à manger une poêlée de cèpes :)


C'est aussi un sourire par anticipation, le mien, celui qui suivrait l'élection de Barack Obama, aujourd'hui. Sourire probable mais loin d'être encore joué, car j'ai le sentiment qu'à chaque fois que les médias français ont marqué un fort penchant pour un candidat dans une élection étrangère et l'ont annoncé vainqueur, il a été battu. Je me souviens comme si c'était hier de l'élection israélienne qui a vu la défaite de Shimon Peres en 1996. Ce dernier était annoncé vainqueur le soir du vote, on s'est endormi dans un état d'euphorie et réveillé dans un Netanyahu.

Mais ce sourire anticipé s'accompagne de certaines craintes dont j'ai entendu les médias se faire l'écho ce matin même. Obama a généré un espoir gigantesque en dehors des Etats-Unis, là où le ras-le-bol de Bush était le plus fort, mais aussi aux Etats-Unis, et particulièrement dans certaines catégories dites "défavorisées" de la population. Mais il y a quelques faits qu'il faut conserver en tête :
- les programmes d'Obama et McCain ne sont pas si éloignés sur de nombreux points;
- Obama, s'il est élu, sera le président des Etats-Unis;
- Obama est un homme politique;
- Obama n'est qu'un homme.
Un examen attentif de ces points nous permet de comprendre qu'il ne fera pas de miracle. Un homme politique de bonne volonté (accordons-lui ça par hypothèse), une fois au pouvoir, fait ce qu'il peut avec les moyens du moment et dans le contexte du moment, particulièrement difficile. Et ce qu'il fera, il le fera en premier lieu pour son pays. Il est donc probable que les espoirs placés en lui seront déçus, simplement parce qu'il n'est pas possible qu'ils soient réalisés au niveau de l'attente. Et plus l'attente est grande, plus la chute est haute.

J'exagère peut-être dans le pessimisme, ou le réalisme, quand tant veulent du rêve. Mais s'il passe, il y a un espoir qui ne sera pas déçu : celui de voir nos sociétés poursuivre leur ouverture vers une pluralité toujours plus grande, bref, vers plus d'acceptation, de tolérance. Et ça, c'est bien.



Statistiques
Dans une élection, il y a des électeurs et des électrices (oui, depuis quelques temps, par chez nous, c'est comme ça). J'ai entendu qu'aux Etats-Unis, les femmes représentent 54% des électeurs. Mais elles représentent aussi 100% des électrices. Mais alors, où sont les hommes ? :)


- Mots clés : Photo, Blabla, Politique -
- Lien permanent vers cette note -
Le 03/11/2008, 01h27

Migrateurs, mais complètement partis




Vendredi, en fin d'après-midi, MiniFrez débarque toute excitée : "Pou ! (oui, pour ma puce, je suis son pou) Pou ! (notez, comme elle n'est pas toujours très rapide*, je suis son pou mais elle est ma lente) Pou ! Regarde par la fenêtre, et prends ton appareil photo !". A partir de là, pendant peut-être trois-quarts d'heure, nous avons assisté à un spectacle grandiose : le rassemblement puis le départ pour la migration hivernale de dizaines de milliers** d'oiseaux. Hitchcock en aurait fait des cauchemars.




C'était complètement fascinant. Des groupes gigantesques, proches, éloignés, qui apparaissaient, volaient dans un sens, dans l'autre, puis disparaissaient. Les photos, prises au hasard pour témoignage, ont bien du mal à rendre compte de la majesté de ce rassemblement. Une fois, nous avons même eu droit à des figures à la X-Files.




Ce qu'il faut voir, sur la dernière photo, par exemple, c'est que les oiseaux ne sont pas que les grosses tâches sombres. Ce sont tous les points, jusqu'aux plus petits. Quand tant volaient, j'avais le sentiment de me retrouver dans un univers fractal : quelque soit le niveau de zoom choisi, je voyais la même chose, des oiseaux plus gros, proches, mais aussi des plus petits et des minuscules, très éloignés. Chaque détail contenait autant d'oiseaux que l'ensemble, chaque partie était identique au tout.

Puis, après une nouvelle pause, ils ont fini par s'envoler une dernière fois, ce coup-ci tous dans la même direction. A tschaw, les petits. Rendez-vous au printemps.

Les bordelais doivent en avoir l'habitude. Aucun passant n'a même fait semblant de lever la tête. Nous devions avoir l'air de touristes, à notre fenêtre.



* : pour ça, elle tient de moi :)
** : au bas mot, peut-être des centaines de milliers. Et je ne suis pas de Marseille...


- Mots clés : Photo, Animal, Oiseau, Migration -
- Lien permanent vers cette note -
Le 27/10/2008, 13h10

Quarante-deux


Crédits photo : Pintel ze Great (moult merci)


Et les teutons ne s'y sont pas trompés, cette année est bien la mienne. Je taille un 42 en chemise et un 42 en pantalon. Je chausse du 42. Et depuis quelques jours, j'ai 42 ans. Quand on sait que 42 est La réponse à la grande question sur la vie, l'univers et le reste, on peut penser effleurer du doigt les conséquences cosmologiques d'une telle coïncidence (qui n'en est sans doute pas une, à ce niveau-là, on parle de destin). D'ailleurs, quand on sait en quelle estime je tiens la haute finance, on peut tenir le crash actuel comme conséquence probable de cette quadruple égalité.

Mais ceci a également un autre corollaire direct : la réponse à la grande question sur le net, où y boire et avec qui est plus que jamais le café de FreZ :)


- Mots clés : Photo, Pintel, H2G2, 42 -
- Lien permanent vers cette note -
Le 24/10/2008, 17h40

La cane au haut séant (7 et matchs)


Premier match : de cailloux (bisous à ce caillou-là en passant :)



Second match : de chats



Troisième match : de gros cailloux




Le second est un match de chats car c'est avec ce chat qui nous est cher (et son épouse) que nous avons passé ce très bel après-midi. Mine de rien, si vous allez chez lui, prenez le temps de regarder les cartes de ses deux derniers posts sur la Guerre de Russie (I et II), cliquez sur les punaises et autres bulles Google pour lire les textes associés (quand il y en a :). Il a fait un sacré travail de recherche. Une des conclusions que j'en tire est tristement banale : ce sont les différences (de langues, de cultures, de religions) qui créent les tensions, mènent aux oppressions et aux guerres. Les hommes se regroupent naturellement par affinités, par ressemblances, et tout aussi naturellement rejettent ce qui leur est inconnu. Les aspects d'accès aux ressources, de soif de pouvoir ne semblent parfois que des étincelles pour des poudrières ainsi armées. Les Soeur Emmanuelle sont bien rares...


Dans le titre, je vous avais promis 7 images. Voici donc la dernière, pour se séparer :



- Mots clés : Photo, Le Chat Perçant -
- Lien permanent vers cette note -
Le 19/10/2008, 23h53

La cane au haut séant*




Les trois S s'étaient donnés rendez-vous ce samedi après-midi, à Lacanau océan : sea, sand and sun (oui, on ne peut pas tout avoir, non plus). Notez, on en rencontre facilement deux de façon régulière, là-bas. En effet, il est plutôt rare de s'y pointer et de ne pas trouver la mer ou le sable. Je n'veux pas jouer mon "Mossieur Je Sais Tout", mais je dirai même que ça ne s'est pas vu depuis très longtemps. Donc cette entame frisait le ridicule et vous avez bien failli vous faire avoir. Mais heureusement, j'étais là... euh... enfin...

Bref, le soleil était là, nous aussi et ça n'est déjà pas si mal. Ca a même été un après-midi assez magique, en fait. La suite du reportage dans le courant de la semaine, surtout si j'arrive à me décider plus rapidement sur la façon de vous en présenter les images. Ce soir, ça a été poussif : bien 2 heures pour me décider entre la seconde photo et ces deux autres versions, en bord blanc ou genre diapo. Et je ne suis toujours pas certain de mon choix. Je me désespère un peu, sur le coup...


* : donc aux longues pattes, j'imagine... :)


- Mots clés : Photo -
- Lien permanent vers cette note -
Le 14/10/2008, 23h45

Automne à Sauternes









Fraîchement débarqué dans une région, le cafetier qui se respecte se doit de remonter consciencieusement à leur source ses nouvelles filières d'approvisionnement. Pour la plus grande satisfaction de sa clientèle, évidemment...


Révisons
C'est assez connu mais, pour les novices en la matière, le sauternes est un vin blanc liquoreux composé à partir de grains qui ont pourri sur grappe. On parle de pourriture noble :). La vitesse de maturation, puis de dégradation des grains variant sur une même grappe, la récolte est faite en plusieurs passes au cours desquelles on ne cueille que les grains arrivés à maturation suffisante. Par ailleurs, ces grains se seront rabougris, vidés de leur eau et donneront beaucoup moins de jus qu'un grain cueilli juste mûr. Ces facteurs expliquent pour partie le prix auquel on trouve ce vin. Le reste est une question d'offre et de demande, la zone d'appellation étant assez petite. Le plus célèbre d'entre eux est sans doute le Château d'Yquem.


Hallucination
Maintenant, vous me dites si j'ai des hallus ou si vous aussi, vous avez reconnu dans le cep de vigne de tout à l'heure une chattoune posant dans Playboy ?


- Mots clés : Photo, Panoramique, Sauternes -
- Lien permanent vers cette note -
Le 09/10/2008, 00h43

Quelque chose d'une pin-up



Oui, c'est ça, sans doute quelque chose de ça...



Apprenons
Il y a quelques temps, des scientifiques découvraient un virus géant dans un système de climatisation et le nommaient Mimivirus. Récemment, ils en ont découvert un plus gros encore, toujours dans une climatisation, qu'ils ont appelé Mamavirus. On imagine facilement les noms des futures trouvailles. Mais il ne faudrait pas qu'il y en ait de trop, le français compte assez peu de voyelles. M'est avis qu'il y a dans cette équipe des sympathisants oulipiens ou des lecteurs de chrixcel :-)


- Mots clés : Photo, MiniFrez, Oulipo, Blabla -
- Lien permanent vers cette note -
Le 05/10/2008, 00h52

Princesse arabe




Une fois n'est pas coutume, je vous passe un peu de musique pour agrémenter votre séjour au café. Et devinez c'est qui ? Hein, c'est qui ? Oui, Claire Diterzi dont nous causions il y a peu.


Voyageons
Selon les régions du globe, on dit "il y a deux centimètres et demi entre ces deux points" ou "d'ici, il y a un inch à là".


- Mots clés : Photo, MiniFrez, Musique, Claire Diterzi, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 01/10/2008, 01h30

King Kong au bain



Tranquille, peinard, il se prélasse, il se détend. Il se prépare au match... Godzilla n'a qu'à bien se tenir !


Idée reçue
On pense que les hippies sont cools au delà du possible. Mais en fait, c'est chiant, un type relax à tiffs.


- Mots clés : Photo, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 28/09/2008, 23h58

Jardin secret



Joyeux anniversaire, Max ! (il était temps...)

Le thème de l'autoportrait de cette année : mon jardin secret. Un thème sur lequel j'ai eu du mal à produire quelque chose (trop intime, sans doute). Deux mots d'explications :
- le nu parce que c'est devenu une tradition, pour les autoportraits pour Max (voir ici et ).
- plutôt que de montrer mon jardin secret, j'ai préféré évoquer le terme de jardin secret à travers plusieurs éléments (l'élément végétal pour le jardin, la nudité pour suggérer l'intimité et enfin le fait de dévoiler, la mise en lumière).



