<< Précédemment
Par la suite >>

Le 25/09/2011, 23h20

Lady Marmalade




En juillet dernier, Eva Lunaba proposait comme petit jeu d'été d'imaginer (écrire, dessiner ou photographier) un billet à glisser dans le sac d'une inconnue pour lui déclarer sa flamme. En pensant à ce dessin l'autre jour, je me suis dit que ça pourrait être ma participation à son jeu.

D'un autre côté, je me demande... Je ne sais pas... Un doute m'habite...





Dernières nouvelles littéraires
Quoi ? On me dit à l'instant que le dernier bébé de Lunaba, les Coucous, serait en lice pour le prix Littér'Halles 2012* ? Bravo qui, hein ? Restez, je suis sûr qu'elle va payer sa tournée :)



Quel rapport ?
Quel rapport y a-t-il entre "le chemin de la pipe" et "l'automobile résiste" ?







La voiture lutte / la voie turlutte :)




* : non, ne vous arrêtez pas au design du blog.

- Mots clés : Dessin, Eva Lunaba, Jeu collectif, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 22/09/2011, 10h30

Traînées célestes



Ces traînées dans le ciel, hier matin, avaient quelque chose d'étrange, à partir ainsi en étoile d'une même cheminée. Un peu comme si quelque chose de magique, de cosmique se déroulait sous ce toit, dont le trop-plein s'évacuait en fumée par le seul orifice disponible. Mais, en même temps, la douceur du petit matin, la chaleur du soleil levant annihilaient complètement le tragique de la situation pour m'emmener par la main, spectateur oscillant entre passivité et consentement, vers le sentiment d'un beau début pour cette première journée d'automne.

Tant pis pour la magie, et le ciel peut attendre. Mon esprit léger prenait déjà son envol pour gouter, tant qu'elle était encore à sa portée, à une certaine douceur de vivre.



Comment cheminées et magie nous mènent aux fourneaux
On ne vantera jamais assez tous les avantages que le soufflet offre au mage... :)



- Mots clés : Photo, Ciel, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 19/09/2011, 21h50

Mééééé (euh)




Depuis des années, ouvrir une bouteille de champagne, voire même de cidre, conduit systématiquement au même scénario : "Papa, tu me fais un xxxx", xxx changeant d'une fois sur l'autre : cheval, chien, chat, singe, dragon, crocodile, dieu de la mort... Tout y passe. Cette dernière réalisation n'est pas la plus réussie, mais la seule que j'avais sous la main :)




Bon pour la santé
Vous savez pourquoi "les aventures de Robin des bois" (1938) est un film recommandé par la sécurité sociale ?


Parce que c'est un film antique au leste Errol* :)




Quand ça tourne à l'obsession
Quand on a l'esprit occupé à 50% de sa capacité à décomposer des mots, des bouts de phrases pour les recomposer différemment, on arrive parfois à se poser d'étranges questions. Comme, par exemple, s'interroger sur le sens du verbe "épagrer".


Épagrer (s') : verbe réflexif du premier groupe. Se dit d'un élément complexe dont la structure se désintègre avant de se rassembler en éléments structurellement plus simples, parfois indéterminés. Le phénomène se produit généralement quand les particules retombent. Litt. "Elle fout toute sa vie en l'air, et toute sa vie s'éparge en choses" ("La groupie du pianiste", Michel Berger).






Cécile Decorniquet
Le travail de cette demoiselle est limite flippant, mais (du coup) très intéressant. Et ce n'est pas parce que c'est la fille d'un ex-collègue :)



* : Flynn, évidemment.


- Mots clés : Photo, Tortillon, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
<< Précédemment
Par la suite >>
Accueil du Café Rechercher au Café
Liens à suivre... Syndication ?Historique Une bafouille ? Nuage de tags