<< Précédemment
Par la suite >>

Le 01/07/2009, 02h21

Naissance



"The cradle rocks above an abyss, and common sense tells us that our existence is but a brief crack of light between two eternities of darkness."
Valadimir Nabokov



Conseil au débutant
Toi, jeune enthousiaste avide de conseils qui passe par ici, sache que réussir une photographie comme celle-ci n'est point chose aisée. Il ne suffit pas d'avoir un modèle qui accepte de sortir nu, suspendu à un fil, par une nuit d'orage; ni même d'avoir un papier de bonbon vert collé à l'objectif par un petit neveu farceur. Non, la chose est plus subtile : crois-tu que ton modèle verrait de bonne grâce devoir recommencer une telle prise ? Savoir saisir la vérité de l'instant en se fiant autant à son instinct qu'à son oeil, voilà sans doute le secret de ce que certains appellent communément le talent.

Non, ne me remercie pas pour de si précieuses paroles, je sais qu'il te faudra longtemps avant de pouvoir en faire bon usage.

Va, je ne te retiens point. La vie nous appelle...



- Mots clés : Montage, Délire, Nabokov -
- Lien permanent vers cette note -
Le 29/06/2009, 00h40

Hiiiiiiii !!!



Il est trop mimiiiiiiiiii !!!!
(non non, il n'est pas à nous...)


Volvic Et Vian ?
Je ne suis pas très anniversaire. Et d'ailleurs, j'avais acheté ce petit bouquin de Boris Vian avant qu'on ne rappelle un peu partout qu'il est allé jouer de la trompette ailleurs il y a 50 ans déjà. Le bouquin en question, c'est "Conte de fées à l'usage des moyennes personnes", une oeuvre de jeunesse qui n'était pas destinée à l'édition mais à distraire son épouse Michelle, convalescente. Quelques pages pour rire, pour faire rire :

[...]
"J"ai du sucre ! ajouta-t-elle, à vingt-six francs le kilog."
Joseph pensa qu'elle devait faire là-dessus un sacré bénéfice, mais comme il avait très envie d'en avoir, il tira de sa bourse trois maravédis et les donna à la fée.
Le maravédis est une monnaie commode pour les choses qui valent vingt-six francs parce qu'un maravédis vaut un franc : ainsi c'est très simple, il suffit d'en prendre vingt-six.
[...]

Sur moi, ça a marché...



- Mots clés : Photo, Bébé, Boris Vian, Citation -
- Lien permanent vers cette note -
Le 24/06/2009, 01h40

Le survivant




Il est indestructible.
Il a survécu à tout.
Et il revient bastonner les coccinelles de lew, leur maraver la tronche et ainsi venger les plus faibles de son espèce...



Nettoyage de cerveau
L'autre jour, j'ai (enfin) vu Eternal sunshine of the spotless mind, de Michel Gondry. Whow... Je vais avoir du mal à en parler tellement ce film m'a laissé sur le culte. Et, en fait de lavage de cerveau, j'ai eu l'impression d'en avoir un tout neuf quand j'ai enfin pu réagir, pu bouger, quelques minutes après le générique final (c'est dire si le sujet est bien traité...). Alors, que tous ceux qui ne l'ont pas vu foncent le voir. Et les autres ? Au lieu de faire leurs malins, qu'ils foncent le revoir ! :)



- Mots clés : Photo, Montage, Michel Gondry, Cinéma -
- Lien permanent vers cette note -
<< Précédemment
Par la suite >>
Accueil du Café Rechercher au Café
Liens à suivre... Syndication ?Historique Une bafouille ? Nuage de tags