Ca alors...
Il parait qu'un type s'est fait boucher le trou de balle parce qu'il était pour l'arrêt des fèces.
Quand on y pense, c'est dingue... :)


- Mots clés : Photo, Nu, Contribution, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 22/09/2008, 23h47

Vu un 4 juillet


C'était un concert de Claire Diterzi au théâtre des Bouffes du Nord. Ce théâtre en lui-même vaut le détour. C'est un lieu avec une histoire, pas souvent faite de réussite, mais sa dernière restauration de 1974, qui a le bon goût de lui conférer (conserver ?) un aspect délabré, en est assurément une.




C'était donc un très beau lieu pour un concert magnifique. Les tout premiers lecteurs du Café se souviendront peut-être que j'ai déjà parlé de cette chanteuse ici. C'était mon 2nd post, il y a 2 ans et demi (d'ailleurs, en orthographiant mal son nom). Son précédent album, Boucle, avait été une révélation. Ce concert, essentiellement basé sur le nouveau, Tableau de chasse, m'a achevé :-)

Il faut dire que Claire Diterzi, c'est :
- une voix magnifique (entretenue essentiellement à la bière, c'est dire si la dame est fréquentable)
- une vraie guitariste, qui casse des cordes en concert (et tout, et tout)
- une vraie fraîcheur dans les compositions et les textes
- un bel humour sur scène.

J'avoue avoir plusieurs fois regretté que Kéa ne soit pas là pour couvrir ce concert comme il sait si bien le faire. Avec mon appareil qui ne supporte pas le noir, la grande majorité des photos sont bougées, floues. Je n'ai rien contre à priori, il y en a même une que j'aime beaucoup et que je verrais bien en pochette d'album. Mais bon, une ou deux sur...




Accessoirement, Claire Diterzi est la seule artiste à pouvoir s'offrir Cher comme guitariste ;-)



A la fin du concert, j'ai pu obtenir un autographe pour MiniFreZ. Donc, en échange, cette image du concert que j'ai gribouillé de mémoire sur la page suivante du carnet est pour elle. Claire, si tu passes par ici...



Une dernière chose : elle commence une tournée à travers la France (dates sur son site). Si elle passe par chez vous, n'hésitez pas !



Culture
Rions un peu avec la façon dont les artistes canadiens défendent le budget culture dans lequel, semble-t-il, leur gouvernement taille à la hache. Afin que les plus jeunes d'entre vous ne manquent rien, Michel Rivard, que l'on voit ici, a été membre du groupe Beau Dommage, sans doute le plus fameux des groupes québécois.



Une bonne nouvelle
Comme je poste peu en ce moment, je ne manque pas l'occasion de partager, avec ceux qui l'auraient manquée, cette nouvelle-là : Eva Joly, ancienne magistrate spécialiste des affaires politiques et financières, se lance en politique en se présentant aux côtés de Daniel Cohn-Bendit aux élections européennes de 2009. Son excellente connaissance de ces milieux (et d'autres) et sa grande probité en font, pour moi, un réel espoir que certaines choses puissent un jour changer. Je dis ça sans beaucoup d'illusions. Je sais, tout comme elle, que l'argent l'emporte (presque) toujours sur la politique et la justice. Mais bon, c'est justement parce que le ciel est souvent gris qu'il faut savoir se réjouir d'un rayon de soleil... Ici l'interview sur France Inter, ce matin.



- Mots clés : Photo, Claire Diterzi, Dessin, Blabla, Politique -
- Lien permanent vers cette note -
Le 07/09/2008, 22h52

Time flies...




Les mouches du temps


De la fenêtre à la casserole
Via la théière, les mouchent volent
Tiens, la théière qu’on a depuis
Qu’on n’a plus d’nouvelle de Jean-Louis.
C’est lui qui nous l’avait offerte
Quand nous habitions à Conflans.
Coulait la Seine et son eau verte,
Le téléphone marchait pourtant.

Les mouches volent et elles m’agacent
Le temps est lourd, la pluie menace
(Ça veut dire quoi ?)

Les couleurs des fantômes passent.
Dans leur abri de plexiglas
Ils ne sont plus guère que leur ombre.
Au fond de ma caboche sombrent
Comme des rafiots mes souvenirs,
Et leur image, sans aucun doute
A la sainte Laure sera dissoute.
Il ne sert à rien de vieillir.

Les mouches volent comme des archers
En suivant un parcours fléché
(Ça veut dire quoi, tout ça ?)

Les fils de ma mémoire se touchent
Ses trous géants s’emplissent de mouches.
J’aimais des gens, nous étions deux
Je crois même qu’on était heureux.
Que s’est-il donc encore passé ?
Ah oui, le temps est arrivé
Avec ses mouches, toutes de mèche
Ces sales mouches avec leur flèche.

Les mouches du temps aiment une flèche.
Ca veut dire quoi en vieil englesh ?
(Ça veut dire quoi, déjà ?)
(Ça veut dire quoi ?)




Clé de lecture : "Les mouches du temps aiment une flèche" se traduit en anglais "time flies like an arrow", de la même façon que "le temps file comme une flèche".
Clin d'oeil : prenez un calendrier et cherchez la sainte Laure...



Mon boulot très est prenant en ce moment, mais j'essaie de passer vous voir, même si je ne laisse plus beaucoup de mots... Faut que ça se rode...


- Mots clés : Photo, Montage, Mouche, Bestiole, Poésie -
- Lien permanent vers cette note -
Le 04/09/2008, 23h47

Première carte postale de Bordeaux



Petit panoramique de la cathédrale Saint-André, avec son fameux clocher, la tour Pey-Berland, qu'on ne voit justement pas sur cette vue. Certains penseront "pas de bol". D'autres y verront l'occasion d'une autre future carte postale bordelaise.


Au début...
Ces jours-ci, Keziah Jones donne quelques concerts dans le métro parisien, histoire de rappeler que c'est là qu'il a été repéré, il y a 17 ans de ça. Il n'est pas le seul à avoir commencé par la rue ou le métro. On se souvient que Tracy Chapman a fait de même (enfin, c'est ce qui se disait à la sortie de "Talking about a revolution", mais Wikipedia présente une version un peu différente). Ca me ramène directement à un petit bout de papier que j'ai retrouvé au fond de ma sacoche, à l'occasion du déménagement. Et je me suis rappelé de son histoire : il y a quelques années, des musiciens chanteurs dans le RER, un matin, qui jouaient avec un autre que je voyais plus souvent et qui, tous ensemble, mettaient une sacrée ambiance. Ils me disent pouvoir faire des animations et je prends leurs coordonnées, pour le cas où... Ce cas ne s'est pas produit mais retrouver ce papier précisément en ce moment est assez... amusant :



Ca vous rappelle quelque chose ? :)


- Mots clés : Photo, William Baldé -
- Lien permanent vers cette note -
Le 30/08/2008, 01h12

Quand faut y aller...



Je crois que ce n'est pas la peine de revenir dessus. Le consensus règne à ce sujet. Tous les protagonistes sont d'accord. La vox populi est unanime sur ce point.
N'empêche...

N'empêche que quand il faut y retourner, ça fait ch...



Economie
Attention ! Il ne faut pas confondre l'Euro fort et le pet foireux...
Abdullah :)


- Mots clés : Photo, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 24/08/2008, 23h33

Stigmates



Il se dessine parfois sur la peau d'étranges signes, des marques que l'esprit fait naître quand les envies sont trop fortes, les rêves trop fous, les croyances trop vives ou les peurs trop présentes. Chez certains chrétiens apparaissent ainsi des stigmates, plaies de la crucifixion. Mais quand vous rêvez de devenir dragonnière, une comme on en voit parfois chez Charlie, sous quels signes vos rêves peuvent-ils bien affleurer ?


- Mots clés : Photo, Montage -
- Lien permanent vers cette note -
Le 23/08/2008, 01h18

Visiteurs d'outre-espace



J'ai encore du mal à qualifier leurs intentions. Amicales ? Belliqueuses ? Pour l'instant, je les retiens au bar. Ils ont l'air d'apprécier le petit vin de pays...



San Francisco
Allez, tous avec Maxime Le Forestier :
C'est une maison bleue
Adossée à la colline
On y vient à pied
On ne frappe pas
Ceux qui vivent là
...
Ben ouais, il ne manquerait plus que ça... Paix, mon frère...


- Mots clés : Photo, Maxime Le Forestier -
- Lien permanent vers cette note -
Le 13/08/2008, 01h43

Là, il va falloir faire quelque chose...




Confiez quelque chose à un escargot, et voilà dans quel état il vous le rend... Soit disant qu'il n'arrivait pas à attraper les chiffons. Je t'en foutrais, moi. Ca n'a pas fait de pli, je te l'ai viré.

(en réveil, ordi à nouveau opérationnel, mais bonhomme en vacances)


- Mots clés : Photo, Montage -
- Lien permanent vers cette note -
Le 24/07/2008, 00h00

Je vous l'envoie...



(en sommeil)

- Mots clés : Photo, Animal, Escargot -
- Lien permanent vers cette note -
Le 13/07/2008, 00h00

Olé !



(en sommeil)


- Mots clés : Photo, Animal, Escargot -
- Lien permanent vers cette note -
Le 02/07/2008, 00h00

Smile



(en sommeil)


- Mots clés : Photo, Animal, Escargot -
- Lien permanent vers cette note -
Le 23/06/2008, 00h00

Y a quelqu'un ?



(en sommeil)


- Mots clés : Photo, Animal, Escargot -
- Lien permanent vers cette note -
Le 12/06/2008, 01h30

Ca y est



L'ordinateur va s'éteindre, les prises se débrancher. Le blog se roule en boule, il adopte sa position de sommeil.

Mais j'ai confié la tâche à une petite bête de passer vous faire coucou de temps en temps. A bientôt...


Changer les couleurs et redécouvrir l'Egypte en sienne.


- Mots clés : Photo, Sculpture, Fruit sculpté, Pomme, Art éphémère, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 08/06/2008, 23h48

La patronne danse




Et si elle danse, c'est parce qu'elle est heureuse. Nous allons déménager pour aller vivre à Bordeaux. Elle va retrouver la région d'où je l'ai arraché 15 ans plus tôt.

Mais du coup, d'ici quelques jours, je perdrai mon outil de travail bloguesque (PC et connexion perso) pour un petit bout de temps. L'été risque d'être assez tranquille au Café...



PS : l'animation est moins bien rendue par Internet Explorer que par Firefox. Alors si vous avez le choix...

- Mots clés : Photo, Animation, Danse -
- Lien permanent vers cette note -
Le 04/06/2008, 08h53

Strange forest



(mais oui, t'es coeur :)


Légende de comptoir
J'ai connu un russe émigré à Toulouse et que, depuis, la vodka saoulait...



Pub (réitérée)
Après presque un an d'absence, MiniFrez a posté quelque chose chez elle...


- Mots clés : Photo, Montage, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 02/06/2008, 00h25

la naissance du monde



Ou quelque chose d'approchant...


J'ai plein d'amis...
Comme tout bon bricoleur, en faisant mon blog, j'ai fini par installer de quoi tracer vos passages, histoire d'avoir quelques stats, une idée sur les visites.

