<< Précédemment
Par la suite >>

Le 29/06/2009, 00h40

Hiiiiiiii !!!



Il est trop mimiiiiiiiiii !!!!
(non non, il n'est pas à nous...)


Volvic Et Vian ?
Je ne suis pas très anniversaire. Et d'ailleurs, j'avais acheté ce petit bouquin de Boris Vian avant qu'on ne rappelle un peu partout qu'il est allé jouer de la trompette ailleurs il y a 50 ans déjà. Le bouquin en question, c'est "Conte de fées à l'usage des moyennes personnes", une oeuvre de jeunesse qui n'était pas destinée à l'édition mais à distraire son épouse Michelle, convalescente. Quelques pages pour rire, pour faire rire :

[...]
"J"ai du sucre ! ajouta-t-elle, à vingt-six francs le kilog."
Joseph pensa qu'elle devait faire là-dessus un sacré bénéfice, mais comme il avait très envie d'en avoir, il tira de sa bourse trois maravédis et les donna à la fée.
Le maravédis est une monnaie commode pour les choses qui valent vingt-six francs parce qu'un maravédis vaut un franc : ainsi c'est très simple, il suffit d'en prendre vingt-six.
[...]

Sur moi, ça a marché...



- Mots clés : Photo, Bébé, Boris Vian, Citation -
- Lien permanent vers cette note -
Le 24/06/2009, 01h40

Le survivant




Il est indestructible.
Il a survécu à tout.
Et il revient bastonner les coccinelles de lew, leur maraver la tronche et ainsi venger les plus faibles de son espèce...



Nettoyage de cerveau
L'autre jour, j'ai (enfin) vu Eternal sunshine of the spotless mind, de Michel Gondry. Whow... Je vais avoir du mal à en parler tellement ce film m'a laissé sur le culte. Et, en fait de lavage de cerveau, j'ai eu l'impression d'en avoir un tout neuf quand j'ai enfin pu réagir, pu bouger, quelques minutes après le générique final (c'est dire si le sujet est bien traité...). Alors, que tous ceux qui ne l'ont pas vu foncent le voir. Et les autres ? Au lieu de faire leurs malins, qu'ils foncent le revoir ! :)



- Mots clés : Photo, Montage, Michel Gondry, Cinéma -
- Lien permanent vers cette note -
Le 18/06/2009, 22h59

Dyslexique



Je fais tout de travers en ce moment. Quand il s'agit de faire un beurre d'escargot, voilà encore les mots qui s'agitent et retombent en désordre. Et il en ressort un escargot de beurre...
La tentative culinaire s'est arrêtée là. En secouant le couteau pour remettre les mots dans le bon sens, l'escargot s'est fait la malle pour aller laisser sa trace grasse sur le mur, trois mètres plus loin. La coquille n'a pas tenu... Un vrai massacre...







Je ne sais pas si vous vous souvenez de cette oeuvre collective dont il a été question il y a quelques temps ? Vous vous en souvenez ?

Hypocrites ! Vous ne pouvez pas vous en souvenir avec toutes les participations que j'attends encore... Considérez ça comme mon appel du jour :)







Changement de point de vue
Je vous ai mis la photo orientée en paysage, pour le jeu de mot. Mais en fait, je la préfère en portrait.



L'escargot disparait au profit d'un cheval, de terre ou de mer, et sa courbure me semble plus racée.

Qu'est-ce que vous en dites ?



- Mots clés : Photo, Jeu de mots, Beurre, Forme, Jeu collectif -
- Lien permanent vers cette note -
<< Précédemment
Par la suite >>
Accueil du Café Rechercher au Café
Liens à suivre... Syndication ?Historique Une bafouille ? Nuage de tags