<< Précédemment
Par la suite >>

Le 04/03/2011, 00h58

La toile sous un nouvel éclairage




Le web se voit éclairé d'un nouveau jour par les révolutions des pays arabes. Sous les feux de l'actualité, l'internet est redevenu, le temps d'un séisme géopolitique, l'espace d'échanges et de liberté dont rêvaient ses pionniers, ceux d'avant 95, avant sa mercantilisation. Les sites marchands n'ont pas disparu mais on les voit moins, temporairement. Et Facebook, qui ne trouvait grâce à mes yeux auparavant, et dont Chrixcel a rappelé récemment certaines dérives, a trouvé sa justification dans ce qu'ont contribué à faire éclore lui, Tweeter et les téléphones portables. Auparavant, il manquait un système nerveux digne de ce nom au gigantesque organisme que constituent un peuple qui gronde, une foule qui a faim. Les NTIC le lui ont apporté.

Même en bossant dedans, je n'aurais pas parié ma chemise là-dessus...



Et tous ensemble...
Et quand on nous demande : "Kadhafi, vous en avez quoi, vous ?", nous répondons : "Moi ? Marre !".



- Mots clés : Photo, Sombre, Blabla, Toile -
- Lien permanent vers cette note -
Le 01/03/2011, 00h59

Is it a bird ? Is it a plane ?




La couleur ne fait pas tout. Il ne suffit pas de ressembler au slip de Superman pour pouvoir voler...


Cette fresque relate ce qui s'est précisément déroulé entre ce moment-ci et celui-là (et à la suite d'un malheureux témoignage de la vie quotidienne).



- Mots clés : Dessin, PrincessH, elgJyn -
- Lien permanent vers cette note -
Le 23/02/2011, 23h55

Souvenirs d'Egypte




En décembre, nous avons donc fait une petite escapade en Egypte. Pas de grande aventure : le but était de se retaper, se ressourcer en amoureux, au soleil. J'en rapporte quand même quelques images à accrocher aux murs du Café :


de champignons géants (la chenille au narguilé était ailleurs),



de lustres qui me faisaient systématiquement penser à Martine Fassier, dite martinefa (enfin, à son travail... peut-être le côté métal, le mélange de matières),



de bibelots en stratifié (un peu encombrants pour la maison),



de preuves d'une visite d'extraterrestres,



d'un coin désertique où il tombe pourtant parfois des abats d'eau Zabado,



d'un camel trop fin,



enfin d'une mer bleue rouge (si si).


Pour les poissons et les coraux de ladite mer, magnifiques à voir rien qu'en barbotant, faute de matériel et d'organisation, je n'en ai rapporté que des souvenirs. Mais reportez-vous donc à l'album de Martine sur le sujet, justement.

Et, par ailleurs, si le poisson vous tente, il y a moyen d'en déguster chez elle d'une toute autre facture, mais non moins superbe.



Je demande le frère...
Dans la famille Fassier, il y a donc la soeur Martine, mais il y a également le grand frère Philippe. Quand j'ai découvert son site en suivant un lien depuis chez sa soeurette, j'ai eu l'impression de me retrouver en terrain connu, de ressentir une familiarité qui m'a vraiment fait chaud au coeur.

Tout d'abord, une bouffée d'enfance en pleine face : ses premiers labyrinthes ont été publiés dans la revue Jeux & Stratégie à l'époque où je la lisais, au collège. Je les ai immédiatement reconnus.

Ensuite, je nous ai découvert un tas de points communs et, en particulier, une fascination pour les photos panoramiques. Les lecteurs assidus du Café sauront de quoi je parle. Et j'ai pu constater que je n'étais pas le premier à envisager les panoramiques en mode vertical.


Bref, à mon sens, vous l'aurez compris, une fratrie pour le moins intéressante...



- Mots clés : Photo, Vacances, Egypte, Martine Fassier, Philippe Fassier -
- Lien permanent vers cette note -
<< Précédemment
Par la suite >>
Accueil du Café Rechercher au Café
Liens à suivre... Syndication ?Historique Une bafouille ? Nuage de tags