En analyse de stats, on raisonne parfois en terme de hits (pages demandées), souvent en terme d'adresses IP* uniques (c'est à dire de visiteurs à priori identifiés, on ne compte ainsi que pour 1 toutes les pages qu'un visiteur aura lu). Récemment, j'ai étoffé un peu mes outils d'analyse. Voilà ce que ça donne pour la journée du 15 mai dernier (qui n'a rien de particulier).

Chiffres bruts : 218 adresses uniques en visite du site et 37 pour le flux RSS. 255 visiteurs !!!!! Je rêve... Salut à vous, amis du monde entier qui passez par ici. Je vous aime !!!

Bon, non. En fait, ça fait juste 252 car 3 adresses sont communes aux visites par navigateur et par RSS. 252... un palindrome, en plus. Ah ! l'internet... quel merveilleux vecteur de rencontres...

Bon, là intervient le nouvel outillage. Il prend les adresses IP, retrouve le nom des machines correspondantes quand c'est possible et les regroupe par famille. Et zou ! sur les 218 visites du site... ça mouline et ça donne :
net.yahoo.crawl : 163
com.msn.search et com.live.search : 27
com.googlebot.crawl-... : 3
...
Entre les robots d'indexation de Yahoo, Microsoft et Google, on arrive donc à 193. Suivent 25 visites semblant plus humaines dont 6 utilisateurs de Neuf et 5 de Wanadoo (je reviendrai dessus plus tard) ainsi que notre propre ordi familial et ma connexion du boulot...

Et que donne l'analyse des 37 abonnés au flux RSS ? On retrouve 1 robot Yahoo, 1 robot Bloglines et 15 machines fichées chez Netvibes. Puis, on a encore 4 Free-men, 3 Neufards, 2 Wanadistes...

L'analyse des machines de Netvibes n'est pas facile. Ca ne correspond pas directement à 15 personnes affichant leur page Netvibes chez elles et venant se connecter au Café, sinon on ne verrait rien de Netvibes. Ces machines sont donc sans doute des "caches" que Netvibes utilise. Mais alors, il est impossible de savoir précisément à combien de lecteurs Netvibiens cela correspond.

Enfin, pourquoi j'insistais sur le nombre de visiteurs de tel ou tel opérateur ? Les adresses IP ne sont pas toujours fixes dans les services proposés. Et si ça n'est pas le cas, pour deux connexions successives, rien ne garantit que votre machine aura la même adresse IP. Donc, 6 visites d'abonnés de Neuf correspondent peut-être à 6 visiteurs différents, et peut-être à 6 visites de la même personne s'étant déconnectée puis reconnectée au net.


Tout ça pour dire que :
- j'ai beaucoup d'amis... surtout parmi les robots;
- en matière de stats de visites, il est impossible d'être précis;
- pour la journée du 15 mai, j'ai peut-être eu, à la louche, 55 lecteurs pour les deux canaux, ce qui n'est pas si mal. Je dirai même plus, je vous aime !!!



* : une adresse IP identifie de façon unique une machine sur un réseau. Pour les particuliers, elle est attribuée par le fournisseur d'accès au moment de la connexion à l'internet.



Pub
Après presque un an d'absence, MiniFrez a posté quelque chose chez elle...

- Mots clés : Photo, Montage, Bizarrerie, Blabla, Analyse fréquentation -
- Lien permanent vers cette note -
Le 28/05/2008, 23h58

Le post que les daltoniens n'aimeront pas





Il s'agit de la façade de l'hôtel Plaza Athénée, avenue Montaigne, à Paris. Un petit tour sur leur site devrait vous convaincre, si besoin est, que leurs clients ont moins de soucis pour boucler leurs fins de mois que vous.

En ce moment, je suis en mission pour trois mois dans une banque avenue Montaigne. Déjà lors de la précédente mission, à Balard, à côté de locaux de Canal+ et de France télévision, j'avais commencé à apercevoir des gens qui bougent d'habitude dans la boite à images. Mais là, dans l'avenue des marques de haute couture, avec RTL et Europe1 à côté, j'ai franchement l'impression de vivre dans la télé, voire à Disneyland (ce qui est un peu pareil, un monde imaginaire qui montre de belles histoires). Outre quelques journalistes dont je n'arrive jamais à retrouver le nom (sauf Catherine Nay, très classe), j'ai croisé, dans l'ordre d'apparition, Christophe Willem, Clara Morgane, Bernard Campan, Roman Polanski et Céline Dion (vous savez, La Femme à laquelle toutes ressemblent un peu). Un autre monde, je vous dis. Au train où ça va, je vais finir par croire que je peux rencontrer des bloggeurs dans la rue... Comme si c'était des vraies personnes... Pfff, n'importe quoi...


Vieillerie contrainte
En faisant du tri dans des vieux papiers, futur déménagement oblige, je suis tombé sur un poème écrit pendant mes études, il y a... pffiou... au moins ça. Evidemment, quand vous aurez saisi la contrainte d'écriture, vous comprendrez que je ne puisse pas le recycler auprès de la patronne, elle n'apprécierait pas. Je ne peux pas non plus le dédier à mes deux lectrices qui satisferaient à cette contrainte, Mme Frez apprécierait d'autant moins. En revanche, je laisse leurs amoureux le leur offrir, s'ils le veulent :-)

Bacchanales
Effluves qui
Attentez à ma sobriété, faites
Taire le
Ressort de cette
Insidieuse horloge qui ne
Cesse de répéter :
Encore une journée sans elle


- Mots clés : Photo, People, Poésie, Acrostiche -
- Lien permanent vers cette note -
Le 21/05/2008, 01h12

Charmée



Les week-ends à minéraux peuvent aussi servir à photographier quelques animaux. Celui-ci venait juste de nous inviter à manger de son champignon...

Le week-end en question a été passé à côté d'Angers. Ce qui implique qu'il ne nous reste plus qu'à passer à Toul pour que cette année devienne pour nous l'année de Toul et d'Angers...


Tuut tuut tuut tuut...
Si vous avez manqué l'info chez lew, je vous invite à vous informer sur le sujet suivant : il semble que le Palais de la Découverte, monument dédié à la culture scientifique, sa démocratisation et sa diffusion soit actuellement menacé.


- Mots clés : Photo, Animal, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 16/05/2008, 00h42

Quand il n'est pas content, le minet rale








Les pierres aussi nous font leur festival.
Et la dernière est une opale.

Je n'ai pas la patience, à la fréquence à laquelle je publie, de les présenter image par image. Donc je clos (presque) d'un coup la série minérale.


- Mots clés : Photo, Minéral -
- Lien permanent vers cette note -
Le 12/05/2008, 23h41

Recyclons les emballages*



Je commence une petite série minérale, fraîchement rapportée de ce superbe et très agréable week-end prolongé.


Jardinage
Les paysans et les jardiniers le savent bien, les 11, 12 et 13 mai sont les jours des saints de glace : Mamert, Pancrace et Servais. Je ne sais pas comment ils font. Moi, vous me répétez une ou deux fois Saint Mamert et je ne resterai sûrement pas de glace...

Accessoirement, dans l'article en lien, l'anecdote du nettoyage du calendrier, en 1960, par l'Eglise catholique, de tous les saints liés à des croyances païennes est assez intéressante. Ainsi, quelques siècles après avoir utilisé les fêtes païennes pour y greffer ses événements propres et s'implanter auprès du peuple, cette Eglise poursuit l'éradication du païen au détriment de ses propres saints. Ce qui prouve, outre ses difficultés de cohabitation avec ce qui ne relève pas de son culte, que le stock de saints est loin d'être négligeable. Par la même occasion, ça a un peu rajeuni la liste des prénoms usuels parce que, franchement, Saint Mamert... (non, arrêtez, ça m'excite :))


* : oui, ce titre contient bien un jeu de mots en rapport à la série qui commence :-)

- Mots clés : Photo, Minéral, Blabla, Eglise -
- Lien permanent vers cette note -
Le 06/05/2008, 23h44

Enluminure [édité]



J'avais aussi un autre titre, mais je le garde pour l'instant pour moi...


Pour bien débuter avec le Ouèbe
Tu commences par acheter tes pets de poings (ce lâche s'lâche), et tu tapes ton adret, ses tas, puis sur en traits.


Festivités
Et puisqu'on en est à fêter un premier anniversaire, reprenons tous en choeur: Happy birthday to you, happy birthday to you...


Une deuxième couche ? (dernière minute)
Max s'expose pour la seconde fois à Maisons-Alfort. Un peu de vernis le 14 prochain ?


Ajout du 08/05/2008, 00h12 : Pour bien débuter avec le Ouèbe traduit :)
Tu commences par http:// et tu tapes ton adresse et t'appuies sur Entrée.


- Mots clés : Photo, Détail, Bizarrerie -
- Lien permanent vers cette note -
Le 30/04/2008, 00h46

Top



(.)*


Et profitons d'avoir troqué nos vieux modems 56K contre des connexions ADSL de la mort pour écouter l'interview radiodiffusée donnée par Eva Lunaba, Gaëlle Pingault et Maryline Martin à l'émission Le lire et le dire, sur Radio Fréquence Paris Plurielle (FPP 106.3) hier, à propos du recueil de nouvelles Tant qu'il y aura des Femmes (émission téléchargeable en MP3 pendant 7 jours).


* : parfois, cette gamine me laisse sans voix...

- Mots clés : Photo, Eva Lunaba -
- Lien permanent vers cette note -
Le 27/04/2008, 21h45

Miam slurp




Le Café a trop longtemps négligé une part importante de son fond de commerce, à savoir la restauration. Ce midi, la patronne vous propose sa tarte aux pommes maison.



- Mots clés : Photo -
- Lien permanent vers cette note -
Le 25/04/2008, 22h27

Lazy cat



Et je vous souhaite ce week-end ensoleillé particulièrement paresseux :) (clin d'oeil à sa gracieuse majesté)


Proverbe à méditer
Il n'est pire aveugle que le muet qui ne veut rien entendre.


- Mots clés : Photo, Animal, Chat -
- Lien permanent vers cette note -
Le 23/04/2008, 00h40

Vitrail



Une sorte d'écho aux croix de lili.


Bégaiement versifié (aussi qualifié d'holorimes)
"Et délivre-moi de ce corsage
Et des livres. Moi, de ce corps sage,
Je ne veux. Mets mon corps en fête !"
Jeune voeux... Mais mon corps, en fait,
Moitié recouvert, porté vers le lit vide,
Moite hier, cou vert porté vers le livide,
A présent gisait, las des merdeux toits.
A présent, Gisela, démerde-toi !


- Mots clés : Photo, Poésie, Contrainte -
- Lien permanent vers cette note -
Le 20/04/2008, 17h26

Mercure [édité]




Ton plus léger à la fin de ce week-end. Des envies de macro, à force d'en voir chez lew (et il y a de quoi) ou la Trollette. Ce à quoi je suis arrivé me fait penser à du mercure. Pas la planète, non, ce métal liquide à température ambiante qui pollue et empoisonne nos rivières (ah non, j'ai dit "plus léger", pardon...) que l'on voyait se regrouper en gouttes bien rondes, très réfléchissantes, quand il s'échappait d'un thermomètre cassé. C'est précisément ce que je revoie en fixant la première des photos.

L'autre idée qui vient concerne la famille Titegoutte (dont le nombre d'enfants varie selon l'imagination de chacun) :-)


Question
Quel rapport y a-t-il entre
- le trente-deuxième président des États-Unis
- une station du métro parisien (ligne 9)(ou 1)
- Franck, l'un des roux sveltes ?

Ben, euh... y en a pas...


