<< Précédemment
Par la suite >>

Le 14/12/2006, 23h55

Si...





Accroché à la haute ligne, un si en suspension comme un soupir retenu
Un si, comme un cygne à portée d'une question ouverte, ou orange
Demi-temps, mi-si
Coloquinte évoquant la possibilité d'un accord parfait

Si seulement...




PS : oui, je sais, il manque la ligne du bas de la portée. Et alors ? :)


- Pas de tag -
- Lien permanent vers cette note -
Le 05/12/2006, 00h06

Allaitement




Moi, je t'offrirai des perles de pluie venues de pays où il ne pleut pas (habituellement)...

Après celui à Brassens, ce post aurait pu être un hommage à Brel, le grand Jacques. Mais, en fait d'hommage, cette oeuvre d'inspiration résolument moderne, dont le titre s'est imposé à moi une fois terminée, est avant tout... un dégât des eaux.

Il est des lois, qui découlent de celle de Murphy, que l'on pourrait en déduire, comme, par exemple :
Quand l'étanchéité d'un toit n'a jamais posé de problème, la refaire entraîne immanquablement des infiltrations.


Il en est tombé plus de 4 litres, comme ça...



- Pas de tag -
- Lien permanent vers cette note -
Le 05/12/2006, 00h06

Le temps ne fait rien à l'affaire




Quand ils sont tout neufs
Qu'ils sortent de l'œuf
Du cocon
Tous les jeunes blancs-becs
Prennent les vieux mecs
Pour des cons
Quand ils sont d'venus
Des têtes chenues
Des grisons
Tous les vieux fourneaux
Prennent les jeunots
Pour des cons
Moi, qui balance entre deux âges
J'leur adresse à tous un message

Le temps ne fait rien à l'affaire
Quand on est con, on est con
Qu'on ait vingt ans, qu'on soit grand-père
Quand on est con, on est con
Entre vous, plus de controverses
Cons caducs ou cons débutants
Petits cons d'la dernière averse
Vieux cons des neiges d'antan

...


Ca a fait 25 ans le mois dernier qu'a disparu Georges Brassens. Moi, comme un con, j'ai manqué l'événement, je suis passé à côté. Je l'ai appris quelques jours après, sur le blog du Chat Perçant. Petit clin d'oeil à l'artiste avec cette photo que je conservais par devers moi depuis quelques temps. ;-)


La complainte du gardien :
Dans mon réduis près de la porte, je rêve d'être à la mer.
Coincé tout contre l'huis, je me vois au bord d'elle.


- Pas de tag -
- Lien permanent vers cette note -
<< Précédemment
Par la suite >>
Accueil du Café Rechercher au Café
Liens à suivre... Syndication ?Historique Une bafouille ? Nuage de tags