<< Précédemment


Le 07/08/2014, 13h48
Du nichon à pleine bouche




Ca me donne l'occasion d'annoncer enfin que je suis grand-père pour la 3ième fois... :)




Petit boulot complémentaire

Fin juillet, les déclarations d'intérêts et d'activité de nos députés et sénateurs ont été rendues publiques. Elles sont consultables sur le site de la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique.

Ca me pose quelques questions, je dois vous avouer. Un parlementaire a quand même une fonction censée lui prendre un peu de temps. Quand il ne débat pas des lois en assemblée, il peut travailler dans une commission. On peut aussi le voir sur le terrain, dans sa circonscription. Bref, c'est un boulot que d'aucun pourrait qualifier de "à plein temps" pour lequel un député est quand même rémunéré mensuellement 7100 € de salaire brut plus 6412 €, toujours bruts, d'indemnité représentative des frais de mandat devant couvrir les dépenses liées à l'exercice de ses fonctions (ces chiffres, et autres, sont consultables ici, par exemple).

Pourtant, en complément de ce travail déjà pas si mal payé (en 2011, le salaire mensuel en équivalent temps plein (EQTP) était en moyenne de 2830 € bruts en France), certains trouvent le temps d'exercer une ou plusieurs autres activités. Je ne sais pas ce qu'il en est de ceux d'entre vous qui exercent une activité à temps plein, mais moi, je ne me verrai pas avoir un second emploi. Le temps libre que j'ai, je le passe en loisirs (pas assez), repos, ménage (hélas!), bricolage (éventuellement). Il n'en est pas de même pour certains de nos élus (10% des députés, pour le Monde qui a fait le calcul). Ils trouvent le temps nécessaire.

Je vous invite à consulter un assortiment du florilège d'articles sortis sur le sujet, les exemples qu'ils citent variant sensiblement (en plus de l'article du Monde, celui du Figaro, de Rue89 et tant d'autres...).

Parmi les plus gros revenus, on trouve la famille Dassaut (dividendes et jetons de présence - une catégorie à eux seuls), des avocats, des conseillers en communication, etc. pour des montants allant de plusieurs dizaines à plusieurs centaines de milliers d'euros.

Il y en a même qui arrivent à en cumuler plusieurs : Jean Glavany, salarié d'une société organisatrice d'évènements sportifs et culturels et avocat (respectivement pour 61506 € et 60935 € en 2012), Jean-Marc Germain, en tant que dircab' de Martine Aubry à Solférino et à la mairie de Lille (pour respectivement 4100 € et 4500 € par mois), Jean-Michel Baylet (en 2013, 377 159 € comme PDG du groupe la Dépêche du Midi, 144 983 € comme président d'Occitane de Communication, 155 163 € en étant à la tête de Midi Olympique et 23 575 € comme patron de la Nouvelle République des Pyrénées)...

Je ne peux pas oublier dans ma liste de cumulards Jean-François Copé, que j'aime autant que Baylet : avocat (autour de 300 000 € annuels), conférencier (35 000 € en 2013), écrivain, maire de Meaux (petite commune de plus de 50000 habitants, pour 38 000 €), président d'agglomération (bénévole).

Et voici mes questions. Comment peut-on gagner tant pour des emplois à temps partiel ? Et en particulier, comment la république peut-elle payer tant des gens qui passent si peu de leur temps à la servir ?

Je vous laisse réfléchir là-dessus. Si vous avez des réponses, je suis preneur.



- Mots clés : Photo, Bébé, Blabla, Politique -
- Lien permanent vers cette note -
Le 05/08/2014, 12h45
Végétalisation

Depuis que nous avons emménagé à Bordeaux, il y a six ans, j'ai toujours considéré cette ville comme un lieu minéral. Ce qui saute aux yeux, c'est la pierre dans laquelle ont été construites la plupart des maisons, de couleur crème quand elle est propre et virant au noir, au sale, en quelques années.

Mais samedi dernier, un saut à ma banque m'a fait passer par une rue qui, en quelques mètres, a presque anéanti cette impression première.





Cette rue-là m'a donné l'impression d'être envahie par la végétation, presque laissée à l'abandon.







Il y a quelques temps, il y avait en projet d'encourager les bordelais (ou était-ce seulement dans notre quartier) à faire pousser des fleurs devant chez eux. Je ne sais pas ce qu'il en est advenu.

Quoi qu'il en soit, chacun est responsable de l'état du trottoir devant sa propre maison. Donc, la négligence, les vacances et l'alternance de soleil et de pluie conduisent à des résultats étonnants. Sur le retour, j'ai mitraillé de l'appareil photo de mon téléphone. Je vous livre le résultat brut.


En rentrant chez nous, j'ai remarqué que notre propre rue est presque dans le même état. Mais, par force d'habitude, ça ne m'avait jamais frappé.



Attention, échange !
Il ne faut pas confondre Gel à Sienne et El-Alamein...

Passez la souris pour lire
Vous l'avez ? J'ai la sienne et elle a la mienne... Allez, quoi, un peu d'indulgence :)




- Mots clés : Photo, Phonecam, Bordeaux, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 01/07/2014, 18h40
Chahnour Vaghinag Aznavourian


Plus connu sous le nom de Charles Aznavour, récente victime d'un concours hebdomadaire de caricature sur FB.

Comme d'habitude chez moi, la caricature n'est pas violente. Un peu d'accentuation, tout de même. Juste assez pour qu'à la fin de mon travail, je ne reconnaisse plus Aznavour dans la photo de référence, alors que dans le dessin, si. Plus Aznavour qu'Aznavour, quoi (toute modestie gardée - depuis, j'ai repris mes esprits :) ).



Quand je reblogue mes tweets (nan, pasque tout le monde ne touite pas)(et ces jeux de mots sont pourtant d'une telle drôlitude)

- Et tout ce petit monde allait ainsi, les intermittents, les autres cafardant... (quelle ambiance chez les insectes !)

- Alors comme ça, vu de la porte Dorée, Paris, c'est Chelles ? (Julien, t'es nul en géo)

- Apposée chaude, la pierre soulage... (bien être et peinture s'associent harmonieusement)




C'est tout pour aujourd'hui. Vous pouvez retourner voir les matchs...



- Mots clés : Dessin, Caricature, Charles Aznavour, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
<< Précédemment

Accueil du Café Rechercher au Café
Liens à suivre... Syndication ?Historique Une bafouille ? Nuage de tags