[Ajout du 21/04/08, 21h50]
Pour faire spécifiquement plaisir à Zydeco et lew, voici la boule de cristal en détail.



Et un erratum : la réponse à la question n'est pas "y en a pas" mais bien "c'est exactement pareil". Le lecteur attentif aura rectifié de lui-même...



- Mots clés : Photo, Macro, Détail, Goutte, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 18/04/2008, 00h52

L'arène



Bientôt, les portes allaient s'ouvrir et les gradins se rempliraient. Puis d'autres portes, encore, et les champions entreraient à leur tour, à pas lents.
Arène, lieu de sacres.
Bientôt les coups, bientôt le sang et la foule en transe qui hurlerait à la vie, à la mort des vaincus suppliants ou déjà râlants.
Arène, lieu de massacres.
Bientôt...

Et, dans la tension naissante de l'attente, le vent qui faisait frissonner les murs apportait dans son chant l'ouverture d'un requiem.



- Mots clés : Photo, Poésie -
- Lien permanent vers cette note -
Le 11/04/2008, 00h49

Watts et (re)l'eau



Les métaux et l'eau font rarement bon ménage, les métaux ferreux en particulier. Et que dire si le coin fourmille d'ampoules, et donc d'électricité ? Dans l'ordre ou dans le désordre, on peut rester fasciné par ce nouveau raté de l'activité humaine et se dire qu'aujourd'hui pas plus qu'hier, on n'arrive à construire des stations de métro étanches. Photo prise sur la ligne 14, la petite dernière parisienne.

Mais en observant plus attentivement l'orifice béant laissé par le métal rongé, on y aperçoit quelque chose de luisant. Seconde photo sur ce détail étrange...



On pouvait s'y attendre : de l'eau, de l'énergie et le miracle de la vie se répète. Des créatures gluantes, je ne sais quelles amibes géantes, sont en train de voir le jour à mesure que se perce leur cocon de fer. A quand l'invasion ? Coupez les lumières !



- Mots clés : Photo, Détail, Bizarre -
- Lien permanent vers cette note -
Le 08/04/2008, 01h25

Eau à bidet



Il y a quelques temps déjà (ça commence même à faire), ABY nous proposait de dévoiler notre salle de bain. Voici donc une sorte de participation en retard, et sans aucun respect des consignes, mais qui me permet de chanter sur un air de gospel :
Oh ABY day (eau à bidet)
Oh ABY day (eau à bidet)
When Jesus washed
Etc...



- Mots clés : Photo, Montage, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 05/04/2008, 17h55

Bonze ail



Ailleurs
Il règne depuis quelques jours une activité étonnante pour la principauté et positivement prolifique chez sa très gracieuse majesté PrincessH. Et ça fait bien plaisir...

J'aime beaucoup la façon dont la série Fantôme évolue chez Cali. Peintures numériques retravaillées à l'acrylique, on retrouve une notion de pièces uniques. Et je me demande si ça ne pourrait pas être une voie pour faire taire* les détracteurs de la peinture numérique (genre : à mais ça n'est pas de la vrai peinture ?)...

Ce n'est pas parce qu'elle parle de blogs, mais je suis définitivement fan de la série Californication.



Et je vous souhaite une fin de week-end zen...





* : vous aurez noté le paradoxe :-)

- Mots clés : Photo, Référence, Cali Rezo, PrincessH -
- Lien permanent vers cette note -
Le 30/03/2008, 22h11

Une de moins



On vient de repasser à l'heure des thés... :-) (même pas honte)



- Mots clés : Photo, Diptyque, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 28/03/2008, 08h24

Convivialité



Un petit mot pour se rappeler qu'il y a des choses agréables à partager, et d'autres non.

Alors, ce week-end, que ce soit par le 110 ou sur le net, pensons-y.



- Mots clés : Photo, Sidaction -
- Lien permanent vers cette note -
Le 19/03/2008, 00h56

Ne me touchez pas !



...
Je ne suis pas fou.


Le saviez-vous ? (histoire de remonter un peu l'ambiance)
La pomme d'amour est une variété de pommes telles que, quand on leur tourne la queue, celle-ci se casse toujours sur "à la folie"...
(finalement, on est resté dans le sujet premier)


- Mots clés : Photo, Montage, Nu, Pomme -
- Lien permanent vers cette note -
Le 16/03/2008, 21h38

En tueries, hommes





J'aime bien cette plante...

Mot d'excuse
Avez-vous déjà habité au 5ième étage d'un immeuble avec l'ascenseur en panne (pour plusieurs semaines) ?
Avez-vous déjà rapporté votre lave-linge tombé en panne, reprise oblige, pour en acheter un nouveau ?
Avez-vous déjà cumulé les deux ?
Et bien ça contribue grandement à vous faire manquer Lunaba au salon du livre, un samedi après-midi... :-(


Le saviez-vous ?
La voe transpire. En effet, la voie sans i sue.



- Mots clés : Photo, Végétal, Anthurium, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 13/03/2008, 01h02

La petite acrobate




C'est pas que les photos soient particulièrement belles, mais j'aime bien cette statue (à mon boulot que j'ai en ce moment).


Dommages collatéraux
Gillette France devrait bientôt fermer. Le dernier poilu a disparu hier.



- Mots clés : Photo -
- Lien permanent vers cette note -
Le 07/03/2008, 00h05

Egérie gaulée comme une baleine



Pomme sculptée


Bien sûr, ce post aurait pu être l'occasion de rendre hommage à Andersen ou à Copenhague, voire même d'évoquer l'addiction de la petite Zoë de dine pour la petite sirène du dessin animé. Mais, et le choix continue de m'apparaître comme une évidence, ce post est en fait dédié au roi le plus emblématique de la renaissance française, j'ai nommé Anchois pommier.

En plus, je trouve que le thème du jour tire un merveilleux trait d'union entre aujourd'hui, vendredi, jour du poisson, et demain, 8 mars, journée de la femme (pour laquelle tout à commencé à Copenhague...).



- Mots clés : Photo, Sculpture, Fruit sculpté, Pomme, Art éphémère, Sirène, Jeu de mots, Journée de la femme -
- Lien permanent vers cette note -
Le 04/03/2008, 22h33

Tire-moi la langue



Compte tenu du sujet de la photo, ce post aurait tout aussi bien pu s'intituler Tirer la queue du diable (c'est tiré, mais diable !) ou Parle à mon cul, ma tête est malade.

J'ai un peu joué avec ma banane, que je vous présentais au post précédent, et, en travaillant dans une toute autre direction, je suis tombé sur ces rendus graphiques et immédiatement fan. J'ai également monté ces photos en duo vertical, que j'aime autant mais qui passait plus difficilement sur le blog. Y a même des versions individuelles ici et , pour les autres fans. :)


Je le précise encore une fois, à toutes fins utiles, et en particulier pour nos jeunes lectrices : en dépit des apparences, ceci n'est pas une pipe...



- Mots clés : Photo, Sculpture, Fruit sculpté, Banane, Art éphémère, Jeu de mots, Sexe -
- Lien permanent vers cette note -
Le 03/03/2008, 01h15

Be my valentine



Avec 18 jours de retard, patronne, pour toi. 18 jours de retard, je ne suis pas à ça près, tu n'es même pas là pour recevoir ton cadeau. D'un autre côté, tant mieux, tu m'aurais encore dit d'aller jeter mes détritus moi-même :-)



Etonnant
Le contrôle de l'esprit sur la matière n'est pas une vaine expression. Tenez, l'autre jour, MiniFrez n'avait pas plutôt commencé à aspirer sa chambre, chose qu'elle ne fait jamais, que l'aspirateur a rendu l'âme entre ses mains. Elle n'aime vraiment pas le ménage...



- Mots clés : Photo, Sculpture, Fruit sculpté, Banane, Art éphémère, Sexe, Amour -
- Lien permanent vers cette note -
Le 29/02/2008, 23h58

Quoi de neuf ?



Petite image en référence au post décorticatoire de Riri, prise alors que j'étais parti sur tout autre chose. Et puis, si je ne poste rien le 29 février, il faudra attendre 4 ans pour pouvoir le faire...



- Mots clés : Photo, 29 février -
- Lien permanent vers cette note -
Le 28/02/2008, 02h30

Le yin et le yang



Attention
Avec la normalisation d'un langage toujours plus asseptisé, on ne doit plus parler de vinaigre mais d'un membre d'un membre d'une communauté visible...



- Mots clés : Photo, Montage, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 25/02/2008, 23h38

Abstraction culinaire



Existentialisme
Sartre a écrit, en 1943, "l'existence précède l'essence, et même de plusieurs secondes". Mais comme il a été incapable d'en préciser correctement le délai (peut-être trop nul en math), son éditeur a préféré ne conserver que le début de la phrase.
Son ordre de grandeur était cependant correct. Et aujourd'hui, des mesures précises rendues possible par les progrès de la science nous permettent d'affirmer avec précision "l'existence précède l'essence ordinaire de 7 secondes 22 et le sans-plomb 98 de seulement 3 secondes 96"...



Et l'autre jour, dans ce post, dine se demandait à quoi ressemblait l'image originale et krysalia (entre autre), ce que mon modèle avait sur la tête. La réponse en images :



Pour les hommes, je précise que les bouts de film transparent servent à poser des mèches. Non, un truc technique. Vous pouvez pas comprendre...



- Mots clés : Photo, Détail, Existentialisme -
- Lien permanent vers cette note -
Le 14/02/2008, 23h59

Pour faire le portrait d'un oiseau



Après ouverture des bouteilles de champagne ou de cidre, l'attache du bouchon (le machin en fil de fer) sert généralement à faire un animal pour MiniFrez. Ce coup-ci, nouveauté, c'est la feuille métallique entourant le tout qui a servi.


Ce titre est évidemment une référence à Prévert, qui n'est pas sans m'évoquer Vian, lui-même ami de Salvador, qui vient de nous quitter, clopin, clopan. Encore un qui n'aura pas profité longtemps de sa retraite : à peine deux mois. En ce moment, je serai Jean Rochefort, j'irai consulter régulièrement...



- Mots clés : Photo, Sculpture, Animal -
- Lien permanent vers cette note -
Le 08/02/2008, 00h10

Le nez du rat



Selon le proverbe chinois, l'année du rat, séquelles du rat (soit environ un an, en n'étant pas trop regardant sur la prononciation).



- Mots clés : Photo, Animal -
- Lien permanent vers cette note -
Le 30/01/2008, 00h08

Ciné star



Il y a quelques jours, La Drolette, jeune filleule (de blog, au moins) de la Trollette, demandait qui voulait jouer avec elle à imiter des stars. Questionnée sur le sujet, MiniFrez a suggéré de ressortir ses photos en Lara Croft. Résultat : c'est encore moi qui me suis tout tapé. Je ne suis pas certain que le résultat final colle avec la collection de Rachel, mais l'idée de départ est là.



- Mots clés : Photo, Montage, Affiche -
- Lien permanent vers cette note -
Le 25/01/2008, 00h11

A-n-ice structure



Petit souvenir de la dernière période glacière, avant le réchauffement climatique, il y a deux semaines.

Deux possibilités : à vous de choisir votre titre en collant le n contre le a ou contre le i.


Finance
Mardi dernier, tout un tas de bourses, au travers le monde, ont suspendu leurs cotations à cause d'une trop forte baisse. Ca n'est pas la première fois que ça arrive. En revanche, avez-vous déjà entendu qu'elles les aient suspendu en raison d'une trop forte hausse ? A mon avis, les financiers sont mauvais joueurs (sauf un, de temps en temps).



