<< Précédemment
Par la suite >>

Le 03/02/2010, 01h45

Tous en goût l'aiment




Il n'est pas très dur de deviner où nous sommes allés, avec MiniFrez, dimanche dernier. En revanche, qui reconnaitra ce stand (quel éditeur, quelles sont les personnes évoquées ici) ?



Le festival est tellement grand que cette journée n'a été consacrée quasiment qu'à la course aux dédicaces, aux rencontres (le père aussi gamin que la fille). Et on en a eu de sacrément chouettes...



Edit - Réponse
Il s'agissait bien du stand de Manolosanctis avec, de bas en haut, le fantôme d'Eliascarpe qui, en son absence, hantait le stand, Maud, Diglee et manu-xyz, dont j'ai oublié de dessiner les lunettes. Le premier a avoir reconnu les lieux, Haha, se faisait dédicacer ses bouquins en même temps que moi. Marrant :)



- Mots clés : Dessin, Angoulême, Dédicace, Devinette -
- Lien permanent vers cette note -
Le 31/01/2010, 23h21

Du Chevalier sans canotier



Une photo qui me fait penser à certaines de Riri, mais sur celle-ci, c'est ma pomme :)



Dialogue sur un quai de gare
"Eh ! Qu'est-ce que tu fais encore là ?
- Ca fait deux heures que j'attends le train.
- Lequel ?
- Annemasse-Roanne. Ne vois-tu rien venir ?
- Nan, mais je trouve que ta barbe bleuit..."



- Mots clés : Photo, Sculpture, Fruit sculpté, Pomme, Art éphémère, Richard Vantielcke, Jeu de mots -
- Lien permanent vers cette note -
Le 26/01/2010, 22h22

Sauver sa peau



Les chabananes de sa princessitude de H n'étaient pas seuls :)


Mais le vieux sage savait que la menace qui pesait sur lui et ceux de son espèce n'était pas une menace fantôme. La cape flottant au vent, le regard dans le vague, à deux pas du vide, il pensait à la fin qui approchait si vite, malgré tout ce qui lui restait à accomplir. Il savait qu'il n'aurait pas de seconde chance* et que ce qu'il ne ferait pas, personne d'autre ne le ferait jamais. Des larmes vinrent à couler de ses yeux qui déjà ne s'ouvraient plus qu'à moitié.

A quoi occuperait-il ce temps qui lui restait ? A faire plus, construire encore ? Ou à s'habituer, accepter qu'il ne pourrait de toutes façons pas finir. Mais finir pour qui ? Il était depuis longtemps devenu le seul visiteur de son drôle de musée. Non, il n'y aura pas de mémoire pour entretenir celle de son travail. Alors qu'importe.

Il prit une longue inspiration.

Tu peux venir maintenant. Je suis prêt.


Et la bouche s'ouvrit.



* : petite référence à la note du jour du Colonel.


- Mots clés : Photo, Sculpture, Fruit sculpté, Banane, Art éphémère, Blabla, Histoire -
- Lien permanent vers cette note -
<< Précédemment
Par la suite >>
Accueil du Café Rechercher au Café
Liens à suivre... Syndication ?Historique Une bafouille ? Nuage de tags