Le 26/01/2010, 22h22

Sauver sa peau



Les chabananes de sa princessitude de H n'étaient pas seuls :)


Mais le vieux sage savait que la menace qui pesait sur lui et ceux de son espèce n'était pas une menace fantôme. La cape flottant au vent, le regard dans le vague, à deux pas du vide, il pensait à la fin qui approchait si vite, malgré tout ce qui lui restait à accomplir. Il savait qu'il n'aurait pas de seconde chance* et que ce qu'il ne ferait pas, personne d'autre ne le ferait jamais. Des larmes vinrent à couler de ses yeux qui déjà ne s'ouvraient plus qu'à moitié.

A quoi occuperait-il ce temps qui lui restait ? A faire plus, construire encore ? Ou à s'habituer, accepter qu'il ne pourrait de toutes façons pas finir. Mais finir pour qui ? Il était depuis longtemps devenu le seul visiteur de son drôle de musée. Non, il n'y aura pas de mémoire pour entretenir celle de son travail. Alors qu'importe.

Il prit une longue inspiration.

Tu peux venir maintenant. Je suis prêt.


Et la bouche s'ouvrit.



* : petite référence à la note du jour du Colonel.


- Mots clés : Photo, Sculpture, Fruit sculpté, Banane, Art éphémère, Blabla, Histoire -
- Lien permanent vers cette note -
Accueil du Café Rechercher au Café
Liens à suivre... Syndication ?Historique Une bafouille ? Nuage de tags