- Mots clés : Photo, Blabla, Bourse -
- Lien permanent vers cette note -
Le 22/01/2008, 00h32

Parce qu'elle le vaut bien



MiniFrez, mise en beauté par sa grande soeur coiffeuse. Mine de rien, quelques cheveux posés différemment, ça vous change une jeune fille.



- Mots clés : Photo -
- Lien permanent vers cette note -
Le 10/01/2008, 23h08

Les arts pommiers (le fruit des fendues 3)



Fin de série.

La présentation de ma betite pomme femme aurait peut-être pu se faire en un post. Mais je trouvais le rendu des photos après traitement si différents, et sans pour autant pouvoir en choisir une plus que l'autre, que j'ai préféré en faire trois.

Puis bon, c'est quand même pas Chuck Norris qui va faire sa loi ici... :-)


- Mots clés : Photo, Sculpture, Fruit sculpté, Pomme, Art éphémère, Eve -
- Lien permanent vers cette note -
Le 09/01/2008, 23h16

Se décrocher les boules (le fruit des fendues 2)



C'est l'heure (ou peu s'en faut) de décrocher les boules du sapin. C'est l'occasion rêvée de rappeler ce que vous avez tous entendu au moins une fois durant ces dernières semaines. Traditionnellement, le sapin était décoré de pommes rouges. En 1858, la rigueur de l'hivers (ou une secheresse) créa une pénurie de pommes en Moselle. Un artisan verrier de Meisenthal (ou de Goetzenbruck, selon les sources - c'est 2 bornes plus loin, à vol d'oiseau) imagina de fabriquer des boules en verre pour les remplacer. Depuis, l'idée, qui aurait pu être abandonnée l'année suivante pour peu qu'il y ait eu à nouveau plein de pommes et que la FNSEA fut un tant soit peu structurée, a fait son chemin... Tous ça pour dire que cette série de photos est complètement d'actualité.


C'est Chuck Norris le plus fort.
Ah si ! Au cas où vous en douteriez, allez voir là-dessus (prévoir un change, pour si vous vous pissez dessus).


Accessoirement, vous venez de lire la 200ième note du Café (et oui... :))


- Mots clés : Photo, Sculpture, Fruit sculpté, Pomme, Art éphémère, Eve, Blabla -
- Lien permanent vers cette note -
Le 09/01/2008, 00h05

Le fruit des fendues



A croquer, n'est-ce pas ? :-)



- Mots clés : Photo, Sculpture, Fruit sculpté, Pomme, Art éphémère, Eve -
- Lien permanent vers cette note -
Le 06/01/2008, 00h10

Ca vient, ça vient...



La FreZ family vient vous présenter ses voeux pour 2008. Ils sont tous là. Si vous avez l'impression qu'il en manque à la présentation, c'est que ces voeux doivent être timides et se planquer derrière les autres.

Je sentais comme une certaine impatience (c'est bon de se sentir désiré :-)), mais j'ai peu accès à l'ordi en ce moment. Quoi qu'il en soit, ce café repart pour une nouvelle année. Je devrais plutôt dire "ce lieu de convivialité", puisque c'est le terme politiquement approprié, estampillé Bachelot.

J'en profite d'ailleurs pour rappeler, comme y faisait allusion elgJyn, que cette zone est dorénavant non fumeur et que la seule chose que je consens à voir fumer, à part certains poissons, est votre cerveau sur les jeux de mots foireux que je ne manquerai sans doute pas de vous ressortir à l'occasion :-)


- Mots clés : Photo, Montage, Voeux -
- Lien permanent vers cette note -
Le 26/09/2007, 01h15

La politique de la chaise vide



Il y a des choses que je renonce à essayer de comprendre. Par exemple, comment ce truc-là fonctionne. Ou encore comment, après moult explications, on peut continuer de croire que cette histoire de calendrier est juste un truc pour faire mousser le patron au milieu de filles venues lui montrer leurs seins (à lui, perso)(je ne sais que penser des garçons). Je m'excuse cependant auprès de la patronne si elle en a été blessée, et même si ça ne doit rien changer à la suite.

Car enfin, si cette histoire a si bien accroché, si tant de personnes (même sans participer) ont trouvé l'idée bonne ou amusante, c'est qu'elle ne doit pas être si mauvaise... Je n'ai plus trop le coeur à m'en occuper, j'en suis désolé, mais je passe le relais : dorénavant, la collecte sera réalisée par la Trollette Safranée, nature enthousiaste en qui j'ai toute confiance :-)

Rappel des participations actuelles : La Trollette, Dine, ABY, LiLipuce, Cali, Nicolas passé par Dine (chez lui ), .lafabe., Béa et Pintel, flukux, Sèv et son homme, Max, Lou (chez la Trollette), delphinE et Miss S.
Bref, tout plein de talents...



Moi, je prends un peu de recul...



- Mots clés : Photo, Calendrier, Jeu collectif -
- Lien permanent vers cette note -
Le 18/09/2007, 00h16

Et l'Eternel, d'en haut, te regarde...



...avec ses grands yeux brillants et son sourire en dentelle (si si, regardez mieux...).

Tout ça pour vous dire que des piliers, on en trouve bien partout. Oui, c'est en rapport avec le post précédent. Une série ou un calendrier sur les Piliers du Comptoir, ça vous tente de participer ? Je lance l'idée en l'air et si je reçois une participation avant qu'elle ne retombe, on y va... :-)


Autre chose
Au journal de 20h, j'ai entr'aperçu un sujet sur la décroissance. Rien à voir avec les malheurs économiques d'un quelconque pays primo-industrialisé. Non, de ce que j'ai compris, il s'agit d'une démarche volontaire ayant pour objet de moins consommer pour mieux consommer. La démarche est parfois liée au bio, elle a en tous cas à voir avec l'envie de moins gaspiller, avec une certaine responsabilisation face à l'avenir ou simplement l'envie de vivre autre chose que la consommation à tous prix (rappel : si toute l'humanité vivait comme on vit en France, il lui faudrait trois Terre... Ce soir encore, messieurs, n'oubliez pas de sauter en route, on est déjà trop nombreux :)) (on a l'air de trouver plein de choses sur le sujet sur Google).
Ca me parle, tout ça. Et vous ?



Edit calendaire
Ca y est, c'est bien parti, cette histoire de calendrier (Youpi ! :-)). Déjà des participations de La Trollette, Dine, ABY, LiLipuce, Cali, Nicolas (passé par Dine), .lafabe., Béa et Pintel (le pommeau de douche, là). Une fois encore, tout plein de talent...

Pour ce qui est des règles, on fait comme pour le zodiaque, on prend l'idée du post original -photo-lien entre le calendrier des Dieux du Stade et son blog- et on extrapole. Dans la pratique, ça peut s'arrêter au thème du nu, ou devenir tout autre chose...



- Mots clés : Photo, Panoramique, Calendrier, Jeu collectif -
- Lien permanent vers cette note -
Le 14/09/2007, 00h41

Les dieux piliers du stade comptoir



Le rugby et le comptoir ont en commun des piliers. Et les uns sont souvent supporters des autres, quand ce ne sont pas les mêmes. Aussi, le Café se devait de se montrer solidaire de ses principaux clients en soutenant le XV de France. Et la sortie du calendrier des Dievx dv Stade en fournit un moyen direct. Poussez, les petits, on est derrière...


Musique
Vous avez tous en tête L'envie, de Johnny, avec ses paroles : Qu'on me donne l'envie ! L'envie d'avoir envie ! ? C'est donc tout naturellement que cette chanson a été choisie comme hymne par l'ACFPFL (l'Association des Constipés de France et des Pays Francophones Limitrophes)...


- Mots clés : Photo, Montage, Nu, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 11/09/2007, 01h05

Baume-les-Messieurs II






Or donc, comme annoncé précédement, il y avait également une cascade sur ce site, la cascade des Tufs (du nom de la roche sédimentaire calcaire). C'est la rivière souterraine sortant des grottes, abondamment fournie pour une journée d'été (guess why :)), qui forme ce spectacle. Accessoirement (et ne me dites pas que je vous ai emmenés là pour ça), cette rivière se nomme le dard.


Information santé
Rien de drôle ici. Juste quelques mots en écho à un article évoquant les dangers potentiels des ondes radio dans lesquelles nous baignons de plus en plus (téléphones portables ou portatifs, antennes GSM, WiFi...). Evidemment, je m'y prends en retard et l'article n'est plus accessible sur le site de Courrier International. Je rappellerai donc ceci : contrairement aux médicaments, les produits High Tech ne font pas l'objet d'études de santé avant leur mise sur le marché. Et, une fois leur dangerosité soupçonnée, leur rentabilité reste le principal frein à une action du législateur.
Excusez-moi, je vous laisse, j'ai un double appel...


- Mots clés : Photo, Vacances, Blabla, Santé -
- Lien permanent vers cette note -
Le 04/09/2007, 23h58

Baume-les-Messieurs I



Reculée de Baume-les-Messieurs depuis le belvédère de Crançot


Une des vues les plus spectaculaires que l'on ait eu dans le Jura. Ce site est grandiose, il vous laisse tout petit. Et, outre cette vue, il comprend, plus bas, une grotte (enfin, une plus grande que ses voisines), une cascade (à venir) et un village classé parmi les plus beaux de France (au fond, là-bas).


- Mots clés : Photo, Panoramique, Vacances -
- Lien permanent vers cette note -
Le 03/09/2007, 09h14

Joyeux plouf-plouf, Maxou



La semaine dernière, c'était l'anniversaire de Max et, comme il n'aime pas les surprises, il a commandé lui-même ses cadeaux. Enfin, le thème, quoi : l'eau et moi. Re-joyeux plouf-plouf à lui.



- Mots clés : Photo, Nu, Contribution -
- Lien permanent vers cette note -
Le 31/07/2007, 00h46

Noé et son palais des glaces



Les photos de Riri prises sur la Grande Arche (celle-ci et la précédente) m'ont donné envie de retenter le coup, entre autre à cet endroit qui me fait toujours penser à Vincent depuis que j'y ai identifié l'objet de cette photo-là (il m'avait fallu un certain temps pour comprendre).


Holorimes
Techno : Les modems Sagem
Fan 1 : Les mots d'M, ça j'aime
Fashion victim : Les modes aiment ça ? J'aime
Fan 2 : Les Maud aiment, sages, M
Maritime : L'MO d'EMSA : gème (traduction : le Maritime Officer de l'European Maritime Safety Agency est une vraie perle :-))
...


- Mots clés : Photo, Panoramique, La Défense, Jeu de mots, Holorimes -
- Lien permanent vers cette note -
Le 09/07/2007, 00h58

Flower power



Je voulais d'abord intituler ce post Sprch..., parce que c'est ce que m'inspirait cette photo. Et puis, finalement, le titre choisi colle bien à l'air du temps : le 40ième anniversaire du summer of love (tout l'été sur Arte), ABY qui dessine du psychédélique, La Trollette qui nous fait chanter Jai guru deva om, dine qui nous montre son jardin, Max ses fleurs des champs et krysalia celles de ses arbres...

Et ces putains de fleuristes font quand même de superbes bouquets, de nos jours...



Hommage
Fils aîné de Germain Pauti et d'Henriette Caire, Anatole Pauti-Caire fut un grand conteur devant l'éternel. Il est notamment l'auteur des fameux "Contes" d'A. Pauti-Caire, toujours autant lus aujourd'hui. Il contait les princesses autant que les bergères, et les bergères autant que leurs moutons, surtout à ses enfants, pour les endormir. Cette habitude, perpétuée de génération en génération, nous est également restée.


