<< Précédemment
Par la suite >>

Le 10/12/2008, 17h21

The place to be



J'ai bien compris sur le post précédent, que vous étiez tout anémiés, incapables d'aligner deux pensées cohérentes et qu'il vous fallait de la vitamine D et changer votre façon de voir les choses. Alors zou ! Un pano vertical de notre chez nous avec plein de soleil à l'intérieur :)


Ultra tendance
De nos jours, ce ne sont plus des boites, des cafés, des clubs ou des villes dans lesquels il faut à tous prix être (vu), c'est carrément un pays. Médamzéméssieux, je vous présente le nec plus ultra du top fashion, the place to be absolutly... le Sois-y land ! :)

(ben non, partez pas, je déconnais, là. Allez, je paye un coup au premier qui reste)


- Mots clés : Photo, Panoramique, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 08/12/2008, 19h05

Un rendez-vous manqué



Il reste parfois un rayon de soleil...




Le grand homme
Le récent centenaire de Claude Lévi-Strauss m'a rappelé une anecdote sur un autre grand bonhomme de la même trempe, Théodore Monod. Jean-Marie Cavada lui avait consacré un numéro de La marche du siècle.

Je l'avais regardé et Monod y avait raconté cette petite fable qu'un bédouin lui avait apprise et qui se joue avec des bâtons et des crottes de dromadaires. L'homme lui avait contée un soir, autour du feu. Un bateau transporte des croyants (musulmans), dont son capitaine, et des non croyants. Au beau milieu de sa traversée, une voie d'eau est découverte. Après avoir jeté tout le matériel qui pouvait l'être, le capitaine constate que l'embarcation continue de s'enfoncer doucement. Il demande aux passagers de se disposer en bordure du bastingage et leur explique la situation. Tout en parlant, l'homme avait délimité un bateau dans le sable et y avait disposé les six bâtons représentant les croyants et les six crottes désignant les infidèles.



"Notre bateau est encore trop lourd", dit le capitaine, "mais si une moitié d'entre nous se sacrifie, l'autre pourra survivre. Nous laisserons Allah désigner ceux qui seront sacrifiés. Nous nous sommes disposés ainsi au hasard. En partant de moi, je compterai 7 et la personne désignée sera jetée à la mer. Puis je reprendrai mon décompte ainsi jusqu'à ce que 6 d'entre nous aient été sacrifiés."


Cliquer sur l'image


Ainsi, tous les croyants ont été sauvés par Allah. Ce qui fascinait Monod, c'est qu'un type ait pu arriver à trouver cette configuration de départ, cette alternance des crottes et des bâtons telle que seules les crottes soient retirées en fin de compte. Le casse-tête m'a paru intéressant et je me suis couché, cette idée en tête.

Le matin suivant, je me réveillais avec la solution. Si le problème semble insoluble quand on l'attaque de front, en revanche il disparaît quand on le contourne pour le prendre à rebours. En effet, un problème, tout comme une femme, peut parfois se prendre à rebours. Je suis cependant bien conscient, en écrivant ça, d'exprimer une simple particularisation car la femme est bien souvent un problème en elle-même pour l'homme...

Donc, si on a déjà l'idée du jeu, il suffit de partir de la situation finale, de choisir au hasard une place pour la dernière crotte puis de les réintroduire une à une en tournant à l'envers.


Démonstration [clic]


Après avoir disposé la sixième crotte, on compte encore 7 pour déterminer qui occupera la place de capitaine et on obtient la situation de départ.

Sur le moment, j'ai pensé contacter Théodore Monod pour lui faire part de cette réponse. Et la paresse, en traînant des pieds, vous trouve plein de mauvaises raisons : tu n'as pas son adresse (mais si, il travaille au Muséum d'histoire naturelle), et puis il faut écrire et tu ne sais pas où tu as rangé ton stylo, et puis ça se trouve où, un timbre... Je ne l'ai donc jamais fait et je regrette parfois ce rendez-vous manqué. Mais je me dis que ce n'est peut-être pas plus mal : si personne n'a brisé ce "mystère" pour lui, il aura conservé ce morceau de magie jusqu'au bout en lui.



Supplément explicatoire
L'émission est passée il y a sans doute plus de 15 ans, alors je ne garantis pas chaque détail. En particulier, je ne suis pas certain qu'ils y soient 6 de chaques sortes et qu'il faille les sortir tous les 7. C'est un énoncé reconstitué à rebours. Mais plein d'autres cas fonctionnent. La figure suivante représente un énoncé avec 7 croyants et 7 infidèles, et une personne à éliminer tous les 4.



On n'est même pas obligé d'avoir le même nombre de croyants et d'infidèles. La seule contrainte, pour qu'un cas fonctionne, c'est qu'en comptant une dernière fois après avoir réintroduit la dernière crotte, on tombe sur un croyant qui deviendra le capitaine.



- Mots clés : Photo, Blabla, Casse-tête, Théodore Monod -
- Lien permanent vers cette note -
Le 04/12/2008, 17h15

L'ennemi a lancé une offensive...



...préparez-vous Harry Poster.

Image bricolée il y a quelques jours pour la carte d'anniversaire de mon filleul (un des deux à lunettes), fan de qui vous savez (l'autre, évidemment). Comme quoi, ça peut servir à quelque chose de tirer la tronche sur les photos de voyage.





Peut-on être quelque chose et son contraire ?
En mathématiques, un système axiomatique* dans lequel une propriété est à la fois vraie et fausse est dit inconsistant. C'est que ses axiomes de base se contredisent. Si on considère le Web comme système, alors la définition axiomatique qu'en donne Wikio dans sa page "Proposez votre site" est visiblement inconsistante :



On peut cependant en déduire une chose. C'est que vous n'êtes pas près à voir le Café référencé sur ce site :)



* : Un axiome, ou postulat, est une propriété que l'on pose comme vraie par hypothèse. Par exemple, la géométrie "classique" du plan, avec les points, les droites, etc., dite géométrie euclidienne, est entièrement construite à partir de 5 axiomes.


- Mots clés : Montage, Wikio, Mathématiques -
- Lien permanent vers cette note -
<< Précédemment
Par la suite >>
Accueil du Café Rechercher au Café
Liens à suivre... Syndication ?Historique Une bafouille ? Nuage de tags