<< Précédemment
Par la suite >>

Le 28/02/2006, 11h55

Alerte météo




Avis de chutes de neige de la région parisienne à l'est de la France. Niveau d'alerte 3 sur ces départements.


Je me suis souvent demandé si le style impressionniste n'avait pas été promu par une bande d'artistes myopes, y trouvant enfin de quoi exprimer leur talent hors d'un classicisme demandant des détails que la qualité de leur vue interdisait. Après tout, on a le droit de se demander ce qu'on veut...


- Mots clés : Photo, Neige, Impressionnisme -
- Lien permanent vers cette note -
Le 26/02/2006, 21h32

La patronne fait des merveilles




Je sais, ça n'est pas très professionnel, mais nous avons bien entamé le stock. Nous mangeons le fond de commerce. Il en reste quand même quelques unes pour accompagner le plat du jour.


Anecdote : l'autre jour, dans le RER. Le train démarre. Un type, quelques places plus loin, à son portable : "Je viens de quitter Sartrouville". Je ne l'entends déjà plus, j'imagine la suite de la conversation : "Ca faisait quelques temps que ça n'allait plus. De toute façons, elle cuisinait mal. Et en plus, elle ne suçait même pas"... Une gare ? Oh, FreZ... Ca nous ramène directement à ce conseil que ma belle-mère donnait à ses filles : "mes chéries, un homme, ça se garde à la cuisine et au lit". Elle savait de quoi elle parlait, le sien courait après tant de jupons. Quand à moi, il faudra que je demande à mon père de me rappeler ses conseils pour garder une femme. Ils me sont sortis de la tête...


Ajout à la demande de Miss Lulu : la recette.

500 g de farine
150 g de beurre
4 œufs
10 g de sel
60 g de sucre
8 g de levure de boulanger
1 zeste d’orange râpé
1 cuillère à soupe de rhum
1 cuillère à soupe de lait
Sucre glace (ou sucre en poudre) pour saupoudrer

Mélanger la farine, le sucre, le sel et le zeste. Délayer la levure dans le lait tiède, incorporer la farine avec les œufs, le rhum et le beurre fondu. La pâte obtenue est ferme et rappelle par son aspect la pâte à pain. Laisser lever au moins 6 heures à température ambiante. Etaler la pâte, la découper et faire cuire les merveilles dans un bain d’huile pas trop chaud.


- Mots clés : Photo, Merveilles, Recette, Blabla -
- Lien permanent vers cette note -
Le 24/02/2006, 12h25

Dali à la Défense...


... à moins que ce ne soit M.C. Eisher.



Surréalisme : avant-hier, le Cartier Libre* de France Inter était sur les premiers essais nucléaires français dans le sahara. La poésie que mettaient les reporters de Paris Inter à décrire le champignon était d'un surréalisme absolu. Evidemment, cette dimension apparaît aujourd'hui, avec plus de 40 ans de recul. Mais on peut comprendre la fascination qu'exerçait, à l'époque, une telle puissance. J'essaie de nous procurer la séquence.


Regret : ce matin, en sortant du métro, j'ai assisté à une scène rare à la Défense, un corbac en train de commencer à manger un pigeon qui bougeait encore (je pensais les corbeaux plus charognards que prédateurs...). Je n'avais pas pris mon appareil photo, il faisait trop gris ce matin. Dommage... Ce genre de scène sauvage ne se rencontre guère dans nos milieux trop bétonnés. Quoi que... Un jour, je vous parlerai de ma boite.


Comme friandise, en cas de petite faim, la patronne a préparé des churros. Elle m'assure qu'elle a changé le bain d'huile avant... :)


* : cette séquence du 7/9 est un montage sonore de quelques minutes, de Caroline Cartier, vraiment de très bonne qualité.

- Mots clés : Photo, Reflet, La Défense, Dali, M.C. Eisher, Blabla -
- Lien permanent vers cette note -
<< Précédemment
Par la suite >>
Accueil du Café Rechercher au Café
Liens à suivre... Syndication ?Historique Une bafouille ? Nuage de tags