- Mots clés : Photo, Fleur, Arte, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 21/06/2007, 01h08

Let's dance



Samedi dernier, spectacle de fin d'année du cours de dance de MiniFrez. Du mouvement (comme dans les volutes de l'an passé), de la couleur et des grandes qui dansent très bien...



Charme de l'atavisme, le fils de la prof de danse est lui-même danseur professionnel et a fondé un groupe de hip-hop. Les spectacles se terminent toujours avec une prestation du fiston et, éventuellement, de comparses. C'est un régal !



- Mots clés : Photo, Danse, Pause longue -
- Lien permanent vers cette note -
Le 20/06/2007, 01h02

She's got it...



Lundi soir dernier, la Lune et Vénus fricotaient ensemble. Il parait même que Saturne n'était pas loin, de l'autre côté de la Lune, mais on ne la voit pas. Le ciel est trop pollué par chez nous... Les mêmes, en détail :





Baston
Vous connaissez les combats de boue, à six, couchés ? Essayez donc d'apprendre ça à votre chien, tiens...



- Mots clés : Photo, Ciel, Vénus, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 12/06/2007, 00h42

Jamais sans...



En toutes occasions, sortez couverts ! Cette merde a fait suffisamment de victimes et, malgré les traitements qui améliorent vie et confort des malades des pays riches, la lutte contre le SIDA est encore loin d'être gagnée...


A ce propos, j'ai découvert il y a peu que les associations de lutte contre le SIDA se mettent au marketing, au packaging afin de rassembler plus de dons : vous avez donné pour le Sidaction ? Vous voilà recontacté par téléphone, comme pour un remplacement de fenêtres, pour vous proposer de donner par prélèvements réguliers afin de soutenir leurs actions auprès d'associations africaines. En fait, ça n'est pas bête, surtout si elles peuvent y gagner en efficacité. Mais ça bouscule un peu le patron de bistrot à l'heure du repas et, sur le moment, ça prend de court. Manque d'habitude, sans doute.

Cela dit, le démarchage n'est pas encore au point. J'attends toujours par courrier le dossier promis...



Edit du 12/06, à 08h40
Un fond d'honnêteté me pousse à vous avouer qu'après vérification, ce matin, auprès des autorités compétentes, le courrier serait bien arrivé et aurait trainé 2 semaines sur mon bureau (parait-il) avant de disparaitre dans le déménagement d'icelui dans la nouvelle pièce, dimanche dernier...

Euh... reste le site internet...


- Mots clés : Photo, Fruit, Banane, Sidaction -
- Lien permanent vers cette note -
Le 09/04/2007, 22h58

Non mais oh ! (Zodiaque, la suite)



Suite (et sans doute fin, en ce qui me concerne) de ce que je voulais faire sur le détournement de l'affiche du film Scorpion, qui a donné lieu à la très belle série Zodiaque, disponible sur le post original sur lequel je rassemble vos participations autour de votre signe. Continuez à me les envoyer ou me prévenir de leur parution. Et encore merci et bravo aux participantes (ben oui, rien que des filles pour l'instant). Les gars, à votre place, j'aurais les boules... :-)


Edit du 13/04, très tôt :
Le Zodiaque continue avec les participations de QueenOfClay et de Pando, ainsi que d'Izatis et de Celia. A retrouver là où on le dit.




- Mots clés : Photo, Montage, Jeu collectif -
- Lien permanent vers cette note -
Le 05/04/2007, 00h50

Comme...



Ca n'est pas la première fois que, pendant des travaux à la maison, je m'y sens un peu comme chez Phé... :-)


Pascale, delphinE par deux fois, Cali, ABY et la Trollette ont ajouté leur pierre à l'édifice du Zodiaque (oui oui, on peut commencer à parler d'édifice :) ). Mille mercis à elles ! Je rassemble les participations sur le post initial (le précédent, quoi).


Et bon long week-end à vous aussi :)


- Mots clés : Photo, Montage, Jeu collectif -
- Lien permanent vers cette note -
Le 01/04/2007, 00h55

Zodiaque



Avec mes potes Clovis et Jérôme, on a décidé de faire une série sur les signes du zodiaque. Pas de bol, ils sont tous les deux scorpion.

S'il y a d'autres personnes intéressées à faire avancer la série, surtout qu'elles n'hésitent pas (filles bienvenues :-)).


(référence de travail)



Les participations : (chouette !)

Pascale en bélière (avec une sortie prévue le 20 avril - c'est bientôt...), delphinE en vierge sage ou vierge folle...





...Cali en taureau (olé !), ABY versant de l'eau...




...QueenOfClay faisant sa sirène et Pando presque aussi, mais avec des cornes, en fait...




...Izatis lachant ses flèches, Celia vidant sa cruche...




...la Trollette en chien (ben si, chez les chinois)...



...et PrincessH qui parvient à faire cohabiter les horoscopes chinois et occidental.



Que de talent !
Ca me fait vraiment plaisir...


- Mots clés : Photo, Montage, Jeu collectif -
- Lien permanent vers cette note -
Le 25/03/2007, 00h41

Nadare



Un peu de lecture ? :)


En fait de lecture, ça pourrait être une invitation à enquêter sur le sens du titre, de l'image. Mais qui en aurait le temps ? Alors je livre quelques pistes...

Le go est sans doute le jeu de plateau le plus intelligent au monde (oui, c'est une prise de position :)). C'est un jeu de construction, de guerre ou les mots vie, mort, liberté ont un sens. Un jeu de réflexion mais aussi d'une très grande esthétique.

Comme il existe des ouvertures aux échecs, le go possède des centaines de joseki, séquences de jeu considérées comme équilibrées pour les deux adversaires. Nadare, l'avalanche, désigne une famille de joseki célèbre et assez complexe où l'on trouve en particulier la petite avalanche, le joseki se terminant avec la pierre en train d'être posée.


Considérez que je soigne votre culture. Elle a besoin d'être soignée. Elle est ainsi. La culture gêne et râle mais il faut bien avoir quelque chose à transmettre à nos descendants :-)


Sur ce, je vous souhaite la nuit bien bonne...


- Mots clés : Photo, Montage, Fausse couverture, Go, Blabla -
- Lien permanent vers cette note -
Le 15/03/2007, 00h37

De portes et de lumière




Clichés d'un environnement naturel (ou presque), celui où je passe le plus clair de mes journées en semaine. Environnement tellement bien adapté au projet sur lequel je travaille que, pour lui bricoler un nouveau splash screen, je n'ai pas eu à aller chercher bien loin :







Attention, il ne faut pas confondre des hippies en pardessus et des impératifs !

Je vous laisse réfléchir là-dessus...



- Mots clés : Photo, Pause longue, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 25/01/2007, 23h30

L'autre côté du miroir



Note pour Ph& : oui, les miroirs existent encore. Mais sont-ils vraiment ce que l'on pense ?



Des affaires Clearstream, il ne reste plus grand chose aujourd'hui (pour une piqûre de rappel, on consultera avec profit les diverses notes sur le sujet du Chat Perçant). Les affaires, car il y en a bien eu deux : la première, c'est la révélation de la fantastique mécanique à blanchir de l'argent qu'est cette banque luxembourgeoise dans le livre du journaliste Denis Robert, révélation qui n'a quasiment pas eu de suites, en tous cas, pas celles qu'on aurait pu espérer. La seconde, c'est la tentative de manipulation qui a été faite de listings trafiqués de clients de cette banque. Les protagonistes politiques de cette dernière ne seront pas inquiétés. Que reste-t-il alors ? Denis Robert* que Clearstream veut couler à coup de procès. Pas en attaquant sur des points mensongers de l'enquête, non, mais simplement en le ruinant dans des frais de procédures sans fin. Les uns ont tort mais ont de l'argent, l'autre raison mais a beaucoup moins d'argent. Qui va gagner ? Si l'évocation de la réponse économiquement logique à cette question vous révolte, vous pouvez soutenir financièrement Denis Robert. Allez voir ce blog pour y trouver toutes les infos et bien d'autres choses. Et si le sujet vous intéresse, allez également lire celui du journaliste (pour ma part, c'est une note chez l'excellent Maëster, il y a quelques jours, qui a attiré mon attention sur le sujet).

* : les demandes de dommages et intérêts concernent également ses témoins, les Arènes et Julliard ses éditeurs ou Canal plus qui a diffusé ses films.



- Mots clés : Photo, Montage, Blabla, Clearstream -
- Lien permanent vers cette note -
Le 01/01/2007, 23h05

Et c'est reparti pour un tour



Malgré son allergie, la patronne s'associe à moi pour vous présenter nos voeux de bonheur et d'amour, de joie sous toutes ses formes possibles et, plus généralement, tout ce que vous pourriez souhaiter d'autre et qui ne remettrait pas en cause l'ordre cosmique, pour l'année 2007 :-)




- Mots clés : Photo, Voeux -
- Lien permanent vers cette note -
Le 17/12/2006, 23h20

Le lapin blanc


Si vous étiez passés devant le café, hier soir, vous auriez sans doute vu l'écriteau Fermé pour cause de réjouissances. La moyenne fêtait ses 21 printemps, avec moult copains et un peu de famille. Pour l'occasion, la patronne avait cuisiné encore plus que d'habitude (j'avoue penser plus particulièrement à Krysalia ou miss Lulu en dévoilant le fruit de son travail) :



N'est-che pas ? Echcugez-moi, je termine ma bouchée...
Plutôt qu'un pêle-mêle, pour changer un peu, voici le crobar qui accompagnait le petit mot, sur sa carte d'anniversaire.



Oui, c'est elle. Encore des grosses bises pour toi, ma belle.


Et pourquoi le lapin blanc ? Eh bien, parce que cinq jours après la date, pour une note de voeux, je suis en retard...



- Mots clés : Photo, Dessin, Anniversaire -
- Lien permanent vers cette note -
Le 20/11/2006, 08h49

Un p'tit beurre, des touillous...




Post express pour (continuer de) fêter son anniversaire à une puce qui vient d'attraper ses 11 ans aujourd'hui : MiniFrez, l'héroïne du jour.
Et je ne serais pas exhaustif sans le souhaiter également à Mathieu, mon filleul qui, lui, en compte 14 ce jour.


Tennis : Au dernier tournoi de Bagdad, le vainqueur était issu des califes...



- Mots clés : Photo, Anniversaire, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 16/11/2006, 23h19

Dans sa robe à fleurs




Un matin, on attend tranquillement son RER, un peu perdu dans ses pensées. On relève un instant la tête et qu'est-ce qu'on voit ? La patronne en 4 par 3, juste devant soi, dans sa jolie robe à fleurs. Ben mince alors... Y en a qui voient leur photo d'Anaïs partout (suivez mon regard :-)), moi j'ai d'autres hallucinations. Ca doit être l'amour...



Cluedo : Mais le colonel Moutarde, à ce qu'on dit, ment...



- Mots clés : Photo, Montage, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 25/08/2006, 15h45

Pour la bonne cause


Vu le nombre de réactions sur la précédente photo, j'en déduis que la verdure, les petites fleurs, tout ça, c'est pas vraiment votre truc. Ca ne m'étonne pas, y a que le cul qui marche... :-)
Bingo ! Et vu que la population de visiteurs est essentiellement féminine, je vous mets un mec à poil. Ca fera remonter les statistiques :-)



Ben non... En fait, c'est pas du tout pour les stats. C'est pour Max. Pour son anniversaire, il demande des autoportraits sexys (ou pas, en fait). Ca, c'est un essai à la delphinE, mais en moins bien. On fait ce qu'on peut à l'heure que c'était...



A propos d'Autostitch (pour Pascale, en particulier) :
Marche à suivre conseillée :
1- Démarrer Autostitch :-)
2- File -› Open pour choisir les fichiers des images à coller.
J'ai identifié un problème criant : quand on lui passe une liste de fichiers à traiter, il ne prend jamais le dernier. Donc, pour contourner, il faut en ajouter un autre à la fin (ou doubler le dernier).

Le travail démarre dès le choix des fichiers effectué. Avec les options par défaut, ça va assez vite. Ca vaut le coup pour avoir une prévisualisation.

3- Edit -› Options : modifier les options pour un résultat soigné.
Personnellement
- je choisis une taille de sortie à 100%,
- quand les images sont grandes, il vaut mieux augmenter le "Blending bands" (4 ou 6 pour la dernière),
- cocher "Gain compensation" pour ajustement de la luminosité des différentes images,
- et choisir une bonne qualité JPEG (généralement 95).

4- Stitch -› Start pour relancer le bouzin.

Avec ça, ça marche. Il créé un fichier pano.jpg dans le répertoire des images et vous le montre, une fois le collage terminé.
A vous de jouer...



- Mots clés : Photo, Contribution, Nu, Tutorial, Autostitch -
- Lien permanent vers cette note -
Le 24/08/2006, 11h38

Belcastel*


Tiens, ça faisait longtemps que je ne vous avais pas proposé de panoramique. Ca me manquait.



Voici donc une vue du village de Belcastel, en Aveyron, depuis la route qui monte au château. Très joli petit village pour qui aime les pierres, la verdure et le calme de l'Aveyron (la rivière) qui coule en son milieu. Son château a, paraît-il, superbement été restauré. Malheureusement, il était fermé à l'heure de notre passage.

L'image a été, comme toujours, réalisée avec l'excellent Autostitch à partir de cinq photos orientées en portrait.


* : titre finalement peu éloigné de celui de mon dernier panoramique :-)


- Mots clés : Photo, Panoramique -
- Lien permanent vers cette note -
Le 23/08/2006, 12h14

De l'autre côté des canisses*




Comme j'aime beaucoup l'effet produit par ce store, tiens, vlan ! j'en publie une autre.

Y a juste une chose... mais je crains d'en décevoir certains... j'hésite, du coup... la photo du post précédent, faut que je vous avoue, c'est un montage. Mais je n'aurais vraisemblablement pas survécu à une telle enfilade. C'est mieux ainsi. Non ? :-)


* : comment ça, une référence ? :-)


- Mots clés : Photo, Nu -
- Lien permanent vers cette note -
Le 22/08/2006, 12h35

Fontenay-aux-Roses




Vous vous souvenez de cette si belle chanson de Maxime le Forestier ? Paroles pour les oublieux et les (trop) jeunes.

Ca doit faire partie de mes rêves ça, habiter à côté d'un pensionnat de jeunes filles et pouvoir voler par les fenêtres un peu de leur intimité. Les vacances aident parfois à réaliser certains rêves...



- Mots clés : Photo, Montage, Nu -
- Lien permanent vers cette note -
Le 07/07/2006, 18h32

Météor au logis




Ne sortez pas sans parapluie, ce soir et demain matin, Météo France prévoit des précipitations en Ile de France.

Ca va faire du bien, cette petite chute des températures et de la pluie. Les esprits échauffés par le soleil, les filles court vêtues et les fruits vont retrouver une certaine sérénité. Je le sens comme ça... A moins que le match de dimanche soir ne vienne mettre à mal cette prédiction. Les bleus blancs sont bien capables de gagner et ça va foutre un bordel pas possible, et les gens vont faire l'amour dans la rue de bonheur, pire qu'à Woodstock...

Ca promet, tiens.


- Mots clés : Photo, Macro, Goutte -
- Lien permanent vers cette note -
Le 05/07/2006, 01h17

En chaleur


Il est des jours de forte chaleur où le mercure agit en direct sur les sens, où l'on ne sait plus qui, du soleil ou des minijupes, a commencé à faire monter la température. Jambes, bras et épaules nus, sueur perlant sur la peau libérée, ces gouttes-là aussi seraient bonnes à boire.

Il est des jours de sècheresse où le désir aqueux prend son second sens, où ces désirs s'emmêlent. A force de ne plus savoir ce qui, de ces culs à peine voilés ou de l'air surchauffé, nous assèche le plus la gorge, s'insinue l'envie de tout ce qui est mouillé, s'impose l'idée même de l'humidité. Mais est-ce encore boire que l'on veut ? Le désir est là -quoi d'autre, d'ailleurs ?- mais son objet s'est dissous, dans l'eau, sur leur peau.

Obsession. Tournent en boucle, femelles, fontaines, boire, peau, fourrer, liquide, con, abricot... seins, poire... jus... fruit...
Oui, c'est ça ! Un fruit, bien juteux.

Il est des jours de canicule où l'on baiserait un fruit.





- Mots clés : Photo, Fruit, Brugnon, Erotisme -
- Lien permanent vers cette note -
Le 03/07/2006, 18h08

Olebochato !




Oui donc, le lieu de la sortie que je vous narrais à la précédente note était bien le château de Fontainebleau (l'article de Wikipedia est assez succint - à compléter). Bravo à Pascale pour avoir trouvé. Souvenez-vous, les uns, les autres, les sorties que vous faites avec vos enfants pourront leur permettre de briller sur la blogosphère, plus tard.

Bon, c'était le dernier panoramique. Promis, demain, je passe à autre chose...


- Mots clés : Photo, Panoramique -
- Lien permanent vers cette note -
Le 27/06/2006, 16h59

Marque-page


Ajout citoyen du 28/06 :
Signez la pétition demandant le retrait de l'ordre du jour parlementaire du projet de loi DADVSI ! Quelques explications sur le contexte actuel ici ou .




Je vous l'avais déjà dit, j'aime les panoramiques. Et l'autre jour, sur l'île d'Oléron, m'est venue l'envie d'un faire un vertical. Il trainait dans un coin, et c'est en voyant la photo du précédent post de Miss Lulu (dont il faut aller soutenir le moral et soigner la migraine) que j'ai pensé à le ressortir.

En parlant de soutien, tout message d'encouragement à la patronne qui s'est coincé le dos à force de vous apporter vos consommations, de vous préparer des plats du jour aux petits oignons et de charrier les fûts de bière pendant que je les vide en votre compagnie, sera apprécié par ladite :-)



- Mots clés : Photo, Panoramique -
- Lien permanent vers cette note -
Le 19/06/2006, 01h31

Dialogue platonicien




Après avoir pris livraison de ma commande (que MiniFrez m'envie déjà), je suis reparti de chez Cali avec un tortillon trop mignon et une pomme en prime (pas celle-ci, l'autre n'a pas tenu jusqu'au métro). Ca donne des idées...




Ce jour est un jour particulier. La grande fifille dont ce méli-mélo retrace le parcours fête aujourd'hui ses 26 ans. Alors à elle qui m'appelle affectueusement bopapa, nous envoyons mille baisers (oui, le chèque suit).
Et c'est également l'anniversaire de celle qui m'a précédé d'un an auprès de nos parents, ma soeurette. Alors, à elles deux...





- Mots clés : Photo, Sculpture, Fruit sculpté, Pomme, Art éphémère, Anniversaire, Cali Rezo, Tortillon -
- Lien permanent vers cette note -
Le 18/05/2006, 15h25

Peiner comme une baie de Somme


La baie de Somme, c'est magnifique. Je ne sais pas si vous connaissez ? C'est vers le haut de la France, près des racines de chez Riri (sans doute pas loin d'où a été tourné Hippocantropy). Quelques restes d'une nature presque sauvage, les briques du nord aux murs et, sur la baie elle-même, les effluves irremplaçables de la marée.

Non, sérieusement, il faut aller voir ça. Imaginez-vous une semaine en vacances là-bas. Des vacances que vous auriez attendues longtemps et dont vous attendriez d'autant plus qu'après, vous enchaîneriez sur deux semaines de travaux à la maison. Une semaine de rêve en juillet...

Sur sept jours, il pleut environ trois et fait gris six (incluant les trois premiers, quand même). La preuve en est ce panoramique de la baie réalisé à l'aide de six photos prises du Crotoy et d'un outil nommé Autostitch, qui recolle tout tout seul (bien pratique et bluffant... même si je l'aurais plutôt appelé Acrostitch, pour la poésie).





Mais (vous avez bien compté) il reste un septième jour où il fait beau (fiat lux et compagnie). Et ce jour-là, c'est l'occasion d'aller se ballader au parc ornithologique du Marquenterre, et d'y voir, comme son nom l'indique, des oiseaux...



...oiseaux qui s'envollent trop vite. Je n'ai pas réussi à en choper une pour rapporter à la patronne afin qu'elle nous cuisine un bon gâteau. C'est qu'il n'y a pas toujours tous les ustensiles nécessaires dans les gîtes... :-)



- Mots clés : Photo, Panoramique, Animal -
- Lien permanent vers cette note -
Le 15/03/2006, 08h58

La raie fait mère





On a souvent entendu "tu ne dois pas jouer avec la nourriture". Pourquoi, quand, de toutes façons, on la mange quand même ? On prend juste un peu plus de temps pour manger, c'est tout. Personnellement, je ne suis pas à ça près.


Et pendant que je fais mumuse avec des pommes, d'autres jouent avec du sable (l'autre vidéo dont je t'ai parlée, Eva), en font des châteaux ou des sculptures magnifiques, d'autres encore les font en neige ou en glace. Certains dessinent à la craie, dans la rue. J'en ai rencontré une qui jette ses oeuvres à peine terminées. J'en connais même une autre qui s'acharne à peindre en numérique, alors qu'après l'explosion de la moindre bombe à impulsion électromagnétique, il n'en restera plus rien...


La création ne s'inscrit pas intrinsèquement dans la durée. C'est un choix du créateur.


- Mots clés : Photo, Sculpture, Fruit sculpté, Art éphémère, Pomme, Blabla, Art -
- Lien permanent vers cette note -
Le 13/03/2006, 10h32

Par ici les moules !





Incinération subst. fém. : Action de réduire en cendres les boues d'épuration des eaux résiduaires, les déchets urbains ou industriels.


Hier soir, vers 21h45, un incendie s'est déclaré dans l'usine d'incinération d'Issy-les-Moulineaux. La TIRU était fermée définitivement depuis le 23 février dernier. Ca faisait un bout de temps, d'ailleurs, que les élus d'Issy cherchaient à se débarrasser de cette chose qui faisait franchement tâche dans le paysage. Depuis sa fermeture, elle était devenue un déchet dans la citée. Et comment se débarrasse-t-on des déchets urbains ? En les faisant brûler à l'usine d'incinération. Logique implacable poussée jusqu'à l'extrême, hier soir, l'usine a été réouverte pour une dernière incinération : la sienne.


- Mots clés : Photo, Panoramique, Issy-les-Moulineaux, Blabla -
- Lien permanent vers cette note -
Le 10/03/2006, 00h36

La lune est la...





...toute ronde.


C'est Pythagore qui parlait de la musique des sphères...




Prérequis : Pour bien apprécier cette note, il est préférable
- d'avoir fait quelques heures de solfège,
- de s'en souvenir.
:)


Précision : pour ceux qui se seraient posé la question, le poème qui a servi de base de travail à MiniFreZ, deux posts plus tôt, est le poème "Déménager" de Georges Perec. Visiblement, cet exercice semble être un classique.


- Mots clés : Photo, Musique, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 08/03/2006, 07h38

Je vais zoom


En cette journée forte de symboles, mais peut-être encore loin des attentes de ses instigateurs(trices), femmes, laissez-moi vous contrepéter cette déclaration :


Bols ou mèches
Gènes ou néantes
Runes ou brousses
Ins ou frondes
Je vois louve adouée :
Je vais zoom.


Mais ce billet est tout particulièrement dédiée à celle qui me supporte depuis 15 ans et que, tendrement, je nomme patronne :) (comme chantait Barbara).





Apparté : soirée dégustation des merveilles de la patronne très agréable. Merci aux participants (et à la cuisinière).

- Mots clés : Poésie, Nu, Photo -
- Lien permanent vers cette note -
Le 05/03/2006, 21h48

S'ennuyer à l'école


Cette semaine, MiniFreZ (notre fille de 10 ans), a eu à faire, en classe, un poème "à la manière de", en l'occurrence à la manière d'un autre poème leur servant de référence, uniquement fait de verbes ou de phrases à l'infinitif. Voici sa production :


S'ennuyer à l'école
Casser sa mine. Tailler sa mine.
Faire un avion en papier. Envoyer l'avion à un élève.
Tourner et retourner les pages de son livre.
Arracher des pages de son cahier.
Dessiner.
Jeter son crayon par terre. Le ramasser.
Rêver.
Fouiller dans sa trousse.
Commencer un exercice. Le recommencer.
Prendre son cahier. Dessiner.
Tout gommer.
Recommencer.
Rêvasser.
Sauter sur sa chaise.
Se tourner les pouces.
Ranger ses affaires.
Partir.


Visiblement, la môme sait de quoi elle parle, même si elle assure que cette année, pour la première fois, ça n'est pas le cas. Ca ne m'étonne pas, j'ai connu ça aussi :)
Va savoir pourquoi elle préfère sauter sur la terrasse (tiens, c'est une photo pour lew, ça :) )...





Pour répondre à la demande de Miss Lulu, j'ai ajouté, dans la note sur les merveilles, la recette d'icelles.


- Mots clés : Poésie, MiniFrez, Photo -
- Lien permanent vers cette note -
Le 01/03/2006, 14h32

Il fait beau...




..aujourd'hui, à la Défense. De mémoire d'équilibriste, on n'avait pas vu ça depuis quelques jours. De mémoire de geisha non plus, d'ailleurs...

La météo ne s'était pas trompé de beaucoup (mauvaises langues que nous sommes, n'est-ce pas krysalia ?). Comme je n'irai pas voir la neige cette année, je suis bien content qu'elle soit venue à moi. Lagardère !




- Mots clés : Photo, La Défense, Fleur -
- Lien permanent vers cette note -
Le 28/02/2006, 11h55

Alerte météo




Avis de chutes de neige de la région parisienne à l'est de la France. Niveau d'alerte 3 sur ces départements.


Je me suis souvent demandé si le style impressionniste n'avait pas été promu par une bande d'artistes myopes, y trouvant enfin de quoi exprimer leur talent hors d'un classicisme demandant des détails que la qualité de leur vue interdisait. Après tout, on a le droit de se demander ce qu'on veut...


- Mots clés : Photo, Neige, Impressionnisme -
- Lien permanent vers cette note -
Le 26/02/2006, 21h32

La patronne fait des merveilles




Je sais, ça n'est pas très professionnel, mais nous avons bien entamé le stock. Nous mangeons le fond de commerce. Il en reste quand même quelques unes pour accompagner le plat du jour.


Anecdote : l'autre jour, dans le RER. Le train démarre. Un type, quelques places plus loin, à son portable : "Je viens de quitter Sartrouville". Je ne l'entends déjà plus, j'imagine la suite de la conversation : "Ca faisait quelques temps que ça n'allait plus. De toute façons, elle cuisinait mal. Et en plus, elle ne suçait même pas"... Une gare ? Oh, FreZ... Ca nous ramène directement à ce conseil que ma belle-mère donnait à ses filles : "mes chéries, un homme, ça se garde à la cuisine et au lit". Elle savait de quoi elle parlait, le sien courait après tant de jupons. Quand à moi, il faudra que je demande à mon père de me rappeler ses conseils pour garder une femme. Ils me sont sortis de la tête...


Ajout à la demande de Miss Lulu : la recette.

500 g de farine
150 g de beurre
4 œufs
10 g de sel
60 g de sucre
8 g de levure de boulanger
1 zeste d’orange râpé
1 cuillère à soupe de rhum
1 cuillère à soupe de lait
Sucre glace (ou sucre en poudre) pour saupoudrer

Mélanger la farine, le sucre, le sel et le zeste. Délayer la levure dans le lait tiède, incorporer la farine avec les œufs, le rhum et le beurre fondu. La pâte obtenue est ferme et rappelle par son aspect la pâte à pain. Laisser lever au moins 6 heures à température ambiante. Etaler la pâte, la découper et faire cuire les merveilles dans un bain d’huile pas trop chaud.


- Mots clés : Photo, Merveilles, Recette, Blabla -
- Lien permanent vers cette note -
Le 24/02/2006, 12h25

Dali à la Défense...


... à moins que ce ne soit M.C. Eisher.



Surréalisme : avant-hier, le Cartier Libre* de France Inter était sur les premiers essais nucléaires français dans le sahara. La poésie que mettaient les reporters de Paris Inter à décrire le champignon était d'un surréalisme absolu. Evidemment, cette dimension apparaît aujourd'hui, avec plus de 40 ans de recul. Mais on peut comprendre la fascination qu'exerçait, à l'époque, une telle puissance. J'essaie de nous procurer la séquence.


Regret : ce matin, en sortant du métro, j'ai assisté à une scène rare à la Défense, un corbac en train de commencer à manger un pigeon qui bougeait encore (je pensais les corbeaux plus charognards que prédateurs...). Je n'avais pas pris mon appareil photo, il faisait trop gris ce matin. Dommage... Ce genre de scène sauvage ne se rencontre guère dans nos milieux trop bétonnés. Quoi que... Un jour, je vous parlerai de ma boite.


Comme friandise, en cas de petite faim, la patronne a préparé des churros. Elle m'assure qu'elle a changé le bain d'huile avant... :)


* : cette séquence du 7/9 est un montage sonore de quelques minutes, de Caroline Cartier, vraiment de très bonne qualité.

- Mots clés : Photo, Reflet, La Défense, Dali, M.C. Eisher, Blabla -
- Lien permanent vers cette note -
Le 22/02/2006, 00h37

Pub de circonstance


Le post qui fait plaisir à Riri, Tristan (si jamais il passait par là) et son altesse PrincessH, qui ne se voit bien qu'en renard :) (et à d'autres, j'espère)



En ce moment, avec la sortie de la version 1.5 de Firefox (je sais, ça n'est pas hier), chacun y va de son initiative de soutien ou de sa pub perso. On affiche sa préférence. On s'engage (engagez-vous, rengagez-vous qu'ils disaient :) ).
C'est donc cette ambiance et les visites régulières hier d'un certain peintre, chéri de notre écrivain favorie, qui m'ont inspiré ma propre pub.


Pour le petit dej, plutôt que les croissants, j'ai un plateau de cannelés bordelais. Ca vous tente ?


- Mots clés : Photo, Montage, Fausse pub -
- Lien permanent vers cette note -
Le 20/02/2006, 10h55

Trimaran



Ce n'est pas que je verse particulièrement dans la passion des triskèles (ou triquètres) en ce moment, mais, quitte à présenter cette photo, sa parenté avec le post précédent était trop forte pour ne pas le faire immédiatement après :
- forme en triquètre,
- noix ‹-› noyau,
- noix à coque triple ‹-› retombées radioactives.

Exagérée, cette dernière correspondance ? C'est vrai. La nature sait produire ses bizarreries toute seule. N'empêche...

N'empêche que l'on peut difficilement s'empêcher de penser que le type qui a inventé le trimaran devait avoir de telles noix à côté de chez lui. Faut l'imaginer minot, essayant de fabriquer ses petits bateaux pour faire comme les copains. Par tiers, ça flotte beaucoup moins bien. Mais en les liant ensemble...


Pour Max et les autres accrocs de la syndication, ce blog possède maintenant son fil RSS (à trouver sur le côté gauche, là-bas...). Youpi !


Et pour l'apéro, un petit vin de noix, ça vous tente ?


- Mots clés : Photo, Fruit, Noix, Blabla -
- Lien permanent vers cette note -
Le 17/02/2006, 00h48

Le noyau est au centre de tout



Nucléaire : adj (1840, du latin nucleus "noyau") qui a rapport au noyau.

"S'il fallait tolérer aux autres tout ce qu'on se permet à soi-même, la vie ne serait plus tenable" Courteline (Georges Moinaux, dit Georges)


Hier matin, le 7/9 de France Inter était pour partie présenté en direct de Téhéran et Stéphane Paoli y recevait Ali Larijani, Secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale de l'Iran, l'homme en charge du dossier nucléaire iranien, aussi puissant que le président Mahmoud Ahmadinejad lui-même. Son discours, raisonné, était très loin des propos présidentiels perpétuellement va-t-en guerre. Suis parti au boulot l'esprit plus léger.


Remarque : si les bretons avaient été plus influents dans les milieux scientifiques du 19ième siècle, peut-être que 75% de l'électricité française serait produite aujourd'hui grace à l'énergie kernelienne (ou kernelaire). :)



Ajout : pour celles et ceux habitant la région de Montpellier, voici de quoi vous occuper demain en écoutant une Lunaba aphone...



- Mots clés : Photo, Fruit, Nucléaire, Blabla, Eva Lunaba -
- Lien permanent vers cette note -
Le 15/02/2006, 16h52

De retour sur la toile


Retour pluvieux, retour heureux


Zou ! C'est fini, les vacances. On va pouvoir vous accueillir à nouveau, recommencer les causeries.
Ca nous a fait du bien et nous en avions besoin. Quand on cherche à ouvrir la porte de chez soi avec sa clé USB, ça n'est pas trop bon signe.

Y'aura quelques photos ces prochains jours. En attendant, depuis 2 jours (je sais, vous le savez déjà tous - merci Lunaba pour le relais ici), c'est ›› là ‹‹ que ça se passe !

Et à cette heure, je vous sers quoi ? Une petite mousse ou un thé ?

- Mots clés : Photo, Toile, Goutte -
- Lien permanent vers cette note -
Le 05/02/2006, 20:50

Fin des travaux



Pffiou... sacré boulot ! Heureusement que j'ai de l'aide pour me remettre les murs en état... Tout n'est pas encore complètement sec, mais en regardant aux bons endroits, on s'y croirait (presque).

Ajout : un Pic Saint Loup pour Lunaba et Bang bang (où je découvre que c'est un vin en plus d'un rocher - encore des choses à apprendre, moi...).

- Mots clés : Photo, Montage -
- Lien permanent vers cette note -
Accueil du Café Rechercher au Café
Liens à suivre... Syndication ?Historique Une bafouille ? Nuage de tags